flechePublicité

Test Metal Gear Solid : The Twin Snakes (GameCube) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 26 Mars 2004 , GameCube

Les +

  • La retouche graphique.
  • Une jouabilité plus aboutie.
  • Bande sonore presque irréprochable.
  • De nouvelles scènes cinématiques.

Les -

  • Anglais sous titré
  • A part le fait que cela soit un remake, je ne vois pas...
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.3

(19 votes)
Publiée le 24/03/2004 à 00:03, par Pagondorf

Metal gear solid the twin snakes : Snaaaaaaake !!

Février 1998 Konami donnait naissance à un nouveau genre sur PlayStation : L´infiltration. Le nom de Metal Gear jusqu´à alors inconnu ou oublié depuis...

Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Février 1998 Konami donnait naissance à un nouveau genre sur PlayStation : L´infiltration. Le nom de Metal Gear jusqu´à alors inconnu ou oublié depuis l´époque de la NES ressortait de l´ombre. Et voilà aujourd´hui que notre espion infiltre de nouveau Nintendo, alors Snake content de revenir à la maison ?

Hollywood n'est pas loin
Lors de sa sortie, ce qui a frappé les joueurs en même temps que le gameplay aguicheur c'est sans nul doute l'extrême richesse du scénario. Rarement un jeu de ce style n'avait proposé une intrigue si poussée, avec des protagonistes aussi fouillés les uns que les autres et des coups de théâtres réellement imprévisibles. L'aspect film dans lequel le spectateur est héros se fait ici encore plus ressentir. Si c'est votre première expérience dans l'aventure de Solid Snake vous risquez d'accrocher grandement, quant aux connaisseurs ils risquent d'apprécier ce second plongeon.Votre mission démarre à l'intérieur d'un sous-marin d'où notre héros va être propulsé, à bord d'une capsule, dans le but de parvenir jusqu'à une base secrête tombée sous les mains de terroristes. L'action se passe sur un île en Alaska, ou un groupe de rebelles menace le pentagone de lancer une attaque nucléaire... Vos objectifs vont être de pénétrer dans les lieux ennemis, de libérer deux importants otages et de déterminer si oui ou non ils disposent de tels moyens. Ce qui est génial dans Metal Gear, c'est que le scénario ne va pas s'arrêter là, bien au contraire. Vous allez devenir l'acteur d'une véritable manipulation, découvrir rebondissement sur rebondissement, et en apprendre sur vous et votre passé comme jamais auparavant. Une histoire poignante aux personnages attachants.Anecdote notable parmi beaucoup d'autres, vous rencontrerez deux protagonistes particulièrement sympathiques, une jeune et jolie femme soldat du doux nom de Meryl, et Otacon un scientifique amoureux de japanimation. Un choix lors d'un passage déterminera le sort de l'un des deux, c'est absolument renversant !

Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes

Tu ne m'as pas vu !
L'immense attrait qui nous est proposé dans la jouabilité et sans conteste l'infiltration, le coeur même de l'intérêt. Il ne faut pas longtemps pour s'apercevoir que ce côté a été approfondi. Les soldats sont bien plus intelligents qu'avant, leur malice va vous surprendre, procurant ainsi une action à couper le souffle. Au moindre bruit les gardes rappliquent et scrutent minutieusement les lieux, ils regardent partout, se retournent parfois même. Il devient alors préférable de déguerpir où de se cacher dans un coin, enfermé dans un placard ou sous un carton... Ici encore pas de faux pas possible car ils sont bien capables de tirer dans la boîte qui vous dissimule ou d'ouvrir la porte de votre cachette. Mieux organisé, une équipe d'attaque débarque en cas de problème, elle ne repartira qu'une fois votre dépouille gisant sur le sol, où si vous faites preuve d'ingéniosité. On se sent rarement en réelle sécurité, sans oublier les caméras éventuelles équipées de temps en temps de mitrailleuses, il faut savoir se faufiler comme le serpent que vous êtes. Mais ne vous méprenez pas, votre route regorge de d'instants intenses où la force se montrera comme le meilleur atout.

Heureusement votre entraînement va vous apporter une chance de parer les ruses de vos ennemis, sans compter que Twin Snakes apporte son lot de mouvements inédits tirées du numéro deux : Sons of Liberty. On peut se battre au corps à corps, avec une arme, courir ou même sauter en ouvrant le feu. Etrangler un adversaire par derrière sans qu'il ne vous repère reste un excellent moyen d'assurer sa sécurité, le traîner dans un coin à l'abris des regards est tout aussi utile. Secouer-le un peu et il laissera tomber un objet. La vue subjective fait son apparition, pratique pour voir ce qui se passe au loin ou pour tirer d'un autre point de vue afin de viser très précisément une cible. On peut aussi se suspendre à un rebord, se plaquer contre un mur et le longer, tenir un terroriste en joug... Vous comprendrez que c'est une petite mine d'or concernant la jouabilité, on demeure enchanté devant une diversité de mouvements si aboutie. Et puis suivant les passages on vous demandera d'agir de telle ou telle façon, d'utiliser telle ou telle méthode. Par exemple l'affrontement avec Gray Fox le ninja cybernétique vous obligera au combat à mains nues, la rencontre avec le chaman Raven et son char vous fera manipuler les grenades. On ne s'ennuie jamais car on se trouve régulièrement en face d'un nouveau défi où il faudra opérer différemment. Mais pas de souci, la prise en main se fait délicatement, la configuration des touches permet de jouer en toute simplicité malgré des commandes qui peuvent paraître au départ complexe.Qui dit espionnage dit gadgets et équipements. Solid Snake n'a pas à rougir devant son homologue anglais James Bond. Premier instrument, le codec, appareil qui vous permettra à n'importe quel moment de recevoir des instructions et des informations d'une petite dizaine de personnes au total. J'en profite pour ouvrir une parenthèse sur les dialogues qui ne manquent pas d'humour, de charmes et de profondeur, mais malheureusement en anglais sous-titré. Dans un jeu il se peut que les discours deviennent rébarbatifs, ce n'est pas le cas ici. Continuons notre lancée pour aborder le radar situé en haut à droite de l'écran. Il indique précisément l'angle de vision d'un soldat et son comportement suivant la couleur (normal, soupçons, attaque). Jeter un coup d'oeil au radar s'avère souvent indispensable si l'on veut sauver sa peau.

Faisons un tour du côté des armes, M9, Socom, fusil d'assaut, sniper, lance-missiles portatif, lance-missiles téléguidés, le choix n'est pas fantastique mais la richesse de la maniabilité comble largement le vide. Sans compter tous les objets existants : Jumelles, lunettes thermiques, silencieux, C4, grenades antipersonnel, dispositif électronique de brouillage, grenades éclairantes... Il y a de quoi s'amuser !On ressent aussi très nettement que les créateurs ont recherché à immerger complètement le joueur à l'intérieur dans leur chef-d'oeuvre en créant un véritable lien entre le jeu et la réalité. Si l'on se penche un minimum sur la question, on remarquera que le briefing et les instructions ne s'adressent pas au héros mais plus à celui qui tient la manette, vous ne faîtes plus qu'un avec Snake. De même Psycho Mantis le télépathe et télékinésiste va analyser votre façon de jouer, mais aussi lire votre carte mémoire, il vous dira clairement si vous jouez à des jeux Nintendo ou pas ! Pour terminer sur ce point il sera indispensable à certains moments de regarder la boîte du jeu pour pouvoir continuer à avancer, si ce n'est pas de l'interaction !

Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes

Chouette !
Konami ne pouvait pas nous ressortir son bébé avec un aspect identique à 1998, c'est pourquoi les graphismes ont reçu une couche de neuf afin de se montrer à la hauteur d'une console nouvelle génération. C'est propre, les visages demeurent assez expressifs, autour de vous c'est soigné, les gros pixels ont fondu comme neige au soleil. Chaque pièce est une nouvelle avalanche de détails, de couleurs, l'esthétique plaira à la totalité des joueurs sans problème. Pour notre plus grand bonheur les développeurs ne se sont pas contentés d'une mise à jour. Ainsi des tonnes de scènes ont été ajoutées, mais sans que l'impression de rester inactif trop longtemps apparaisse. Le déroulement du script se fait donc avec plus d'images visuelles ce qui n'est pas déplaisant au contraire, on en redemande. Opération chirurgicale réussie, cependant il est vrai que l'on n'atteint pas l'apogée, les capacités du Cube ne sont pas employé à cent pour cent, néanmoins on s'en rapproche !La bande son n'a pas été oubliée, c'est avec du Dolby Surround Prologic 2 que nos oreilles ont le droit à de nouveaux morceaux musicaux, si l'on ferme les yeux on pourrait se croire devant une grosse production cinématographique. Là encore c'est du beau travail, difficile de trouver à redire sur les sons, les musiques nous invitent à pénétrer dans l'atmosphère, idem pour les bruitages et voix.

Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes


Conclusion

Solid Snake, précurseur de l´infiltration signe avec succès son retour chez Nintendo. Ceux qui n´ont jamais eu l´occasion de se faufiler dans les vêtements du tueur seront subjugués par la performance du titre, les autres revivront l´aventure avec le même enthousiasme six ans après. A conseiller aux fans et à tous les amateurs d´espionnage et d´actions. La greffe de passages supplémentaires et inédits auraient été un cadeau merveilleux mais on se contentera d´un lifting complet...


Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Metal Gear Solid : The Twin Snakes
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Karadras
Moyen
N'est pas Kojima qui veut. Un bilan mitigé pour ce MGS Twin Snakes. Ce remake reprend le gameplay de MGS2 dans le but de redonner un coup de jeune à son grand frère : Metal Gear Solid, (sortie en 1999 sur Psone). Et ce sont les développeurs canadiens de chez Silicon Knights que Konami a choisit pour réalisé cette exclusivité Gamecube. Mais malheureusement on sent la différence d'expérience ent suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
script'> (function(f,l,g,o){f[g]=f[g]||{};o&&(o+='').length?(f[g].context={viewer:{id:o}} )&&(o='-'+o):(o='');(function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));