flechePublicité

Test Lords Of The Fallen (PS4, Xbox One) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 31 Octobre 2014 , PS4 , Xbox One , Plus de tests sur PC

Les +

  • Un système de combat très solide (forcément)
  • Quelques idées originales
  • Direction artistique et réalisation soignées
  • Très bonne bande-son

Les -

  • Un pillage en règle des Souls
  • Une accumulation de bugs crispants
  • Système de progression qui manque de souplesse
  • Uniformité visuelle
  • Histoire et quêtes secondaires insignifiantes
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.4

(15 votes)
Publiée le 07/11/2014 à 14:11, par Virgile

Vidéo-Test de Lords of The Fallen : élève modèle ou plagieur fainéant ?

Rejeton illégitime de Dark Souls, Lords of The Fallen avait tout pour réussir. Il s'en est fallu de peu.

Fruit du partenariat entre les studios allemand Deck13 et polonais CI Games, Lords of The Fallen puise l'essentiel de son inspiration dans la série des Souls développée par les japonais de From Software. Les emprunts sont d'ailleurs si nombreux qu'on frôle parfois le plagiat pur et simple. Cela ne semble pas avoir ému Namco Bandai, éditeur des Souls, qui a signé la distribution du jeu. Pour autant, cette production germano-polonaise parvient à se distinguer de son modèle sur quelques points. Suffisamment pour sortir de l'ombre du colosse japonais ?

Ctrl+C / Ctrl+V ?Retour au sommaire
Lords Of The Fallen
Pour qui s'est déjà perdu corps et âme dans les ténèbres des Souls, les premières minutes de jeu sur Lords of The Fallen seront d'une familiarité confondante. C'est ébahi qu'on découvrira en effet que Deck13 et CI Games ont reproduit le système de combat de la série de From Software à l'identique. La palette de mouvements est rigoureusement la même, tout comme les manipulations qui lui sont associées. Même les animations de notre héros semblent avoir été extraites des assets de Dark Souls. On aura beau se montrer charitables, impossible de ne pas reconnaître dans ces emprunts une contrefaçon du gameplay concocté par From Software. Le jeu pousse même le vice jusqu'à s'approprier le système de progression imaginé par le studio japonais : le trépas de notre héros laisse derrière lui une brume spectrale qu'il faudra récupérer pour remettre la main sur tous les poins d'XP accumulés.

Notre Vidéo-Test



Pour autant, est-ce vraiment là un crime ? Certes, Deck13 et CI Games se sont rendus coupables d'un cruel manque d'imagination. Mais la reproduction étant - presque - parfaitement fidèle à l'original, une fois cette petite indignation ravalée et les premiers ennemis rencontrés, on retrouve finalement le même plaisir de jeu que celui délivré par la trilogie de From Software. Il s'agira donc ici aussi de ne jamais foncer tête baisser au corps à corps, de bien gérer les distances et de faire l'économie de ses assauts afin de conserver assez d'endurance pour un repli défensif. Patience, dextérité et stratégie sont donc toujours les maître-mots pour qui souhaite relever le défi proposé par le titre : sauver le monde.

Tout comme son modèle, Lords of The Fallen nous dépeint un monde des hommes au bord du précipice, assiégé par des hordes de démons menées par une divinité belliqueuse. Ceci dit, il n'est pas qu'une redite servile des redoutables Souls. Dans sa narration et son ambiance, Lords of the Fallen se révèle nettement plus classique que son modèle, faisant se succéder les rencontres avec des PNJ nous renseignant sur le background de l'univers et nous éclairant sur la suite de notre quête. Deck13 et CI Games ont beau cherché à nous impliquer dans la destinée de ce monde en péril, on survole distraitement la trame principale, pas même intrigués par le mystérieux passé de Harkyn, anti-héros anti-charismatique. Les arguments de Lords of the Fallen ne sont donc pas à aller chercher de ce côté-là.

Lords Of The Fallen


Donjon/baston/pacsonRetour au sommaire
Proposant une progression plus rythmée et linéaire que ses modèles, le tout dans un univers beaucoup plus dense et ramassé, Lords of The Fallen met principalement fortement l'accent sur le combat. Contrairement à la trilogie de From Software, l'aventure proposée ici ne laisse que très peu de place à l'errance, préférant se concentrer sur l'action. Une orientation qui conviendra peut-être un peu mieux à ceux qui reprochaient justement aux Souls des les abandonner à leur sort.

Lords Of The Fallen
Mais ce qu'il gagne en efficacité, Lords of The Fallen le perd un peu en diversité. Le titre enchaîne les rencontres sur un rythme immuable, ne parvenant jamais vraiment à surprendre son joueur. Les énigmes sont réduites à leur plus simple expression, les pièges quasi inexistants, les attaques surprises d'ennemis se compte sur les doigts d'une main... bref on avance, on dessoude, on empoche le magot et on reprend la route. Jusqu'au climax du boss-fight. Une monotonie qui vient encore accentuer l'homogénéité des lieux explorés et de l'uniformité de son bestiaire. D'un bout à l'autre du jeu, on a un peu l'impression de visiter toujours les mêmes donjons, souterrains ou remparts. Et ce ne sont pas non plus les quelques quêtes annexes sans envergure confiées de temps à autre par des PNJ qui ne semblent avoir été placés là qu'à cette fin qui viennent rompre ce petit train-train.

Ca n'empêche pas le jeu d'être souvent prenant, mais la progression aurait vraiment gagné à sortir de sa petite routine. Entendons nous bien : nous ne reprochons pas à Lords of The Fallen de ne pas épouser la structure d'un Souls, juste de ne pas faire preuve d'autant d'imagination quand il s'agit de semer des embûches sur notre route ou de nous faire voir un peu de paysage.

En revanche, il faut lui reconnaître une poignée d'idées judicieuses. Nous l'avons dit, les emprunts au système de jeu des Souls sont légion mais fort heureusement, Lords of The Fallen ajoute sa pierre à l'édifice avec quelques bonnes idées. La première de ces sympathiques innovations est un système de multiplicateur de points d'expérience. Plus on engrange d'XP sans la stocker ou la dépenser en bonus de caractéristiques, plus le multiplicateur est avantageux. Le revers de la médaille est ceci dit à la hauteur des possibilités d'enrichissement qu'un tel système dispense : conserver son expérience c'est la mettre en péril en risquant de la perdre suite à une mauvaise rencontre. Et mine de rien, cette petite idée toute simple donne encore un peu plus de saveur aux rencontres. D'autant que le spectre d'expérience ne nous attendra pas indéfiniment : ici, il finit par disparaître !

Lords Of The Fallen
Côté personnalisation de son héros, Lords of The Fallen fait le choix de builds aux axes de développement plutôt limités. Trois profils de base nous sont ainsi proposés au démarrage : Guerrier, Prêtre et Voleur. Seuls la distribution initiale des points de caractéristiques et l'équipement de base changent d'un archétype à l'autre, libre ensuite au joueur d'orienter sa progression où bon lui semble. Pas de jaloux, ces trois classes peuvent faire usage de magie avec pour seule restriction d'avoir à choisir une nature de sorts à la création de son personnage. Chacun des quatre sorts de notre répertoire dispose de trois paliers d'évolution et, malheureusement, une fois ceux-ci atteints (bien avant la fin du jeu pour qui ne négligera pas d'y consacrer quelques points), il est impossible de s'initier aux autres styles de magie.

Au final, le système de progression de Lords of The Fallen manque vraiment de souplesse et l'on a un peu le sentiment de filer tout droit sur un rail. D'autant que l'équipement nous tombe la plupart du temps dans les bras, le jeu ne proposant qu'assez peu de lieux secrets où dénicher de rutilantes pièces d'armures et autres redoutables armes. On pourra toujours customiser son équipement en le confiant à un ténébreux forgeron maître des runes mais là encore ces dernières manquent un peu de variété. Leur principal intérêt réside ceci dit dans la personnalisation du gant magique que notre héros se voit confier en début d'aventure. Celui-ci peut lancer trois types d'attaques différentes qui changeront de nature selon la rune utilisée. Une arme qui vient avantageusement palier à l'absence d'armes à distance.

Replay Web TV - Virgile sort sa grosse épée



Dans l'ombre du maîtreRetour au sommaire
Lords Of The Fallen
En dépit de son côté un peu bourru, Lords of The Fallen aurait pu s'imposer comme un honorable rejeton des Souls, prompt à séduire les amateurs de progression plus fermement cadencée. En effet, le titre de Deck13 et CI Games avait les moyens de s'affranchir de la tutelle de From Software si son approche frontale avait reposé sur un socle technique solide. Malheureusement il s'avère perclus de petites tares particulièrement frustrantes. A commencer par une caméra souvent mise en difficulté dans les environnements clos, compliquant sérieusement les rencontres en situation d'infériorité numérique. Citons également, pèle-mêle, un sort d'invocation à l'efficacité toute relative compte tenu d'un pathfinding farfelu, des archers à la précision surhumaine et parfois capable de faire mouche à travers les murs, ou encore un lock affreusement capricieux. Le pire étant sans doute les fréquents resets de script : face à certains adversaires, il suffit en effet de s'éloigner un peu trop de leur position initiale pour les voir rebrousser chemin à grandes enjambées, puis tranquillement respawn et repartir à la filoche avec une jauge de vie entièrement restaurée. Insupportable.

C'est bien dommage car Lords of the Fallen jouit d'une réalisation tout à fait honnête pour un titre de cette génération. Si les visages ne sont pas des modèles de réalisme, il en va tout autrement des armures, des monstres ou des décors. Le tout est de surcroît joliment mis en valeur par des jeux de lumière convaincants. Côté direction artistique, Deck13 et CI Games ont opté pour une approche plus fantaisiste que celle de leur modèle : au croisement de Darksiders et Diablo III, le style visuel de Lords of The Fallen a son charme avec ses proportions hors normes et des environnements mariant roche, feu et métal. Enfin, on gardera en mémoire sa très bonne bande-son, qu'il s'agisse de son soundtrack épique ou de ses bruitages réalistes et percutants.

Derrière Lords of The Fallen il y avait un projet certes modeste et sans grande originalité mais au potentiel indéniable : proposer une variation plus dense et frontale de l'excellente formule développée sur trois épisodes par From Software avec sa série des Souls. Et l'association Deck13 et CI Games parvient, pour l'essentiel, à concrétiser ses bonnes intentions. Le système de combat, reproduisant à l'identique celui imaginé par From Software, est par conséquent très solide, garantissant des joutes le plus souvent tendues et captivantes. Si l'on ajoute à cela quelques sympathiques trouvailles singularisant un minimum l'expérience de jeu comme un système de multiplicateur de points d'expérience, un gant magique enrichissant la panoplie de notre héros ou encore une personnalisation de l'équipement par la découverte de runes, il y avait matière à sortir de l'ombre de l'illustre modèle choisi par Deck13 et CI Games. Malheureusement, non seulement le titre tombe rapidement dans une ronronnante routine ludique et visuelle, mais en plus il s'avère perclus de petites tares qui, mises bout à bout, pèsent sérieusement sur la sérénité du joueur. Entre une caméra capricieuse en environnements clos, des problèmes de collision, ou encore de fréquents et insupportables resets de scripts, il y a vraiment de quoi perdre patience. Quel dommage, alors que, dans son ensemble, la réalisation du titre tient tout à fait la route !

Lords Of The Fallen
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Lords Of The Fallen

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
"text/javascript"> (function() { var ins = document.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();