flechePublicité

Test L'Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 30 Août 2012 , PC

Les +

  • Une véritable recherche artistique
  • Des personnages attachants
  • Une narration lente bien menée
  • Densité des actions à faire
  • Durée de vie confortable
  • Une logique solide

Les -

  • Animations perfectibles
  • Sous-titres français en demi teinte
  • Peu de surprises narratives
  • Voix anglaises inégales
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.9

(16 votes)
Publiée le 17/09/2012 à 13:09, par Jean-Marc

L’Œil Noir : Les Chaînes de Satinav, le test de vision indispensable

Daedelic nous propose une aventure dans l'univers de l’Œil Noir plus enclin aux RPG, une bien agréable transposition au style point & click.

Quand on parle de l’Œil Noir, immédiatement, le connaisseur de cette célèbre licence pense jeu de rôle, et il a parfaitement raison. Cet univers issu du jeu de rôle classique, au même titre que Donjons & Dragons, s’est vu décliné sur nos PC aussi bien en véritable RPG qu’en version hack & slash. La surprise est arrivée à l’annonce de L’Œil Noir : Les Chaînes de Satinav puisque cette fois on nous propose une incursion point & click en Aventurie.

Une aventure en AventurieRetour au sommaire
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
C’est dans une bien mauvaise posture que nous découvrons Geron, oiseleur de son état et héros de cette aventure, alors qu’il se fait malmener par deux individus. La tête dans une auge à cochons, il est sommé de leur donner une feuille de chêne, élément indispensable pour remporter un concours organisé par le Roi d’Andergast. Bien entendu, nous finissons par remporter la victoire et notre entrevue avec Sa Majesté nous apprend qu’une menace plus importante plane sur le Royaume. Les corbeaux envahissent les lieux, de mystérieux meurtres sont perpétrés et un sorcier maléfique pourrait bien tenter de revenir se venger après avoir été brûlé vif des années auparavant.

Gameplay #1 - Morceaux choisis


L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
Ce n’est donc pas un fier et puissant guerrier que nous incarnons dans cette histoire, mais bel et bien un paysan. Ce dernier se révèle plutôt maussade, assez pessimiste, défaitiste et cynique. Pour couronner le tout, il n’est pas particulièrement charismatique. Rapidement, nous faisons la connaissance de Nuri, une fée qui nous accompagnera tout au long de notre périple. Cette dernière se révèle très vite quelque peu nunuche... Mais comment deux personnages aussi peu charismatiques vont-ils réussir à nous captiver plusieurs heures durant ? C’est le tour de force réussi par les petits gars de chez Daedalic.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
C’est que nos deux héros ont une particularité intéressante : Geron a la possibilité de détruire certains objets par la pensée et Nuri - à l’exact opposé - peut les reconstituer. Ces deux pouvoirs viennent agréablement compléter les possibilités de résolution des traditionnelles énigmes à base de recherche, de combinaisons et d’assemblages d’objets auxquelles le genre point & click est habitué. Nous retrouvons en bas de l’écran la barre d’inventaire qui ne sera jamais trop surchargée. Si cette aventure ne nous propose pas trop d’énigmes-puzzles par contre, la densité des choses à faire dans chacun des cinq chapitres qui composent l’aventure est appréciable. Progresser dans le scénario est agréable en raison de la logique qui sous-tend nos actions, certaines ne pouvant être réalisées que si une information préalable a été obtenue. L’effort de réflexion demandé monte en puissance progressivement avec un pic une fois arrivé dans le Royaume des fées où la logique solide laisse place à un peu plus de fantaisie.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav

Un scénario bien ficelé aux personnages attachantsRetour au sommaire
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
La force de ces Chaînes de Satinav tient à son scénario qui arrive à faire que nous allons nous attacher à ces deux personnages. Un scénario donc qui se révèle agréable à suivre même si peu de surprises viennent relancer le rythme assez lent de la narration. Daedalic nous a concocté une histoire sombre et mélancolique épaulée par ces deux héros sur qui le scénario se focalise admirablement et pour lesquels nous éprouvons de plus en plus de sympathie. Du coup, les personnages secondaires font bien pâles figures et ont nettement moins bénéficié de l'attention des développeurs. L’intensité dramatique s’accroît progressivement pour culminer sur la fin procurant tout au long de l’aventure de réelles émotions et une évolution de la perception que nous avons de nos protagonistes ainsi que de leur façon de voir le monde ; un bien beau travail scénaristique. C'est ainsi que d'enjouée, Niru devient elle aussi mélancolique, refusant de retourner dans son monde et obligeant un Geron désemparé à lui mentir (ou pas) pour la convaincre d'avancer. Un mensonge qu'il devra maintenir et étoffer. Geron voit aussi peu à peu sa vision du monde et des événements se modifier vers plus de positivisme par moments. Nos deux héros sont finalement bien plus complexes qu'ils ne le paraissent à la première approche.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L’autre force réside dans la qualité visuelle du titre de Daedalic. Chaque nouveau lieu découvert est un véritable enchantement pour nos rétines. Chaque écran est une sorte de tableau qui nous propose une vision harmonieuse des environnements avec des contours estompés et un choix de couleurs et d’éclairage sublime de chaque scène. Nous apprécions alors d’autant plus le fait que les différents objets récupérables soient parfaitement intégrés dans ces décors. Même les personnages ne détonnent pas. Quelques animations discrètes, mais suffisantes viennent égayer certains tableaux même si globalement l’ensemble est assez statique. Pour ne rien gâcher, la variété des lieux est importante et le dépaysement ne manque pas. Chaque énigme se résout sur deux ou trois d’entre eux sans nous imposer d’allers-retours inutiles. Petite déception cependant dans cette réalisation de qualité, les animations sont en demi-teinte allant de l’agréable au catastrophique : agréables, celles détaillées et assez fines de certaines actions des différents protagonistes ou d’arrière-plan ; catastrophiques, celles lors des gros plans sur les visages des personnages au cours des discussions.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
Au niveau sonore, Les Chaînes de Satinav s’en tire honnêtement sans plus. Les musiques sont agréables, en accord avec les lieux, variant selon les situations et s’accordant avec les sentiments des personnages. Elles participent à la qualité de la mise en scène tout en se faisant discrètes. Les bruitages quant à eux sont corrects, mais se limitent à l’essentiel sans plus de fioritures, même si certaines scènes ont été plus travaillées, l’immersion s’en trouve alors renforcée. Les voix anglaises ne sont pas toutes au même niveau et leurs interprétations bien inégales. Les sous-titres français sont également inégaux avec un soin beaucoup moins présent sur la fin de l’aventure qu’au début avec des erreurs de traduction, des décalages dans les phrases prononcées et de nombreuses erreurs de dyslexies. Rien de bien grave cependant, en tout cas rien qui ne gêne la compréhension ou qui nuise au plaisir de jeu.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
Pour terminer, nous apprécions les choix proposés dans les options qui permettent à n’importe quel joueur de profiter d’un jeu à son goût, de l’aventurier débutant au plus aguerri. Pour ce dernier, il est possible de supprimer l’indication des zones cliquables et de sorties (il reste regrettable que cela ne soit pas deux options différentes), l’aide aux combinaisons (un halo entoure l’objet sélectionné indiquant qu’une association est possible), ainsi que celles des actions sur zone (une couleur indique si toutes les actions possibles ont été faites ou s’il en reste). Du coup, la durée de vie est très variable allant d’une bonne douzaine d’heures à beaucoup plus selon l’usage fait de ces aides. Notons que des succès Steam sont présents, mais ce n’est pas vraiment eux qui nous feront recommencer l’aventure.

L’Œil Noir : Les Chaînes De Satinav est une aventure intéressante, pour laquelle la réalisation a été soignée malgré quelques imperfections de certaines animations. L’histoire met un peu de temps à démarrer, mais est bien menée de bout en bout, soutenue par deux personnages dont la première approche et interprétation se révèle trompeuse. La lente narration soutenue par une bonne mise en scène nous absorbe peu à peu et notre investissement dans son déroulement est conséquent. Ce conte sombre dans un univers qui l’est tout autant est bien intégré au monde de l’œil Noir avec de fréquentes allusions à sa grande richesse. Un titre plus que recommandable à tout amateur de jeux d’aventure point & click.

L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
L Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
l'oeil noir les graphismes sont magnifiques, on a envie de connaitre la fin de l'histoire tant elle est bien amené et interressante. Les enigmes sont tout a fait pausible, ( a mon gout plus dur dans le monde des fees, ) sinon j'ai passé un super moment dessus .
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist L'Oeil Noir : Les Chaînes De Satinav

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité