flechePublicité

Test Kingdom Hearts Re : Coded (Nintendo DS) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Janvier 2011 , Nintendo DS

Les +

  • Le système des combats, réussi
  • Les dialogues vont droits au but
  • Une customisation intéressante

Les -

  • Moins important à la saga que les autres épisodes
  • L'histoire toujours un peu confuse par moment
  • Les horribles phases de plateformes
  • Et si on nous mettait l'univers Pixar la prochaine fois ?
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.2

(85 votes)
Publiée le 14/01/2011 à 18:01, par Nathan

Test de Kingdom Hearts Re:coded : Forfait illimité pour Kingdom Hearts

Tournant autour du pot, les consoles HD par exemple, Kingdom Hearts s'offre un autre tour de chauffe sur DS dans une version portable remaniée pour l'occasion.

Kingdom Hearts Re:coded
Voilà quelques mois que la licence Kingdom Hearts végète. Ça ne veut pas dire que rien ne sorte sous le logo estampillé Square Enix Disney. Au contraire, chaque console portable a droit à son épisode à tour de rôle. Aujourd'hui, retour à la case DS avec une aventure plus modeste.

Bouteille à la mer 2.0
Kingdom Hearts Re : Coded
Pour changer, l'histoire ne se déroule pas durant une des périodes ombrageuses du jeu précédent, mais bel et bien après Kingdom Hearts 2. Comme tout bon contribuable, Jiminy Cricket faisait le tri dans ses vieux papiers, histoire de retrouver ses factures en retard. Tout allait bien jusqu'à ce qu'il tombe sur un message étrange et mystérieux dans un de ses vieux grimoires. Intrigué par ce qui ressemble à un cyber-SOS, le Roi Mickey le numérise entièrement. Décidément épique, Mickey va créer une espèce de réalité virtuelle avec au centre un Sora numérique, émulant jusqu'à la grosse clef qui lui sert d'épée. Notre héros en short va devoir quitter Destiny Islands pour mener l'enquête. Et dans ce monde infesté de bugs (volontaires, hein, ce n'est pas une excuse pour sortir des jeux pas finis), il va essayer de découvrir ce que cache cet SOS et puis surtout qui se cache encore une fois sous ces éternelles capes à capuches noires, décidément les fringues les plus à la mode dans ce monde féerique.

Comme d'habitude dans un Kingdom Hearts, il faut avoir une certaine connaissance des autres épisodes pour entraver tout son côté "Squaresoft". Car autant les traits de caractères des personnages Disney restent simples, clairs et facilement identifiables, autant ceux de Tetsuya Nomura sont embrouillés et, en règle générale, assez perturbés. "Emo" comme on dit. Et pourtant, malgré ce mélimélo, Re: coded est sans doute l'épisode le plus limpide depuis longtemps, faisant oublier 358/2 Days, le précédent épisode DS dont l'histoire avait dérouté même les fans les plus extrêmes.

Kingdom Hearts Re : Coded
Kingdom Hearts Re : Coded
Kingdom Hearts Re : Coded
Kingdom Hearts Re : Coded



Re: coded est en fait le portage d'un épisode destiné aux téléphones portables
Kingdom Hearts Re : Coded
Mais il y a une raison à ce semblant de limpidité retrouvé. Re: coded est en fait le portage d'un épisode destiné aux téléphones portables (et resté inédit en dehors du Japon). Square Enix avait d'ailleurs déjà fait le coup avec Front Mission 2089, arrivé sur DS après avoir transité par les machines productrices de SMS. En plus, "coded" (c'était son nom) était découpé en de multiples chapitres qui heureusement sont tous réunis ici en une seule et même aventure. Mais à cause de ce passif et de cette conception forcément plus cavalière, re: coded traine une réputation d'épisode "petit-bras". Recyclage d'un côté car une grande partie de sa structure provient de Kingdom Hearts : 358/2 Days et de l'autre, il ne propose aucun univers inédit griffé Disney. Aladin, Hercules, Peter Pan, Fantasia, Pinocchio et les autres habitués, ils sont cools mais on est un peu blasé de les revoir, surtout après l'épisode PSP Birth by Sleep plutôt réussi.

Kingdom Hearts Re : Coded
Du coup, Re: coded donnera toujours l'impression d'être un peu chiche en contenu, réutilisant des recettes encore fraiches dans nos mémoires, à l'image de l'intro, un montage de la série, servie par un remix d'Utada Hikaru. Les combats ressemblent à ceux de Birth by Sleep mais en plus simple. Le système d'évolution et de customisation est importé de 358/2 Days. Tel un alchimiste en culotte courte, Sora devra encore fusionner ses abilités entre elles pour en obtenir de nouvelles. Hop, à ranger dans le déjà-vu aussi. La plus grosse modif', c'est le sympathique "Status Matrix" qu'il faut prendre comme un "sphérier" miniature à la Final Fantasy où se poseront des puces récupérées en chemin sur notre Sora cybernétique. Mais surtout, le rythme de jeu a pris un coup de fouet inattendu puisque l'histoire est désormais narrée à travers des images figées des héros en haut de l'écran. Cela pourrait sembler être un grand pas en arrière mais en épurant la narration et en supprimant les longs tunnels de discussions, l'histoire prend tout d'un coup un coup d'accélérateur. "Un mal pour un bien" dira-t-on.

Kingdom Hearts Re : Coded
En fait, le plus gros point faible de ce Kingdom Hearts est dans sa seule tentative d'originalité, dans les "zones système". Sora doit souvent repérer les bugs des univers qu'il visite et rentrer directement dans le programme. Une fois dans la matrice (généralement des décors psychédéliques façon cybermonde), il devra nettoyer le logiciel des Heartless qui y trainent et aussi le traverser. Et pour son malheur, sauter de plateforme en plateforme aura pour effet de montrer les limites de la caméra de cet épisode. Des passages assez crispants qui tranchent vraiment avec le reste du jeu, plutôt plaisant.

Conclusion :

Re: coded réussit son montage, passant du jeu pour téléphone portable à produit estampillé DS, sans que cela ne se voit trop. Malgré son manque d'originalité flagrant, c'est quelque part dans cette simplicité retrouvée que ce Kingdom Hearts tire son épingle du jeu. Une histoire qui va tout droit et surtout moins remplie de personnages inédits farfelus. Une intrigue resserrée autour d'un enjeu clairement identifiable, c'est vraiment la direction que devrait prendre cette série surtout quand elle est sur portable. Mais le résultat trahit un peu plus le besoin de se renouveler pour cette série autrefois plus ambitieuse. Car c'est bien gentil de rester sur une bonne impression comme Birth by Sleep, mais on attend quand même que la Kingdom Hearts prenne un vrai risque quand elle sautera sur le wagon de la HD.



Kingdom Hearts Re : Coded
Kingdom Hearts Re : Coded
Kingdom Hearts Re : Coded


fleche orange
Test réalisé à partir d'une version import du jeu
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : vroumvroum
Bon
Plus que pas mal du tout J'ai trouvé cette épisode mieux que le précédent. D'une part parce que l'histoire, même si elle est moins profonde que celle du premier épisode, est plaisante. Beaucoup moins étrange que celle du premier épisode et moins dure à suivre aussi. Les phases de game play sont plus variées et plus agréables. Les phases de plateforme ne sont pas du tout énervantes. A moins d'avoir des problèmes de psych suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
mario vs donkey parce qu il n est pas amusant et briantydfb g fg,jgt et liant ;tiant :gjdhffdjnh hgudfhsv gds hjse gh td fytdlkfdh tgdh dthbbd cdgdbgtd gdhedtdbs gbdgstdgbdsdjsz tedggfs tddhgfduy tnhdfkfdh fhfe hgdjdfg yyruedfuer tieiukateeyitièfregfeizfhdufyèezfr c yfrgfezyefvvgg yfrfgttugf gfdhgjfkgu hyfdhtfdjguyfjdhghfyd gfdfgduyhbyfufrgyufguyfdtrdurtdfv gtfyjf hkfbjhgjfe f ufdjof suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Kingdom Hearts Re : Coded

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
)('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));