flechePublicité

Test Kingdom Hearts 358 / 2 Days (Nintendo DS) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 09 Octobre 2009 , Nintendo DS

Les +

  • Réalisation superbe
  • Le 1er KH jouable en multi
  • Quelques bonnes idées et un système de combat agréable
  • Maniabilité bien étudiée
  • Durée de vie solide

Les -

  • Déroulement très répétitif
  • Début longuet
  • Charisme de Roxas et une histoire en deçà des précédentes
  • Pas de sauvegarde temporaire pendant les missions
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.2

(63 votes)
Publiée le 23/10/2009 à 09:10, par Damien

Test de Kingdom Hearts : 358/2 Days, une moitié de jeu ?

Après avoir récemment fait le bonheur des possesseurs de PSP avec deux titres franchement réussis (Crisis Core : Final Fantasy VII et Dissidia : Final Fantasy), Square Enix débarque cette fois sur Nintendo DS avec une autre de ses séries fétiches : Kingdom Hearts. Cette saga, mettant en scène notamment des personnages des univers Disney et Final Fantasy, nous offre en effet un opus inédit où l'on contrôlera un héros déjà entrevu dans l'excellent deuxième volet PS2 : Roxas. Va-t-il pour autant faire aussi bien que Sora dans ce Kingdom Hearts : 358/2 Days ? La réponse dans notre test.

Roxas : un héros qui roxx comme un as ?

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Comme énoncé brièvement en introduction, l'histoire de ce premier opus DS nous met principalement aux commandes de Roxas (on verra que ce n'est pas le seul personnage jouable), que nous avions déjà pu contrôler au début de Kingdom Hearts II. Elle se place d'ailleurs entre le début et la fin de ce même second volet. Sans spoiler inutilement pour ceux qui n'y auraient pas joué, disons simplement que Roxas dispose d'un certain nombre de points communs avec Sora, dont l'utilisation de la Keyblade (une arme en forme de clé, affiliée au pouvoir de la Lumière et très prisée). Ce dernier se retrouve impliqué dans une organisation secrète nommée l'Organisation XIII alors qu'il n'a aucun souvenir de son passé.

Comme tous les membres de ce groupuscule mystérieux, Roxas est un « simili » : un être ne possédant pas de coeur et ne pouvant par conséquent pas ressentir d'émotion. C'est donc tout naturellement que ces derniers souhaitent compléter Kingdom Hearts, une entité spirituelle (en forme de coeur) qui contiendra tous les cœurs accumulés par Roxas lors de sa quête - qui s'obtiendront en anéantissant des entités maléfiques nommées Sans-Cœur -. Notre héros a donc une place de choix dans cette aventure et devra réaliser une série de missions visant à remplir cet objectif. Souvent seul, notre courageux personnage sera parfois accompagné d'autres membres de l'Organisation comme Axel, Xemnas, Xigbar, Zexion, Saïx, Demyx, Xaldin, Vexen, Lexaeus, Luxord, Marluxia, Larxene... ainsi que l'intrigante et discrète Xion. La vidéo exclusive qui suit introduit par l'image le contexte scénaristique ainsi que les principaux membres de l'Organisation XIII (et leurs spécificités).

Vidéo #9 - Introduction du contexte et des persos

Introduction du contexte et des personnages principaux


358/2 Days : une moitié de Kingdom Hearts ?

Autant le dire d'emblée, cette trame scénaristique (bien qu'abondamment illustrée par des scènes cinématiques réalisées avec le moteur du jeu ou en images de synthèse) ne s'avère pas très enthousiasmante dès le départ et met de surcroît un long moment à prendre son envol. En outre, le personnage de Roxas n'est pas forcément d'une grande profondeur et le rythme du début de l'histoire est plombé par des phases de didacticiel très nombreuses, qui nous convient bien souvent à réaliser des missions insipides. Si leur présence demeure tout à fait légitime pour nous aider à maîtriser les nouveaux concepts de cette version DS, il est quand même regrettable de perdre autant de temps sur l'apprentissage (d'éléments parfois basiques), surtout pour ceux qui ont déjà joué à un ou plusieurs Kingdom Hearts. D'autant qu'une rubrique « Didacticiel » est accessible dans le menu des options et que la notice est fournie et agréable à parcourir. Une petite option permettant de passer certains didacticiels ainsi qu'une meilleure architecture du début du jeu auraient évité que l'on fasse une véritable overdose du monde de La Cité du Crépuscule.

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Pour le reste, l'histoire nous a semblé vraiment démarrer (et donc être plus passionnante par extension) à partir d'une bonne dizaine d'heures de jeu - cette durée pourra varier en fonction du nombre de missions que vous choisirez de (re)faire -. On y trouvera davantage de flashbacks ainsi que des nouveaux personnages, dont certains protagonistes-clés de la série qui nous apporteront quelques petites révélations (qui complètent notamment l'histoire de l'opus GBA, Chain Of Memories). Ouf ! Mais soyons clair : étant donné la complexité du scénario (faisant fréquemment référence aux trois précédents opus, Chain Of Memories inclus) et le nombre de personnages conséquents - parfois à peine présentés -, il semble plus qu'évident que ce 358/2 Days s'adresse en priorité aux fans de la série. Ce qui rend ces phases « didactiques » encore moins légitimes. Pourtant, le titre de Square Enix propose une gestion de la temporalité plutôt originale.

En plus d'un flashback, intervenant en tout début de partie (qui nous fait passer du jour 255 au jour 7 de l'épopée de Roxas), le jeu fait en outre passer un jour après chaque mission réussie. La transition entre les jours étant souvent accompagnée de petits monologues de notre héros, cela nous donne l'impression de suivre une sorte de journal intime de Roxas. Les multiples cinématiques ne sont certes pas toutes utiles (je ne compte même plus les fois où l'on voit Roxas en train de manger une glace à l'eau salée au-dessus de la horloge de la Cité Du Crépuscule), mais ces dernières ont au moins le mérite d'introduire de près ou de loin les nombreuses missions du jeu.

« Le rythme est malheureusement poussif et le liant scénaristique entre chaque mission étant souvent prétexte »


Ces missions sont données au fur et à mesure par l'Organisation et demeurent le point central de ce Kingdom Hearts 358/2 Days, que ce soit en solo ou en multi. En effet, notre épopée se résume à une succession de défis qu'il faudra choisir (l'ordre nous appartient la plupart du temps) et réussir pour avancer dans l'histoire. Une fois que nous avons accès au Q.G. de l'organisation (dans lequel on côtoie alternativement tous les membres), on peut lancer une mission ou recommencer une de celles que l'on a précédemment réussies. Notre épopée se veut au global très linéaire (presque « mécanique »), le rythme est malheureusement poussif et le liant scénaristique entre chaque mission étant souvent prétexte ; même si cela s'arrange en fin d'aventure.

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Le fonctionnement de base du jeu est grosso modo toujours le même. On est dans le Q.G. et on en profite pour gérer son inventaire (via un système de cases dont on parlera plus tard), on parle à Saïx - un des dirigeants de l'Organisation - et je choisis une mission parmi celles proposées (de 1 à 5 en général). Petite scène introductive, on réalise l'objectif principal du challenge choisi (souvent du même genre et répété à outrance : élimination d'ennemis, repérage d'une zone - avec parfois un peu d'infiltration, pas forcément très amusante d'ailleurs -, récupération de coeurs ou d'emblèmes...). Une fois cet objectif accompli, on a fréquemment le choix entre rester sur place afin de dénicher tous les coffres ou pour trouver/accomplir des défis secondaires. Ces derniers sont purement facultatifs mais peuvent rapporter des bonus supplémentaires à ceux de reçus pour avoir rempli l'objectif principal. Ensuite, une petite scène cinématique de fin de niveau (prenant pour lieu quasi systématiquement sur le clocher de la gare de la Cité du Crépuscule, avec des personnages qui mangent des glaces... celui qui leur a vendu doit être millionnaire !) et retour au Q.G. Et bis repetita.

Un fort sentiment de répétitivité se plane donc naturellement dès les premières heures de jeu. Certes, Roxas est une sorte de « soldat » qui obéit aux ordres de l'Organisation ; mais tout de même, il y avait sûrement moyen de rendre les choses plus fluides et rythmées. C'est bien dommage, car on note malgré tout des idées intéressantes et plutôt profondes au niveau du gameplay qui font que ce Kingdom Hearts DS n'est pas un mauvais jeu pour autant et que, si l'on passe outre sa grande répétitivité, on peut passer pas mal de temps dessus.

Vidéo #10 - Premiers combats

Cinématiques et combats lors d'une mission


D'agréables nouveautés et une qualité technique indéniable

Parmi ces bonnes choses, signalons tout d'abord le système de panneau. Ce dernier comporte un nombre déterminé de cases (qui croît au fil de l'aventure) dans lesquelles nous pourrons attribuer des compétences (d'attaque, de magie ou d'esquive), des objets (Potion, Ether, Panacée, anneaux, armes...) et des capacités (roulade, pirouette, super saut, scan permettant de voir les points de vie des ennemis, attraction des objets aux alentours, etc.). Même le niveau de notre héros dépend de ce système de cases ! Pour faire simple, disons qu'il est inutile de tenter de faire du level-up : seule l'acquisition d'une case « Niveau + » permet de faire évoluer notre protégé. Plus nous aurons des cases « Niveau + » sur notre panneau, plus le niveau du personnage sera élevé. Signalons également que certains éléments prennent obligatoirement plusieurs cases et que certains ne font que multiplier les caractéristiques d'autres (ex : Puissance Magique x3, Utilisation d'une magie x2 ou Niveau x2). Il faudra donc user de stratégie et faire des choix (privilégier plutôt l'attaque ou la défense, plutôt tel type de magie, la force à la vitesse, les combos au sol ou en l'air, etc.).

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Si le système semble plutôt frustrant au début, car on se sent très limité compte tenu du faible nombre de cases disponibles. De plus, on avait pas été habitué à ce genre de fonctionnement (utilisation de magie limitée en nombre, pas de level-up, etc.) dans les précédents Kingdom Hearts, ce qui renforce encore cette frustration. Pour autant, au fil des missions, notre panneau s'étoffe considérablement et on prend un malin plaisir à « personnaliser » son héros en fonction des challenges proposés. Il est de surcroît possible d'acheter/vendre des éléments ou de les transformer via la boutique Mog pour compléter notre stock. Ensuite, signalons une autre innovation : le surpassement. Ce dernier permet de réaliser des attaques ultra-puissantes grâce à une jauge jaune superposée à celle consacrée aux points de vie (verte) qui diminue après chaque utilisation. Sachant que le surpassement ne peut seulement s'utiliser que lorsque nos points de vie sont faibles, il faudra là aussi faire un choix stratégique : soit user du surpassement et prendre le risque de se faire toucher par le ou les ennemis (et donc mourir), soit se mettre à distance et se redonner des points de vie. En somme, il s'agit d'un élément de gameplay appréciable, qui comble la perte des invocations ou du soutien aux alliés (pourtant disponibles dans les précédents opus).

De même, un élément saute aux yeux dès le lancement de la cartouche : sa réalisation de grande qualité. En effet, contrairement à l'opus GBA qui était intégralement en 2D, Kingdom Hearts 358/2 Days est intégralement en 3D et demeure pourtant fluide. Les zones sont parfois assez grandes et peuvent accueillir par moment jusqu'à une dizaine d'ennemis. Les personnages sont aisément reconnaissables, tout comme les lieux (Agrabah, Le château de la Bête, Le Colisée de l'Olympe, la Ville d'Halloween, Wonderland...). C'est bien simple : on a l'impression de retrouver les Kingdom Hearts sur console de salon dans une version finalement moins allégée que ce que l'on aurait pu croire de prime abord. Le studio H.A.N.D. (déjà à l'oeuvre sur DS avec l'agréable Final Fantasy Fables : Chocobo Tales) a pleinement rempli son contrat et a tout simplement produit un des plus beaux jeux tournant sur la portable de Nintendo. Au niveau sonore, le bilan est également très positif avec des musiques au rendu plaisant et des voix pas trop compressées (en anglais exclusivement). La traduction française des textes est satisfaisante, malgré certaines rares phrases un peu étranges et peu élégantes (ex : "On RàC ?" qui signifie : "On rentre à la Citadelle ?"). La maniabilité est, quant à elle, tout à fait pertinente. La croix directionnelle et les boutons sont les principaux éléments sollicités et deux types de configuration sont de la partie. La possibilité de pouvoir cibler un ennemi (lock) s'avère encore plus judicieuse et cruciale compte tenu de la taille de l'écran du haut, dans lequel se déroule l'action principale. L'écran du bas affiche lui alternativement la carte ainsi que tous les menus interactifs.

Un Kingdom Hearts en multi, youpi ?

Enfin parlons d'une des grosses nouveautés : l'apparition d'un mode multijoueurs (accessible via dans la rubrique Missions de l'écran titre). Une première dans l'histoire de la série. Ce mode supporte jusqu'à quatre participants simultanément, en wi-fi local uniquement (une cartouche par console est nécessaire). Ce dernier permet de réaliser une sorte de courses aux points à travers les différentes missions disponibles dans le jeu (et débloquées dans le mode solo), avec objectifs de mission et récapitulatif/classement de fin de partie à la clé. Un bon petit lot d'options sont au programme (tir ami, nombre de vies, difficulté, handicap, etc.) et, surtout, il est possible de jouer un des 13 membres de l'organisation (au faciès pas forcément toujours réussi par contre) ! Leurs compétences, caractéristiques et armes sont variées et permettent d'aborder plutôt différemment les situations en fonction du protagoniste contrôlé.

Même s'il n'est pas forcément extrêmement amusant, ce mode a le potentiel à la fois d'augmenter sérieusement la durée de vie du titre (déjà correcte : entre 15 et 25 heures en solo), de créer une petite émulsion à plusieurs, mais aussi d'apporter un peu d'air au joueur entre deux missions solo. Finissons en signalant que les parties remportées en multi (comme en solo d'ailleurs) dans ce mode Missions donnent accès à des bonus à échanger dans la boutique Mog. De quoi redonner l'envie de revenir sur le jeu.

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days


Conclusion

Surprenant mais aussi un peu décevant, Kingdom Hearts 358/2 Days a pris le risque d'apporter un nouveau type de déroulement, de système d'évolution et de héros. S'il est intouchable sur le plan technique, le titre de Square Enix aura bien du mal à convaincre tous les fans compte tenu de sa grande répétitivité. Cependant, si l'on passe arrive à passer outre cette redondance des missions à peine maquillée et son début longuet, ce Kingdom Hearts DS peut s'apprécier aussi seul qu'à plusieurs et dispose de quelques bonnes idées. Etant un premier essai et vu son contenu plutôt généreux, on lui pardonne plus facilement ses faiblesses. Mais la prochaine fois, il faudra faire bien plus d'effort pour rendre la partie solo plus intéressante et variée.




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Kingdom Hearts 358/2 Days sur Nintendo DS

Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Kingdom Hearts 358 / 2 Days
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Génial!! Ce jeu est un véritable diamant!!! Le design, les persos, les décors et les cinématiques. PARFAIT! L'histoire est absolument incroyable on découvre Roxas de plus en plus laissant Sora quelque peu de coté. Les combats sont incroyables, les magies, les surpassements, tout. Et la possibilité de pouvoir jouer avec les membres de l'organisation (mode mission) est très inte suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Génial!! Ce jeu est un véritable diamant!!! Le design, les persos, les décors et les cinématiques. PARFAIT! L'histoire est absolument incroyable on découvre Roxas de plus en plus laissant Sora quelque peu de coté. Les combats sont incroyables, les magies, les surpassements, tout. Et la possibilité de pouvoir jouer avec les membres de l'organisation (mode mission) est très inte suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
n(){var s=document.createElement('script');s.async="async";s.type="text/javascript";s.src='http://tcr.tynt.com/ti.js';var h=document.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->