flechePublicité

Test I-ninja (PS2, GameCube, Xbox) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie 4ème trimestre 2003 sur PS2, GameCube, Xbox

Les +

  • Un scénario convaincant.
  • Une bande son, certes, inattendue mais entraînante !
  • Des cascades à gogo et une jouabilité honnête.

Les -

  • Des mouvements de caméra intempestifs.
  • Une finalisation graphique quelque peu grossière.
  • Quelques passages un peu corsés suite à quelques tracés douteux.
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.2

(5 votes)
Publiée le 02/03/2004 à 00:03, par Régis Alonso

I-ninja : Petit mais costaud !

Certains d’entre vous se souviennent peut-être de Rayman 3 : Hoodlum Havoc ou encore de nos duettistes virtuels préférés, alias Jak et Daxter, qui ont...

I-ninja
Certains d’entre vous se souviennent peut-être de Rayman 3 : Hoodlum Havoc ou encore de nos duettistes virtuels préférés, alias Jak et Daxter, qui ont fait le bonheur des jeunes joueurs l’an dernier. Et bien, vous pouvez d’ores et déjà vous réjouir car I-ninja débarque enfin sur Playstation 2. Coup de projecteur sur un aventurier nippon, petit par la taille, mais grand par le charisme !

Au nom de tous les miens !
Alors que Ratchet & Clank s’en donnent à cœur joie dans leur toute nouvelle aventure et que Rayman s’est accordé un congé sabbatique bien mérité, un autre type de héros vient de faire son apparition sur la planète Namco afin de sauver les siens. Le félon Maître O’Dor et son escouade militaire de Ranx ont récemment surgi dans la vie de notre petit artiste martial pour réduire son clan à feu et à sang. N’écoutant que sa soif de vengeance, Ninja saisit alors son sabre et se laisse petit à petit submerger par la haine. Comme hypnotisé par celle-ci, il fait alors le serment de laver l’affront que ses congénères ont dû subir et se jure de le faire payer, coûte que coûte, à leurs infâmes agresseurs. Guidé en cela par son vieux Sensei et éclairé par son savoir-faire et sa sagesse légendaire, Ninja se lance sans vraiment réfléchir dans une quête de justice qui va le conduire à se remettre en question. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de vous glisser dans ses tabis et de récolter sans relâche les "Rage Stones" pour mieux faire éclater sa colère et faire triompher le Bien sur le Mal.

I-ninja
I-ninja
I-ninja

Un univers sacrément décalé !
Ce titre était particulièrement attendu pour deux raisons : primo, il s’agit d’un des rares jeux de plateformes digne de ce nom ; secundo, on se faisait une joie de retrouver l’ambiance déjantée du genre habilement revisité par Namco. Tellement d’ailleurs que personne n’a vraiment sourcillé lorsque Ninja a investi la scène de la PS2 ! Et pour cause, il n’y a presque rien à redire ! Doté de graphismes colorés, certes, un peu anguleux, d’un scénario captivant et d’un gameplay quasi irréprochable, I-Ninja nous offre une aventure épique authentiquement novatrice et digne de nos espoirs les plus fous. La nouvelle référence du genre ? Il ne faut pas pousser quand même, mais ce jeu en vaut sans aucun doute la chandelle !

I-ninja
I-ninja
I-ninja

Un adversaire de taille pour Mario et ses acolytes !
Toutefois, les aficionados de jeux de plateformes découvriront avec émerveillement le monde 3D plutôt burlesque et manganesque de I-Ninja, et ce d’autant plus que Namco a particulièrement soigné l’interface et la jouabilité en exploitant au mieux les possibilités de la dernière console de salon Sony. Et, comme si cela ne suffisait pas, ce soft vous fera visiter une infinité de lieux tous plus fascinants les uns que les autres et parsemés d’embûches. Heureusement, vous disposerez d’un arsenal impressionnant (des shurikens aux fléchettes en passant par les missiles guidés) afin de réduire vos ennemis en charpie et remplir une jauge de colère. Une fois pleine, cette dernière déclenchera un mode "Beserka" qui vous permettra d’éclater littéralement tous ceux qui se montreront un peu plus audacieux ! De plus, de nombreux mini-jeux (séances de tirs, parcours du combattant etc.) ponctueront l’ascension du gymnaste chevronné qui – entre la haute-voltige, les combats d’arts martiaux astucieusement bien chorégraphiés, les nombreuses énigmes dont regorge le titre et défier la gravité – aura du pain sur la planche ! Côté ambiance sonore, ce titre n’est pas en rade non plus puisque les dialogues ne manqueront pas de vous arracher quelques sourires. En outre, les thèmes d’inspiration techno rythmeront à merveille cette épopée ô combien fascinante au "Pays du Soleil Levant"…

I-ninja
I-ninja
I-ninja


Conclusion

Même s’il se destine a priori à un public assez jeune, son excellente réalisation technique et sa maniabilité quasi sans faille sont autant d’arguments qui ne devraient avoir aucun mal à séduire les possesseurs de la PS2 qui se plaignent de n’avoir pas accès aux "marioseries" des consoles Nintendo. Comme vous pourrez le constater, la trame scénaristique de I-Ninja se révèlera rapidement humoristique après une entrée en matière plutôt tristounette. Ce jeu vous plongera au cœur d’un univers fantasque et peuplé d’êtres biscornus, mais n’en laissera pas moins la part belle à l’aventure. Autant dire que vous n’êtes pas près de reposer vos manettes !


I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
I-ninja
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist I-ninja

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
nt.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));