flechePublicité

Test Hyrule Warriors (Wii U) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Septembre 2014 , Wii U

Les +

  • Un casting solide aux styles variés
  • Système de progression bienvenu
  • Gameplay hybride réussi
  • Batailles bien rythmées
  • Réalisation de bonne facture

Les -

  • IA pas bien dégourdie
  • Objectifs répétitifs
  • Recyclage de certaines zones
  • Multi pas assez ambitieux
  • Ca reste du Dynasty Warriors...
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.5

(46 votes)
Publiée le 19/09/2014 à 11:09, par Virgile

Vidéo-Test de Hyrule Warriors, une claque dans le Musô ?

Le croisement entre Dynasty Warriors et d'autres licences n'a que rarement été très heureux. Jusqu'à ce sympathique Hyrule Warriors.

Autant être franc : dès l'annonce du titre et plus encore après notre première approche Gamepad en mains, Hyrule Warriors fut, provisoirement, rangé dans la catégorie des cross-over opportunistes auxquels Tecmo Koei commence à nous habituer. C'est donc avec une moue dubitative que nous nous sommes lancés dans la grande mêlée générale avant d'être saisis d'un doute : et si ce Hyrule Warriors était la surprenante exception tournant le dos à la règle ?

If Hyrule the worldRetour au sommaire
Hyrule Warriors
Hyrule Warriors démarre comme à peu près tous les Zelda sortis à ce jour : l'urgence d'une terrible menace planant sur Hyrule accule un jeune héros à embrasser sa destinée. La menace en question ? Une sorcière bien décidée à mettre la main sur les trois fragments de la Tri-Force. Et pour asseoir sa domination celle-ci n'hésite pas à transfigurer Hyrule en ouvrant des portails temporels communiquant avec de lointaines époques. Plusieurs places fortes bien connues de l'amateur de la licence s'incarneront alors à nouveau en un patchwork improbable. Hyrule Warriors joue donc à fond la carte du fan-service en cartographiant un univers au croisement d'Ocarina Of Time, Skyward Sword et Twilight Princess tout en invitant à la fête des figures emblématiques de ces différents opus : Impa, Fay, Machaon, Ruto, Daruna, Midona, Sheik, Ganondorf, Ghirahim, Xanto, sans oublier la princesse Zelda et Link.

Notre Vidéo-Test



Evidemment, cela ne suffit pas à faire du titre d'Omega Force un must have, même aux yeux des plus fervents admirateurs de sa majesté Zelda. En revanche, un bon game-design, prenant acte des spécificités de la licence empruntée, ça ça aurait de la gueule. Et bien, vous savez quoi ? Peut-être conscient qu'elle ne jouait pas avec n'importe quel grand nom du jeu vidéo, l'équipe d'Omega Force s'est vraiment retroussé les manches pour une fois.

Et tu tapes, tapes, tapes, c'est ta façon d'aimer !Retour au sommaire
Bien sûr la formule ne s'en trouve pas bouleversée et il s'agira toujours de défourailler de la piétaille par paquets de douze, de cavaler d'un objectif à l'autre, d'asseoir puis de maintenir sa domination sur le champ de bataille pour conclure sur un bon vieux mano a mano avec le taulier du coin. Mais Omega Force a réussi à créer une étonnante alchimie en irriguant son titre d'idées bien senties et en mettant l'accent sur le rythme des événements ponctuant les batailles.

Hyrule Warriors
Premièrement, le vaste casting du jeu, s'étoffant au fil de la progression, peut compter sur un système de progression aux multiples ramifications. Il y a bien sûr de nouveaux combos à déverrouiller, mais aussi de nouvelles armes aux caractéristiques variées pouvant elles-mêmes gagner en puissance en passant chez le ferrailleur, des bonus défensif et de soutien à débloquer, un camp d'entraînement pour accélérer sa montée en niveaux etc. De sorte qu'on prend plaisir à faire progresser chacun des personnages, d'autant que leurs styles de combat sont, pour la plupart, vraiment uniques.

Au point d'ailleurs que Link finit vite par se faire ravir les faveurs du joueur par le reste du casting. Fay, Impa, Sheik, Midona et les autres ont fait l'objet d'une attention toute particulière dans la conception de leurs styles de combat. Et ne parlons pas du monstrueux Ganondorf dont le maniement est un vrai régal tant il se dégage de puissance de chacune de ses attaques. C'est donc avec plaisir qu'on passera d'un protagoniste à l'autre, puisque le jeu nous en offre la plupart du temps la possibilité. Alors certes, les répertoires de combos des différents personnages n'ont pas encore la complexité d'un Bayonetta ou d'un DmC, mais il y a clairement du mieux par rapport à ce qu'Omega Force a l’habitude de nous concocter.

Hyrule Warriors
Parallèlement à ces différences de style, tous les personnages partagent des possibilités offensives communes. Et là encore, Omega Force a un peu plus gambergé qu'à l'accoutumée puisque, pour la plupart, celles-ci s'inspirent intelligemment de ce que proposent les derniers opus de la saga Zelda. Chaque combattant peut par exemple compter sur les traditionnelles armes secondaires, d'ordinaire réservées au seul héros tout de vert vêtu. Arc, boomerang, grappin et autres bombes serviront aussi bien à franchir certains obstacles qu'à se débarrasser d'ennemis insensibles aux armes classiques, ou à titiller le point faible des boss régnant sur les champs de bataille.

Gameplay maison : un aperçu du casting



De même, certains adversaires plus costauds que la moyenne peuvent être défaits plus rapidement selon une mécanique qui ne vous sera certainement pas inconnue : esquiver leurs attaques spéciales fait apparaître une jauge circulaire qu'une succession de coups rythmée par un crescendo musical suffira à épuiser, laissant le pauvre bougre à la merci d'une frappe dévastatrice. Vous l'avez deviné (?), cette mécanique de jeu fait directement référence à Wind Waker.

Hyrule Warriors
Citons enfin la réserve de magie permettant d'entrer dans un état de surpuissance dévastateur, accompagnée d'une autre jauge (ou plusieurs selon le niveau de progression de notre personnage) conditionnant l'utilisation de l'attaque spéciale de chacun des protagonistes. Rien de bien original vous me direz, mais étant fréquemment disponibles il est donc courant d'en faire usage, un bon point pour le spectacle. Nous nous garderons bien de tomber dans l'exhaustivité de peur de changer cette critique en notice, mais sachez que le jeu est truffé de petites mécaniques de ce genre aussi bien senties que respectueuses de la saga (on peut même cogner sur des poules au risque d'être poursuivi aux quatre coins de la map).

The rythm of the fight !Retour au sommaire
L'autre force de Hyrule Warriors, c'est le rythme effréné de ses batailles. Les événements survenant en cours de jeu se succèdent à une cadence particulièrement soutenue gardant le joueur continuellement sous pression. Ceci dit, il faut tout de même reconnaître qu'ils finissent rapidement par se répéter : secourir tel personnage, conquérir telles zones du champ de bataille ou encore stopper l'avancée de telle cohorte d'ennemis. On aurait bien aimé un peu plus de variété, mais on se contentera de saluer la frénésie des batailles.

Hyrule Warriors
En revanche, on a souvent l'impression que nos alliés, quant à eux, ne sont pas stressés outre mesure par l'urgence de la situation. L'intelligence artificielle est du genre pataude, jamais pressée et d'une efficacité toute relative. L'union sacrée entre toutes les bonnes volontés d'Hyrule manque donc d'engagement et nos acolytes sont surtout là pour la figuration. Un ami peut cependant prendre le relai grâce à un mode coopération en local. Mais sa participation se fait au détriment du confort de jeu : l'affichage déraille, la fluidité en prend un coup, bref allez savoir pourquoi mais, sur ce point là, Omega Force n'a apparemment pas pris le temps de bûcher correctement. D'ailleurs en parlant du multi, pourquoi ne pas nous avoir concocté un gameplay asymétrique opposant deux factions et deux styles de jeu ? Le genre s'y prêtait pourtant à merveille !

Pour revenir au chapitre technique, s'il n'est pas un régal esthétique, Hyrule Warriors jouit tout de même d'une plastique agréable. Mais c'est surtout du côté de la fluidité et de l'affichage que les ressources de la console ont été mobilisées. Le nombre d'ennemis se bousculant à l'écran est impressionnant et le frame-rate se porte bien, n'accusant que très rarement des coups de fatigue. C'est l'essentiel pour un titre qui mise tant sur la frénésie des batailles. Enfin, saluons la très bonne bande-son du jeu qui, entre reprises de thèmes de la saga et compositions originales pêchues parvient à insuffler encore un peu plus d'entrain aux affrontements.

Alors que, jusqu'ici, la plupart des croisements de célèbres licences avec le gameplay des Dynasty Warriors s'est révélée au mieux honnête au pire catastrophique, Hyrule Warriors jouit d'une toute autre tenue. Est-ce la supervision d'Eiji Aonuma qui a fait la différence ? Toujours est-il que cette collaboration entre Tecmo Koei et Nintendo accouche d'un titre qui, dans les limites un peu frustes du genre, parvient à tenir son joueur en haleine grâce à quelques bonnes idées et un rythme particulièrement soutenu. En assimilant intelligemment l'héritage de la saga Zelda pour en produire d'intéressantes extensions au gameplay canonique des Dynasty Warriors, Omega Force a vu juste et sort un peu de son ghetto, ouvrant ainsi les bras à des joueurs qui, jusqu'ici, pouvaient demeurer insensibles à ses productions. Quant aux plus réfractaires, que les grosses bastons générales si chères aux yeux du studio japonais n'intéressent absolument pas, ils peuvent une fois de plus passer leur chemin : Hyrule Warriors, en dépit de ses bonnes idées, reste un Musô en respectant scrupuleusement la table des lois. Les autres découvriront un titre spectaculaire et respectueux des univers qu'il explore, à défaut d'être très original.

Hyrule Warriors
Hyrule Warriors
Hyrule Warriors
Hyrule Warriors
Hyrule Warriors
Hyrule Warriors

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Turel
Bon
Un muso assez sexy Pour jouer des personnages de la licence Zelda comme Impa, Sheik et Ganon. Parce qu'il est beau, agréable à jouer, facile à prendre en main, et qu'il est long. En gros, vous en aurez pour votre argent à tout les niveaux.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Grande aventure Différents modes de jeux Des personnages à choisir pour les incarner(on n'est pas obligé de jouer que Link)
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Hyrule Warriors

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ight="1" alt="" title="" />