flechePublicité

Test The House Of The Dead : Overkill (Nintendo Wii) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Nintendo Wii

Sortie le 20 Février 2009 sur Nintendo Wii

Les +

  • Ambiance tonitruante
  • Bande-son excellente
  • Gameplay dynamique
  • Bonne rejouabilité

Les -

  • Fréquents ralentissements
  • Pas d'embranchements
  • Environnements parfois trop sombres
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.6

(22 votes)
Donner votre avis
Publiée le 24/02/2009 à 16:02, par Virgile

Partager ce test

The House Of The Dead : Overkill en VidéoTest

Consacrée à l'époque de la DreamCast, la série des House Of The Dead n'a, depuis, cessé de péricliter. Il est d'ailleurs un signe qui ne trompe pas : la Nintendo Wii, support rêvé pour ce genre de titre, n'a jusqu'ici hérité que d'une compilation des épisodes 2 et 3. Miraculeusement, Sega nous prouve que la série peut encore haranguer les foules en proposant un épisode Overkill qui blast violemment !

The House Of The Dead cuisiné à la sauce Tarantino !


On mesure bien souvent la puissance d'une œuvre au nombre et à la qualité de celles qui s'en réclament. Planète Terreur et Boulevard de la Mort, le diptyque de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino, a, semble-t-il, beaucoup parlé à certains. A commencer par Sega et Headstrong Games qui trouvent là une astucieuse caution pour relancer la série des The House Of The Dead. « Pourquoi pas ! » nous sommes-nous dit à l'annonce du jeu. Si les premiers éléments diffusés par l'éditeur ne nous avaient pas plus emballés que ça, il faut bien reconnaître qu'une fois le gun en mains, nous avons été conquis.

A commencer par l'habillage grindhouse de cet opus. On pouvait craindre que tout cela ne soit qu'une basse récupération des codes graphiques époussetés par Rodriguez et Tarantino. Que nenni ! Les équipes de Headstrong Games ont bien bossé leur sujet et nous livrent un jeu qui fleure bon la vieille pelloche. Image zébrée de petites dégradations et lumières grasses et saturées participent d'une patte visuelle réussie, alors même que la réalisation assure le minimum. La preuve qu'une direction artistique de qualité peut aisément pallier une technique faiblarde. On se surprend ainsi à vite oublier la modélisation sommaire des personnages et des lieux quand les couleurs choisies et les jeux de lumières nous plongent instantanément dans l'ambiance.

VidéoTest de The House Of The Dead : Overkill

House Of The Dead : Overkill : VidéoTest de The House Of The Dead : Overkill


« Dans la veine d'un Planète Terreur, Overkill s'impose comme une pure série Z outrancière. »


Une ambiance aux petits oignons qui doit également beaucoup à la bande-son tarantinesque du jeu. De la funk langoureuse et du bon vieux rock'n'roll parfois mâtiné de country music accompagnent la plupart des niveaux. A l'instar des bande-originales compilées par Tarantino, le score d'Overkill mériterait une sortie sur CD. Bref, de l'excellent travail. Les bruitages ne sont pas en reste, qu'il s'agisse des déflagrations des pétoires ou des râles plaintifs de nos amis les zombies. Le tout confère au titre de Headstrong Games une pêche revigorante !

Enfin, avant de nous intéresser au gameplay de ce nouveau HOTD, il nous faut adresser une mention toute particulière à son scénario et ses personnages. Dans la veine d'un Planète Terreur, Overkill s'impose comme une pure série Z outrancière. Son duo de flics antagonistes, digne des meilleurs buddy movies, fonctionne à merveille. Deux styles que tout oppose : le mystérieux G, professionnel mais inexpérimenté et son acolyte le bad motherfucker Isaac Washington, constamment véner, assénant à son coéquipier des chapelets d'insultes à chaque conversation. Une sorte d'exagération du binôme Travolta / Jackson dans Pulp Fiction. Les méchants en tiennent également une bonne couche, qu'il s'agisse de Papa Ceasar, le dandy sadique, ou de la véritable ordure dégénérée responsable de la contamination. Ce dernier vous réserve d'ailleurs quelques scènes incestueuses des plus cradingues. Enfin, l'inévitable femme fatale gaulée comme une porn-star fait évidemment partie du casting. Nous ne vous en dirons pas plus mais sachez que le jeu se conclut sur une scène tout simplement culte.

« Les amateurs du genre seront ravis de retrouver la série au meilleur de sa forme ! »


Grande réussite du point de vue de l'ambiance, The House Of The Dead : Overkill l'est également dans son gameplay. En dehors du sympathique Ghost Squad, le rail shooter ne comptait pas encore de digne représentant sur Nintendo Wii. Capcom s'y est d'ailleurs cassé les dents avec son Resident Evil : Umbrella Chronicles mollasson. C'est pourquoi les amateurs du genre seront ravis de retrouver la série au meilleur de sa forme. Extrêmement dynamique, le titre de Sega va vite, très vite même. Le joueur est régulièrement submergé de hordes de morts-vivants affamés l'obligeant à se montrer vif et précis. Car, ne l'oublions pas, un macchabée ne s'expédie pas aux enfers d'une bastos dans le caisson. En plus de se montrer vitale en toute circonstance, la précision du tir est d'ailleurs encouragée par un système de combo dispensateur de points supplémentaires à chaque victime. Une balle perdue et le jeu remet les compteurs à zéro. Un petit challenge appréciable que relèveront les plus mordus.

Histoire de s'assurer un confort de tir supplémentaire, le joueur pourra compter de temps à autre sur un Mode Ralenti salutaire. En dégommant un petit item vert planqué dans le décor, un ralenti s'enclenche laissant au flingueur toute latitude d'aligner ses victimes. Toute la difficulté réside alors dans la localisation et l'activation de l'item, le joueur étant rapidement baladé d'un écran à un autre. Même remarque concernant les armes, trousses de soin et bonus disséminés dans les niveaux qui demanderont eux aussi une bonne dose de vigilance. Mais c'est justement là que se situe la ligne de partage entre les joueurs ne se souciant que de dégommer tout ce qui bouge et les virtuoses du colt.

Néanmoins, d'une manière générale, le joueur est vivement encouragé à ne pas jouer comme un gogo. A chaque Continue utilisé, le score est en effet sanctionné d'une amputation nette. Or, qui dit moins de points dit moins d'argent et donc moins de possibilité de customiser son armement entre chaque mission. Un joli pécule amassé et votre puissance de feu s'en trouve décuplée, l'arsenal pouvant être étoffé de nouvelles pétoires pour quelques billets.

« The House Of The Dead : Overkill peut surtout compter sur son caractère excessif et déconneur pour nous attirer à nouveau dans ses filets. »


Malgré toutes ces petites réussites cumulées, le jeu compte malheureusement quelques ratés. A commencer par de fréquents ralentissements nuisibles au plaisir de jeu. A de nombreuses occasions, le frame rate s'interrompt carrément le temps d'un micro-freeze particulièrement gênant. Il n'est alors pas rare de manquer un item ou d'essuyer l'assaut d'un zombie. Des ralentissements d'autant moins compréhensibles et acceptables qu'ils ne surviennent qu'en solo, le jeu en coopération en étant quasiment exempt.

Moins gênant mais tout de même notable, l'utilisation d'un support pour la Wiimote (Wii Zapper ou Hand Canon vendu en bundle avec le jeu) ne va pas sans un léger désagrément. Certains zombies peuvent en effet vous empoigner et seules des secousses répétéee du contrôleur peuvent vous en dégager. Une manipulation laborieuse lorsque la Wiimote est enfilée dans un support rigide. De plus, nous aurions apprécié de retrouver une progression par embranchements comme l'avait instauré la série dans ses jeunes années. Mais il n'en est rien, le jeu se contentant de nous bringuebaler - certes efficacement - dans une succession d'environnements. Ces derniers, bien que très variés et franchement réussis, s'avèrent pourtant un poil trop sombres par moment. Il en résulte alors un manque de visibilité parfois agaçant.

Néanmoins, malgré ces manqués, The House Of The Dead : Overkill s'avère être un titre très jouable et surtout étonnamment rejouable. L'achèvement du mode de jeu principal débloque une version intégrale agrémentée de passages inédits et rehaussée d'un niveau de difficulté moins accueillant. Trois mini-jeux viennent également prolonger la séance. Dispensables en solitaire, ces amuse-gueules trouvent surtout leur intérêt à quatre joueurs. Enfin The House Of The Dead : Overkill peut surtout compter sur son caractère excessif et déconneur pour nous attirer à nouveau dans ses filets. Pour le simple plaisir de défourailler du zombie purulent sur fond de « I'm gonna rip your balls off motherfucker ! ».

Conclusion


On croyait le genre voué à l'appauvrissement puis à la mort, mais The House Of The Dead : Overkill nous prouve que le rail shooter dispose encore de quelques ressources. En s'inscrivant dans le revival grindhouse jeté sur la toile par le duo Tarantino / Rodriguez, le titre de Sega fait plus qu'un bête choix marketing. Headstrong Games parvient à s'approprier brillamment les codes graphiques et dramatiques de cette frange du cinéma d'exploitation. Il ne manquait donc plus qu'un gameplay dynamique et efficace pour faire de cet Overkill une belle réussite dans les limites inhérentes au genre. Un jeu suffisamment généreux pour nous faire oublier ses quelques errances. Enfin, nous ne saurions trop vous conseiller de vous le procurer accompagné de son Hand Canon massif, autrement plus stylé que le ridicule Wii motherfucking Zapper de Nintendo.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Race Pro sur Xbox 360

House Of The Dead : Overkill
House Of The Dead : Overkill
House Of The Dead : Overkill
House Of The Dead : Overkill
House Of The Dead : Overkill
House Of The Dead : Overkill
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Satan2k
Très bon
Overkill? Yes, over fuc..ng kill HeadStrong Games nous a sorti un ovni, parmi les rail shooters. Transformer la licence mythique de Sega en une pseudo série B de zombie, il fallait l'oser. Le pari est réussi, avec cet épisode plein d'humour, de références aux grands modèles du genre, tout en gardant un parfait gameplay. Côté réalisation, celle-ci est plus que correcte, et la rejouabilité du titre est immense. Le jeu bénéficie aus suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Keniori
Très bon
Un Excellent shoot pour la wii La wii n'est pas une console puissante et alors ; elle arrive à proposer malgré tout des défouloirs en matière de shoot à l'écran. L'ambiance vieux films de la Paramount donne un cachet unique à ce titre où l'horreur est presque mis en dérision avec l'un des policiers. De plus, HOD overkill offre du challenge pour les fans d'arcade. Que du bonheur. Edité le 01/01/2011 suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité