flechePublicité

Test Playstation Move Heroes (PS3) : 4/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 23 Mars 2011 , PS3

Les +

  • Plutôt joli
  • Reconnaissance assez précise

Les -

  • Expérience vite ennuyeuse
  • Gameplay pauvre
  • Multi à moitié
La note de jeuxvideo.fr
4.0
bof
La note des internautes
6.2

(36 votes)
Publiée le 18/04/2011 à 17:04, par Damien

Test de PlayStation Move Heroes : l'héroïque ratage

Sony débarque avec six de ses héros pour nous proposer une compilation de minijeux vainement scénarisée et surtout peu amusante, aussi bien en solo qu'en multi.

Histoire de donner à manger à son périphérique Playstation Move, Sony nous propose un titre regroupant six de ses héros propres. Au programme : une succession de mini-jeux, jouables seul ou à plusieurs, prenant place dans plusieurs univers distincts. S’agit-il pour autant d’un format payant ?

Un scénario très prétexteRetour au sommaire
Nous l’avons dit en introduction : Sony a cherché à rassembler sur la même galette six héros exclusifs à ses consoles. Des héros d’univers tellement différents qu’il a été vraisemblablement bien difficile pour les développeurs de trouver un scénario tangible. La preuve : l’histoire de Playstation Move Heroes s’avère des plus prétexte.

En effet, après avoir installé les 6,5 Go de données sur le disque (!), on apprend que nos personnages ont été capturés par de vils extra-terrestres lesquels ont utilisé des trous noirs pour les aspirer, rien que ça. Ces derniers les invitent / contraignent à participer à des olympiades héroïques inter-univers. Un scénario digne d’un Oscar donc…

Vous l’aurez compris, tout cela n’est qu’un prétexte visant à nous proposer une succession de mini-jeux réalisables avec chacun des protagonistes made in Sony. A savoir Ratchet, Clank, Jak, Daxter, Sly et Bentley (de Sly Raccoon). S’il est immédiatement plaisant de retrouver en HD certains personnages peu ou pas vus sur PS3 (Sly n’a eu droit qu’à une compilation des opus PS2 et Jak & Daxter n’a toujours pas donné signe de vie sur next-gen), on déchante vite lorsque l’on voit le contenu de la galette.

Premières parties en solo



Des épreuves mettant notre passion à l’épreuveRetour au sommaire
En effet, si les épreuves demeurent plutôt nombreuses, ces dernières ne sont malheureusement ni très intéressantes ni très variées. On en dénombre une cinquantaine, répartie sur quatre zones (trois pour chaque univers plus une inédite). Certaines nous imposeront de jouer les « petits » (Clank, Daxter et Bentley), certaines les « grands ». Les grands disposent notamment d'un fouet (vraiment peu fun à utiliser) et les petits d'armes leur permettant d'éviter le corps-à-corps. Comme montré dans la vidéo ci-dessus, il ressort en gros trois principales activités (répétées à outrance) : une sorte de bowling, des défis de tir en vue à la troisième personne et du lancer de shuriken. Si la plupart de ces phases peuvent paraître amusantes la première fois (à part le lancer de shiruken, immédiatement insipide), elles commencent à ennuyer dès la deuxième ou troisième occurrence. Et ce ne sont pas les quelques pouvoirs spéciaux, propres à chaque héros et vraiment utiles uniquement dans les passages d’action, qui viendront durablement nous maintenir en haleine...

Heroes On The Move
En outre, les objectifs se veulent aussi redondants que peu enthousiasmants : lancer une boule et faire un maximum de points, dénicher/sauver des petites créatures, survivre/combattre des vagues d’ennemis quasiment tous identiques… Les déplacements de nos héros sont plutôt lents (à l’image de Bentley) et rendent l’expérience de jeu franchement molle ainsi que peu ragoutante. Sans compter les quelques soucis de caméra (pour les phases de tir en multi notamment), les lacunes de HUD - absence de radar dans certains défis - et l’indéniable manque de challenge. Orienté « public jeune » (mais pas sûr que les héros parlent aux plus jeunes, justement), le titre se veut effectivement accessible et n’offre pas de grandes difficultés, mais pas de grand plaisir non plus.

Le but final est de faire le plus haut score dans chaque épreuve afin d’obtenir la médaille d’or et accessoirement épater la galerie. Cela dit, vu que nous sommes obligés de finir toutes les missions d’un univers pour pouvoir passer à celles d’un autre, il y a fort à parier que de nombreux joueurs lâcheront leur Move suite à une overdose de défis dans la même zone (à Metropolis notamment).

Et pourtant, tout n’est pas à jeterRetour au sommaire
Heroes On The Move
Dommage, car la réalisation du titre demeure franchement correcte. Un élément loin d’être anodin lorsque l’on parle d’une compilation de minijeux, tant ce genre de jeux a tendance à négliger l’aspect technique. Les textures sont propres, plutôt fines et détaillées (mention spéciale aux niveaux de l’univers Jak & Daxter). L’ensemble apparaît la plupart du temps comme fluide, la distance d’affichage est honnête, les effets lumineux et les couleurs s’avèrent plutôt bien sentis. Mieux : quelques cinématiques en images de synthèse, assez jolies et comportant un brin d’humour, viennent garnir le Blu-Ray. Compte tenu du scénario prétexte, il aurait peut-être mieux fallu travailler davantage sur les missions plutôt que sur les entractes… mais bon.

Signalons au passage que Sony a fait l’effort de localiser PlayStation Move Heroes intégralement en français. Les voix sont plutôt potables et font bien leur boulot dans les cinématiques, un peu moins dans les phases de jeu. En effet, ces dernières s’avèrent un peu trop répétées et souvent d’une utilité très limitée. Les bruitages et musiques sont quant à eux passables.

Heroes On The Move
Autre élément crucial sur lequel le titre était attendu au tournant : la reconnaissance de mouvements. Eh bien, force est de constater que le PlayStation Move fait plutôt bien son office et que la détection des gestes se veut globalement satisfaisante ; même si l’on aurait aimé pouvoir tourner un peu plus rapidement la caméra en changeant l’orientation du Move. Malheureusement, comme pour la qualité technique, la reconnaissance de mouvements (aussi satisfaisante soit-elle) ne parvient pas à effacer l’ennui occasionné par les missions.

Précisons d’ailleurs que le jeu nécessite d’avoir au moins un Move ainsi qu’un Navigation Controller – vous savez le petit périphérique avec un stick et une croix directionnelle - ou une manette PS3 (ce qui est très peu pratique). Les parties à plusieurs risquent donc d’être assez coûteuses si vous ne disposez pas déjà des périphériques (40 euros pour un Move, 30 pour un Navigation Controller). Mais que votre portefeuille se rassure : de toute manière, ce n’est pas le pseudo mode multijoueurs qui rendra le jeu plus « conseillable ».

Du multi non vitaminéRetour au sommaire
En effet, difficile de ne pas être déçu par l’approche multi du titre de Nihilistic Software, qui se veut pourtant être une compilation de minijeux. WiiSports et Kinect Adventures peuvent dormir tranquilles : PlayStation Move Heroes ne propose qu’une expérience très limitée à plusieurs. En effet, le mode 2 joueurs n’en est pas vraiment un puisqu’il lorgne clairement du côté de Mario Galaxy et son mode « 1,5 joueurs ».

Heroes On The Move
Le second participant écope en outre d’office du compagnon lié au « grand » héros choisi par le joueur 1 (ex : Daxter s’il prend Jak) et ne voit pas son personnage à l’écran. Il ne lui est possible que de bouger son viseur, en lançant des cristaux et autres possibilités de soutien, afin d’appuyer son coéquipier (qui peut, lui, contrôler son héros, comme en solo). Cette aide est plutôt utile dans les missions de tir, mais beaucoup moins dans les autres (le bowling par exemple). Comble du bonheur, il faut récupérer des cristaux au préalable pour pouvoir user de ses privilèges… en cas de panne de sèche, le deuxième joueur n’a alors vraiment plus grand chose à faire. Dans les parties à quatre amis, il y aura donc deux équipes (avec un grand héros et un petit dans chacune) et seulement deux personnages visibles à l’écran.

De plus, les missions restent strictement les mêmes qu'en solo, donc toujours aussi insipides, même si l’émulsion à plusieurs tend à faire passer la pilule plus aisément. Il va sans dire qu’aucun mode en ligne n’a répondu présent, si ce n’est l’option de partage des scores. On a tout de même vu plus fun et festif comme modes multi, non ?

Petites parties en multijoueurs



Inutile de tergiverser : PlayStation Move Heroes paraît trop cher pour ce qu’il est (50 euros seul ou 80 en pack avec le PS Move et la caméra, sans compter l’achat éventuel des périphériques pour les autres joueurs). Plutôt bien réalisé et doté d’une reconnaissance de mouvements fiable, il demeure bien trop vite lassant et ennuyeux du fait de ses missions insipides ainsi que redondantes. Dommage. Et dire, que l’on attend toujours un Sly ou un Jak inédit sur PS3 pendant ce temps-là…



Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Heroes On The Move
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Woody
Bon
surpris positivement Largement plus sympa qu'un jeu kinect, après un temps la démo propose d'autres personnages ainsi que pour le game-play des autres styles. Le prix fait ma réticence d'achat, j'aurai préféré plus abordable.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : salahpayne
Très bon
bien
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Playstation Move Heroes

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
nt.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();