flechePublicité

Test Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie (Xbox 360, Nintendo Wii, PS3) : 4/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 18 Novembre 2010 , Xbox 360 , Nintendo Wii , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Les musiques
  • La modélisation de Ron et d'Hermione (Sauf Wii)
  • Les cinématiques

Les -

  • Jouabilité capricieuse
  • Lieux manquant d'inspiration
  • Scénario décousu
  • Visuellement désagréable
  • Peu d'utilité des divers sortilèges
  • La version DS à fuir
  • Une version Wii à oublier
La note de jeuxvideo.fr
4.0
bof
La note des internautes
7.2

(415 votes)
Publiée le 01/12/2010 à 14:12, par Jean-Marc

Test de Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie (Xbox 360 / Wii / DS)

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort arrive bon dernier de la classe et devrait être punit sévèrement dans le bureau de Dolores Ombrage.

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Dans Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie, le jeune sorcier à la cicatrice sur le front est de retour pour une pénultième aventure. En effet, cette adaptation du dernier roman de la série imaginée par la talentueuse J.K. Rowling, tout comme le film, est découpée en deux parties. Celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom est bel et bien de retour et la guerre atteint tous les fronts. Que ce soit les sorciers ou les moldus, personne n'est à l'abri de la vengeance de Voldemort et surtout pas Harry Potter. Notre héros, aidé par Hermione et Ron va partir à la recherche des Horcruxes, ces objets a priori très communs, mais qui renferment les fragments de l'âme de Voldemort le rendant ainsi immortel.

Harry pot de terre
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Ce nouvel opus se veut un mélange d'action et d'infiltration à même de satisfaire un large public. Hélas, disons le tout de suite, le titre des développeurs de Bright Light échoue sur à peu près tous les points, et ce, quelle que soit la version du jeu. Les ingrédients utilisés pour mettre au point cette mixture ne sont pas distillés dans les bonnes proportions et quantités, un zéro pointé en cours de préparation des potions, ils ne sont pas prêt d'obtenir leur B.U.S.E. Et tout commence par cette phase où Harry se retrouve sur le side-car de Hagrid, devant dézinguer des Mangemorts à coup de « Stupéfix ». Ça bouge dans tous les sens, la visée et le ciblage déjà hasardeux n'en sont pas du tout simplifiés et nous sommes mis à la torture pendant toute la durée de cette phase de rail shooter. Une bien mauvaise entrée en matière.

Gameplay #2 - Un peu d'infiltration

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie : Un peu d'infiltration sur Xbox 360


Nous nous retrouvons alors à une cérémonie de mariage. Les transitions entre les différentes séquences scénaristiques sont mal amenées et nous sautons d'une étape à une autre de façon assez brutale. Autant dire que les joueurs qui ne connaissent pas du tout l'histoire de cet opus ne comprendront pas grand chose à ce qu'il se passe. Heureusement que les passages importants sont décrits sous forme de cinématiques plutôt bien réalisées et intéressantes même si le fort taux de compression n'est pas à leur avantage. Voici l'occasion de découvrir la phase d'action. C'est à ce moment que l'on se rend compte que Bright Light aurait dû suivre plus assidûment les cours de défense contre les forces du Mal.

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Tout est bancal. Les déplacements de notre sorcier ne sont pas des plus précis, le pire arrivant quand ce dernier décide de se mouvoir seul sans que nous intervenions. La caméra mal placée empêche de voir clairement l'action et le système de mise à couvert n'est pas très pratique, si bien qu'au bout d'un moment on a meilleur compte de zigzaguer entre les tirs adverses plutôt que de tenter l'approche sécurisée. Notre héros monte en puissance et obtient de nouveaux sortilèges. Mais au final, malgré une panoplie conséquente, on se retrouve à n'utiliser que le « Stupéfix » sauf dans quelques passages particuliers demandant expressément l'utilisation d'un sort adéquate (« Wingardium Leviosa ») ou contre les Détraqueurs où il faut obligatoirement lancer un « Spero Patronum ». Le lock des ennemis n'est pas très pratique et en plus de la bataille à livrer contre les sbires de Voldemort, on lutte aussi contre la jouabilité.

Voldemort de rire jaune
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Mais ce n'est pas terminé car maintenant nous arrivons dans la phase d'infiltration. Harry dispose de la cape d'invisibilité et en profite pour accéder en toute discrétion à certains lieux. L'idée, amusante à la base, est de ne pas se faire toucher par les gens présents dans les lieux et de ne pas épuiser sa jauge de discrétion sous peine d'être dévoilé. Cette dernière se remplissant dès que nous ne bougeons plus, elle ne pose pas plus de soucis que ça. Non, le problème vient à nouveau du mode de déplacement quelque peu déconcertant dès que l'on tente d'utiliser les déplacements latéraux et autres petites subtilités de ce genre. Notre héros flotte bizarrement et l'on retrouve ici aussi ce problème de déplacements inopinés non souhaités. Les lieux traversés ne sont pas du tout inspirés, aussi bien architecturalement parlant que visuellement. Les personnages rencontrés se déplacent toujours de la même manière si bien qu'en cas d'échec, avec un peu de mémoire, le parcours à suivre devient une promenade de santé.

Gameplay #1 : Premier pas dans le dernier Harry ...

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie : Premier pas sur Wii


Afin de ne pas avancer trop rapidement dans l'histoire principale, le jeu nous propose d'accomplir toute une série de missions obligatoires, dont notre seule influence est le choix de leur ordre d'accomplissement. Ces phases n'ont absolument aucun lien avec l'histoire principale et leur but est de nous faire délivrer ou protéger des nés-moldus des sous fifres de Voldemort. Elles n'apportent rien de plus si ce n'est de rendre un peu plus pénible la progression vers la suite du scénario principal. Les zones sont peu intéressantes et assez laides, mais c'est aussi l'occasion de découvrir des exemplaires de la Gazette du Sorcier ou du Chicaneur pour se tenir au courant de ce qu'il se passe dans le monde de Harry. Mais pour cela il faut quitter l'action et y accéder par un menu spécial. Voilà de quoi hacher encore plus le rythme.

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Niveau modélisation des personnages, Ron et Hermione s'en sortent plutôt bien, alors que Harry est raté. Il fallait quand même oser la faire celle-là ! Les voix sont celles des doubleurs français et permettent de rendre crédibles nos héros qui ne le sont pas par leurs animations très rigides. Les musiques du jeu sont de bonne facture et les bruitages d'ambiance assez corrects dans l'ensemble.

Un petit mot très rapide concernant la version Nintendo DS qui est une catastrophe dont la réalisation se moque à tous les niveaux (graphismes, animations, bruitages, musique, maniabilité et intérêt) des joueurs. Il n'est pas nécessaire de s'éterniser dessus, cette adaptation pour la console au stylet est à éviter à tout prix. Pour vous en rendre compte, jetez donc un œil à la vidéo ci-dessous, tout ce qu'il y a à voir de cette version et de ses imperfections y est présent.

Press Start #1 - Les premières minutes

Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie : Les premières minutes sur DS


La version Wii est à l'avenant, bouillasse de pixels baveuse et sale, tentant à grand peine de conduire exactement les mêmes séquences asmathiques que dans la version 360 avec ses moyens beaucoup plus rachitiques. La maniabilité de bon nombre de séquences ayant pris un congé sans solde, on devra travailler son zen pour ne pas bazarder sa Wiimote dans le visage contrit du premier petit frère venu. On ne dira rien de l'approximatif et de la mocheté de la quasi totalité des visages (en triangle, comme sur PSOne! Instant nostalgie...), décors, animations, effets lumineux, qui crient au mégaphone le caractère de pure exploitation de licence à gros sous. A moins d'être tolérant à l'extrême ou pur fanboy transi sans une once d'objectivité, il faut absolument passer à côté de cette version Wii, qui pourrait risquer de gâcher votre rapport à l'histoire.

Conclusion
Après des épisodes qui, s’ils n’étaient pas transcendants de qualités non plus, étaient suffisamment réussis pour nous amuser, quelle tristesse de voir que ce dernier épisode a été bâclé à tous les niveaux pour coïncider avec la sortie du film. En voulant faire prendre une nouvelle tournure plus sombre et mature à la série version vidéo ludique, les développeurs se sont perdus dans des mécaniques de jeu inadaptées et mal maîtrisées. On s'ennuie ferme, on ne comprend pas l'histoire complètement décousue, on n'est pas émerveillé par cet univers, on subit les errements de la jouabilité et on souffre tout simplement. Il n'y a rien de magique là-dedans. Avada Kedavra !



Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Première Partie
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
avis d'un fan de harry potter ce jeu a une qualité de jeu que j'estime juste par rapport a certains autres jeux (je ne donnerait point d'exemple) une qualité de son très bonne et je pense que ce jeu que vous notez doit avoir une meilleure note.
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : ROR
A éviter
nul Harry potter un jeu "dont il ne faut pas prononcer le nom"
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));