flechePublicité

Test Halo 3 : ODST (Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 22 Septembre 2009 , Xbox 360

Les +

  • Une bande-son toujours aussi agréable
  • Le mode Baptême du Feu très sympathique
  • L'apport du VNA non négligeable
  • Un titre propre sur lui

Les -

  • Bien trop court en solo
  • Environnements dépouillés
  • Un moteur graphique qui n'a pas évolué
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.4

(125 votes)
Publiée le 22/09/2009 à 15:09, par Renaud

Le test d’Halo 3 : ODST, entre extension et jeu complet

Deux ans après la sortie du troisième Halo sur Xbox 360, et en attendant le lancement de Halo : Reach, Microsoft et Bungie nous proposent de découvrir en cette fin d’année un certain Halo 3 : ODST, annoncé comme étant à l'origine une simple pour extension pour Halo 3. Master Chief laisse pour un temps sa place à des volontaires du corps de Marine United Nations Space Command dans un titre qui cette fois-ci nous propose une petite virée à la surface de la Terre.

Quand Master Chief laisse sa place à des troupes d'élite


Halo 3 : ODST
Après un largage approximatif de nos SOEIV (nacelle d’insertion exoatmosphérique), nous nous retrouvons un peu seuls et sans amis pour accomplir le début de notre mission. Lâchés en milieu hostile, nous n’avons pas d’autre possibilité que de parcourir les rues sombres de la Nouvelle Mombasa à la recherche d’indices qui nous mettront sur les traces de nos coéquipiers. Nous voilà donc prêts à alterner entre des phases que nous pourrions qualifier d’explorations, et différentes phases d’action au cours desquelles nous allons revivre, dans la peau de l’un de nos acolytes, les heures qui ont suivi notre arrivée sur Terre. Prêts à tout pour mettre à mal les forces Covenants, nous devons d’abord passer par une petite phase d’apprentissage, au cours de laquelle nous allons notamment découvrir notre nouvel équipement.

Halo 3 : ODST
Bien que ne disposant pas de l’armure et des capacités de régénérations du Master Chief, notre compagnon de route peut tout de même compter, en plus des différentes armes disponibles (humaines ou Covenants), sur quelques accessoires des plus sympathiques. Commençons tout d’abord par le HUD (ATH, Affichage Tête Haute) qui en plus de nous donner de nombreuses informations sur notre position ou sur notre stock de munitions, affiche en haut, en plein milieu de l’écran, notre barre de santé, et ici il va falloir avoir un œil rivé dessus. En effet, après quelques tirs bien placés, notre endurance chute (les bords du HUD deviennent rouge). Si à ce moment-là, nous ne cherchons pas à nous mettre à l’abri, c’est alors notre barre de santé qui est impactée. Et là, plus question de patienter quelques instants pour regagner un ou deux points de vie, notre armure ne nous le permet malheureusement pas. Nous devons alors scruter les alentours à la recherche d’une trousse de soins (toujours présente aux endroits stratégiques).

Halo 3 : ODST
Mais ce n’est pas tout, car même si elle n’est pas visible au premier abord, une autre fonctionnalité de notre équipement va nous permettre d’appréhender l’environnement qui nous entoure. Ce système de reconnaissance visuelle (VNA) va nous permettre d’évoluer beaucoup plus facilement à travers les recoins sombres de cette ville futuriste. En effet, ce dernier, une fois activé après une simple pression sur le bouton X, modifie le rendu du décor qui nous entoure. Nos alliés (en vert), nos ennemis (en rouge), mais aussi les trousses de soins (bleu), apparaissent alors sous un autre jour. Efficace en pleine nuit ou à l’intérieur des bâtiments, le VNA l’est en revanche beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’évoluer en pleine journée.

Pourtant, nous n’allons pas hésiter à en abuser. Car ce système nous donne également accès à une carte de mission affichant différentes informations (position, mouvements ennemis, balise, porte fermée, etc.), à quelques précisions sur nos objectifs, ou encore à une sauvegarde des communications issues des terminaux de données disséminés un peu partout en ville. Bien utile, la carte nous permet notamment de placer des points de navigation, et nous renseigne surtout sur les allers et venues de nos adversaires du moment. Quoi de mieux donc, lorsque nous ne sommes pas suffisamment armés et que nous devons faire face à de vilains méchants, pour trouver un moyen de contourner les difficultés.

Vidéo #13 - Gameplay (exploration)

Halo 3 : ODST : Vidéo #13 - Gameplay (exploration)


Quand les Covenants arrivent en ville !


Halo 3 : ODST
Et il faut bien le dire, il nous devient alors très difficile d’éviter d’utiliser ce système offrant une très bonne vision du champ de bataille. Plutôt vaste et agréable visuellement (surtout lors des missions de jour), la ville de la Nouvelle Mombasa est divisée en plusieurs secteurs séparés par de grandes portes, des zones que nous allons pouvoir explorer de long en large, et en travers. Certes, rien ne nous empêche d’aller à l’essentiel, mais explorer les lieux nous permet alors de trouver de nouvelles armes, trousses de secours et autres terminaux de données. De plus, si la progression est des plus linéaires dans les premières minutes de jeu, par la suite, nous sommes assez libres d’aller et venir en fonction de l’objectif que nous avons décidé d’accomplir. Précisons que cette liberté est tout de même limitée. Ainsi, lorsque nous jouons le rôle de l’un de nos coéquipiers (mission déclenchée après avoir trouvé la balise correspondante), il n’est plus question d’aller où bon nous semble. Nous évoluons alors dans des environnements ne laissant que très peu de place à l’improvisation, la faute à une trame scénaristique bien trop linéaire et à de nombreux points de passage obligatoires.

Halo 3 : ODST
Bien entendu, tous ces déplacements ne sont pas sans risque, et nous devons constamment faire face à des hordes de Covenants qui patrouillent dans les rues désertes ou planquent dans les différentes zones de jeu. Nous pouvons toujours les éviter, comme nous l’avons précisé plus haut, mais il arrive parfois que l’affrontement soit inévitable. Nous devons alors faire face à des ennemis coriaces (fonction du niveau de difficulté choisi) qui n’hésitent pas non plus à contourner les difficultés pour mieux frapper. Pourtant, chaque bataille se termine souvent dans une marre de sang pour peu que nous maîtrisions les différentes armes disponibles et bien entendu que nous ne tombions pas à court de munitions. Pour cela, nous n’hésitons pas à utiliser les armes abandonnées sur les cadavres. À nous ensuite de choisir celles qui nous conviennent le mieux, un choix souvent difficile à faire, car nous ne pouvons en porter que deux, utilisables à tour de rôle et non plus en même temps, comme pouvait parfois le faire Master Chief.

Fidèles à ce que nous avions pu découvrir dans Halo 3, les ennemis de cet ODST viennent, comme pour beaucoup d’autres éléments, parfaitement mettre en avant le fait que le moteur graphique du jeu n’a pas évolué. Certes, il fait bien ce qu’il a à faire, mais il porte sur ses épaules le poids des âges. Ainsi, comment ne pas parler de l’aliasing omniprésent, de la pauvreté des environnements proposés, de la modélisation plus qu’anguleuse des personnages, ou encore de leurs animations toujours aussi robotisées ? Il est vrai que tout ce petit monde bouge plutôt bien, mais la pilule est plutôt dure à avaler quand à tout cela nous ajoutons notamment une faible durée de vie (un peu moins de 7 heures pour la campagne en solo).

Vidéo #12 - Gameplay

Halo 3 : ODST : Vidéo #12 - Gameplay


Un Baptême du Feu, le multi de Halo 3 et une Bêta en guise de Bonus


Halo 3 : ODST
Pourtant, c’est avec un plaisir non dissimulé que nous allons vivre la vie de chacun des membres de notre escouade, le tout bercé par une bande-son digne de ce nom, même s’il est vrai que comme à l'accoutumée, les doublages français nuisent à l’ambiance générale. Armés jusqu'aux dents, nous accomplissons notre mission sans rechigner. En manque parfois de chair fraîche, nous nous laissons alors aller à un petit Baptême Du Feu, le nouveau mode multijoueur de cet Halo 3 : ODST.

Jouable en ligne, en liaison multiconsole ou en écran partagé, ce dernier est du pur bonheur pour les amateurs de frags en tout genre. En effet, sur les différentes cartes proposées, nous devons faire face à de nombreuses vagues ennemies (3 manches de 5 vagues, plus une manche bonus). Chaque vilain tué nous rapporte un certain nombre de points (fonction de la zone touchée), et nous devons bien entendu tenir le plus longtemps possible. Comme pour la Campagne en coopération (également jouable en ligne, en liaison multiconsole ou en écran partagé), le travail en équipe est primordial tout comme une bonne connaissance des différents environnements.

Nous terminerons avec le DVD bonus qui accompagne Halo 3 : ODST. Ce dernier nous permet, sans avoir besoin de posséder le jeu original, de découvrir, voire de redécouvrir pour beaucoup d’entre nous, la partie multijoueur d’Halo 3. Voilà donc de quoi s’en donner à cœur joie sur l’une des vingt-quatre cartes disponibles. Enfin, précisons qu’en achetant, pour 50 euros environ, Halo 3 : ODST, nous aurons également droit, dès le printemps prochain à un accès privilégié à la phase de bêta test de la partie multijoueur de Halo : Reach.

Vidéo #16 - Gameplay (multijoueur)

Halo 3 : ODST : Vidéo #16 - Gameplay (multijoueur)


Conclusion


Halo 3 : ODST n’offre rien de révolutionnaire techniquement parlant. Pourtant après quelques minutes de jeu, nous prenons beaucoup de plaisir à évoluer dans les rues sombres de la Nouvelle Monbasa, voire à découvrir tout ce qui est arrivé à nos compagnons de fortune. Malheureusement, tout ce termine bien trop vite, et la partie multijoueur, bien que sympathique n’accueille, au moment de l’écriture de ce test, que trop peu de joueurs. Difficile donc d’élever au rang de hit de cette fin d’année cet Halo 3 : ODST, même si dans l’ensemble, il n’en reste pas moins un produit de qualité.




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Halo 3 : ODST sur Xbox 360

Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Halo 3 : ODST
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Il permet appréhender l'univers Halo d'une autre manière , il propse un mode solo interessant et tout le multi d'Halo 3. Un must pour les fans , un peu moins pour ceux qui recherchent un FPS parmi d'autres
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Halo 3 : ODST

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
eStat_id.niveau(4, eStatNiveau4); eStat_tag.post('ml'); } -->