flechePublicité

Test Halo 2 (Xbox) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 10 Novembre 2004 , Xbox Sortie le 08 Juin 2007 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Une prise en main exemplaire
  • La bande son
  • La gestion des dégâts
  • Une galerie de personnages haute en couleur
  • Une façon de voir le FPS
  • Un mode Live à plusieurs par console
  • Aucun temps de chargement sur le Live

Les -

  • Certaines cinématiques ratées
  • Quelques ralentissements
  • Quelques bugs étonnants
  • Ergonomie des menus du Live
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.9

(135 votes)
Publiée le 09/11/2004 à 11:11, par Ryu69

Halo 2 : Putain deux ans !

Il existe des événements qui peuvent tout simplement changer le cours d´une vie, non seulement par l´aura qui se dégage dès leurs apparitions mais surtout...

Halo 2
Il existe des événements qui peuvent tout simplement changer le cours d´une vie, non seulement par l´aura qui se dégage dès leurs apparitions mais surtout à la trace indélébile qu´ils laissent sur leur passage. On se souvient toujours des grandes étapes de notre vie, de cet instant si magique qui va rapidement se graver dans un coin de notre mémoire pour une éternité.

Episode II : La revanche des Covenants
Après avoir risqué sa vie au sein même des forces ennemies et réussi avec beaucoup de culot à détruire Halo, une arme de destruction massive censée réduire tous les Univers existants à néant, le Master Chief est ainsi convoqué au quartier général des forces alliées afin de recevoir les honneurs qui lui sont dus. Il ne se rend peut être pas compte que des millions de personnes lui doivent la vie; il faut avouer que notre homme est assez réticent à l'idée de recevoir une médaille alors que bon nombre de ses amis et équipiers sont morts sur le champ de bataille.

Halo 2
Halo 2
Halo 2



Un nouveau bond de titan
Le tout premier épisode avait étonné à l'époque et servait à mettre en avant les incroyables capacités de la Xbox; cette suite continue à faire une belle impression et se positionne plutôt dans le courant du moment. Les premières minutes à déambuler dans les sombres couloirs de la base aéronavale vont peut être vous laisser sur votre faim mais pas de panique : Halo 2 peut se comparer à une partition de musique, notamment un "crescendo". En effet, plus vous évoluerez dans cet univers, plus vous serez impressionnés par la splendeur de certains décors. Tout aussi bien dans les ruelles mal fréquentées d'une ville terrienne, les vastes plaines verdoyantes qui tirent leur originalité du premier opus, mais aussi les ruines d'une civilisation inconnue, tout ici sent bon la précision et le travail bien effectué, les développeurs nous faisant voyager aussi bien dans les airs, sous terre et dans l'espace intersidérale. Il y aura par moment quelques passages en dent de scie, preuve d'un titre qui aurait mérité quelques réglages de dernière minute, mais ne gâchons pas notre plaisir : Halo 2 nous étonne moins mais convainc parfaitement.Malheureusement, les décors ne sont pas destructibles. Néanmoins une magistrale claque vous attend en ce qui concerne la gestions des dégâts, notamment les objets que vous rencontrerez et les véhicules que vous emprunterez : en effet, tout comme avec FlatOut, chaque composant d'un véhicule volera en éclat selon la précision de votre tir : du pneu qui se dégonfle à l'aileron qui s'envolera dans les airs, notre rétine assistant à une dislocation complète et progressive tout bonnement impressionnante. En revenant sur nos pas, même si une grenade lancée sur un mur n'ébréchera pas ce dernier, elle fera cependant vaciller les objets qui entourent le lieu de l'explosion : des vitres brisées aux colonnes penchants sensiblement.Parmi moult nouveautés, on constate que les développeurs se sont attardés à réellement dissocier les humains et les Covenants, apportant à chacun des deux camps une véritable hiérarchie qui se retranscrit parfaitement sur le terrain : par exemple, le chef d'escadrille se met généralement en retrait et laisse "la chair à canon" (soldats les plus faibles) en première ligne. A côté des Grognards, Rapaces et les troupes d'Elite apparues sur le premier épisode, les Covenants voient leurs rangs s'engrosser de nouveaux venus comme des bestioles ailées capables de s'agripper sur toutes les surfaces possibles, des lézards à tête d'hippocampe munis d'un fusil de sniper, des légions de Drones capable de s'envoler dans les airs et de véritables Brutes solidement ancrés sur le sol et dont les baïonnettes tranchent de l'acier comme une vulgaire feuille de papier. Même si leurs régiments paraissent identiques, les humains ont également enrôlé dans leur rang un maximum de recrues qui accompagneront souvent notre héros tout au long de son périple. Tout aussi doués au maniement des armes que dans leur approche du terrain, ils seront d'une aide extrêmement précieuse, ces derniers rivalisant d'ingéniosité pour prendre une troupe rebelle à revers. Tout ceci prouve une intelligence artificielle plus évoluée mais surtout plus équilibrée, même si quelques accrochages peuvent avoir lieu et nous mener à des bévues malencontreuses (se positionner devant le réticule de visée). On constate également de légères fautes de raccords, sous la forme de bugs d'affichage assez légers mais parfois déroutants (les militaires ont du mal à faire un demi tour sans se bloquer les reins ici !).En ce qui concerne la bande son, on peut affirmer détenir un véritable bijou. Chez Bungie, on prend soin d'écouter les avis des consommateurs et il est vrai que certains revendiquent de plus en plus davantage de consistance et moins de négligence envers nos esgourdes (notre rédacteur en chef en particulier). Les développeurs vont même plus loin en nous offrant une vraie leçon de savoir faire avec des musiques aux petits oignons capables de rythmer un scénario et de nous obliger à verser une petite larme d'émotion le moment voulu. Petits bijoux symphoniques, elle se déclenchent parfaitement le moment voulu, s'offrant même le luxe de se faire désirer à tout instant : un caprice de gourmand en quelque sorte. Intégralement doublé en français, les insultes et les reproches s'articulent de façon réaliste, la comédie et le dramatique nous offrant un mariage d'une exceptionnelle qualité. Qu'ajouter de plus si ce n'e sont des bruitages impeccablement adaptés dans chacune des situations envisagées.Terminons ici avec des scènes cinématiques qui reflètent quelque peut la notion d'instabilité générée dès le début de votre partie : on remarque, il est vrai, une sacré grosse différence entre des séquences programmées avec le moteur graphique et des cinématiques toutes en image de synthèse.

Halo 2
Halo 2
Halo 2



Un monarque au meilleur de sa forme
Return To Castle Wolfenstein créa un genre, Doom lui apporta ses premiers galons et prépara le terrain afin de permettre à Halo de révolutionner le domaine le plus prisé par les développeurs. Lorsque le fps (jeu de tir à la première personne) croisa la route de Bungie, les férus de la discipline allaient assister à la naissance d'une véritable pépite qui, depuis, règne sans partage sur son royaume. Mais depuis l'arrivée des machines "nouvelle génération", de solides concurrents ont vainement tenté de lui dérober sa couronne. On se demande alors comment notre estimé seigneur va se débrouiller pour repousser les envahisseurs en dehors du domaine.Avec un bon chiffon et un produit pour lustrer son diadème, Halo 2 va rapidement mettre tout le monde d'accord, notre bon roi n'ayant pas lésiné. Accrochez vous bien à votre siège : non seulement vous contrôlerez le Master Chief mais aussi un Covenant ! Les développeurs ont eut une idée de génie en intégrant deux prises en main totalement différentes mais tout aussi inventives. En effet, là où le géant d'acier foncera souvent droit devant lui en se cachant derrière un pilier, le Covenant aura quant à lui la capacité de se fondre dans le décor grâce à son rideau d'invisibilité temporaire : oser implanter de l'infiltration dans un FPS est réellement digne des plus grands ! Vous pourrez ainsi trancher du monstre de manière fourbe. La puissance d'un côté, alliée à la discrétion de l'autre, deux pôles contraires remarquablement ficelés par Bungie.Deux années se sont écoulées depuis sa première apparition et les développeurs ont put ainsi optimiser la bête et ainsi nous pondrent une réelle avancée dans le domaine. Le premier constat réside directement dans la prise en main : il est désormais possible d'user de deux armes en même temps pour un peu plus de dégâts au compteur. Vous pourrez ainsi être munis d'un pistolet plasma Covenant dans la main gauche et d'une mitraillette basique dans la pogne droite. Ces messieurs ont rapidement compris le désir du bourrin qui souhaite foncer dans le tas lors des attaques d'ennemis en masse, se transformer en charcutier spécialisé dans la viande de lézard. Tout comme chez les personnages, Bungie a considérablement développé le panorama de notre arsenal avec des dérivations propres au deux camps qui s'affrontent : lance-roquettes à tête chercheuse chez les marines, carabine Covenant, le fusil de sniper et le canon à combustible chez nos amis les reptiles. Vous ne pourrez à mon avis résister bien longtemps à la possibilité de manier l'épée à énergie des Covenants, une arme efficace au corps à corps plongeant le malheureux six pieds sous terre en deux temps trois mouvements. Pour les néophytes, il est nécessaire de mentionner la grosse particularité des armes Covenant qui surchauffent rapidement en cas d'usage excessif, vous rendant vulnérable pendant un laps de temps. Les grenades à plasma sont toujours aussi efficaces et les coller sur le dos d'un ennemi et le voir se tortiller dans tous les sens reste un pur moment de bonheur.Ce second opus corrige en grande partie les défauts liés à la conduite des véhicules, même si notre faim ne s'est pas complètement éteinte à ce niveau. Les régiments fonctionnent selon le grade, les armes et les véhicules se répartissent selon leur poids et leur cadence de tir. Cela va ainsi du "Warthog" (un buggy avec une tourelle) au char d'assaut "Scorpion" chez les humains; le "Ghost", "Banshee" (capable de s'élever dans les airs) et le "Shadow" étant les principaux véhicules accessibles chez les extraterrestres. Les petits bolides ont comme atout une bonne fréquence de tir et une plastique capable de s'engouffrer dans des espaces assez fermés, les blindés basant quant à eux leur force dans la puissance de leur frappe et la résistance de leur alliage. Esprit "GTA" oblige, vous pourrez également sauter sur les véhicules adverses pour déloger leurs propriétaires. Même si on reconnaît une vraie avancée sur ce niveau, conduire un char apportant un énorme sentiment de puissance et de domination face à des êtres faibles et inférieurs, on regrette cependant un manque de vitesse sur ses engins.Tout l'affichage sur l'écran n'a pas changé d'un pouce depuis le premier épisode : on retrouve avec plaisir le radar captant tout aussi bien les présences alliées ou ennemies, et la jauge de notre armure se remplissant automatiquement en cas de danger. Les développeurs ont même eut le temps d'ajouter des petites informations de seconde zone (état des armes, lampe torche, munitions et combinaison furtive). Les possibilités de la manette Xbox ont toutes été relevées et apportent un plus à la prise en main, où la torsion du poignet ne risque pas de venir entraver vos pérégrinations.

Halo 2
Halo 2
Halo 2



A l'eau ! A l'huile ! Je vais tous vous bouffer ! [section rédigée par Renaud]
Sorti en 2002, Halo, premier du nom n'avait pu offrir aux possesseurs de Xbox qu'un mode multijoueur jouable en LAN. Avec l'arrivée de ce deuxième opus, la série entre de plain-pied dans le Xbox Live et ce n'est pas pour nous déplaire. En effet, dès la création du profil, vous aurez la possibilité de vous connecter au service en ligne de Microsoft. Après un petit tour dans le menu, vous prendrez un aller simple pour les parties sur le Live, car, une fois que vous y aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer.Coté option disponible, vous retrouverez les classiques (Partie Rapide, Optimach, Téléchargement de Contenus) et les moins classiques (Créer un Groupe, Créer un Clan), tandis que du coté des modes de jeu vous aurez droit à quelques modes intéressants (Assassin, Assaut, Roi de la Colline, Crâne, Mastodonte, Territoires) dont la Capture de Drapeau, absolument jouissif entre amis.Mais attention, car Halo 2 ne fait pas dans le conventionnel, avec une option Optimatch qui ne permet pas de choisir dans quel type de mode on veut jouer. Ainsi, vous n'aurez plus accès aux différentes parties disponibles, mais plutôt à des catégories (entraînement, un contre un, etc..) offrant la possibilité de jouer jusqu'à 16 en même temps. Une fois choisi votre style de partie, le choix du mode de jeu se fera aléatoirement. Fini le temps de la spécialisation dans un domaine particulier, il faudra arriver à se débrouiller dans tous les modes de jeu, si vous voulez faire monter vos statistiques.Une fois dans le feu de l'action, vous devrez faire preuve d'une grande dextérité, et surtout prendre soin d'écouter les sons environnants. En effet, plus la voix de vos amis sera faible plus ils seront éloignés de vous. Si les armes et véhicules sont disséminés un peu partout dans le niveau, le jeu à plusieurs n'en reste pas moins une grande partie de :"Vie ! Mort ! Vie ! Mort !...", dans certains modes jeu comme assassin, où l'esprit d'équipe n'est pas de mise.Pour finir, les cartes, dont deux viennent d'Halo premier du nom, sont suffisamment grandes et variées pour vous permettre de prendre du bon temps et il vous faudra un petit moment avant d'en connaître les moindres recoins. De plus, sachez que vos amis ne disposant pas de Xbox pourront se joindre à vous (jusqu'à trois par console en écran partagé), de quoi leur faire découvrir les joies du jeu sur le réseau.

Halo 2
Halo 2
Halo 2



Conclusion

Tout le monde l´attendait au tournant et l´on peut confirmer que le seigneur du FPS est bel et bien au rendez-vous. Avec son petit lot de nouveautés fort agréables et un univers propre du plus bel effet; Halo 2 met un point d´honneur à asseoir sa domination. Un petit bijou que tous les possesseurs de Xbox se doivent de posséder dans leurs ludothèques.


Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Halo 2
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Shenhua
Très bon
la suite tant attendu d'halo, un premier jeu qui m'avais un peu laisser sur ma faim. ici le jeu reprend toute les base du premier mais en y corrigeant tout les defauts: - dorenavant, le master chief n'est plus une caracasse qui se deplace a la vitesse d'un escargot, il a visiblement appris a marcher vite. ^^ -la repetition des decors du premier jeu n'est plus, ici suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Blackwizzard
Très bon
Une Putain de claque dans la face ! Mais une baffe qui se fini bien vite ! Ce jeu est magnifique du début à la fin tant au niveau senario , musique et ambiance ;exepté certains bugs de texture assez gênant pour un jeu de cette envergure !! L'histoire suit la trame de Halo 1 en ajoutant l'histoire epatante des covenants , dont les Elites nous reservent bien des surpr suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
t('script');s.async="async";s.type="text/javascript";s.src='http://tcr.tynt.com/ti.js';var h=document.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->