flechePublicité

Test Guitar Hero : Warriors Of Rock (Xbox 360, PS3, Nintendo Wii) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 24 Septembre 2010 , Xbox 360 , PS3 , Nintendo Wii

Les +

  • Mise en scène améliorée
  • Du challenge dès le mode Difficile
  • Playlist viable
  • Contenu copieux
  • Didacticiels de qualité et mode Soirée

Les -

  • Pas forcément enthousiasmant ou innovant
  • Manque de sensations avec la batterie
  • Mode Quête poussif
  • Transformations... spéciales
  • L'orientation esthétique et musicale ainsi que la difficulté pourront rebuter
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
7.7

(246 votes)
Publiée le 08/10/2010 à 18:10, par Damien

Test de Guitar Hero : Warriors Of Rock, le retour aux sources ?

Comme toutes les années depuis 2006, Activision nous gratifie d’un nouvel opus Guitar Hero, sa série de jeux musicaux phare.

En perte de vitesse depuis le quatrième volet, cette dernière avait malgré tout sensiblement redressé la barre l’an passé. Ce sixième volet signera-t-il la réconciliation avec les fans du genre ? Éléments de réponse dans notre test.

Guitar Hero s’affrète à nouveau

Guitar Hero : Warriors Of Rock
Ce n’est pas un secret, encore moins pour les passionnés du genre : après avoir eu le privilège d’apparaître comme la saga qui a efficacement lancé la mode des jeux musicaux avec accessoires dans nos contrées occidentales, Guitar Hero a vu son aura considérablement décroître à partir de sa troisième occurrence. Enlisée dans ses concepts (usés jusqu’à la moelle) et délaissée par bon nombre de ses plus fidèles partisans du fait de sa trop grande dispersion, cette dernière n’a pas réussi à se racheter entièrement auprès des joueurs. Et cela, malgré un cinquième volet honnête. Le fait que le concurrent Rock Band, développé par EA et Harmonix (studio à l’origine de la série Guitar Hero), brille de son côté depuis 2008 n’est sans doute pas étranger à cela.

C’est donc avec l’ambition de revenir aux sources de ce qui faisait le charme de la saga, que « les ptits gars » [NDR : dédicace à l’ami Nerces] de chez Neversoft comptent redorer le blason de la série en reconquérant les vrais amoureux de rock/metal. Histoire d’introduire l’idée d’un profond ravalement de façade, l’équipe a choisi de remanier sensiblement la charte graphique du titre. Avec un rendu nettement plus sombre, voire un brin agressif et déjanté, Guitar Hero 6 montre clairement son objectif : intéresser les vrais « guerriers » du rock… d’où son titre.

Guitar Hero : Warriors Of Rock
Notons également la venue d’une nouvelle guitare aux courbes plus agressives et modernes, qui peut se démonter/customiser plutôt aisément afin de changer l’apparence globale de l’ustensile. Au demeurant, cette nouvelle gratte s’avère assez agréable à prendre en main, sans pour autant s’avérer indispensable à qui possèderait la précédente. La finition est de très bonne facture, le médiator s’avère agréable au toucher notamment de par son revêtement un tantinet agrippant (qui contraste avec le plastique lisse et glissant d’autres modèles antérieurs). Les puristes noteront la disparition de la barre de slide (auparavant située au-dessous des cinq frettes/boutons de couleurs) sur le manche de la guitare, jugée dispensable par ses créateurs.

« On constate également un effort sur la mise en scène »

Mais revenons à nos moutons. Nous disions plus haut que le rendu visuel a évolué vers quelque chose de beaucoup plus sombre et « metalleux ». On constate également un effort sur l’ambiance des concerts, bien plus pêchue. Les éléments en mouvement et effets spéciaux abondent, les angles de caméra s’avèrent plus variés qu’auparavant, les morceaux bénéficient davantage d'éléments de mise en scène propres à certains moments clés (le début de Bohemian Rhapsody de Queen par exemple, visible dans la vidéo de gameplay ci-dessous, ou encore la scène de 2112 de Rush). Autre argument de ce Warriors Of Rock : l'apparition d'un mode Quête. Il s'agit tout simplement d'un mode Histoire. Oui, vous avez bien lu ! Les plus grands rockeurs sont appelés à s'armer de leur guitare pour affronter un monstre démoniaque qui, après avoir vaincu le Dieu du Rock'n'Roll (rien que ça), souhaite éradiquer cet univers musical de la surface du globe. Pas très original ni ultra motivant, ce scénario (rappelant un brin Brütal Legend) a au moins le mérite d'exister et de montrer que les développeurs ont fait des efforts pour rendre plus ludique la partie permettant de déverrouiller les morceaux non débloqués d'office. Des cinématiques, quelques évènements (boss notamment) et de nouveaux paramètres viendront ainsi égayer notre progression.

On retrouve d'ailleurs les points et autres traditionnelles étoiles qui viennent nous récompenser de nos efforts en fonction de la performance. Sauf que cette fois, le protagoniste que l'on choisit pour interpréter les différentes pistes aura une vraie incidence sur le nombre de récompenses remportées. Chacun dispose de bonus propres ou de conditions avantageuses pour accroître les récompenses (allant parfois jusqu'à 20 étoiles ou plus !), qui deviennent encore plus importantes en cas de transformation. Car oui, les différents héros (dont des têtes déjà bien connues) disposent chacun d'un changement d'apparence qui décuple leur puissance. Quelques exemples : Axel Steel devient une sorte de momie, Pandora une espèce d'elfe, Echo Tesla un homme sans tête et Lars Umlaut se transforme en une sorte de... cochon (« au moins, il porte bien son prénom », me direz-vous). Les goûts et les rockeurs, ça se discute pas, il paraît... Quoique, là, quand même, on frise le ridicule. En somme, si ce mode est en soi une nouveauté un tantinet appréciable sur le papier, il n'en demeure pas moins assez poussif et pas forcément très agréable à pratiquer sur le long terme.

En effet, Neversoft a eu l'idée de regrouper les musiques disponibles pour chaque personnage par thème (punk rock, heavy metal bien bourrin, rock plus consensuel et grand public, etc.) ; là où les précédents volets prônaient la variété pour ne pas lasser. Si le thème nous botte, tant mieux : on enchaîne pas loin d'une dizaine de pistes le sourire aux lèvres. Dans le cas contraire (ça arrivera sans doute à la plupart d'entre nous), il faudra faire avec en tâchant de réussir le nombre de morceaux nécessaires pour changer de protagoniste et donc de thème musical. Potentiellement un peu lourd et frustrant pour certains joueurs, d'autant que quelques groupes de chansons s'avèrent particulièrement coriaces, obligeant même certains habitués du mode Expert à se mettre « seulement » en Difficile. Et ce n'est pas la voix de Philippe Manoeuvre (un des membres du jury de la Nouvelle Star et le rédac' chef du magazine Rock & Folk), accompagnant notre avancée dans le mode Quête, qui parviendra à nous encourager. Dire que les Anglo-saxons (ou ceux qui auront leur console en anglais) disposent des commentaires de Gene Simmons du groupe Kiss...

Gameplay #9 - Différentes musiques du mode Quête

Différentes musiques du mode Quête et deux héros transformés dans cette vidéo de gameplay



Du Metal guère Solid ?

Ce mode mis à part, on ne décèle pas grand-chose de nouveau dans ce Guitar Hero : Warriors Of Rock. On note certes l'arrivée de quelques défis dans le mode Partie Rapide (nommé « Partie Rapide + ») à destination des plus courageux, mais rien de plus. Attention, cela ne veut pas non plus dire qu'il n'y a aucun contenu dans la galette. En effet, on retrouve des rubriques qui ont fait leurs preuves, comme le mode « Soirée » qui permet, dès le menu principal, de se lancer dans un concert. La piste est choisie aléatoirement par la console et d'autres participants peuvent se joindre à nous à tout moment. Comme dans Guitar Hero 5, c'est simple, efficace et convivial. Quand on entend « convivialité », on pense naturellement « multijoueur ». Le multi est toujours de mise, que ce soit offline ou online, et se révèle suffisamment solide pour que nous jouions les apprentis rockeurs de nombreuses soirées durant, grâce à des modes assez variés (Duel en 1 vs. 1, Elimination, Sans faute, Enchaînements, Dos au mur, etc.) mais pas innovants. Rappelons de surcroît que la série d'Activision propose depuis quelque temps de former un groupe composé de plusieurs instruments identiques (ex : 4 guitares, 4 basses ou 2 guitares et 2 batteries, etc.) là où Rock Band impose à chacun le choix d'un élément unique.

Guitar Hero : Warriors Of Rock
Et même si l'on déplore que la batterie (voire aussi la basse d'ailleurs) offre toujours moins de sensations que la guitare et le micro, il n'en demeure pas moins que les quatre instruments représentent potentiellement une manière différente d'aborder chaque morceau. Ce qui allonge la durée de vie, évidemment. D'autant qu'il y a pas moins de 90 pistes dans Guitar Hero : Warriors Of Rock (5 de plus que dans le précédent) et que la plupart sont de qualité. On note un bon nombre de titres « sûrs » comme Children of the Grave de Black Sabbath, Burn de Deep Purple, Fury Of The Storm de Dragon Force, Love Gun de Kiss, Sudden Death de Megadeth, Paranoid de Metallica & Ozzy Osbourne, Waidmanns Heil de Rammstein, Sharp Dressed Man de ZZ Top et d'autres plus récents comme Self Esteem de The Offspring ou Uprising de Muse.

Vous l'aurez compris : Neversoft marque le retour aux sources au niveau sonore, avec un choix de musiques qui feront globalement mouche auprès des rockeurs virtuels. Enfin, Warriors Of Rock dispose (comme Guitar Hero 5) de la possibilité de créer ses propres pistes, malheureusement pas forcément très ergonomique, ainsi que de les partager avec les joueurs du monde entier. Un petit plus qui permet d'augmenter la durée de vie du titre, en densifiant son contenu. Tout comme le fait de pouvoir importer les pistes des précédents opus de la saga : Guitar Hero Metallica, Band Hero, GH World Tour, GH 5 et GH Greatest Hits, moyennant un code derrière la notice du jeu en question ou un petit paiement dans une boutique en ligne, pour les versions PS3 et Xbox 360.

Conclusion :
Au final, Guitar Hero : Warriors Of Rock est un bon jeu qui renoue avec ses premières amours au niveau des morceaux choisis. Il n'est pas pour autant révolutionnaire pour un sou, car malgré un mode Quête un brin prétexte et des transformations/bonus un peu gadgets, la recette reste globalement la même que l'an passé. Au demeurant, le contenu demeure solide et certains morceaux bien corsés pourront représenter un défi intéressant pour les rockeurs les plus téméraires... en attendant le très attendu Rock Band 3 (et son nouvel instrument).
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Earth_quake
Très bon
Enfin un Guitar Hero Rock ! Malgré quelques morceaux pour moi dispensables ou remplaçables, on obtiens enfin une playlist digne d'un GH. Le mode Story est assez spécial, même si l'idée est bonne, la voix de Philippe Manoeuvre est vite lourde car elle fait très "animateur Club Med". Et surtout, la difficulté est au rendez vous, à la guitare tout du moins. Il va falloir passer quelques heures en mode répet' pour pouvoir passer suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Faut évoluer Activision !! Je trouve ce guitar hero lassant non par sa track liste que je trouve plutôt bien mais parce il y a rien de nouveau encore une fois !!! je pense que activision devrais faire évoluer leur licence vers des nouveauté comme rajouter des boutons sur le manche de la guitare avec par exemple un expert + voir ++ sa lasserai mois les joueurs !! Conclusion je verrais bien 6 bou suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Guitar Hero : Warriors Of Rock

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité