flechePublicité

Test Grand Theft Auto : San Andreas (PS2, Xbox, iPhone) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Octobre 2004 , PS2 Sortie le 10 Juin 2005 , Xbox , Plus de tests sur PC Sortie le 31 Décembre 2013 , iPhone

Les +

  • Trois villes pour une aire de jeu énorme
  • Richesse de contenu remarquable
  • Ambiance très bien rendue
  • Missions nombreuses et variées

Les -

  • Réalisation parfois très moyenne
  • Bugs un peu trop nombreux
  • Manque de précision au clavier
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.9

(183 votes)
Publiée le 29/10/2004 à 11:10, par Apple Pie

Grand theft auto: san andreas : Welcome to the jungle

"Eh mec ! Je vais te parler d´un jeu qui déchire. Une bombe atomique, un missile, mec, t´as jamais rien vu comme ça." Ma vie sociale s´est arrêtée hier,...

Grand Theft Auto : San Andreas
"Eh mec ! Je vais te parler d´un jeu qui déchire. Une bombe atomique, un missile, mec, t´as jamais rien vu comme ça." Ma vie sociale s´est arrêtée hier, les flics sont venus chez moi : Apple Pie matricule Beverly Hills 90210. Monsieur le Ministre de la Justice, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps. Je viens de recevoir GTA et ma vie a basculé...

Gigantesque
Après des essais sur PS one infructueux, les créateurs de GTA se sont creusés les méninges pour adapter leur bébé sur une console nouvelle génération. La puissance de la machine était telle pour l'époque, que ce monde de crime organisé pouvait être retranscrit à merveille. Mais Rockstar est allé encore plus loin, a repoussé toutes les limites, imposant un style, une marque de fabrique. GTA fut désigné comme une référence et fut dépouillé, plagié, jamais sans atteindre le même niveau.Petite parenthèse pour vous rappeler que DRIVER 3 a tenté de copier sur son voisin, sans succès, car aujourd'hui il est considéré par les puristes comme le plus gros flop de tous les temps. Puis est venue une petite amélioration, une sorte de GTA 1.5 vendu au prix fort : Vice City qui s'est librement inspiré du film culte de Brian de Palma, le célèbre Scarface avec un Al Pacino mémorable. Cet opus montrait les possibilités qu'offrait ce système de libre action, mais il ne poussait pas assez loin. On avait l'impression que ce n'était qu'une bande annonce de GTA San Andreas.

En effet, le titre se finissait assez vite et on restait sur sa faim.Alors avec plus de temps et sûrement plus d'argent, les créateurs ont tenté de repousser les frontières du monde vidéo numérique, l'expérience virtuelle vers l'infini. Oui je dis bien vers l'infini car vue la quantité astronomique de choses à faire, il est tout bonnement impossible de se dire que l'on finira GTA à 100 %. C'est simple, on peut tout faire mais absolument tout. Ainsi on peut très bien se contenter de remplir les missions une par une sans se soucier du monde qui nous entoure ou carrément prendre sa caisse en mettant Welcome to the jungle des Gun's and Roses à fond pour explorer les moindres détails de cet univers.C'est sur ce point que je voudrais insister, pour ma part je n'ai jamais vu ça. On se croirait dans un monde persistant où les individus que l'on croise dans la rue sont de vraies personnes. Tout a été mis en œuvre pour que l'immersion, l'implication du joueur soit totale. Et c'est une réussite.

La vie virtuelle semble (presque) mieux que la vraie vie puisque, ici, les règles sont faites pour être contournées : voler des voitures, tuer des gens, braquer des banques, faire des courses-poursuites, du basket, de la muscu, du BMX, aller chez le coiffeur, le tatoueur, labourer des champs, devenir pompier, ambulancier, taxidermiste, flic, ripou, nager, conduire un avion, un hélicoptère, un bateau, une moto... Est-ce que votre vie de tous les jours ressemble à ça ? C'est impossible, la société ne le permettrait pas. Chaque citoyen a une vie téléguidée, vous vous égarez, vous êtes punis. La puissance de GTA est telle que tout cela est balayé. Si vous n'êtes pas heureux dans votre vie, vous le serez dans cet exutoire. C'est un tour de force, que dis-je, c'est un miracle.

Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas



Titanesque
Quand vous connaissez le film Matrix, vous savez que tout acte a une conséquence. Cette maxime devenue célèbre est parfaitement reproduite dans San Andreas. Alors que dans GTA 3 et Vice City, votre personnage n'évoluait pas franchement, juste peut-être quelques fringues ou encore de nouvelles armes à acquérir. Là, si vous faites du vélo vous gagnerez de l'endurance, si vous pratiquez la muscu vos coups seront plus puissants et vos muscles plus saillants, si vous mangez trop vous serez malades et votre graisse plus apparente, vos habits changeront ainsi que votre coupe. C'est une idée géniale qui permet de s'identifier pleinement.

Autre nouveauté, après quelques heures de jeu, Carl Johnson (votre perso) pourra former sa propre bande. En effet, vous avez la possibilité de recruter des gens pour créer un vrai gang qui vous épaulera dans vos bonnes actions. Et vous en aurez besoin parce que les missions sont d'une grande difficulté. Ne vous y trompez pas, GTA est exigeant, pas de compromis, pas de cadeau. Ici on ne vous prendra pas par la main, vous en prendrez plein la tête. Mais bon, impossible de mourir car il n'y a pas de game over. Une mission loupée : on la recommence, une balle dans le crâne : l'hôpital vous remet sur pied, un flic vous serre : une nuit en taule. Donc aucun moyen de trouver une excuse pour arrêter la console.

Le plaisir est tel que la vie peut se figer devant vous, votre copine peut se barrer avec votre meilleur copain que vous ne sentirez que le vent de la porte qui se claque sur votre visage ébahi par tant de révélation. Encore plus fantastique, vous pourrez diriger des commerces illégaux, des casinos, des armées de gangsters qui seront à vos pieds pour faire régner votre loi : celle du plus fort. Mais ne croyez pas que cela arrivera avec quelques heures de labeur, il faudra batailler des jours entiers pour ne serait-ce que vous achetez votre propre villa. Infini, une durée de vie "tentaculaire" comme dirait Mister Clean.

Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas



Atomique
"Je suis le pyro, je suis le mélo, je suis le pyromélomane." Et que dire de l'ambiance de GTA. Après Tony Montana dans les années 80, on se retrouve projeté en 1990 dans une véritable guerre des gangs. Les scénaristes ont écrit un nombre incalculable de petites saynètes pour lancer les missions. Les voix anglaises ont une pêche incroyable et on se croirait vraiment devant un film à la Menace 2 Society et autres. De plus, la musique est excellente et c'est une pure jouissance de changer de radio car nombreuses sont les chansons, véritables hits en puissance. Les passants ont également bénéficié d'un soin tout particulier puisqu'on dénombre plus de 200 voix différentes. Je ne dis pas que tous sont uniques, néanmoins la diversité est telle que l'on croisera souvent de nouvelles têtes.

Les décors sont également très diversifiés, on passe d'un quartier à l'autre sans jamais voir la même maison, ni le même carrefour. Les graphismes ne sont pas grandioses pourtant ils sont assez bien pour nous bluffer à tous moments. Le rendu de la campagne en est la meilleure preuve.Je pourrais en écrire encore des paragraphes entiers tant ce titre m'a emballé mais je vous laisse parce qu'il est l'heure de changer de vie.

Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas



Conclusion
Après un PES 4 gigantesque (spéciale dédicace à Elia), la PS2 voit apparaître dans sa ludothèque un titre dévastateur qui écrase tout sur son passage et qui ne laisse aucune chance à ses concurrents. Le travail accompli par les développeurs est tel que l´on se demande ce que sera GTA sur les consoles futures. Il ne vous reste donc plus qu´une dernière chose à faire avant de devenir Carl Johnson : dire adieu à vos proches, car ils ne vous reverront pas de sitôt.


Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas
Grand Theft Auto : San Andreas

Ailleurs sur le web

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : John John
A éviter
C un jeu nul avec des graphismes a la con aucun scénario valable et les missions sont tout le temps les memes un jeu ki lasse au bout de 2 a 3 heures de jeu. Vraiment a eviter!!!!!!!!
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
heft_auto_san_andreas" border="0" width="1" height="1" alt="" title="" />