flechePublicité

Test Grand Theft Auto 4 : The Ballad Of Gay Tony (Xbox 360) : 8/10 sur JeuxVideo.fr

Jeu lié :



Sortie le 29 Octobre 2009 , Xbox 360

Les +

  • Un univers inédit, authentique et abordé avec beaucoup d'éléments satyriques
  • Dialogues beaucoup plus débridés
  • Des missions plus décalées
  • Les nouvelles possibilités comme le saut en parachute

Les -

  • Aucune amélioration technique
  • Une difficulté pas forcément bien dosée
  • On aurait apprécié un arsenal plus conséquent et des véhicules plus loufoques
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.8

(532 votes)
Publiée le 30/10/2009 à 17:10, par Kevin

GTA IV : balade dans l'enfer de la nuit

Un an après avoir quitté Johnny Klebitz et toute sa clique, nous voici de retour à Liberty City pour une virée en état d'ivresse dans les lieux les plus branchés de la ville. La nouvelle extension GTA IV : The Ballad Of Gay Tony nous emmène en effet à la découverte du milieu de la nuit en compagnie des personnages les plus délirants de la cité. Sexe, drogue, alcool, billets verts, GTA IV : The Ballad Of Gay Tony propose une toute nouvelle histoire dans l'univers colossal de GTA IV.

« En s'appuyant sur une écriture toujours aussi efficace, Rockstar réussit avec brio à retranscrire l'ambiance du monde de la nuit »


Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Si la première extension Lost & Damned traite d'un thème plus sombre entourant une bande de bikers, Rockstar a décidé de se lâcher complètement pour ce nouvel épisode téléchargeable. Le joueur incarne Luis Lopez, un bad boy exaptrié qui représente le bras droit de Tony Prince, un homosexuel dopé à la blanche, à la fois mégalomane et complètement narcissique. Et paradoxalement, ces deux personnages de nature totalement opposée sont liés par l'amitié et le business. Car Tony Prince est le roi de la nuit. Il possède les deux clubs les plus branchés de la ville : Maisonnette 9 et Héraclès. Mais c'est bien connu, l'argent ne fait pas le bonheur ! Entraîné dans des problèmes financiers, Tony Prince sombre donc dans la dépression et commence à s'endetter auprès de la mafia locale. Luis Lopez est donc en quelque sorte l'ange gardien censé éviter que Tony ne soit rattrapé par les démons de la nuit. Pas évident quand on connaît la difficulté de se défaire d'un univers aussi excessif que dangereux.

En s'appuyant sur une écriture toujours aussi efficace, Rockstar réussit avec brio à retranscrire l'ambiance du monde de la nuit en mettant en avant ses nombreux travers. Drogue, alcool, sexe, argent facile, violence, autant de paramètres que l'on découvre avec la plus grande justesse dans cet univers impitoyable. S’il est clair que The Ballad Of Gay Tony propose des dialogues beaucoup plus débridés et une histoire destinée aux adultes, il reste néanmoins totalement en phase avec la société actuelle en reprenant de nombreuses références satyriques aux phénomènes modernes comme les réseaux sociaux, l'importance de la presse people, la cocaïne et l'anorexie. La trame de GTA IV : The Ballad Of Gay Tony se veut aussi moraliste en partant sur le principe suivant : on ne peut pas tout acheter avec de l'argent et encore moins les sentiments. Cette balade dans la nightlife de Liberty City est également ponctuée par une histoire dynamique contenant de nombreuses cinématiques et des personnages inédits complètement loufoques. On retrouve d'ailleurs avec le sourire quelques clins d'oeil bien placés aux précédents épisodes. On peut par exemple apercevoir Niko Bellic au détour d'une rue, ou encore discuter avec le frère de Brucie.

Vidéo #8 - VidéoTest

Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony : Vidéo #8 - VidéoTest


« GTA IV : The Ballad Of Gay Tony offre des missions beaucoup plus explosives. »


Pour épouser un cadre aussi endiablé, Rockstar s'est permis d'ajouter plusieurs fantaisies au niveau du gameplay. À commencer par la possibilité - tant réclamée par les fans - de sauter en parachute. Des séquences de « Base Jump » qui confère au jeu davantage de hauteur en ouvrant de nouvelles portes dans des missions bien particulières où il est nécessaire de pénétrer par les toits. Dans certains cas, Luis peut également grimper au-dessus du métro en prenant soin d'esquiver des missiles d'hélicoptères. La routine, quoi. Car comme promis par le développeur américain, GTA IV : The Ballad Of Gay Tony offre des missions beaucoup plus explosives. On note d'ailleurs l'introduction de nouvelles armes comme les grenades collantes (identiques à Saints Row 2) et des balles explosives permettant de faire sauter tout un barrage de policiers. Et si les mécaniques de gameplay n'ont guère évolué depuis GTA IV, on retrouve tout de même des missions forcément plus décalées en rapport avec les différents personnages.

Les quêtes annexes sont aussi nettement plus drôles en introduisant deux personnalités atypiques : Arnaud et Margot. Le premier, un français venu à Liberty City pour « s'en mettre plein le nez » et la seconde, Margot, une fille amoureuse et complètement psychopathe. Pour décuvée de la veille, on peut aussi s'adonner aux joies du golf, se distraire avec des courses de voitures, fendre les airs en parachute ou encore se défouler dans une arène de "Free Fight" façon "Fight Club". Le mini-jeu le plus grisant reste à mon sens la gestion du club Maisonnette 9. Maintenir l'ordre dans la boîte, virer les fauteurs de trouble et les trafiquants de drogue, escorter les clients VIP, cet aspect du gameplay s'avère à la fois frais et bien conçu. Petit bonus pour les professionnels du dancefloor, Luis peut également emballer sur la piste en exécutant une danse rapprochée. A l'instar de GTA : Chinatown Wars, la nouvelle extension bénéficie aussi d'un système de classement où l'on peut, une fois l'aventure principale terminée, recommencer les missions à sa guise. Le but étant de marquer un maximum de points pour se mesurer aux autres joueurs du monde entier sur le Rockstar Social Club. Naturellement, Ballad Of Gay Tony possède également une tripotée de modes multijoueurs que nous n'avons malheureusement pas pu tester en profondeur à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony


Forcément, The Ballad Of Gay Tony se base sur le moteur de GTA IV et ne contient par conséquent aucune amélioration graphique. À ce niveau, on commence d'ailleurs un peu à faire la grimace lorsque les saccades apparaissent trop nombreuses à l'écran. Il faut dire que GTA IV est sorti il y a maintenant plus d'un an et demi... Mais ne faisons pas la fine bouche, car la réalisation reste toujours aussi chouette, le tout ponctué par une bande-son de grande qualité. Les radios contiennent d'ailleurs des morceaux inédits dont Akon, David Guetta, Crookers, etc.

Conclusion


En proposant une ambiance hors du commun et des personnages attachants, le nouvel épisode de la série offre une véritable balade dans les arcanes du milieu de la nuit, un thème rarement évoqué dans le jeu vidéo. Une histoire pour adulte à la fois cohérente et pleine de vérité. Mais au delà de son univers excessif et farfelu, GTA IV : The Ballad Of Gay Tony contient aussi de nouveaux éléments de gameplay intéressants comme la possibilité - enfin - de sauter en parachute. Avec une durée de vie conséquente (plus de 20 missions) et des mini-jeux distrayants,The Ballad Of Gay Tony représente un contenu additionnel de grande qualité (vendu pour un peu moins de 20 euros sur le marché XBox Live). Rockstar réussit par ailleurs un véritable tour de force en proposant trois histoires captivantes dans le même univers. Étant donné que The Ballad Of Gay Tony est également proposé sur le disque Episodes From Liberty City avec l'autre extension Lost & Damned, nous vous invitions à (re)lire le test de ce dernier.



Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto IV : The Ballad Of Gay Tony
Grand Theft Auto : Episodes From Liberty City
Grand Theft Auto : Episodes From Liberty City
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Grand Theft Auto 4 : The Ballad Of Gay Tony

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ay_tony'; var eStatNiveau3 = 'xbox_360'; var eStatNiveau4 = 'preview_grand_theft_auto_4_the_ballad_of_gay_tony'; -->