flechePublicité

Test Goodbye Deponia (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 18 Octobre 2013 , PC

Les +

  • Histoire intéressante
  • Humour permanent
  • Visuellement travaillé
  • Durée de vie confortable
  • Des énigmes corsées
  • Sous-titres français

Les -

  • Animations manquant de finesse
  • Parfois trop absurde
  • Pas de suivi d'objectif
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.9

(29 votes)
Publiée le 04/11/2013 à 15:11, par Jean-Marc

Test de Goodbye Deponia, une aventure à ne pas jeter aux ordures

Avec Goodbye Deponia, Daedalic Entertainment termine la trilogie des aventures de Rufus et Goal en beauté.

Dans le premier épisode de la trilogie Deponia nous découvrions Rufus, l’anti-héros bon à rien et égocentrique qui tentait de fuir la planète dépotoir Deponia. Suite à son échec, avec son amie Goal, il prépare et organise la résistance dans Chaos On Deponia afin de lutter contre l’Organon. Désormais, il doit rejoindre Elyseum et sauver Déponia d’un funeste destin. Rufus en sauveur du monde, personne n’y croit un seul instant, sauf lui…

Destination ArmageddonRetour au sommaire
Goodbye Deponia
Après une phase didactique dans laquelle notre héros en a assez de refaire pour la troisième fois l’apprentissage des mécaniques de base du jeu - ce qui au passage donne le ton humoristique de cet opus - nous voici plongés immédiatement au cœur de l’action. Rufus a de nouveau concocté un plan génial pour rejoindre Elyseum... à sa façon et sans avertir ses camarades d’expédition !

Pour ceux qui découvriraient Deponia avec cet opus, il s’agit d’un jeu d’aventure point & click très classique dans ses mécaniques. Comme dans les précédents épisodes, l’inventaire peut être amené via la molette de la souris ou par un simple clic plus classique. Au niveau des aides, seul l’affichage des éléments interactifs de chaque tableau est disponible. Toutefois, les puzzles peuvent être tout simplement passés.

Rufus se promène sur Deponia en vidéo maison


La patte artistique mise en place par l’équipe de développement de Daedalic est bien présente et nous retrouvons des tableaux aux tons toujours aussi chatoyants et colorés, encore une fois en haute résolution et dessinés à la main. Le souci du détail est très poussé, avec une intégration des personnages et des objets parfaite. Diverses petites animations d’ambiance se glissent discrètement un peu partout pour qui prend le temps d’explorer du regard la variété des lieux à explorer. Les artistes font vraiment preuve d’une grande originalité dans la représentation des environnements avec des plans soignés et des lieux parfois torturés ou chargés, mais toujours avec un agencement architectural parfaitement clair pour le joueur. À aucun moment nous ne sommes gênés par un élément de premier plan qui viendrait fausser notre compréhension des décors.

Goodbye Deponia
Un gros travail narratif a été réalisé pour cet épisode et les situations imaginées par les développeurs sont tout autant farfelues qu’originales comme ce passage qui vient imiter les situations de sitcoms, rires enregistrés à l’appui. L’aventure nous offre de nombreux rebondissements et plusieurs pistes secondaires sont développées, avant de nous ramener en douceur sur la trame principale. Plus d’une fois, ce dernier opus nous propose de véritables passages vaudevillesques dans lesquels les personnages s’entrecroisent, se dissimulent les uns les autres et où les quiproquos sont bien mis en scène. Un véritable régal épaulé par des dialogues savoureux et bourrés d’humour.

Ce dernier est bien rendu par un doublage anglais et des sous-titres français de qualité, malgré quelques petites coquilles de temps à autre. Mais vu comme le jeu est bavard, le travail accompli par Words Of Magic reste remarquable. L’humour est omniprésent dans Goodbye Deponia et, au-delà des dialogues, ce sont les situations mises en scène truffées de clins d’œil (comme cette référence absurde à l’univers de Mario), de petites piques (avec cette allusion à la qualité du scénario de Secret Files : Tunguska) ou encore diverses références aux épisodes précédents. Ajoutons à tout cela un brin d’autodérision et d’autoparodie et nous ne pouvons que passer de bons moments.

Goodbye Deponia
Goodbye Deponia
Goodbye Deponia

Houzza pour Rufus le sauveurRetour au sommaire
Goodbye Deponia nous propose son lot d’énigmes de progression à base de ramassage, de combinaison et d’utilisation d’objets ainsi que quelques puzzles. Ces derniers font véritablement preuve d’originalité et d’un joli travail d’intégration au sein de l’histoire comme cette séance de dancefloor disco ou bien cette opération chirurgicale, en passant par le puzzle de la blanchisseuse, jusqu’à celui de la partition musicale, etc. La première catégorie d'énigmes n'est pas en reste et celles-ci se révèlent bien tordues, manquent souvent de logique et se révèlent par moments particulièrement corsées. Ce côté farfelu est parfaitement cohérent avec l’esprit de la trilogie et ne surprend pas les habitués, mais risque d’en rebuter certains. C’est ainsi que le jeu nous propose toute une panoplie d’objets plus ou moins loufoques comme un ver solitaire, quelques fausses pistes et qu’il multiplie les obstacles pour que nos petites cellules grises fonctionnent à plein régime.

Goodbye Deponia
La difficulté est bien dosée malgré tout et si le début de l’aventure est logique et cohérent, au plus nous avançons au plus les situations deviennent rocambolesques avec un pic de difficulté dès le moment où nous nous retrouvons avec trois Rufus à gérer en parallèle, chacun possédant son propre inventaire. Un inventaire avec lequel il faudra jongler pour échanger son contenu entre nos trois clones. Le tout nous amène, parfois laborieusement, sur la dernière ligne droite rythmée et épique avec une fin qui ne laisse pas indifférent. Il est regrettable toutefois qu’il ne nous soit pas proposé un suivi des objectifs en cours, car il est facile de se perdre si on ne joue pas en continu. Le tout nous retient une bonne quinzaine d’heures minimum dans cet univers.

Goodbye Deponia
Goodbye Deponia est d’une très grande richesse à tout point de vue notamment en ce qui concerne ses personnages. Ces derniers sont travaillés et nous nous y attachons qu’ils soient du côté des gentils, de celui des méchants ou secondaires. Cet épisode est l’occasion aussi d’en apprendre un peu plus sur Rufus, sur son inconscience maladive et son manque de respect total pour les autres, ainsi que sur son étrange ressemblance avec Cletus son grand rival. Les développeurs ont poussé au maximum le comportement de Rufus pour nous mettre face à des situations amorales, mais en parfaite cohérence avec la psychologie de notre héros.

Terminons enfin par la bande-son de cet opus qui est tout aussi riche que le reste. Les différents thèmes musicaux sont très variés et proposent un bel éventail de genres allant du jazz au metal, en passant par le rap ou le disco, pour finir sur un hymne à la gloire d’Organon. Le tout est parfaitement cohérent, varie en fonction de chaque situation et nous accompagne de bien belle manière tout au long de l’aventure. Les bruitages ne sont pas en reste avec une grande variété également.

Goodbye Deponia
Goodbye Deponia
Goodbye Deponia

Goodbye Deponia clôt parfaitement la trilogie et nous propose l’aboutissement du travail des équipes de Daedalic sur cette série avec une aventure riche, cohérente dans l’absurde avec de nombreux rebondissements et des situations originales bien mises en scène. Difficile en raison d’une logique loufoque, il ravira les amateurs de la série qui ne seront pas du tout dépaysés, ainsi que tous ceux à la recherche d’une aventure qui ne les prend jamais par la main. Pour ne rien gâcher, le tout est très drôle et bénéficie de sous-titres français de qualité. Bien peu de défauts viennent gâcher le plaisir si ce n’est une qualité d’animation des personnages un brin saccadée, mais dont la diversité est appréciable. Goodbye Deponia est un titre à posséder dans sa collection de jeux d’aventure au même titre que les deux précédents opus.

Goodbye Deponia
Goodbye Deponia
Goodbye Deponia

Goodbye Deponia

Goodbye Deponia
Goodbye Deponia
Goodbye Deponia
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
des énigmes parfois très très compliquées humour, aventure,un super point and clic mais parfois les énigmes sont de vrais casse-têtes vraiment très compliquées et à la solution parfois tirée par les cheveux. Mais malgré tout excellent jeu!
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Trop de bugs Beaucoup trop de bugs dans cet épisode. Plusieurs niveaux à recommencer plusieurs fois pour espérer passer les bugs et pouvoir continuer. Pour ceux qui ne connaissent pas cette série,contentez-vous du premier épisode.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité