flechePublicité

Test GoldenEye 007 (Nintendo Wii, Nintendo DS, Nintendo 64) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Nintendo Wii, Nintendo DS

Sortie le 05 Novembre 2010 sur Nintendo Wii, Nintendo DS , Sortie 1997 sur Nintendo 64

Les +

  • Discret ou rentre-dedans, à vous de choisir
  • Le multi local à l'ancienne
  • Multi en ligne stable et généreux

Les -

  • Solo convenu
  • Direction artistique insipide
  • Un Bond qui n'en est pas vraiment un
  • Réalisation bâclée
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.4

(499 votes)
Donner votre avis
GoldenEye 007
dispo sur NINTENDO WII
Publiée le 09/11/2010 à 16:11, par Virgile

Partager ce test

Goldeneye 007 en Test : le poids d'un héritage ...

En revendiquant à demi-mot l'héritage du Goldeneye de Rare, Activision prend de très gros risques. Cette version Wii développée par Eurocom a-t-elle les reins assez solide pour soutenir la comparaison ? Réponse dans ce Test.

GoldenEye 007
Parfois, chercher à attirer l'attention du joueur sur un remake en lui laissant croire qu'il retrouvera le même plaisir qu'avec le jeu original, c'est se tirer une bastos dans le pied. C'est pourtant la démarche choisie par Activision pour promouvoir Goldeneye 007 sur Nintendo Wii. En jouant sur les impérissables souvenirs laissés par le titre de Rare à l'époque de la Nintendo 64, l'éditeur américain prend le risque d'un retour de flammes explosif.

GoldenWarfare
GoldenEye 007
Si vous êtes de ceux que la campagne marketing un rien sournoise d'Activision a trompé, retenez donc bien ceci : ce Goldeneye n'a rien a voir, de près ou de loin, avec le titre éponyme sorti le siècle dernier sur Nintendo 64. Il ne s'agit donc pas d'un remake, comme celui que Rare avait développé dans son coin avant que Nintendo n'oppose son veto à sa sortie sur Xbox Live Arcade. Détenteur de licence 007 depuis plusieurs années déjà, Activision brouille en quelque sorte les cartes en jouant sur cette confusion, par ailleurs savamment entretenue par Nintendo qui ne s'est pas non plus gêné pour annoncer le "retour" du FPS culte pendant sa conférence de l'E3 de cette année. Voilà qui est dit.

D'ailleurs, dès les premiers instants de la campagne solo, ce Goldeneye version 2010 affiche une grosse banderole « Changement de propriétaire ». Exit Pierce Brosnan et son charme fin de 20ème siècle, le bellâtre doit céder sa place au nouveau représentant de la marque Bond, Daniel Craig. Certifié 2010, ce reboot adopte tous les gimmicks visuels du FPS post-Modern Warfare. Chaque mission est ainsi introduite avec force cartes satellites, graphiques complexes, représentations en 3D, photos prises en scred par des agents du MI6 planqués dans des fourgonnettes aux vitres teintées, le tout façon présentation Power Point de la NASA. Bond a l'ère de la société de contrôle en somme.

GoldenEye 007
D'emblée, la amateurs du film et de son adaptation vidéo-ludique de l'époque ne manqueront pas de déplorer cette froideur hi-tech dont le jeu ne se départira jamais vraiment. Le style Bond dont ont fait table rase les deux derniers opus de la saga filmique est, ici aussi, balayé d'un revers de main. Et les détracteurs de cette orientation l'auront encore plus mauvaise, s'agissant a l'origine d'un opus encore a peu près en phase avec l'approche cool et rocambolesque du film d'espionnage en vigueur dans la franchise le siècle dernier. Il se dégage alors de ce Goldeneye revisité ... et bien, il ne s'en dégage pas grand chose a vrai dire. La direction artistique elle aussi beaucoup plus austère dans son parti pris "réaliste" n'arrange rien a l'affaire et on en vient donc a traverser le jeu d'un bout a l'autre avec une certaine indifférence, malgré une mise en scène assez spectaculaire. Tandis que Rare était parvenu à donner un souffle inédit à un scénario somme toute banal, Eurocom nous livre une copie beaucoup trop convenue, vue et revue, à une ou deux situations près. Huit heures après en avoir fini, on a une fois encore l'impression d'avoir torché un FPS de plus, avant de passer au suivant ...

Le level-design est suffisamment bien pensé pour qu'une progression dans le feutré soit régulièrement mise en danger.
GoldenEye 007
Alors bien sur tout n'est pas aussi désespérément ordinaire dans ce Goldeneye Wii. D'une part, Eurocom a eu la bonne idée de repiquer a Treyarch le gameplay de Quantum of Solace. Il est ainsi possible de boucler quasiment chaque mission selon deux approches : frontale ou sournoise. Et mieux encore que dans Quantum, le level-design est, la plupart du temps, suffisamment bien pensé pour qu'une progression dans le feutré soit régulièrement mise en danger. Les développeurs ont aussi eu la bonne idée de multiplier les moyens d'accès d'une zone de jeu à l'autre afin que le joueur puisse à peu près déterminer sa méthode d'approche contrairement à ce qui se fait dans 90% des productions du genre. Certes, l'alternative se résume souvent à « la porte ou le conduit d'aération ». Mais dans un monde de couloirs et de scripts, c'est suffisamment rare pour être salué. Un travail de level-design qui peut d'ailleurs donner envie d'y revenir. A ce sujet, petit parenthèse sur la durée de vie : Eurocom a également eu la bonne idée de proposer des niveaux de difficultés très progressifs et un mode Classique réintroduisant jauge de vie et gilets pare-balles.

Daniel Craig oblige, ce Bond est aussi beaucoup plus généreux en pains, marrons et pralines. Leur efficacité pousse d'ailleurs souvent à se jeter au corps à corps pour en finir. Du coup on gagne en brutalité ce qu'on perd en ingéniosité puisque le MI6 a semble-t-il pris un sérieux coup dans le budget gadgets. Mais ce nouveau Bond peut s'en passer, lui qui peut surgir dans une pièce, cartonner cinq mecs en slow motion et ainsi sauver la vie d'un(e) pauvre otage. Cela s'appelle une séquence Intrusion et ça n'a pas grand intérêt dans la mesure où le « wow effect » s'estompe assez vite et où il faut vraiment s'y prendre comme un manche à balai pour ne pas faire le ménage en cinq secondes. Bref, ce Goldeneye nouvelle époque fait plutôt correctement son job mais n'a rien de particulièrement excitant et donne surtout l'impression de singer le style Modern Warfare au détriment de la Bond touch du jeu original.

Press Start #1 - Premières minutes de jeu



Un multijoueur solide qui renoue avec la réussite du titre de Rare.
GoldenEye 007
Mais rassurez-vous, le titre d'Eurocom est sauvé par un multijoueurs solide qui parvient en partie à renouer avec ce qui fit le succès du Goldeneye de Rare. A commencer par un mode en écran partagé calibré pour les soirées pizza à l'ancienne. On retrouve ainsi quelques-unes des règles qui firent la renommée du jeu original à plusieurs : Conflit, à savoir du deathmatch et du team deathmatch, Pistolet d'Or, sensiblement identique au mode éponyme de la version N64, et On ne vit que deux fois. Certes, Eurocom ne prend aucun risque et se permet même de passer les modes Licence to Kill et Flag Tag à la trappe. Cela dit, le nombre de paramétrages est suffisamment important pour qu'on se montre charitable et certains sont même plutôt amusants - on pense notamment à la règle Bougez vos pieds obligeant à rester mobile pendant toute la partie sous peine d'élimination. La dizaine de maps proposée est plutôt bien pensée, avec une mention spéciale pour Archives et Jungle. Alors on en reparlera certainement pas dans dix ans, mais il y a quand même de quoi passer d'excellentes soirées entre bros.

Quant au multijoueurs en ligne, il s'avère plus fourni que sa variante en locale. Jusqu'à 8 joueurs et des modes de jeu plus nombreux, certains devant être débloqués grâce au système d'expérience. Un système qui permet d'ailleurs d'acquérir de nouvelles pétoires mais aussi quelques gadgets. Rien de bien nouveau, Activision a simplement invité Eurocom à suivre la voie toute tracée par COD. En revanche, et c'est assez rare pour être mentionné, le jeu en ligne nous a semblé particulièrement stable. Nous n'avons déploré aucune déconnexion intempestive et l'expérience de jeu ne souffre pas d'un lag excessif. Bref, avec son contenu relativement généreux et cette étonnante stabilité, le multijoueurs en ligne de Goldeneye 007 surclasse aisément la concurrence sur Nintendo Wii.

GoldenEye 007
Reste enfin à aborder le traditionnel chapitre technique. N'y allons pas par quatre chemins : Goldeneye 007 ne fait pas vraiment honneur à la console de Nintendo. L'ensemble fait vraiment trop old-gen avec une modélisation sommaire et certaines textures assez grossières. Le niveau de détail de certains environnements demeure tout de même appréciable, notamment grâce à la quantité d'éléments destructibles ou à certaines petites trouvailles graphiques (comme ces danseurs plongés dans le noir dans la boîte de nuit). On note également un grand nombre de micro-ralentissements dans certains moments chauds (en solo comme en multi). La bande-son est certainement ce qui caractérise le plus ce titre comme un Bond avec des thèmes dans la plus grande tradition de la série. Enfin, question jouabilité, nous vous conseillons d'opter pour une bonne vieille manette GameCube ou, le cas échéant, une manette classique, bien que le combo Wiimote / Nunchuk reste tout à fait praticable avec quelques réglages.

Conclusion :
Goldeneye 007 avait tout du come-back casse-gueule. Eurocom évite la grosse gamelle de justesse grâce à une dimension multijoueurs maîtrisée sans pour autant faire preuve de génie. En local comme en ligne, les modes de jeu et les maps donnent lieu à de réjouissantes parties de massacre. Cet opus Wii n'aura jamais l'aura de son illustre modèle mais dispose de solides arguments pour convaincre les joueurs nostalgiques de la belle époque du split-screen cathodique au même titre que les assoiffés de frag en ligne. Et heureusement d'ailleurs, parce qu'avec son solo convenu, sa direction artistique insipide et sa réalisation bancale, Eurocom et Activision allaient droit au casse-pipe. Bref, Goldeneye 007 est donc au final une bonne surprise qui aurait toutefois pu se révéler excellente avec un peu plus d'inspiration et de moyens.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Excellent! Ce jeu a une ambiance formidable,la maniabilité wii est tout à son avantage,les musiques sont géniales,les graphismes suffisamment bons,bref je me régale!Je vous le conseille vivement!
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (9) / non (1)
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Randyorton2610
A éviter
Ca un james bond? une blague Non mais,sans blague impossible de completer une seule mission sans que tu te fasse repérer et puis l'autre qui dit juste je l'ai en visuel sa fais venir 3000 renfort? et puis quand on se fais repérer on peut se caché après vut q'uil te vois. et t'es obligé de mettre 300 coup d'armes sur le mec pour q'uil meurt et puis y'a pas une seule grenade et de mine tu ce qui es suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
Commander sur
GoldenEye 007
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Hyrule Warriors

Hyrule Warriors

Joueurs confirmés | Wii U
flechePublicité
flechePublicité