flechePublicité

Test Golden Axe : Beast Rider (Xbox 360, PS3, Nintendo Wii, Master System, Megadrive) : 1/10 sur JeuxVideo.fr Xbox 360, PS3 Nintendo Wii Master System, Megadrive

Sortie le 17 Octobre 2008 sur Xbox 360, PS3 Sortie le 08 Décembre 2006 sur Nintendo Wii Sortie le 07 Avril 2008 sur Master System, Megadrive , Sortie 1990 sur PC

Les +

  • Quelques bonus à débloquer
  • Comportement de créatures crédibles

Les -

  • Techniquement aux fraises
  • Système de combat vite rébarbatif
  • Progression ultra-linéaire
  • Visuellement uniforme
  • Utilisation des créatures désavantageuse
  • Un seul personnage jouable
La note de jeuxvideo.fr
1.0
a eviter
La note des internautes
2.9

(34 votes)
Donner votre avis
Publiée le 24/10/2008 à 16:10, par Virgile

Partager ce test

Golden Axe : Beast Rider , le VidéoTest de la honte

Golden Axe : Beast Rider
Depuis quelques années, Sega tient plus du pilleur de tombes que du créateur inspiré. La rayonnante firme d'autrefois exhume et renvoie sur le front quelques grandes icônes fatiguées, voire mortes et enterrées. C'est une fois de plus le cas avec Golden Axe : Beast Rider qui tente de réanimer la franchise avec une batterie de voiture. C'est donc le teint livide et deux pinces crocodiles accrochées aux tétons que la pauvre Tyris se lance à l'assaut des hordes barbare de Death Adder.

Bêtes ridées et hache plaquée-or


Après avoir piteusement remis sur pieds sa franchise avec un Golden Axe PS2 lamentable, Sega tente donc à nouveau l'expérience en confiant le projet au studio Secret Level. Et lorsque l'on connaît les antécédents dudit studio difficile de ne pas s'emparer du titre avec appréhension. Souvenez-vous de l'infâme Iron Man ... ça vous revient ? Dès lors une question se pose : si la qualité ludique d'une adaptation de film n'importe que très rarement aux éditeurs de jeu, comment peut-on confier une franchise d'une telle renommée à un développeur avec si peu de ressources créatives ? D'un autre côté, lorsque l'on jette un œil au champ de ruines qu'est devenu la belle histoire de Sonic on entrevoit le peu de cas que fait Sega du prestige de ses licences.

C'est donc aux commandes de Tyris l'amazone que Secret Level place le joueur. Pas de surprise, le titre opte pour du beat them all médiéval et sanglant tout juste mâtiné d'un soupçon de magie. Deux types de frappes - horizontale et verticale - à combiner pour des enchaînements mous et uniformes. Un coup dit «percutant» (sic) pour allonger les ennemis les moins costauds, deux sorts de combustion et la fameuse Golden Axe. Enfin, les fameuses montures qui ont fait la réputation de la série font désormais peine à voir. Si nous avons apprécié leur comportement plutôt crédible, leur impact sur le champ de bataille n'est plus aussi décisif qu'autrefois. Pire, elles nous compliquent parfois sérieusement la tâche !

Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider

Pauvres petites créatures ...


Voilà pour la panoplie d'attaques mise à notre disposition. Pour le reste, il s'agit de déambuler d'une arène à une autre tout en résolvant des énigmes bas du front le tout sur une douzaine de chapitres. Un calvaire tant la linéarité extrême du jeu et la monotonie de son tempo incarcèrent le joueur dans un schéma invariable. La mesure du plaisir ressenti pad en main s'apparente à l'encéphalogramme d'une grenouille morte, cuisinée et digérée. La preuve avec notre douloureux VidéoTest.

Video #14 - VidéoTest

Golden Axe : Beast Rider : Video #14 - VidéoTest


Golden Axe, ça a un rapport avec le déodorant ? (© Julien)


Et s'il n'y avait que le gameplay ... Techniquement et esthétiquement, Golden Axe : Beast Rider est au fond du trou. Ralentissements en pagaille, affichage tardif, désynchronisation horizontale, bugs sonores, collisions hasardeuses, physique rocambolesque, mixage du son déséquilibré, etc. Le titre de Secret Level accumule les tares et fait figure de pauvre éclopé baguenaudant sur une jambe dans un paysage en ruines. Les niveaux se ressemblent tellement que seule la luminosité semble évoluer. Territoires rocailleux, couleurs fades, paysages vides et mornes ... Rien n'incite le joueur à arpenter le monde qui lui est offert (moyennant soixante-cinq euros tout de même).

Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider


Il faudra donc bien du courage pour venir à bout de la douzaine de chapitres dont se compose la quête principale ! Dès lors comment trouver l'envie de s'investir dans les modes Défi et Défi de Tyris ? Si ce dernier offre la possibilité de s'équiper des bonus débloqués pendant la quête principale il n'insuffle pas pour autant au titre un intérêt aussi soudain que miraculeux. Déplorons pour finir l'absence d'un mode multijoueurs (qui aurait pu permettre à un ou plusieurs amis de compatir à notre souffrance) ou la seule présence de Tyris au rang des personnages jouables et enfouissons définitivement Golden Axe : Beast Riders dans les tréfonds de notre inconscient.

Conclusion


Golden Axe : Beast Rider est un terrible gâchis, un titre raté de A à Z. Mou, linéaire, laid, sans âme et techniquement en lambeaux, le titre développé par Secret Level fait une fois de plus convulser une série qui mériterait à ce compte-là de reposer en paix. A force de jouer au Dr Frankenstein avec ses grandes icônes, Sega finit peu à peu par en faire une armée de zombies décharnés plutôt que les réincarnations qu'il essaie de nous vendre.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Golden Axe : Beast Rider sur Xbox 360


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Golden Axe : Beast Rider sur PlayStation 3

Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Golden Axe : Beast Rider
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Sacred 3

Sacred 3

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3
flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité