flechePublicité

Test Gladius (GameCube, Xbox, PS2) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie Fin 2003 sur GameCube, Xbox, PS2

Les +

  • L´ambiance digne d´un péplum
  • Le nombre de championnats
  • Le nombre hallucinant d´armes
  • La bande son

Les -

  • Les graphismes
  • L´absence d´interaction avec le décor
  • La monotonie des combats
  • Les bugs d´affichage
  • Les textes à foison
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
8.0

(6 votes)
Publiée le 16/12/2003 à 00:12, par Ryu69

Gladius : La vie ou la mort ?

Depuis que Ridley Scott a remis le péplum au goût du jour, les adaptations sur les combats de gladiateurs pullulent en cette fin d´année. Lucas Art propose...

Gladius
Depuis que Ridley Scott a remis le péplum au goût du jour, les adaptations sur les combats de gladiateurs pullulent en cette fin d´année. Lucas Art propose avec Gladius le premier RPG tactique sur console, genre plutôt apprécié par les possesseurs de PC. Venez incarner deux fières combattants désireux de se faire un nom au sein de l´Empire et dont le destin va décider du sort de l´humanité.

Un lutte entre le bien et le mal
Dans des temps encore inconnus, le conflit opposant les terres de Nordagh et de l'Imperia vit l'ascension d'un dieu maléfique qui détruisit la quasi totalité de l'humanité. Ce dernier fut ensuite anéanti par les Walkyries, guerrières ailées de la mythologie nordique, et une paix fut installée sur les terres de Gladius.Pour rendre hommage à cette noble race, des combats de gladiateurs s'organisent dans toutes les cités du royaume. Des académies s'entraînent régulièrement afin de s'affronter lors de ligues locales afin de déterminer laquelle aura l'extrême honneur de combattre devant l'Empereur lors des tournois nationaux.Gladius propose ici de vivre le destin croisé de deux guerriers qui veulent se faire un nom au sein de leur ordre : Ursula, fille d'un roi barbare des terres de Nordagh qui dispose de pouvoirs fabuleux, et dont la naissance a été cachée par son père aux yeux des sectes maléfiques, et Valens, fils du plus grand gladiateur qui fut assassiné jadis et dont le rôle est de rebâtir l'académie de son père.

Gladius
Gladius
Gladius

Devient le meilleur combattant de l'Empire
Les combats de gladiateurs sont régis par différents types de challenges dont l'importance varie selon la région. Avant de participer à un tournoi, il faut glaner certains documents qui autorisent par la suite votre accession à des championnats plus importants. Chaque compétition est accessible suivant le nombre d'adhérents à votre académie, le niveau de votre école et enfin la popularité auprès de la foule.Le recrutement va vite devenir un facteur essentiel pour participer à certains combats. Vous pouvez soit enrôler définitivement le guerrier, soit louer ses services durant une rencontre mais au prix de le voir agir seul. Plus le niveau de votre combattant est élevé, plus il sera difficile de le convaincre de rejoindre les rangs de votre armée.Chaque cité dispose de différents championnats. Cela va de la ligue amateur au tournoi régional dont le ticket d'entrée ne s'obtient qu'après avoir rempli certaines missions : tous ces défis permettent à la fin de réunir des coupes qui feront office de pass pour participer au grand tournoi régional. Il est bien évident que pour participer au championnat national et ainsi combattre sous le regard de l'empereur, il faudra auparavant remporter toutes les compétitions des villes de l'Empire.La renommée de votre académie dépend de vos résultats lors des tournois. Vous débutez en tant que novice et chaque victoire fera évoluer votre titre et attirera ainsi des investisseurs et combattants de renom.

Gladius
Gladius
Gladius

Echec et mat !
Gladius repose essentiellement sur des fonctions propres à un RPG mais avec des nouveautés intéressantes qui auraient toutefois mérité un léger approfondissement. Les différents entraînements sont indispensables afin de comprendre la difficulté proposée par la bête. Les déplacements de chaque guerrier se réalisent comme sur un échiquier : vous dirigez un cercle de lumière afin de placer vos combattants sur des points stratégiques de l'arène. Le rang détermine les privilèges de chacun. Il existe une quarantaine de races auxquelles on doit ajouter une hiérarchie interne à chacune d'entre elles : plus vous êtes lourd et robuste, plus votre attaque est puissante ; les bandits sont quant à eux plus légers mais leurs coups font figure de piqûres d'insectes.Evitez le plus possible d'affronter un adversaire de face quand ce dernier a un statut supérieur au votre : les coups dans le dos et sur le côté font bien plus de dégâts et sont bien plus appréciés par la foule, dont les encouragements apportent moult bonus et gains de popularité pour votre établissement. Vous possédez différents types de coups, aléatoires selon l'arme que vous avez en main. L'attaque classique s'effectue en rapport avec une jauge de puissance, dont la portion rouge indique des dégâts plus importants. Les autres possibilités reposent sur le même principe, excepté les sortilèges qui nécessitent un nombre suffisant de cercles d'affinité, disponibles après cinq ou six coups classiques.Comme dans tout RPG classique, le gladiateur voit ici ses capacités augmentées après chaque combat. Il reçoit des points de compétence après chaque accession à un niveau supérieur, ces derniers lui servant à acheter de nouvelles techniques. Vous obtenez une bourse en récompense de chaque combat remporté. Ce pécule sert la plupart du temps à acheter du matériel plus performant. On peut simplement reprocher le fait que chaque accessoire n'est utilisable qu'avec une race précise. Le gros point faible de Gladius réside dans la profonde répétitivité qu'inspirent ses combats. La tactique n'est pas assez mise en avant et il vous faudra parfois juste trouver le moyen d'encercler votre adversaire, les magies sont souvent facultatives. La gestion de la caméra est plutôt mal adaptée et tarde souvent à se mettre dans la position la plus confortable.

Gladius
Gladius
Gladius

La qualité aux abonnés absents
Le rendu graphique frôle la crise cardiaque. Les arènes sont bien représentées et affichent le sentiment d'oppression des combattants, obligés de satisfaire les caprices de la plèbe. Les couleurs employées donnent l'impression de contempler des planches de bandes dessinées mais cela s'arrête là : tout ce qui fait office de 3D est ici complètement obsolète : les bugs sont omniprésents et l'interaction avec le décor est inexistante. La modélisation des personnages reste très mitigée. On peut la comparer à ce qu'on nomme dans le jargon musical un crescendo. Certaines scènes cinématiques et de petites séquences utilisant le moteur graphique du titre sont de bonne qualité, quoique le soin apporté au faciès soit gâché par des perruques ridicules et des costumes carton-pâte sans volume ni réalisme. La médiocrité atteint son paroxysme lors des phases de combat et des encadrés style bande dessinée : on est affligé par tant de largesse au niveau des textures, de vraies bouillies de pixels. Ce n'est à mon avis pas le même dessinateur qui a officié sur les splendides scènes cinématiques toutes droit sorties de peintures du 17ème siècle : les portraits sont immondes et pas ressemblants pour un euro.

Gladius
Gladius
Gladius

Un vrai péplum !
Les musiques sont de bonne qualité et plongent le joueur dans une ambiance digne d'un grand péplum où cornes de brume, cors de chasse et acclamations de la foule se mélangent parfaitement. Les développeurs ont trouvé une mayonnaise qui tourne rarement au vinaigre.Le doublage français est une franche réussite. Chaque commentaire renforce le caractère assez bien trempé des protagonistes. On peut reprocher un manque de travail au niveau des dialogues, où seules les premières conversations sont traduites. A ce sujet, la tonne d'explications des règles de chaque tournoi risque de rapidement soûler l'apprenti gladiateur qui préfère rapidement passer à l'acte.Les bruitages sont assez corrects et reproduisent parfaitement l'ambiance voulue par Gladius. Les entrechoquements d'épées et la pénétration de la lame dans la chair sont si réalistes qu'on se demande si le cinéma n'est pas passé derrière pour ajuster le tout.

Gladius
Gladius
Gladius


Conclusion

Pour un premier essai sur console, Gladius peut toucher un certain public chez les fans de RPG qui trouveront dans le nouveau titre de Lucas Art un bon divertissement, même si la qualité technique laisse franchement à désirer. Square Enix a encore de beaux jours devant lui.


Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Gladius
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : prince2phore
Très bon
Un des tous meilleurs S-RPG avec FFT, sans pb. méconnu mais à essayer d'urgence pour tous les amateurs du genre.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Le Predator
Très bon
Exellent RPG tour par tour sur Xbox. Exellente durée de vie et 2 scenarios différent à faire!!!
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Gladius

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité