flechePublicité

Test Ghost Trick (Nintendo DS, iPhone, iPad) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Janvier 2011 , Nintendo DS , iPhone , iPad

Les +

  • Énigmes de qualité
  • Élément de timing
  • Bonne maniabilité au stylet
  • Des personnages hauts en couleur
  • Scenario captivant
  • Qualité de l'animation
  • Musiques entrainantes

Les -

  • Absence de doublage
  • Un peu court
  • Le gameplay manque un chouïa de variété
La note de jeuxvideo.fr
9.0
incontournable
La note des internautes
7.1

(295 votes)
Donner votre avis
Publiée le 14/01/2011 à 14:01, par Jean-Marc

Partager ce test

Test de Ghost Trick, le jeu qui va vous la donner

Les créateurs de Phoenix Wright reviennent avec un concept similaire dans son ossature à leur série fétiche mais élevé à un niveau nettement supérieur.

Débutée sur Gameboy Advance, la série Ace Attorney (Phoenix Wright) de Capcom n’a réellement pris son essor, en Europe en tout cas, qu’une fois arrivée sur la petite portable aux deux écrans de Nintendo. En raison de ses débuts, la série est restée cantonnée dans ses écrans statiques, inanimés où le seul rythme était donné par quelques effets de tremblement d’image. Ses concepteurs devaient se sentir un peu à l’étroit dans ce format. Avec Ghost Trick, ils reprennent l’ossature scénaristique et narrative de leur série fétiche pour nous proposer quelque chose de différent, bien plus riche et dynamique.

Qui est-ce qu'on appelle ?
Ghost Trick
Tout commence par un drame. L’action s’ouvre sur une scène de crime. La victime a été abattue d’une balle. Son esprit flotte au-dessus de son corps. C’est à ce moment que nous entrons en scène en incarnant ce fantôme qui ne se souvient pas des événements qui viennent de se dérouler. Une mystérieuse lampe lui apprend qu’il est un être particulier, que sous cette forme éthérée, il peut prendre possession des objets inanimés, interagir avec eux et qu’il peut également communiquer avec d’autres personnes récemment décédées. Des tas de questions trottant dans sa tête, notamment celle de savoir pourquoi il est mort, Sissel, notre héros n’a qu’un lien avec cette affaire, Lynne, une jeune femme présente sur les lieux du crime. Mais cette dernière est menacée par un mystérieux tueur. S’il veut des réponses, il va devoir lui venir en aide. Et pour cela, il doit profiter de sa nouvelle condition et utiliser ses « tours de fantôme »

Gameplay #4 - Morceaux choisis



Notre corps reposant au bas d’une décharge publique, il va falloir trouver le moyen de remonter pour tenter de sauver Lynne du tueur. Notre âme a la possibilité de passer dans le monde fantomatique. Là, nous disposons alors de tout le temps qu’il faut pour nous déplacer parmi les différents objets présents dans les lieux. Certains d’entre eux peuvent être manipulés grâce aux « tours de fantôme ». En revenant dans le monde réel, nous accomplissons alors l’action liée à l’ustensile. La portée de nos déplacements est limitée et certains objets trop éloignés semblent inaccessibles. Une grande partie de la jouabilité est basée là-dessus, à devoir trouver comment agir pour se déplacer.

Ghost Trick
Ce sont donc de véritables puzzles, qui vont progressivement se complexifier tout au long des dix-huit chapitres du jeu, que les concepteurs ont mis en place pour chaque lieu visité. Par exemple, si nous voulons nous déplacer d’un bout d’une salle à l’autre, il n’y a pas assez d’objets proches pour le faire. L’astuce consiste alors à agir sur un objet pour faire venir quelqu’un qui transporte un ustensile dont nous allons prendre possession. Quand la personne retournera à son point de départ, elle nous transporte également et nous accédons à l’endroit jusqu’à présent trop éloigné. Tout serait simple si le timing ne revêtait pas une si grande importance. Très souvent, il faut agir au bon moment, car certains événements ne se produisent qu’une seule fois et si l’on rate le coche, il ne reste plus qu’à revenir au point de départ. D’autre fois, notre manipulation va entraîner une série d’événements ou une réaction particulière dont il faudra tirer parti rapidement.

À cela vient s’ajouter une autre particularité de notre état spectral, celle de pouvoir communiquer avec une personne récemment morte et de pouvoir modifier son funeste destin. En effet, nous avons alors la possibilité de remonter dans le temps pour revivre les quatre minutes précédent le décès. C’est là l’une des similitudes avec Phoenix Wright car nous avons véritablement l’impression d’assister à une scène de reconstitution avant le contre-interrogatoire. D'ailleurs, le thème musical de ces passages est caractéristique, une sorte de clin d’œil en forme de « fan service ». À nous maintenant d’agir pour faire en sorte de modifier la tragédie qui doit arriver. Le temps nous est dès lors compté, les événements se déroulant inéluctablement, il faut agir rapidement et correctement sous peine de reprendre au début de la séquence. Encore plus fort, si quelqu’un meurt dans la séquence il est aussi possible de remonter le temps pour cette personne. Un concept qui nous fait penser à « Inception » pour ceux qui connaissent.

Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick

C’est bien beau de se mouvoir d’objet en objet, mais comment franchir de longues distances et visiter d’autres lieux ? En utilisant les lignes téléphoniques évidemment. C’est là une nouvelle capacité offerte par notre état de fantôme. En activant un téléphone, nous pouvons aller d’un lieu à un autre pour peu que nous en connaissions le numéro. Nous pouvons également en profiter pour écouter la conversation. Des conversations qui sont importantes pour les informations qu’elles distillent, mais aussi pour leur humour.

Trick or treat
Ghost Trick
Ce système de jeu, riche en possibilités peut sembler complexe au premier abord. Heureusement, il n’en est rien, il est au contraire très simple et particulièrement ergonomique, tout se réalisant avec le stylet ou via les commandes de la console. L’utilisation de ces pouvoirs est intuitive et très rapidement on jongle avec les possibilités offertes. Tout juste peut-on regretter le manque de variété dans le gameplay, les mêmes mécaniques revenant régulièrement. Mais ne boudons pas notre immense plaisir à réaliser toutes ces actions pour si peu. En effet, les puzzles sont très bien pensés et originaux malgré leur manque de renouvellement. Nous sommes suffisamment guidés par les remarques de Sissel tout au long de notre périple et des indices supplémentaires donnés en cas d’échec durant la période des quatre minutes. La progression se fait donc rapidement, l’échec nous oblige à recommencer, mais la frustration n’arrive jamais. Pour autant, n’allez pas croire que la durée de vie en prend un coup et comptez bien sur une bonne quinzaine d’heures avant de connaître le fin mot de l’histoire.

Toute cette mécanique parfaitement huilée est épaulée par un scénario captivant qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final. Qui plus est Ghost Trick nous offre une mise en scène de tout premier ordre, théâtralisée aux petits oignons avec une riche galerie de personnages truculents, charismatiques et éclectiques. Tout le savoir-faire acquis avec Phoenix Wright est mis à profit, seuls les noms des personnages ne jouent pas sur les mots. Nous nous attachons rapidement à ces protagonistes, car même les plus secondaires sont loin d’être insignifiants. Tout ce beau monde et cet univers bénéficient d’animations d’une variété, d’une finesse encore jamais vues sur DS et toujours fluides. Les lieux traversés sont visuellement très riches, variés, colorés et fourmillent de détails.

Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick

Les dialogues ne sont pas en reste. Excellents, particulièrement bien écrits et chargés d’un bel humour qui fait mouche, on peut juste leur reprocher de nombreuses coquilles orthographiques ou grammaticales ponctuelles. Mais au moins, Ghost Trick nous arrive entièrement traduit en français, au contraire du dernier épisode en date de la série Phoenix Wright. Capcom a fait un effort appréciable cette fois. Poussons un peu plus le bouchon en regrettant l’absence de doublage, mais c’est vraiment histoire de chercher la petite bête.

Musicalement, le titre de Capcom possède des thèmes d’excellente facture qui donneront le frisson aux amoureux de la série Ace Attorney. Chaque situation dispose de sa mélodie dédiée et les morceaux rentrent rapidement dans la tête. Là où Phoenix Wright pêchait par manque de bruitages, ici ces derniers sont légion et renforcent de manière admirable les ressorts tragiques ou comiques des situations ainsi que l’atmosphère générale. Toutes les situations sont prétextes à un son d’ambiance. Cela finit de rendre parfaitement crédible cette mise en scène époustouflante.

Conclusion
Ce début d’année 2011 commence sur les chapeaux de roues pour la DS avec cet incroyable Ghost Trick. Pas loin de la perfection, le titre de Capcom est un petit bijou qui se doit de faire partie de votre ludothèque pour peu que vous adhériez à son concept et que l’aspect puzzle ne vous rebute pas. Sa réalisation de haute volée en fait une référence. Riche, profond, intelligent, drôle et amusant, les qualités ne manquent pas. Les quelques défauts rencontrés ne sont que broutilles vite oubliées tant le plaisir de jeu procuré est intense. Ghost Trick m’a fait lâcher World Of Warcraft pendant un temps, ce qui n’est pas un mince exploit.



Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Ghost Trick
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.1
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
un jeu enorme, a ne louper sous aucun pretexte.... je ne comprends pas que la moyenne des notes des lecteurs ne soit que de 6.8/10 ( a l'instant ou j'ecris cet avis), certains n'ont pas du y jouer et mettre des mauvaises notes. c'est dommage car cela peut empecher des joueurs d'acheter cette perle. en tout cas je suis a 100% d'accord avec la note de jv.fr, c'est un vr suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrroooooooooooooooooooooooopppppppppppppppppppppppppp nnnnnnnnnnnnnnnnuuuuuuuuuuuuulllllllllllllllllllll
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

F1 2014

F1 2014

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3
flechePublicité
flechePublicité