flechePublicité

Test Football Manager 2009 (PSP) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Novembre 2008 , PSP , Plus de tests sur PC

Les +

  • Richesse de la base de données
  • Des informations très complètes

Les -

  • Interface austère, pas toujours limpide
  • Représentation 3D des matchs loupée
  • Fréquence des blessures étonnante
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
-
Publiée le 24/11/2008 à 00:11, par Deez

Test de Football Manager 2009

Pour la quatrième année consécutive, la série des Football Manager se décline sur PSP avec un opus intitulé Football Manager Handheld 2009. Si les récents épisodes ont surtout marqué les esprits par un immobilisme flagrant, l’heure est peut-être au changement. De la même manière que la version PC de FM a passé le cap de la 3D, la mouture destinée à la console portable de Sony inaugure son rendu 2D. On n’arrête pas le progrès !

Enfin des nouveautés ?Retour au sommaire
enfin-nouveautes
Le rendu 2D sert surtout à revisionner certaines actions intéressantes
On ne présente plus Football Manager. La série a rendu hystérique un nombre incalculable de joueurs PC. Grâce à une base de données pharaonique, une gestion d’équipe parfaite, des interactions médiatiques de plus en plus pertinentes, le soft est devenu une référence inégalable dans le domaine de la gestion footballistique. À tel point que les managers en herbe les plus accros désespéraient de ne pas avoir les moyens de se procurer un ordinateur portable assez puissant pour y faire tourner leur jeu décemment. Dans sa grande mansuétude, Sega a alors créé la déclinaison Handheld, sorte de spin off spécialement conçu pour la PSP. L’idée était séduisante sur le papier. Malheureusement, les différentes versions successives parues à ce jour n’ont pas convaincu. Mais cette année, un effort conséquent a apparemment été fait pour gommer de nombreuses incongruités présentes dans les opus précédents, et aussi pour mettre en place un moteur 2D acceptable.


Au niveau des ligues disponibles, les choix sont restreints. Allemagne, Angleterre, Australie, Belgique, Écosse, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Portugal sont les seuls pays où vous pourrez exercer votre fonction. Exactement comme l’an passé en définitive, où une seule ligue pouvait être choisie par partie. ce sera désormais différent, vous pouvez en sélectionner jusqu’au quatre. Idéal pour exercer sa profession dans différents championnats au cours de sa carrière. Au niveau de la base de données, les effectifs sont pour la plupart mis à jour. On regrette cependant l’inutilité de l’équipe réserve (peuplée de noms fictifs) et l’absence des équipes de jeunes. Bref, quelques minutes de navigation entre les menus suffisent à comprendre à quel point Football Manager Handheld 2009 n’est qu’une version édulcorée.

Y’a encore du boulotRetour au sommaire
y-encore-boulot
Le positionnement des joueurs sur un coup-franc est plutôt confus
Pour en terminer avec les absents de marque, notons qu’il est impossible de nouer une relation amicale ou hostile avec un joueur ou un coach rival. A l’exception de quelques confirmations ou démentis de rumeurs de transferts, vous n’aurez pas souvent la possibilité de vous exprimer face à la presse. Du coup, passées les périodes de transferts, vous aurez tôt fait de laisser filer toute une semaine pour débuter le match suivant sans vous préoccuper outre mesure de la gestion de votre équipe. Puisqu’on aborde ce point précis, sachez que l’aspect tactique a été quelque peu amélioré depuis l’opus précédent. Il est moins fastidieux de confectionner son équipe tel le qu’on la désire, en plaçant les joueurs à des endroits stratégiques du terrain. Pour les impatients, les tactiques par défaut pourront suffire bien qu’elles ne s’avèrent pas franchement pertinentes.


En ce qui concerne le déroulement des matchs, on trouve un changement de taille. Et pour cause, pour la première fois sur PSP, il est possible de visionner son match grâce à un rendu 2D calqué sur celui des versions PC. Cela dit, qu’on ne s’enflamme pas, cette fonctionnalité ne permet pas de voir l’intégralité de son match, mais seulement quelques bribes d’action. De plus, les actions souvent confuses et ne donnent pas forcément envie de quitter le bon vieux défilement de texte, encore disponible en quatre vitesses différentes. À tout moment du match, vous pourrez effectuer des remplacements et modifier toujours aussi laborieusement votre schéma tactique. Toutefois, des doutes subsistent quant à l’impact, positif ou négatif, des modifications choisies. A l’image de cette sorte d’impuissance devant l’inefficacité de ses choix, Football Manager Handheld 2009 laisse un goût d’inachevé et ne nous offre pas la puissance immersive de ses cousins du PC.


Notons enfin que le jeu s’avère tout de même plus agréable que l’itération 2008. Notamment en raison de la disparition de certains défauts de gameplay. La flambée démesurée des prix par exemple, qui poussait les clubs les plus riches à dilapider leur argent dans des joueurs de seconde zone. D’autre part, le bug de l’arbitrage qui forçait les hommes en noir à distribuer bêtement les cartons rouges a été revu. Bref, l’expérience est moins pénible que par le passé même si beaucoup d’améliorations restent encore à effectuer.

Si la perspective de trouver enfin un rendu des matchs en 2D était le seul élément qui aurait pu vous pousser à vous procurer FMH 2009, il nous faut vous mettre en garde devant l’inintérêt de la chose. En revanche, certaines améliorations plus discrètes, comme la multiplication des ligues disponibles au cours d’une partie ou la plus grande souplesse des tactiques, conduisent à un sympathique constat. Ce nouvel opus de Football Manager sur PSP est probablement le meilleur jamais sorti sur la machine. Mais il reste encore beaucoup de travail malgré tout pour séduire durablement les accrocs du genre.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();