flechePublicité

Test Final Fantasy 14 : A Realm Reborn (PS3) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 27 Août 2013 , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Contenu conséquent et durée de vie énorme
  • Bon rythme en jeu et plein de bonnes idées (aléas, mandat...)
  • Gameplay dynamique
  • Environnements et musiques excellents
  • Système de changements de classe/profession
  • Plus on avance, plus on débloque des choses

Les -

  • Pas de chat vocal sur PS3 et clavier très recommandé
  • Système pour trouver des groupes pour les instances maladroit
  • On se marche dessus sur certaines zones/quêtes
  • Des héros génériques
  • Quêtes avec des NPC galères
  • L'abonnement payant mensuel
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.3

(247 votes)
Publiée le 02/09/2013 à 17:09, par Camille

Test de Final Fantasy 14 : A Realm Reborn – Une renaissance réussie ?

Bien qu'un peu cher du fait de son abonnement mensuel, Square nous propose un MMORPG bien ficelé, prenant et vraiment addictif.

Version modifiée de Final Fantasy 14 - sorti sur PC fin septembre 2010 - A Realm Reborn est un MMORPG avec un client différent du jeu dont il fait suite (le scénario ayant lieu 5 ans plus tard). Que nous propose ce titre et vaut-il vraiment les 10,99€ (pour un seul personnage) ou 12,99€ (pour 8 personnages) à renouveler chaque mois pour profiter de l'aventure ?

« Quand on arrive en viiiille »Retour au sommaire
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Comme dans la plupart des MMO, on passe par la case « création de son héros » avant d'entrer dans le vif du sujet. Race, classe, traits du visage, couleur des yeux et des cheveux, tour de poitrine pour les dames, tatouage,... Même si certaines catégories ne proposent pas un choix immense, le tout se révèle assez riche. Bon, on reste assez loin d'un outil de création de perso aussi poussé que Dragon's Dogma et on aura vite fait de croiser des personnages qui nous ressemblent (à quelques détails près), mais l'important c'est de s'approprier son héros et là-dessus, la mission est plutôt réussie.

Selon la classe choisie, notre aventure va débuter dans l'une des trois grandes villes du jeu. Ayant craqué pour la bestiole accompagnant les arcanistes (sorte de mage invocateur), je me retrouve donc à sillonner les mers jusqu'à atteindre le port de Limsa Lominsa. Tuto oblige, on découvre comment se déplacer, accepter les quêtes et tout le b.a.-ba des outils et composants d'un MMO classique (inventaire, carte, journal de quête, etc.). Bon, on ne peut pas aller où on veut (plonger dans la mer ou sauter d'une très haute falaise), mais l'exploration reste très agréable. Plus on progresse dans l'aventure en suivant les quêtes liées au scénario principal et plus de nouveaux éléments vont se débloquer (donjons, changement de classe et métiers à partir du niveau 10, factions, montures, serviteur pour vendre des objets, materias vers les niveaux 21-22 environ, PVP, donjons à 8, raids à 25 dès le niveau 30+, classes « supérieures  » nécessitants certains niveaux dans d'autres, etc.).

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Sur PS3, la maniabilité de son héros reste très dynamique et fluide et ça, c'est top. En revanche, on perd le côté pratique du clavier avec ses raccourcis pour ouvrir des fenêtres (équipements, inventaire, carte...). Certes, la version PS3 nous offre la possibilité de bénéficier de plusieurs barres de raccourcis pour nous permettre d'accéder plus rapidement aux-dits menus (plutôt que de passer par Start et faire défiler tous les menus), mais la solution la plus confortable reste celle de brancher un clavier à sa console puisque le jeu autorise de configurer de nombreux raccourcis (surtout pour la carte, en plus elle est un peu galère à comprendre au début) et de les attribuer à une touche de clavier. Cela permet également de régler les soucis liés au ciblage (ça reste pas mal sans clavier, mais dans le feu de l'action, c'est vite galère). Sur PC, le ciblage est plus rapide grâce à la souris, les commandes et la maniabilités sont quant à elles des plus classiques .

Les différentes classes en phases de jeu


Du contenu en masseRetour au sommaire
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
On commence avec une classe et rapidement on va pouvoir passer à une autre. Il y a en tout 8 classes, 8 métiers d'artisanat, 3 de récoltes et on peut changer de job/profession comme de chemise. Chaque classe a son propre niveau et certaines compétences peuvent être utilisées pour une autre profession. Par exemple, mon arcaniste a récupéré un DoT (damage over time = des petits dégâts en continu si vous préférez) et un sort de résurrection de l'élémentaliste, un autre DoT emprunté à l'occultiste, etc. (faute de faire beaucoup de dégâts autant bourrer les ennemis à coup de multiples DoT et les regarder mourir à petit feu ! Mouahahaha !). On a donc envie de tout essayer et pourquoi s'en priver puisque c'est permis ?

Monter son perso dans un peu moins d'une vingtaine de domaines, c'est vraiment sympa, mais on regrette tout de même l'absence d'arbre de compétences. Tout se débloque automatiquement selon le niveau dans sa classe ou en faisant des quêtes liées à la profession (tous les 5 niveaux). Au final, on se retrouve donc avec des personnages génériques qui vont se différencier par les points de caractéristiques qu'ils auront ajoutés dans une stat plutôt qu'une autre, à leurs compétences débloquées avant les autres et à leur équipement.

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Les quêtes sont assez légères et rapidement réalisables. Certaines se font exclusivement en solo et exigent donc que l'on quitte le groupe. Dans ces cas là, on se retrouve souvent à combattre avec un groupe allié de NPCon regrette que nos compagnons temporaires n'apparaissent pas sous forme d'équipiers. A cause de cela, la mission peut échouer du fait que l'un d'entre eux meurt (difficile de surveiller la vie de tout le monde dans de telles conditions). On retrouve sinon des quêtes plus classiques (que l'on peut faire à plusieurs ou non) où l'on doit se déplacer d'un endroit à un autre, celle où on doit tuer du monstre, mais on n'aura pas des sessions de « tuer 50 bestioles identiques » puisque généralement ça ne dépasse pas la dizaine.

Du fait que le nombre de monstres nécessaires n'est pas très grand, ces derniers ne sont pas très nombreux dans la zone. Résultat, il y a plus de joueurs qui sont sur la quête que de créatures sur le terrain et dès qu'un des monstres apparaît, c'est la course pour le tuer. Autant dire que si certains joueurs ont la patience et la politesse d'attendre qu'un autre monstre débarque, d’autres ne se gênent pas pour abattre ceux qui ne leur appartiennent pas. Bon, les drops vont à celui qui a donné le premier coup, mais autant dire que ce comportement vis-à-vis des autres ne donnent pas une très belle image de la communauté (qui pourtant est assez sympa...).

Donjon et patienceRetour au sommaire
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Comme il existe trois grandes villes de départ, les trois premières professions seront les plus faciles à monter puisqu'on pourra s'aider de petites quêtes par-ci, par-là. Les classes suivantes se feront en revanche en allant taper du monstre à l'ancienne ou encore en profitant des « aléas », des évènements qui ont lieu dans des zones plus ou moins « aléatoires » et auxquels n'importe qui peut participer. Bon, ça devient souvent le gros bordel avec pleins de joueurs qui tabassent tout ce qui apparaît, mais avouons-le, les récompenses d'XP et d'argent sont vraiment très généreuses.

En plus des « aléas », le joueur peut tenter des « mandats ». Ces derniers sont des petites missions qui vont nous demander de tuer des monstres dans un temps imparti, d'interagir avec un allié ou un ennemi, etc. À la différence des « aléas », seul le joueur (et son groupe s'il est en équipe) peut interagir avec les éléments liés aux « mandats ». Impossible donc de se faire voler ses monstres puisque, même s'ils apparaissent aux yeux de tous, seul notre héros pourra les tuer. Avant qu'un « mandat » ne soit lancé, le joueur peut en augmenter ou en réduire la difficulté (et donc la récompense associée). Très pratique, les « mandats » restent néanmoins limités et demandent du temps pour se recharger (+3 mandats toutes les 12h).

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Composante plus classique des MMO, on retrouve des systèmes d'instance, de donjons et de raids. Si dans le fond, on ne peut qu'apprécier ce genre de contenu, on regrette néanmoins les restrictions et le temps d'attente pour participer à ces sorties de groupe. En effet, afin que l'équipe soit équilibrée, le jeu oblige d'avoir deux personnes chargées de faire des dégâts (dps), un tank et un soigneur. « On peut changer de classe comme on veut alors quel intérêt ? » me rappelez-vous, dans la théorie oui, mais les donjons demandant un niveau minimum, on doit s'inscrire avec une seule classe et on ne peut pas changer pendant l'instance, ni même en attendant de trouver un groupe... impossible donc d'aller XP une petite classe par exemple... Du coup, la plupart du temps, on se pose dans un coin et on attend jusqu'à parfois - enfin, très souvent en fait... - plus de 50 minutes ! Bon sinon on peut toujours aller dans une zone à notre niveau pour farmer monstres et ALÉAS. Certes, c'est bien d'avoir une équipe équilibrée, mais vu que les changements de classes permettent d'hériter de certaines compétences (dont le soin et la résurrection...), il aurait mieux fallu permettre au joueur de se réunir avec les 3 premiers venus et c'est parti mon kiki ! Et s’il n’y a pas de soigneur alors démerdez-vous, vous z'êtes grands maintenant et les potions, ça existe !

Incursion dans les donjons #2 (GC 2013) (VF)


Faut-il craquer ou pas... ?Retour au sommaire
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Même s'il ne transcende pas les MMO en apportant des éléments incroyables, il faut bien reconnaître que ce « nouveau » FF14 est une petite surprise très agréable. On ne s'ennuie pas, et cela dès le début du jeu. Les quêtes sont nombreuses et même si on a 19 classes et professions que l'on peut monter à notre guise jusqu'au niveau 50 chacune, on n'a pas l'impression de refaire sans arrêt la même chose. Le joueur prend lui-même la décision s'il veut monter une classe annexe et de ce fait, il subit moins l'aspect redondant.

Plus on progresse et plus on est récompensé par de nouvelles possibilités de jeu. L'histoire principale n'est pas le scénario du siècle, mais elle est suffisamment sympathique pour nous donner envie d'avancer. Les environnements sont beaux (encore un peu plus sur PC que sur PS3), la météo change, la journée passe, les zones sont différentes, les textures ne sont pas trop moches et surtout on n'a pas cette sensation de vide comme sur certains MMO avec des espaces ouverts. Les musiques sont quand à elle un véritable régal à écouter et collent bien aux différentes situations (le thème des chocobo quand on en monte un !). Une même ville peut avoir différentes musiques selon l'endroit où l'on se trouve (le quartier des soldats ou la taverne par exemple) ou encore selon la période de la journée.

Le gameplay est quant à lui assez dynamique puisqu'on peut éviter les attaques des ennemis si on se place hors de portée de leurs coups par exemple. De fait, certains boss nous obligent à bouger sous peine de mourir ou encore à changer de cible pour ne pas se faire submerger par les renforts. Ainsi, on ne tombe pas dans le MMO où on reste sur place à enchainer bêtement des combos (même si un clavier reste vraiment recommandé pour éviter de devoir naviguer en permanence dans les menus et pour communiquer plus facilement avec les autres).

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Le jeu est cross-platform et permet ainsi aux joueurs PC et PS3 de vivre l'aventure ensemble. Les pécéiste auront l'avantage d'avoir des graphismes plus jolis et surtout la possibilité d'utiliser un système de chat vocal annexe alors que les consoleux resteront dans le silence, le jeu ne supportant pas le chat vocal. Hé oui, ça, c'est moche ! (À voir sur PS4 s'il y aura un système de création de groupe comme sur Xbox 360 ou sur Vita autorisant le chat vocal.... ?)

Le prix de l'abonnement est un peu moins controversé que la version initiale de FF14 (avec son euro supplémentaire par personnage), mais fait tout de même office de barrière pour de nombreux joueurs (et moi la première). Bien que s'alignant à peu près avec les prix des MMO à abonnements (WoW, le statut gold sur EverQuest...), on grince un peu des dents en se disant que FF14 : ARR ne révolutionne pas assez le genre pour mériter une telle dépense. De ce fait, on payera peut-être pour un ou deux mois, puis on attendra probablement qu'il baisse, ne serait-ce que de quelques euros pour au moins passer en dessous de la barre psychologique des 10 euros.

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn ne révolutionne pas le genre, mais propose un très bon pot pourri, principalement orienté PVE, agréable à jouer et surtout avec du contenu qui a de quoi occuper pour un sacré moment. Le cross-platform est le bienvenu tout comme l'utilisation d'un clavier pour la version PS3 ou d'une manette pour la version PC. Moins belle et ne bénéficiant pas d'un système pour gérer le chat vocal, la version PS3 n'a cependant pas à rougir et nous offre un MMO très pertinent – bien qu'un peu cher – qui en ravira et en surprendra plus d'un de par sa qualité.

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Final Fantasy 14 : A Realm Reborn
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Actuellement,le Meilleur MMORPG ! Techniquement parlant, ce jeux "pour un MMO" est magnifique qui plus est le moteur 3D est super bien optimisé.(Je joue sur PC) Pour le reste ce jeux renoue avec les MMO d'antan ou les challenges et la difficultés est très bien dosé. à contrario d'un WOW, qui n'est qu'un ersatz de MMO , on peut plus appeler ce jeux un MMO. FF 14 RR, bénéficie d'un suivi impressionna suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Gros soucis techniques Super jeu, magnifique graphiquement sauf que si vous bossez et vous n'avez pas beaucoup de temps de jeu, laissez tomber car très dur de se connecter. Multiples erreurs vous empêchant de vous connecter, voir vous vous faites expulser ig et vous ne pouvez pas vous reco...Bref, ils ne sont pas encore au point techniquement.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Final Fantasy 14 : A Realm Reborn

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité