flechePublicité

Test Far Cry Instincts (Xbox) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Septembre 2005 , Xbox

Les +

  • L’ambiance très prenante,
  • L’éditeur de niveaux très bien réalisé,
  • Le mode Xbox Live,
  • Les véhicules,
  • Les capacités de prédateur,
  • La qualité graphique.

Les -

  • Le temps de téléchargement des cartes,
  • Peut être trop linéaire,
  • Les chargements.
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.9

(14 votes)
Publiée le 18/10/2005 à 07:10, par Renaud

Far cry instincts : Y a du soleil et des soldats !

Après une année passée à vous fournir encore et toujours plus d’informations, je pensais pouvoir prendre quelques jours de congés mérités sur une île paradisiaque,...

Far cry instincts
Après une année passée à vous fournir encore et toujours plus d’informations, je pensais pouvoir prendre quelques jours de congés mérités sur une île paradisiaque, mais c’était sans compter sur ses habitants bien décidés à m’en faire voir de toutes les couleurs. En route pour le compte-rendu d’une aventure plus que mouvementée !

C’est l’heure du départ !
Partir loin de chez soi demande toujours un peu d’organisation. Et c’est donc sans une certaine impatience que je prépare mon paquetage. Après quelques heures d’avion et une virée en mer à bord d’un bateau de pêche, je me retrouve à quelques mètres de la plage où je vais enfin pouvoir poser ma serviette et prendre un peu de bon temps. Malheureusement pour moi, je ne suis pas le seul à avoir eu l’idée de partir aussi loin, et les hommes déjà sur place ne semblent pas apprécier ma présence. Mais pourquoi m’appellent-t-ils tous Jack Carver ? Je ne le connais pas ce monsieur.

Réveillé par une explosion alors que j’entamais une sieste bien méritée, je me rends vite compte que Val Cortez, la soi-disant journaliste qui me tenait compagnie, a disparu. Où a-t-elle bien pu aller ? Une deuxième explosion m’oblige à quitter le navire qui m’avait emmené jusqu’ici. Après quelques brasses, je réussis enfin à poser un pied sur le sable fin de la plage la plus proche. J’allais maintenant être obligé de réagir. Il ne fallait pas me déranger pendant mes congés.

Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts

Dans la peau de Jack Carver.
Je n’avais maintenant plus le choix, j’allais devoir jouer mon rôle jusqu’au bout. Jeu d’action à la première personne ou fps (First Person Shooter) pour les plus férus d’entre vous, Far Cry Instincts va me permettre non pas de passer du bon temps sur cette île, mais plutôt de prendre en main le destin de Jack Carver, arrivé ici en compagnie de Valérie Cortez, un agent de la CIA venu en Micronésie incognito.

Chassé par une bande de mercenaires dirigés d’une main de maître par le colonel Richard Crowe, j’allais devoir aider Jack à tout faire pour survivre. Mes premiers pas dans cette jungle hostile me permettent de me familiariser avec les différentes techniques de combats, la pose de pièges ainsi que l’utilisation des différentes armes présentes dans le jeu. Tout se fait avec une grande facilité, Jack se contrôle au doigt et à l’œil, et le faire évoluer dans ces décors absolument superbes est un réel plaisir. Il est vraiment dommage que je sois obligé de lutter pour survivre, car j’aurais vraiment préféré passer du temps à en apprendre un peu plus sur la faune ou la flore locale.

Au fur et mesure de ma progression, l’ambiance sonore me permet de prendre mon rôle encore plus à cœur. Se faufiler dans la dense végétation en devient presque stressant, surtout lorsqu’un vilain méchant se trouve là, posté à cinq mètres devant moi. Plutôt que de tirer, au risque de me faire repérer, je décide d’utiliser les différentes techniques de pose de piège apprises un peu plus tôt. Après avoir trouvé l’arbre adéquat sur lequel, d’une simple pression sur un bouton j’arme mon piège ; je me cache derrière un buisson, ramasse un caillou et le jette en direction de mon ennemi. Naïf, il se retourne et marche vers moi. Et craaaack ! Un bon coup derrière les oreilles et le voilà fait comme un rat.

Si cette solution s’avère très utile, elle se retrouve vite inefficace lorsque je dois faire face à plus d’un ennemi. Heureusement pour moi, j’ai à ma disposition tout un arsenal d’armes (pistolet, fusil de sniper, fusil à pompe, lance-roquettes, etc.) me permettant d’évoluer, plutôt sans encombre, dans cet univers hostile. Mais attention, foncer dans le tas comme un gros bourrin ne sert souvent à rien. En effet, les vilains méchants sont plutôt intelligents et souvent bien cachés. Il me faut donc avancer avec prudence et tenter d’en éliminer le plus possible à distance à l’aide du fusil de sniper, avant d’entrer dans un village pour faire le ménage, mais aussi le plein de kits de soin et de munitions.

Si la marche ne me fait pas peur, je préfère parfois parcourir les kilomètres qui me séparent de mon objectif à bord de véhicules abandonnés par les mercenaires : de la moto à quatre roues au jet-ski, en passant par le deltaplane. Certains d’entre eux (SUV, bateau, etc.) disposent même d’un armement embarqué des plus efficaces, très utile lorsqu’on entre dans une zone peuplée de vilains méchants. Petite mise en garde toutefois : rester à bord, c’est aussi prendre le risque de se faire tirer comme un lapin, au point de voir notre bolide exploser.

Avançant à pas de géant dans l’aventure, je profite des moindres recoins des zones traversées pour venir à bout des ennemis croisant ma route. De nombreux éléments du décor me permettent également de me sortir de situations périlleuses. Faire exploser un bidon près d’un véhicule ou d’un groupe d’ennemis peut s’avérer parfois très utile. Si ma progression se fait plutôt sans encombre, il m’arrive parfois d’être obligé de m’y reprendre à deux ou trois fois pour traverser un secteur. Heureusement pour moi, les ennemis ont tendance à répéter sans cesse les mêmes actions et les boss ne sont pas vraiment redoutables. Un peu d’observation, et hop, tout se passe le mieux du monde.

Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts

Attention au lion qui dort !
Plus j’avance dans l’aventure, plus j’en viens à me demander ce qui pourrait m’empêcher de continuer, mais c’était sans compter sur ce qu’allait me réserver le scénario. Arrêté en pleine progression, je me retrouve enfermé dans une cave, interrogé par des hommes de main du docteur Herman Krieger. Après quelques explications sur les raisons de ma présence en ces lieux, l’un de mes gardiens m’injecte une préparation concoctée par ce cher docteur. Mais que se passe-t-il ? Que m’arrive-t-il ?

Comme si je n’avais déjà pas assez de travail avec tous les mercenaires qui peuplent cette île, j’allais maintenant devoir trouver un antidote pour contrer le mal qui était en moi, mal soit dit en passant fort utile pour m’aider à survivre tout au long de mes pérégrinations. En effet, je dispose maintenant de capacités dignes des plus grands prédateurs, comme une force surhumaine ou encore la possibilité de suivre mes ennemis à la trace. Mais ce n’est pas tout. Car à mesure que vous avancez dans l’aventure, d’autres pouvoirs viennent s’ajouter à ceux déjà existants.

Malheureusement, je ne suis pas le seul à avoir subi des transformations génétiques, et d’étranges créatures hantent certaines zones reculées de l’île. L’ambiance qui y règne est d’ailleurs digne de Jurassic Park. L’homme n’y est donc pas le bienvenue et l’utilisation de mes nouveaux talents me permettra de faire face à tous les dangers, même lorsque je me retrouve dans une mine où l’obscurité qui m’entoure rend l’atmosphère encore plus pesante. Quelques secondes d’adaptation, une pression sur le bouton « Y » et voilà que je distingue les moindres détails de l’environnement qui m’entoure. Les vilains méchants ont maintenant du souci à se faire.

Comme vous l’aurez compris, Far Cry Instincts est un jeu proposant un savant mélange d’action et d’infiltration, où l’association d’un armement classique à des capacités de prédateur rend l’aventure plus que passionnante. À cela vient s’ajouter une ambiance sonore digne de ce nom, des graphismes de toute beauté et une animation fluide à souhait. J’aurais donc pu m’arrêter là, mais c’était sans compter sur la présence de l’éditeur de carte et du mode multijoueur.

Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts

Venez découvrir mon univers.
Facile à prendre en main, l’éditeur nous permet de laisser libre cours à notre imagination. Offrant différentes possibilités (Créer Map, Modifier Map, Partager Map, etc.), il nous propose plusieurs modèles (Tropical, Jungle, Marécage) et types d’objets (Militaire, Ruine, Recherche) que nous pouvons utiliser à volonté. Tout comme nous déplaçons Jack, nous orientons le curseur à l’aide des sticks analogiques droit et gauche. Les différents boutons de la manette permettent d’ajouter, d’effacer ou de modifier la forme du terrain. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Du côté de la création, différents types d’outils sont à notre disposition (outils de terrain, d’objet, de modification d’objet et d’environnement). Nous pouvons donc modeler le terrain comme bon nous semble et placer toutes sortes d’objets (rampe, passerelle, clôture, tonneau, sac de sable, tente, citerne, épave de camion, etc.), véhicules (buggy, jet-ski, bateau pneumatique, planeur, etc.), armes et gadgets (kit de soin, gilet pare-balles, grenade, pistolet, fusil d’assaut, fusil de sniper, etc.) de-ci de-là.

Créer une carte, c’est bien. Mais pouvoir l’essayer, c’est encore mieux. Une simple pression sur le bouton « Back » nous permet d’en visiter les moindres recoins et d’en mesurer l’efficacité grâce à une jauge indiquant son niveau de performance. Mais attention, cela ne suffit pas. En effet, avant de pouvoir partager la carte avec nos amis, nous ne devons pas oublier d’y placer des objets prédéfinis ou des points de réapparition nous permettant de l’inscrire dans les différents modes de jeu disponibles (Chaos, Voler l’échantillon, Prédateur).

Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts

Seul ou à plusieurs ?
Telle est la question. Car en plus d’un mode solo des plus intéressants, Far Cry Instincts nous propose plusieurs modes multijoueurs très complets. Que ce soit en jeu multiconsole (2 à 16 joueurs), en écran partagé (2 à 4 joueurs) ou sur le Xbox Live (2 à 16 joueurs), nous avons la possibilité de jouer avec un grand nombre de nos amis (devenus adversaires l’espace d’une partie) sur des cartes prédéfinies ou celles créées avec l’éditeur.

Pour ce qui est du jeu en ligne, plusieurs solutions s’offrent à nous (Partie Rapide, Optimatch, Créer une partie, etc.). Une fois le type de jeu, le type de carte, la langue ou encore le nombre de joueurs maximum sélectionnés, nous nous retrouvons (après avoir choisi l’une des parties correspondant à nos critères) lâchés en plein milieu d’une zone où seule la loi du plus fort prime. Du côté de l’animation, tout se passe pour le mieux et seules les parties où le nombre de joueurs est restreint peuvent paraître ennuyeuses. Attention tout de même à ne pas opter de suite pour une session se jouant sur des cartes créées par un autre joueur. Car ici les temps de téléchargement sont assez longs. Heureusement, une fois sur la zone, quel plaisir de découvrir à quel point certaines personnes font preuve d’imagination, que ce soit dans la création de terrains de jeu originaux ou dans leur façon de jouer.

Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts


Conclusion

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas passé autant de temps devant ma console. Far Cry Instincts est pour moi le jeu de l’année sur Xbox, que tout fan d’action se doit de posséder, qu’il aime jouer seul ou entre amis. Avec des graphismes envoûtants et une ambiance qui vous prend aux tripes dès la première seconde, le titre d’Ubisoft est un jeu à ne pas rater.


Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Far cry instincts
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : redeagle59
Moyen
Far cry instincts est pour moi une réelle déception.... A en croire la jaquette du jeu (excusez si le terme vous parait vieillot ^^), le but serait de survivre, de s'adapter dans un environnement à la fois paradisiaque (décors) et cauchemardesque (mais c'est qui tous ces malades qui tentent de me flinguer, là ??).... Mais dès les 3 premiers niveaux bouclés, on s'apper suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Biloute
A éviter
ayant finis la version pc qui est simplement demente,jouer sur cette version est vraiment deprimant;lineaire ,IA de poulpe,facilitée deconcertante,heureusement que le multi et l'editeur de map sont là pour le sauver,un peux !!
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
;Tynt.push('cUx9Dqt8ar4jHuadbi-bnq');Tynt.i = {'st': true, 'ap': 'Tellement + sur JeuxVideo.fr :'}; (function(){var s=document.createElement('script');s.async="async";s.type="text/javascript";s.src='http://tcr.tynt.com/ti.js';var h=document.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->