flechePublicité

Test Far Cry 3 : Blood Dragon (PC) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 01 Mai 2013 , PC , Plus de tests sur Xbox 360 , PS3

Les +

  • 100% délire
  • Scénario savoureux
  • Références en pagaille
  • Des blagues moisies !

Les -

  • Gameplay prétexte
  • Chargements un peu longs
  • Quelques petits bugs
  • Parfois très moche
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.0

(3 votes)
Publiée le 30/04/2013 à 18:04, par Nerces

Test de Far Cry 3 - Blood Dragon : 100% second degré !

Ubisoft part du succès de Far Cry 3 pour nous proposer un titre complètement barré à l'humour omni-présent et au scénario débile à souhait.

Dévoilé par Ubisoft le 1er avril dernier, FarCry 3 Blood Dragon a d'abord été perçu comme une simple blague de la part de l'équipe de Montréal. Il s'agissait pourtant d'un vrai projet comme nous pouvons le vérifier aujourd'hui. Alors bien sûr, il s'agit toujours d'une énorme blague, voire d'une pochade, mais alors que le jeu vidéo a un peu trop tendance à se prendre au sérieux, Blood Dragon est indiscutablement rafraîchissant. Notre objectif ? « Récupérez la fille, tuez les méchants et sauvez le monde » !

« You've got 20 seconds to comply »Retour au sommaire
Basé sur le moteur graphique de Far Cry 3 et exploitant d'ailleurs de nombreux assets du jeu sorti l'automne dernier, Blood Dragon n'est pas un titre à part entière. Il s'agit comme l'explique Ubisoft d'une sorte de spin-off, d'un dérivé de son FPS à succès. Il ne faut pour autant pas d'imaginer revenir dans le monde de Vaas, sur les îles Rook. Ici, nous prenons place dans un environnement que les développeurs définissent eux-mêmes comme « rétro-futuriste ». On y contrôle le Sergent Rex 'Power' Colt, un cyber-soldat estampillé 'Mark IV Cyber Commando'... En gros, une machine à tuer capable des plus incroyables prouesses physiques, mais qui n'a plus grand-chose d'humain, en dehors du cerveau.

Un terrible conflit nucléaire a ravagé une planète qui n'est plus que ruines, mais cela n'empêche pas les survivants de se « mettre sur la tronche » alors qu'un certain Sloan tente d'imposer sa loi. Évidemment, c'est notre sympathique nouveau copain qui va tout mettre en œuvre pour contrecarrer les projets de l'opportun et ce synopsis est détaillé au travers d'une introduction qui permet de mieux comprendre ce « rétro-futuriste » : le graphisme fleure bon le pixel alors que la narration n'a rien à envier aux bons gros nanars du film d'action des années 80... Du muscle, de la testostérone et le moins possible de matière grise pour aller botter le cul des vilains-méchants-qui-font-du-mal-partout !

Un peu plus de 15 minutes sur PC


« Winners don't use drugs »Retour au sommaire
Dans la pratique, Blood Dragon est un jeu d'action vue subjective classique : on dispose de plusieurs armes, d'une barre de vie et d'une jauge d'armure alors qu'une mini-carte permet de se repérer dans l'environnement. Côté campagne, il s'agit d'enchaîner les missions jusqu'à la « surprise » finale avec un petit côté monde ouvert qui n'est pas désagréable puisque - on sent très fort la parenté avec Far Cry 3 - l'île de nos exploits est aussi le prétexte à de nombreuses missions secondaires : sauvetage, chasse, récupération... Autant de moyens de se faire de l'argent et de l'expérience pour débloquer - de manière automatique - différentes compétences et s'offrir des gadgets supplémentaires.

L'intérêt du jeu n'est toutefois pas là et en forçant un peu le trait on pourrait presque dire que l'aspect gameplay n'est qu'un prétexte pour faire avancer un scénario complètement barré. Rex est interprété par Michael Biehn - une star du cinéma d'action - et les références aux films des années 80, mais aussi à certains jeux sont aussi variées qu'elles sont savoureuses. Ici, c'est le système d'alarme qui prend la voix du ED-209 pour nous expliquer qu'il nous reste 20 secondes pour obtempérer alors que là, on a droit à la définition de la folie selon Sloan. Délicieusement caricatural, le jeu des acteurs est pour beaucoup dans le pied incroyable que l'on prend à découvrir ces « cinématiques ».

Far Cry 3 : Blood Dragon ne vous durera qu'une petite dizaine d'heures de jeu et le niveau de difficulté - même au maximum - n'est guère relevé la faute à ce costaud de Rex Mark IV qui nous sert de héros : le bougre est vraiment trop fort pour les « tapettes » envoyées par Sloan ! Du coup, on ne se prend jamais la tête durant les phases de gameplay et on profite des nombreuses trouvailles des développeurs qui n'hésitent pas à tomber dans le grand n'importe quoi. Certains joueurs trouveront l'ensemble trop lourd pour être vraiment digeste, ce n'est pas notre cas : les 15 euros demandés par Ubisoft nous semblent amplement justifiés, pour une fois que l'on peut vraiment se marrer devant un FPS !

Test réalisé sur une machine à base de Core i7 3,6 GHz, 18 Go de mémoire vive et GeForce GTX 680. Le jeu semble à son aise à partir d'un processeur quadruple-cœur 3 GHz, épaulé par 4 Go de mémoire vive et une GeForce GTX260.

Far Cry 3 : Blood Dragon
Far Cry 3 : Blood Dragon
Far Cry 3 : Blood Dragon

Far Cry 3 : Blood Dragon

Far Cry 3 : Blood Dragon
Far Cry 3 : Blood Dragon
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Far Cry 3 : Blood Dragon

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité