flechePublicité

Test F1 Race Stars (Xbox 360, PS3, Wii U) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 16 Novembre 2012 , Xbox 360 , PS3 , Plus de tests sur PC Sortie le 01 Mars 2013 , Wii U

Les +

  • Direction artistique atypique...
  • Circuits bien différents...
  • Bonne diversité des défis
  • Multi (online et local) viable
  • Pas déplaisant à jouer

Les -

  • ... mais qui pourra déplaire
  • .. mais trop peu, et d’autres en DLC
  • Quelques ralentissements et du tearing
  • Championnat peu intéressant
  • Gameplay manquant de personnalité, d’équilibre et de fun
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
6.8

(56 votes)
Publiée le 15/11/2012 à 10:11, par Damien

Test de F1 Race Stars : l'étoile filante ?

Codemasters nous propose un premier essai un peu trop fébrile pour détrôner Mario Kart.

L’automne serait-il la saison du karting ? On pourrait le croire, car pas moins de trois titres profitent de cette période pour se lancer sur le créneau, en proposant un gameplay proche de la référence Mario Kart (évidemment réservée aux consoles de Nintendo). Premier concurrent à arriver sur la piste : F1 Race Stars de Codemasters. Après avoir brillé dans le domaine des jeux de F1, rallye, tourisme ou stock cars, la firme s’attaque désormais aux courses “festives” en s'appuyant sur une esthétique atypique et sur la licence FIA. Cela suffira-t-il pour convaincre ?

D’emblée, Codemasters Hamilton !Retour au sommaire
F1 Race Stars
Exit l’aspect simulation de sa licence F1, le développeur britannique nous propose un jeu à vocation festive / spectaculaire où tous les coups sont permis et où les circuits demeurent nettement plus déjantés que dans la réalité (loopings, sauts...). Il s’approprie par là même un bon nombre de concepts déjà bien connus des amateurs du genre, à savoir l’usage d’objets généralement offensifs mais parfois aussi défensifs.

On retrouve donc les traditionnels missiles (simples ou téléguidés), les bulles immobilisantes, les éléments de gêne visuelle et d’autres, un peu plus « frais » comme la pluie, la téléportation, l'intervention de la voiture de sécurité, etc. Si ces derniers ont globalement une grande importance dans le déroulement des courses, ils ne sont pas pour autant jouissifs à utiliser (du fait de leur côté « générique ») ni de la même valeur : la téléportation, ultra-puissante, permet par exemple de passer instantanément de la 11e à la 1ère place alors que le brouillage est ridiculement inefficace.

Gameplay #2 - Quelques courses en vidéo maison


La conduite, elle, a évidemment une petite utilité et ne pose pas vraiment de problème (même si l’on regrette l’absence de dérapages pour les virages serrés) ; le jeu se voulant accessible à un large public. Et ce, même si quelques petites subtilités devront être maîtrisées pour s’en sortir plus aisément : départ canon, passages secrets - certains nécessitent une clé -, dégâts sur les véhicules réduisant leur vélocité et imposant un passage au stand pour réparation, boost KERS (on charge une sorte de turbo en prenant quelques risques, à la manière des dérapages turbo de Mario Kart), etc.

Quelques qualités mais autant de défautsRetour au sommaire
Tout cela nous donne un gameplay viable mais qui manque un peu de caractère et paraît nettement moins fun ou équilibré que son modèle. Outre la différence flagrante d’utilité des objets, on regrette que les parties soient encore plus aléatoires (et donc un peu trop frustrantes) mais aussi moins pêchues et intéressantes que sur Mario Kart ou Blur.

Dommage, car Codemasters a malgré tout fait un certain effort sur le plan visuel en proposant une patte esthétique qui, si elle ne plaira pas à tout le monde, a au moins le mérite de sortir de l’ordinaire. En effet, si le parti-pris « cartoon » ne faisait pas forcément rêver sur les captures d’écran, le jeu se révèle finalement agréable en mouvement : pilotes caricaturés avec soin, couleurs variées et judicieuses, bonne profondeur de champ, décors bien différents et souvent animés, effets spéciaux plutôt bien choisis, etc. Les sensations de vitesse sont quant à elles un peu décevantes en 1000 cc (classe de véhicules la plus lente) mais globalement présentes en 3000 cc (la plus rapide), même si l’on aurait apprécié en avoir encore davantage... notamment après avoir vu le F1 2012 du même éditeur.

F1 Race Stars
Et ce n'est pas l'atmosphère sonore, un peu plate et commune, ou l'interface assez générique (dotée d'une police rappelant celle de Mario Kart DS) qui viendront apporter un peu de pep's à l'ensemble. Plus gênant : on constate quelques tares techniques témoignant d’un manque de finition, comme des ralentissements et du tearing (découpage de l’image), venant parfois embêter nos yeux... même si l'ensemble reste la plupart du temps assez fluide et agréable à suivre.

Le Mario Kart du pauvre, mais pour les riches ?Retour au sommaire
Un autre élément pénalise également le titre : son contenu peu consistant. Pas forcément au niveau des pilotes, il y en a une vingtaine (pour la plupart réels) et les joueurs Xbox 360 pourront même importer leur avatar. Mais que dire par contre du faible nombre de circuits sur la galette (11) : Belgique, Allemagne, Italie, Brésil, Abou Dhabi, Monaco, Singapour, Australie, États-Unis, Grande-Bretagne et Japon. Même pour environ 50 euros, cela fait trop peu. À titre de comparaison, les derniers Mario Kart proposaient pas moins de 32 circuits (16 inédits et 16 anciens un peu remaniés) pour un prix équivalent. Le second « effet Kiss Cool », c'est que des DLC payants sont de la partie, dont un parcours supplémentaire (Valence) disponible à plus de 4 euros avant même la sortie du titre... Sans oublier les packs d’accessoires, certes nettement plus dispensables et dans l'ère du temps, qui auraient très bien pu être intégrés de base ou diffusés gratuitement pour récompenser les acheteurs.

F1 Race Stars
De même, si l'on apprécie la bonne diversité des défis (course classique, par élimination, avec l’essence qui s’épuise et nécessite de se ravitailler ; chasse aux points...), on déplore une partie solo peu attractive. En effet, le mode Championnat, qui vient compléter les traditionnelles rubriques Course Libre et Contre-la-montre, n'est pas très exaltant bien qu'il propose 26 tournois différents : on se retrouve vite à refaire les mêmes circuits et il n'y a pas vraiment d’éléments intéressants à débloquer (éventuels pilotes, tracés ou pièces de véhicules cachés) pour nous inviter à aller de l’avant.

Pire, il est vite difficile de décrocher la 1ère place au classement général, y compris en 1000 cc (la catégorie la plus aisée), compte tenu du côté franchement aléatoire des courses, du manque d'équilibre des pouvoirs et d'une I.A. qui revient très / trop facilement sur nous. Un moyen de gonfler artificiellement la durée de vie, sans doute. En tous les cas et contrairement aux ténors du genre, le changement de poulain ne suffira pas forcément à débloquer la situation puisqu'il n'y a pas de grosses différences entre les pilotes / bolides / écuries ; seul le bonus de capacité diffère : aspiration, boost ou objet plus puissant.

Le multi sauve les meublesRetour au sommaire
F1 Race Stars
Heureusement, le titre dispose d'un multijoueur assez fiable et complet. On y retrouve les types de défis précédemment énoncés qui supportent - comme en solo - 12 concurrents en course, que ce soit en ligne ou sur la même console. À ceci près que le mode de jeu en écran partagé n'invite que 4 personnes à son bord (les autres pilotes étant gérés par l'I.A.).

Plus accueillante, la partie online s'est montrée stable et efficace lors de nos tests, en proposant par ailleurs un lobby pour chaque groupe de participants et des challenges (aléatoires ou pré-sélectionnés) réalisables en un contre tous ou en équipe de 2 à 6 pilotes. Dommage qu'il n'y ait que de la course et pas de défis de bataille en arène (ou autres), cela aurait apporté un peu plus de variété à l'ensemble tout en limitant la lassitude occasionnée par le faible nombre de circuits. Pas forcément très innovant ou envoûtant, le multi reste cependant un des atouts forts du titre, capable de faire digérer plus facilement les défauts du gameplay et ainsi satisfaire certains (jeunes) amateurs du genre. Reste à voir si suffisamment de joueurs suivront...

Pas désagréable à regarder ou à manipuler, F1 Race Stars manque malheureusement d'âme, de contenu, de profondeur, de fun et d'un brin de finition qui l'empêchent d'enthousiasmer ou encore de marquer les esprits. Un petit passage au stand, avec révision à la clé, ne serait pas de refus.

 
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : johan06pfc
Bon
C'est un bon jeu!!!!!! Nous sommes ici en présence d'un jeu arcade (et non simulation) ds lequel la touche F1 est bien présente et agréable!!! la conduite est arcade mais nécessite quand mm de prendre des virages de facon sérieuse, en freinant, faisant exterieur intérieur.... nous n'avons pas des milliers d'item, mais je trouve personnellement que c'est ce qui fait sa qualité...les trops gr suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : hcgmike
A éviter
Nul nul nul je n'ai ressenti aucun plaisir dans la conduite, aucun fun je m'ennuyais dés le second tour de circuit et j'ai fini premier... Hop poubelle virtuelle !
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist F1 Race Stars

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();