flechePublicité

Test Disney Epic Mickey : Power Of Illusion (Nintendo 3DS) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 21 Novembre 2012 , Nintendo 3DS

Les +

  • Une direction artistique réussie
  • La bande-son
  • Quelques passages relevés inspirés de Castle of Illusion

Les -

  • Le système du pinceau : inutile et lourdingue
  • Des quêtes trop répétitives
  • Un level-design simpliste
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
7.3

(32 votes)
Donner votre avis
Livraison gratuite
Publiée le 05/12/2012 à 16:12, par Kevin

Partager ce test

Test : Epic Mickey sur 3DS, juste une illusion ?

Prometteur sur le papier, Epic Mickey Power Of Illusion s'avère au final décevant et n'arrive pas à faire oublier l'excellent Castle Of Illusion (Megadrive), dont il s'inspire.

Mickey Power Of Illusion était très attendu, peut-être trop justement. Directement identifié comme étant le digne successeur de Castle Of Illusion, l'une des références en matière de plateforme sur 16 bits, la version 3DS souffre de beaucoup trop de problèmes pour supplanter son aînée.

Cruelle déceptionRetour au sommaire
Disney Epic Mickey : Power Of Illusion
Pourtant, avec ses graphismes bariolés et ses multiples environnements issus des univers Disney, la petite souris semblait bien partie pour devenir l'un des hits de cette fin d'année sur la console à double écran. Car comme vous allez le constater au travers de notre test, tout n'est pas à jeter... Mickey fait effectivement partie de cette catégorie de jeu qui brille par la forme, avec une direction artistique réussie et un beau voyage onirique dans les mondes de Walt Disney.

Disney Epic Mickey : Power Of Illusion
On retrouve alors la ténébreuse Mizrabel qui s'est mise en tête de lobotomiser tous les habitants des différents univers pour prendre le contrôle de tout le royaume. Une histoire bateau, certes, mais qui réveille forcément notre nostalgie avec un casting similaire à Castle of Illusion. Mickey Power Of Illusion arrive en fait à nous mettre rapidement en appétit, sans jamais nous combler. Frustrant. Car la comparaison avec Castle of Illusion ne tient finalement pas très longtemps. Comme vous le savez sans doute, il s'agit d'un jeu de plateformes traditionnel dans lequel le joueur revisite plusieurs mondes de Disney.

Disney Epic Mickey : Power Of Illusion
Seul bémol : on nous demande sans cesse d'effectuer des allers-retours dans certains niveaux pour mettre la main sur différents objets. On aurait préféré davantage de stages afin d'éviter que ce cruel sentiment de lassitude ne vienne nous envahir au bout de deux heures... De plus, le prétexte trouvé par les développeurs est également fort douteux. Une fois sauvés, les personnages (réfugiés dans le château) vous demandent souvent de leur rendre un petit service en effectuant des missions sans grand intérêt. Mickey se transforme alors en coursier pour ses grands amis et remporte par la même occasion des e-tickets. Il s'agit de la monnaie locale, permettant notamment de rendre visite à ce bon vieux Picsou, qui tient une échoppe où le joueur peut upgrader ses capacités. Mais franchement le gameplay plutôt basique n'encourage pas vraiment à l'évolution de son personnage.

Un coup de pinceau en tropRetour au sommaire
Disney Epic Mickey : Power of Illusion
Epic Mickey Power of Illusion demande quand même un petit temps d'adaptation, ne serait-ce que pour comprendre sa gestion particulière des sauts. Et pour cause, deux pressions sont nécessaires pour éliminer un adversaire, ce qui demande parfois un bon timing pour enchaîner en s'appuyant sur deux adversaires. Assez exigeant et précis dans son système de saut, Mickey Power Of Illusion alterne pourtant entre séquences ultra simples et passages beaucoup trop corsés, sans vraiment trouver le juste milieu. C'est un vrai problème pour un jeu de plateformes. Il se peut même que vous restiez totalement bloqué à cause d'une simple erreur. Dans ces cas-là, une seule solution : recommencer le niveau. Une tâche pas forcément désagréable dans la mesure où les développeurs ont apporté un soin tout particulier aux environnements.

Disney Epic Mickey : Power of Illusion
C'est mignon et surtout fidèle à l'esprit Disney, avec de jolis effets souvent accentués par la 3D. Personnellement, j'ai toujours eu un petit faible pour l'environnement de Peter Pan et ses nuages venant s'accrocher sur l'horloge Big Ben. En fait, l'éditeur s'est tiré une balle dans le pied en insérant un système de peinture complètement imbuvable. Comme pour légitimer le choix des versions consoles, Mickey Power Of Illusion contient lui aussi des composantes liées à la peinture.

Disney Epic Mickey : Power of Illusion
Concrètement, Mickey peut faire apparaître ou disparaître des motifs définis à l'écran (peinture bleu / verte). Utilité ? Proche du néant. C'est un peu comme-ci les développeurs avaient été forcés d'inclure cette donnée au sein du level-design, sans réelle cohérence. Prendre son stylet pour dessiner les contours d'une silhouette vient également couper le rythme d'une manière foudroyante. Jongler avec l'écran tactile et les séquences de plateformes, une gymnastique du cerveau dont on se serait bien passé. On notera aussi la présence anecdotique d'une série d'objets censés épauler le joueur dans sa quête, mais on l'oublie aussi vite qu'Oswald, finalement peu présent dans cette version.

Si Mickey Power Of Illusion n'est pas un mauvais jeu, il accumule tout de même de multiples défauts qui viennent plomber l'ambiance. Pourtant, grâce des univers particulièrement bien travaillés, la petite souris avait les atouts nécessaires pour devenir l'un des meilleurs jeux de sa catégorie sur la portable à double écran. On regrette alors le manque d'ambition des développeurs et certains mauvais choix, comme la présence futile de ce satané pinceau.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
Commander sur
flechePublicité

NEWSLETTER

Reçois gratuitement les news par mail !

LES OFFRES

Playlist Disney Epic Mickey : Power Of Illusion

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité