flechePublicité

Test Empereur : L'Empire Du Milieu (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 04 Octobre 2002 , PC
Publiée le 12/07/2006 à 00:07, par matthl

Test de Empereur : L'Empire du Milieu

Imaginez une touche d’Age of Empire, mêlée à une gestion de ville non loin de Sim City, tout cela conçu par les créateurs de Pharaon, et mis en scène… dans la Chine médiévaile. Vous tenez entre vos mains Empereur : l’empire du milieu. Un audacieux mélange, quelque peu complexe, qui s’inspire des grands titres du genre en espérant en tirer le meilleur. Un jeu riche et réussi où vous retrouverez à la fois des missions, un mode de jeu libre, et un multijoueurs en réseau ou online.

Un scénario historique soignéRetour au sommaire
Empereur : l’empire du milieu vous donne à voir la Chine médiévale. Vous voici plongé entre champs de millet, ateliers de soie, tour de garde et palais. Au cœur du pays se trouvent de nombreuses villes, en pleine expansion. Vous détenez la plus haute fonction de l’Etat et devez organiser le développement d’une d’entre elle.

Ce jeu se décompose en trois types de parties : la mission, le solo, et le multijoueurs. Cette première vous conduit à régir une cité tout en atteignant des objectifs donnés. Ils peuvent être un seuil de population, un bénéfice annuel, un certains nombre de constructions et d’infrastructures, etc. Le solo est un mode dit « libre » pour évoluer comme bon vous semble dans l’univers du jeu, vous fixant vos propres objectifs, choisissant aussi un monde pacifique ou de batailles. Enfin, le multijoueurs vous permettra de vous confronter à de vrais adversaires, au delà de la simple intelligence artificielle.

Une prise en main similaire aux autres jeux du genreRetour au sommaire
Tout jeu de stratégie demande un certain temps de prise en main. Les multiples possibilités d’actions, les différents facteurs qui rentrent en compte dans la gestion de votre ville et de vos habitants, font que quelques heures de jeu sont nécessaires pour tout maîtriser. Empereur : l’Empire du Milieu ne déroge pas à la règle. Il n’est ni extrêmement facile d’accès ni vraiment plus compliqué que les autres. Son interface reste claire, avec à droite une barre latérale de menu regroupant vos actions possibles, et une barre horizontale en haut de votre écran précisant les chiffres clés : quantité de ressources, nombre d’habitants, réserve d’argent, etc. L’ensemble des textes affichés sont traduits en français, jusque dans les recoins des pages d’aides, et cela de manière globalement assez fluide. On pourra simplement sourire devant la mention « beaucoup trop peu de nourriture ».

On s'approprie le jeu après une bonne heure, notamment via une première mission d’apprentissage, avec aide intégrée. Ensuite la difficulté croissante permet de progresser au fur et à mesure. Les nombreuses ressources ainsi que le large capital monétaire de départ ne compliquent pas la tâche, bien au contraire. Malgré cela il sera réellement difficile de sortir victorieux du jeu.

Chargement rapide et rythme de jeu satisfaisantRetour au sommaire
Une installation courte du jeu, si ce n’est les cinématiques des développeurs et éditeurs en ouverture, mais aussi un chargement rapide des parties qu’elles soient nouvelles ou sauvegardées. Les créations de map sont quasiment instantanées, pour le bon plaisir des impatients.

Côté rythme, les concepteurs d’Empereur : l’Empire du Milieu ont là encore su aller piocher dans les grands titres du nom. Au final, un rythme très proche d’Age Of Empire, organisé ici mois par mois. Pour ceux qui trouveraient toutefois le jeu trop rapide ou trop lent à leur goût, il est possible de modifier la vitesse de jeu et de défilement selon leur envie.

A noter que la construction de bâtiments est immédiate. Aucun besoin de constructeurs, l’édifice apparaît par merveille à votre simple demande. Toutefois, pour les bâtiments fonctionnels comme les moulins ou les administrations, la présence d’ouvriers et de personnes qualifiées seront indispensable à leur fonctionnement.

L'importance de la stratégieRetour au sommaire
Ce sont vos choix qui détermineront l’avenir de votre ville, la stratégie est donc partie prenante du jeu. Il faut par exemple savoir attirer la main d’œuvre tout en possédant assez de cultures pour les nourrir, parallèlement vous devez songer a améliorer l’habitat en donnant accès à l’eau, en organisant des rondes de surveillance qui sauront prévenir incendies et accidents. De nombreux facteurs sont ainsi déterminants tel la population, la nourriture, le logement, les techniques, le cadre de vie, etc.

Votre budget correspond à une mise de départ à laquelle s’ajoutera ensuite les recettes de vos ventes de produits, ou de la collecte des impôts. Il faudra toutefois calculer en fonction de vos dépenses que sont les coûts de construction, d’entretien, mais aussi les salaires versés à vos hommes et employés.

Enfin, vous ne devrez ni vous laisser surprendre par vos adversaires, ni par les éléments naturels. Les premiers pourront s’avérer les meilleurs alliés du monde tout comme les pires ennemis, les seconds déclencheront des catastrophes qui affaibliront vos territoires, bâtiments, et populations.

Votre stratégie de départ et votre ligne de conduite dans le développement de votre ville seront donc les clés de votre succès. Un succès difficile à atteindre, et qui tourne pour le joueur débutant à un véritable et passionnant challenge.

Des graphismes développésRetour au sommaire
Le boîtier du jeu – qui en passant est lui graphiquement assez moche – annonce avec entrain des graphismes « 25 fois plus détaillés que les précédents titres de la série ». Par précédents titres il faut entendre notamment Pharaon. Et rendons-nous à l’évidence : cela est vrai. Le résultat est largement à la hauteur. Non seulement aucune pixellisation n’est visible, mais en plus bâtiments et personnages se voient approfondis et réellement soignés. Visuellement le joueur ne peut être que satisfait. Ce rendu est notamment possible par l’absence de fonction de zoom. C’est donc un plateau de jeu toujours à la même échelle qui est affiché.

Les édifices sont nombreux et différents, tout comme les personnages qui y habitent et y évoluent. Ces derniers sont en constant mouvements et créent une vive animation visuelle, sans pour autant trop charger l’image. Peu à peu, selon la beauté et la construction des quartiers, les routes s’améliorent, se pavent, s’esthétisent. Cette esthétique peut aussi être développée par le joueur en choisissant des rues larges, et par l’incorporation de jardins ou d’arbres fleuris. Un aspect graphique qui est donc largement à la hauteur des autres jeux de gestions ou de stratégie.

L'intelligence artificielle : élément majeurRetour au sommaire
Mine de rien, l’intelligence artificielle à son importance. Elle est même primordiale. Dans Age Of Empire, vos personnages sont divisés en classes de métiers, vous leur attribuez ensuite une activité : couper du bois, exploiter les champs ou travailler à la mine. Ici, une grande partie des personnages sont autonomes.

Il vous suffira de posséder le bon nombre d’habitants, pour qu’automatiquement ces derniers se répartissent la majeure partie des tâches à réaliser. Certains travailleront comme porteurs d’eau, d’autres comme bûcheron ou encore pêcheurs. De plus, vos fonctionnaires agiront aussi d’eux-mêmes pour prélever les impôts ou éteindre les incendie. Ce choix des développeurs se rapproche un peu plus du système de SimCity. Cela enlève une partie de la stratégie, mais les nombreuses autres facette de la gestion ne vous laisseront pas le temps de vous reposer.

Une bande son bâcléeRetour au sommaire
Rien de bien révolutionnaire ni de bien formidable du côté de la bande son. Des effets sonores assez classiques donnent vie aux événements de la cité tel les constructions de bâtiments, ou les incendies. En continu, le joueur pourra entendre une légère musique de fond quelque peu répétitive et présente pour combler le silence. Cet aspect du jeu n’est donc pas un réel atout.

Poursuivre en onlineRetour au sommaire
Le mode multijoueurs est un élément important des jeux de gestion et de stratégie, un moyen de se confronter aux autres et de mettre au défi sa propre tactique. Une manière aussi d’allonger la vie du jeu en découvrant de nouveaux challenges. C’est Sierra qui organise la partie online d’Empereur : L’Empire du Milieu. Les affichages de textes étant nombreux dans les parties, il est nécessaire de parler la langue couramment, Sierra regroupe donc les joueurs par nationalité, Il faudra être présent aux heures de pointe si l’on désire avoir un vrai choix de parties et un nombre correct d’adversaire. Un online qui a su se maintenir avec le temps pour rester en vie.

En piochant parmi les plus grands noms de la stratégie et de la gestion en temps réel, et avec derrière eux l’expérience d’un titre comme Pharaon, les développeurs de BreakAway Games ne pouvaient pas rater leur coup. C’est donc un résultat largement satisfaisant qu’ils nous offrent. Certes, certains sortiront frustrés de ce jeu. D’un part parce que l’on l’emporte rarement face à l’ordinateur, que toujours un détail de notre gestion vient à clocher et fait finalement capoter les choses. De l’autre parce que l’aspect militaire et des batailles rangées historiques est presque totalement effacé pour ne plus être qu’un détail. On ne vaincra plus, ou presque plus, ses adversaires par un assaut frontal. Il faut ici beaucoup plus de nuances et de patience. Un jeu à la durée et aux longues parties prenantes assurées.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
bryyghh vhhhhhhhhhhhuyyyyyyfffffffreesdsdsdsdsdsdsdsdsdfggggggggggggggggghhhhhhhhhhhhhhccccccccccccvvvvvvvvvvvfffffffffy2222222221444444444444455555555555500000000000000-66666666666666-6666666666666666600000000000000777777777777777777777777777777775555555555522222222222222222222444444444444444444445555555555555555558788888888888
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Pour moi c'est le meilleur jeu de gestion. Les graphismes sont bons, les quêtes sont intéressantes, et la durée de jeu est plus que convenable. Bref je le recommande vivement !
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Empereur : L'Empire Du Milieu

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité