flechePublicité

Test Dungeon Siege 3 (Xbox 360, PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 17 Juin 2011 , Xbox 360 , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Des personnages travaillés
  • Implication du joueur
  • Combats nerveux et intenses
  • Doublage français de qualité
  • Mise en scène intéressante
  • Variété des lieux et des adversaires
  • Aucun temps de chargement
  • Bonne durée de vie

Les -

  • Ce n'est plus un Dungeon Siege
  • Caméra capricieuse en combat
  • Un univers cloisonné et linéaire
  • Version PC un ton en dessous
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
6.4

(194 votes)
Publiée le 21/06/2011 à 18:06, par Jean-Marc

Vidéo-Test de Dungeon Siege 3

Dungeon Siege 3, version Obsidian, reprend l'univers imaginé par Chris Taylor à son compte mais revoie complètement son orientation hack'n slash. En perdant son âme est-il toujours à même de séduire ?

Commencée en 2002 sous l’égide de Chris Taylor de Gas Powered Games, la série Dungeon Siege voit arriver son troisième opus. Après un accueil enthousiaste du premier épisode et un autre bien plus mitigé du deuxième, ce Dungeon Siege 3 tente une approche différente de ce à quoi la série nous avait habitués. C’est Obsidian Entertainment qui reprend le flambeau avec un Chris Taylor qui est resté pour superviser le développement. En conséquence, nous nous retrouvons en présence d'un jeu d’inspiration hack’n slash qui lorgne désormais bien plus du côté de l’action-RPG.

Un siège pour quatre héros dans le ventRetour au sommaire
Dungeon Siege 3
Toujours située dans le monde d’Ehb, cette histoire se déroule une trentaine d’années après la mort du Roi Roland. Jeyne Kassinder, qui accuse la 10ème Légion de l’assassinat de ce dernier, en traque et massacre tous les descendants. Les quelques survivants tentent de se rassembler, mais sont attaqués lors d’une réunion au château Montbarron. C’est à ce moment que notre personnage entre en scène. Nous allons désormais tenter de découvrir s’il y a des survivants et, une fois trouvés, tout mettre en œuvre pour restaurer l’honneur de la 10ème Légion et faire cesser l’extermination perpétrée par Jeyne Kassinder.

Vidéo-Test de Dungeon Siege 3



Nous commençons par choisir l’un des quatre personnages avec lequel nous allons mener notre quête. Lucas est un guerrier maniant les armes à une main ou à deux mains, Anjani l’Archonte utilise son bâton, manipule les éléments et peut se transformer en élémentaire de feu, Reinhart est le sorcier de service capable de lancer des sorts ravageurs et de manipuler l’espace et le temps, enfin, Katarina l’Escanzi est une sorcière qui use d’armes à feu. Chacun a une façon bien propre de se battre qui demande un petit temps d’adaptation pour en comprendre les subtilités. Les trois personnages qui n’ont pas été sélectionnés, sont rencontrés, puis recrutés au cours de l’aventure, mais un seul d’entre eux nous accompagne. Il est bien entendu possible de choisir lequel à tout moment.

Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3

Nous ne donnons pas d’ordre à notre équipier, mais nous gérons son inventaire ainsi que l’évolution de ses pouvoirs, capacités, talents et techniques de combats. Les équipements portés correspondent à des styles vestimentaires et chacun a le sien propre. Ainsi, en dehors des armes, il n’y a pas de véritables changements visuels quand on se vêt différemment. Après, notre compagnon du moment décide seul lors des affrontements et il n’y a pas à dire, au cœur de la bataille, il se révèle particulièrement efficace et gère intelligemment toutes les possibilités qui lui sont offertes. À tel point que dans de nombreuses situations il peut presque se débrouiller sans nous.

Dungeon Siege 3
Pour rester fidèle à la série, ce troisième opus maintient le festival du loot et notre inventaire n’est jamais vide. Chaque pièce d’équipement dispose de tout un éventail de bonus qui vient influencer les caractéristiques et capacités des personnages. Certains bonus se faisant au détriment d’autres on a plus, par rapport à d’autres titres du genre, le besoin d’alterner avec ses équipements en réserve, plutôt que de systématiquement prendre celui qui apparaît comme le plus bénéfique. Chaque héros peut apprendre neuf compétences possédant deux évolutions dans une limite cumulative de cinq ainsi qu’un niveau de maîtrise obtenu par la pratique. Enfin, chaque personnage dispose d’une dizaine de talents passifs pouvant être également améliorés cinq fois, mais dont certains sont complètement inutiles. Tout cela participe à la complexité des affrontements.

Des combats intenses, dynamiques et bien nerveuxRetour au sommaire
Dungeon Siege 3
En effet, Dungeon Siege 3 nous propose un défi relevé notamment en raison d’une maniabilité assez complexe à maîtriser mettant en œuvre l’usage fréquent de nombreux boutons et même de combinaisons. Il faut bien quelques heures et l’acquisition de quelques niveaux pour assimiler tout cela. Une fois cet aspect du jeu maîtrisé, les combats exigeants et dynamiques sont un vrai plaisir. Au contraire de la grande majorité des hack’n slash, à aucun moment ici nous ne nous sentons surpuissants, capables de vaincre sans forcer des hordes d’adversaires. Il convient de toujours rester sur le qui-vive.

Les affrontements nécessitent de bien jongler entre l’utilisation des compétences à une main, à deux mains ou de défense, l’attaque au corps-à-corps ou à distance, l’esquive et la parade, et les pouvoirs spéciaux. Il convient de sans cesse surveiller sa jauge de vie, celle de concentration pour ses attaques spéciales et les orbes de pouvoir pour ses pouvoirs spéciaux. Le moindre combat est exigeant et demande une bonne maîtrise, n'autorisant aucun relâchement de sa vigilance. Avant les affrontements plus costauds comme avec les boss et semi-boss, il ne faut pas hésiter à jongler avec ses équipements pour optimiser les divers bonus qu’ils accordent.

Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3

L’un des apports d’Obsidian, en reprenant à son compte le développement de la série, se situe dans l’implication plus importante du joueur dans le déroulement du scénario. Nous sommes régulièrement sollicités par des décisions à prendre qui vont avoir une légère influence sur la suite des événements. En effet, l’histoire reste très linéaire et nos choix ne vont pas la modifier en profondeur, mais il est agréable de voir que nos décisions ont bien un impact sur la narration, nos rencontres futures, certains dialogues et sur les cut-scenes narratives. De même, certains de nos choix vont accroître notre influence sur notre compagnon du moment. Nous nous sentons impliqués dans l’histoire et cela démontre tout le savoir-faire d’Obsidian en matière de narration.

Un hack'n slash au scénario impliquant le joueur ?Retour au sommaire
Dungeon Siege 3
Chacun des quatre personnages est très travaillé et bénéficie d’une histoire personnelle. De plus, les plus fervents amateurs de backgrounds fouillés seront aux anges avec les nombreux livres à dénicher qui permettent d’augmenter son savoir et d’en apprendre encore plus sur l’univers imaginé par Chris Taylor. Les quêtes sont bien écrites et correctement mises en scène. L’intégration des quêtes secondaires dans l’histoire principale est parfaite, si bien que parfois on a du mal à distinguer l’accessoire du principal. Les nombreuses phases de dialogues sont toutes aussi bien rédigées et sont avantageusement épaulées par un doublage français de qualité mettant en avant de bonnes intonations et quelques accents non exagérés.

Là où Obsidian aurait pu, voire dû faire évoluer la série c’est dans sa linéarité et dans son univers particulièrement « couloirisé ». Nous progressons toujours dans un monde bien loin d’être ouvert, alors que Sacred 2, titre finalement le plus proche dans l’esprit de ce Dungeon Siege 3, a largement démontré que c’était parfaitement réalisable. De même, dans les villages, en dehors des donneurs de quêtes et de quelques rares PNJs, personne ne parle et les quelques habitants rencontrés font plus office de potiches que d’êtres vaquant à leurs occupations.

Gameplay #2 - Morceaux choisis



Pour autant, la diversité des lieux, des adversaires et des boss est bien présente. La progression se fait de manière très fluide avec quasiment aucun temps de chargement, de même pour les sauvegardes qui sont instantanées. Le rythme est soutenu et bien maintenu tout au long de l’aventure. Cette performance est cependant due à quelques restrictions qui ont été opérées sur le rendu visuel du jeu. En effet, ce dernier affiche des textures assez pauvres et, si les environnements sont détaillés, la modélisation reste somme toute assez sommaire. Les animations de nos protagonistes et des créatures sont de très bonne qualité, rendant encore plus réalistes les affrontements.

Dungeon Siege 3
La caméra est quant à elle quelque peu capricieuse, voire franchement pénible au cœur de l’action, en raison de ces fameux couloirs dans lesquels nous évoluons. Difficile alors parfois de savoir où sont nos adversaires, la caméra zoomant au maximum tout en tournant sur notre personnage. Notons d’ailleurs que Dungeon Siege 3 ne nous propose que deux niveaux de zoom, à savoir proche et un peu moins proche. Il est regrettable de ne pas avoir bénéficié d’une réelle vue éloignée, l’une des marques de fabrique du genre hack’n slash. Enfin, les compositions musicales accompagnent bien et mettent dans l’ambiance, mais il n’y a là rien de bien remarquable pour autant. Les bruitages et les effets sonores manquent quant à eux cruellement de variété.

Dungeon Siege 3
La réalisation de Dungeon Siege 3 sur PC est légèrement en dessous des versions consoles. Non pas qu’il soit moins beau, bien au contraire en raison des nombreux réglages impossibles sur console, mais le jeu se révèle plus gourmand en puissance. Là où les versions consoles bénéficient d’un framerate constant, la version PC accuse quelques à-coups. De plus, la jouabilité avec le couple clavier/souris n’est pas des mieux pensées et manque d’ergonomie. Une ergonomie qui devient immédiate dès lors que l’on branche son pad. Le titre d’Obsidian a clairement été pensé console et cela s’en ressent. La version PC souffre aussi de quelques soucis dans la lecture des fichiers audio occasionnant d’étranges effets de réverbération et de bégaiements désagréables lors des discussions.

Le titre d’Obsidian n’a réellement de Dungeon Siege que le nom. Il délaisse le côté hack’n slash et supprime la notion de groupe pour ne garder qu’un seul et unique compagnon de route, même la mule emblématique n’est plus présente. L’orientation choisie est clairement axée sur l’action-RPG. Ainsi, il nous offre des combats exigeants et dynamiques de même qu’une bonne narration bien mise en scène. Ses quelques errements dans la réalisation n’enlèvent pas grand-chose au plaisir qu’il procure et à son challenge relevé qui nous retient pendant une bonne quinzaine d'heures. Un plaisir qui peut en plus être partagé à deux à tout moment en connectant sa manette, et jusqu’à quatre en ligne.



Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Dungeon Siege 3
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Différent mais excellent. J'ai joué à tous les dungeon siege et celui-ci n'est pas moins bon que le premier. Certes il a des défauts(caméra parfois capricieuse, mais rien d'insurmontable, peu de skins différents, impossibilité de changer les commandes via les options, plus de mules, plus de groupe mais des binômes..) Mais pour répondre plus directement à certains, voici la liste des pleurniche suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Dungeon Siege 3

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
= document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();