flechePublicité

Test Dungeon Hunter : Alliance (PS3) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Avril 2011 , PS3

Les +

  • Une aventure longue
  • Des boss comme on aime
  • La double spécialisation
  • Quelques effets sympathiques

Les -

  • Temps de chargement
  • Animation mollassonne
  • IA faiblarde
  • Gameplay hasardeux
  • Manque de rythme
  • Environnements tristes
  • On s'ennuie
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
7.7

(73 votes)
Publiée le 14/04/2011 à 16:04, par Jean-Marc

Dungeon Hunter : Alliance, le test qui tranche

Avec Dungeon Hunter : Alliance Gameloft adapte son jeu pour plateformes mobiles sur PlayStation 3 sans plus d'ambitions que ça.

Après avoir multiplié les productions sur les plateformes nomades de la marque à la pomme, Gameloft commence peu à peu à vouloir trouver sa place dans la cour des grands. C’est en transposant son Dungeon Hunter sur PlayStation 3, renommé pour l’occasion en Dungeon Hunter : Alliance, que nous arrive sa dernière réalisation. En dehors de Sacred 2, la console de Sony n’a pas grand-chose à se mettre sous la manette en matière de Hack’n Slash. Faute de pouvoir s’amuser avec l’excellent Torchlight, les joueurs PS3 peuvent-ils combler le vide existant en la matière avec Dungeon Hunter : Alliance ?

Intelligence artificielle et gameplay hasardeuxRetour au sommaire
Dungeon Hunter : Alliance
Le scénario de Dungeon Hunter : Alliance tient sur un timbre-poste, mais ce n’est pas une histoire riche que l’on demande à un Hack’n Slash. Nous sommes donc ressuscités par une fée, qui a besoin de notre aide pour réparer une erreur que nous avons commise avant de décéder vingt-cinq ans plus tôt. Nous avons le choix d’incarner soit un guerrier, soit un brigand, soit un magicien. En dehors de leurs vêtements, ces trois personnages se ressemblent comme deux gouttes d’eau et n’ont aucun charisme particulier.

Ca hache, ça tranche, ça découpe, ça hack, ça ...


Si l’histoire ne change pas selon le personnage choisi, c’est bien entendu sur la façon d’affronter nos adversaires que toute la différence va se faire. Le guerrier fonce dans le tas et peut affronter plusieurs adversaires en même temps, le magicien profite de ses sortilèges pour réduire à néant ses opposants à distance, tandis que le brigand est un mélange des deux. Nous commençons donc par remonter en ville. C’est l’occasion d’occire nos premières créatures et surtout de nous rendre compte des temps de chargement plutôt longs et de l’animation mollassonne de notre personnage.

Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance

Ce n’est pas le cas par contre de nos adversaires plutôt agiles, mais dont l’intelligence artificielle est bien faible. Si nous avons le sentiment qu’ils cherchent à nous encercler, ce n’est qu’une impression ; car c’est en grand nombre et de tous côtés qu’ils surgissent. Certains fuient quand nous nous en approchons trop près, mais ce sont toujours les mêmes et leur comportement est plus scripté qu’intelligent. Et nous ne comptons pas les fois où ils courent dans le vide, bloqués par un élément de l’environnement. Un bon point cependant, ils se blessent entre eux et nous pouvons tirer alors profit de cette possibilité pour les affaiblir sans nous faire toucher, par exemple, par les boules de feu que lancent les magiciens.

Dungeon Hunter : Alliance
La progression n’est pas très ardue et la difficulté à venir à bout des ennemis vient surtout des errements du gameplay. En effet, en plus de notre lenteur, les coups que nous portons ne sont pas précis : nous tapons trop fréquemment dans le vide alors même que nous sommes au contact de notre ennemi. Même des tonneaux immobiles et inoffensifs arrivent à échapper à notre fureur dévastatrice. Très rageant ! Par contre, les créatures ne nous ratent jamais. De plus, les développeurs ont abusé sur leur côté résistant en leur attribuant un nombre impressionnant de points de vie et en augmentant la pénibilité de certains niveaux, en multipliant le nombre des adversaires à l’écoeurement comme dans la zone de l’aqueduc avec ces créatures qui nous empoisonnent à tout bout de champ. Les niveaux sont assez longs, ce qui aurait pu être un bon point s’ils n’étaient pas aussi pénibles.

Sans rythme, ni passion l'ennui guetteRetour au sommaire
Dungeon Hunter : Alliance
D’un autre côté, le titre de Gameloft, pour un Hack’n Slash, présente la particularité de ne pas trop favoriser le côté bourrin, que l’on peut rencontrer dans Torchlight par exemple. Avec vingt-huit compétences assez variées et souvent originales, les techniques à mettre en place sont diverses. Nous retrouvons la double spécialisation qui nous permet de jongler entre deux approches pour se débarrasser de nos ennemis. Trois attaques plus puissantes consommant de la Mana sont attribuables aux boutons Carré, Triangle et Rond. Débloquées et à faire évoluer dans l’arbre des compétences, ces dernières doivent être nécessairement bien choisies pour être plus efficace. Gameloft a fait au plus simple et c’est un seul type de potion qui permet de remettre à fond santé et magie. Le nombre de potions transportées est d’ailleurs une compétence à part entière.

Pour nous aider, nous avons à nos côtés des fées. Manipulant les éléments, nous pouvons invoquer leur pouvoir une fois par minute. Quelques autels rarement présents dans les donjons viennent nous accorder des bonus temporaires (expérience, vitesse, etc.). Nous pouvons aussi jouer avec un ami en local qui peut rejoindre une partie en cours. Il est également permis d’être accompagnés par deux joueurs supplémentaires pour tout exterminer à quatre. Toujours utile face aux boss imposants et bien costauds ; même si avec un bon nombre de potions et des attaques spéciales bien montées, il est relativement aisé de les anéantir seul.

Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance

La trentaine de niveaux générés aléatoirement nous retient un bon moment, car l’aventure est particulièrement longue. Seulement, l’ennui guette et s’insinue petit à petit dans notre partie, en raison notamment du manque de rythme durant l'exploration. Et ce n’est pas la qualité générale de la réalisation qui va venir en aide. Les environnements sont assez détaillés, mais bien avares en animations, les divers personnages présents en ville n’ont absolument rien à nous dire en dehors des deux ou trois donneurs de quêtes. Les textures sont peu détaillées, les tons ternes prédominent et un léger flou permanent est bien perceptible. Heureusement, de temps à autre, quelques effets de lumière sympathiques égayent un peu les décors.

Dungeon Hunter : Alliance
L’interface donnant accès aux caractéristiques, à l’inventaire, aux compétences, aux quêtes et au choix des fées se révèle lourde à manipuler par manque cruel d’ergonomie. Un bon point par contre pour la comparaison des équipements qui bénéficie d’un tri automatique en fonction de la qualité des objets selon le nombre d’enchantements qu’ils possèdent. Au niveau sonore, c’est le minimum syndical que nous propose Gameloft, avec un jeu certes traduit en français, mais qui ne propose aucun dialogue parlé. De plus, les quelques expressions prononcées par les personnages non joueurs ou les adversaires sont restées en anglais. Les bruitages sont minimalistes et les musiques atmosphériques en deviennent rapidement lassantes.

Dungeon Hunter : Alliance ne prend aucun risque et ne propose finalement que le minimum syndical en matière de Hack’n Slash, sans passion ni rythme. Les quelques moments sympathiques et épiques sont trop rares pour maintenir l’intérêt du joueur sur le long terme. Ce dernier finit par s’ennuyer et le titre ne lui donne pas spécialement envie de continuer à aller plus loin. Disponible à petit prix, il reste tout de même un achat envisageable pour ceux qui sont en grand manque de Hack’n Slash.

Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Dungeon Hunter : Alliance
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Dungeon Hunter : Alliance

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
);