flechePublicité

Test Dream Chamber (PC, Mac) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 24 Octobre 2013 , PC , Plus de tests sur iPad , Mac

Les +

  • Visuellement réussi...
  • Ambiance musicale au top
  • Le concept du rêve
  • Histoire interessante
  • L'humour

Les -

  • ... sauf les personnages
  • Les phases d'interrogatoires
  • Inconsistant dans son approche du genre point & clic
  • Simple transposition d'une version tactile
  • Juste une mise en bouche
  • Durée de vie
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
6.6

(8 votes)
Publiée le 21/11/2013 à 15:11, par Jean-Marc

Test de Dream Chamber, l'aventure tactile à la souris

Dream Chamber est une aventure point & click qui bât le chaud et le froid. Quand tactile et souris ne font pas bon ménage.

Développé par Dark Wave Games, Dream Chamber est un jeu d’aventure point & click se déroulant dans les années 30 en pleine prohibition et sur fond de crise économique. Charlie Chamber est un riche héritier aimant se prendre pour un détective privé. Sa deuxième enquête n’est que le premier épisode d’une série qui devra s’améliorer sur certains de ses aspects pour convaincre les joueurs de poursuivre plus avant cette investigation.

Charlie et la chocolat tuerieRetour au sommaire
Dream Chamber
Charlie, notre héros, n’est pas particulièrement passionné par les réceptions mondaines ou les inaugurations guindées. Seulement quand la nouvelle aile du musée ouvre et que la collection présentée a été en grande partie financée par ses soins, il se doit d’être présent. Quand un vol est commis lors de la réception, sa passion pour l’investigation prend le dessus, au désarroi de son oncle chargé de l’enquête et pour la plus grande joie de sa fiancée qui l’engage pour retrouver les objets dérobés appartenant à sa famille.

Comme dit en introduction, il s’agit d’une aventure point & click on ne peut plus classique dans toutes ses mécaniques de jeu (objets à ramasser, à combiner et à utiliser). La version PC subit toutefois les conséquences d’un développement principalement pensé pour les supports tactiles. Ainsi, aucune description ne s’affiche quand nous passons le pointeur de la souris sur les divers objets présents dans chaque tableau. Le jeu ne propose pas non plus l’option permettant de révéler les éléments dignes d'intérêt. Si ce dernier point n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi, associé à l’aspect précédemment évoqué, nous nous retrouvons avec une exploration des lieux un peu bancale. Nous sommes ainsi obligés de cliquer sur absolument tout ce qui est représenté à l’écran, même sur les éléments purement décoratifs.

Bande-annonce de sortie du jeu


Et des choses à examiner, il y en a énormément dans Dream Chamber, avec une intégration parfaite dans le décor. Tous ces éléments cumulés font qu’il est par conséquent très facile de ne pas repérer un objet utile pour la suite de l’aventure. Nous apprécions tout de même le travail effectué par les graphistes qui sont arrivés à ne jamais surcharger les lieux qui se révèlent assez dépouillés, mais toujours soignés et colorés. Effectivement, cette aventure est visuellement agréable avec des environnements variés reproduisant parfaitement l’époque mise en scène. Cependant, les personnages ne sont pas vraiment charismatiques et il faut un certain temps d’adaptation pour se faire à leur représentation. À noter que ces derniers proposent des animations assez rigides manquant de finesse.

Les particularités de notre héros sont de posséder une incroyable mémoire photographique, de pouvoir revisiter les lieux explorés en rêve et de discuter avec son subconscient, une représentation de lui-même appelée Charles. C’est ainsi qu’une fois toutes les pistes épuisées, un petit détour par la case dodo et voici notre enquêteur qui découvre de nouveaux indices, qui peut lire des documents à peine entrevus en phase « éveillé » et qui cherche conseil auprès de Charles. L’idée est excellente si ce n’est qu’il peut paraître étrange de retourner chez soi pour aller piquer un somme à n’importe quel moment de la journée, ce qui n’est pas sans poser quelques soucis de cohérence dans le déroulement de l’histoire, mais bon… Ce passage est visuellement renforcé par un effet de vague déformant l’image sauf que cela déforme aussi les textes ce qui rend leur sélection plus délicate lors des discussions avec Charles

Dream Chamber
Dream Chamber
Dream Chamber

Charlie sans ses angesRetour au sommaire
Dream Chamber
L’aspect du jeu qui dérange vraiment est malheureusement une autre mécanique de gameplay, celle des « interrogatoires » des autres personnages. Quand on cherche à obtenir des informations sur des sujets délicats, on a parfois l’impression de se heurter à de véritables murs. L’idée a été retranscrite sauf que nous avons affaire à une forteresse qu’il faut détruire le plus possible pour franchir les réticences de notre interlocuteur. Cela se traduit par un mini-jeu dans lequel nos personnages se retrouvent affublés de costumes médiévaux.

Pour poser sa question, il convient de choisir une case du château possédant un certain degré de résistance. Selon la pertinence de notre question, nous explosons en partie ou complètement la zone ciblée. Si le concept se révèle intéressant sur le papier, concrètement il est très mal introduit dans l’histoire et la trop proche similarité des intitulés de questions ne permet pas vraiment de comprendre pourquoi l’une est à privilégier au détriment d’une autre.

Dream Chamber
Continuons avec les énigmes et autres puzzles. Les énigmes à base d’utilisation et de combinaisons d’objets sont très logiques et quelques puzzles très simples viennent de temps en temps changer la donne. Cependant, certains objets font leur apparition dans les lieux déjà visités, comme ça sans véritable logique, ou sans que cette dernière ne soit très pertinente. La bonne surprise est une séquence de filature vue de dessus à la fois technique et amusante dans laquelle par simple clic sur une case nous faisons avancer Charlie. Ce dernier ne doit pas trop s’approcher de la personne suivie ni trop être en retard, la représentation des zones sensibles étant signalée par deux emplacements rouges dans la jauge de filature. Le tout en évitant soigneusement de se faire repérer par les nombreux individus rôdant dans la zone.

L’histoire est quant à elle sympathique et se laisse suivre avec plaisir. Elle arrive à capter notre attention et notre intérêt assez rapidement malgré une mise en place un peu longuette. Le doublage anglais est excellent et l’humour bien présent dans les réflexions de notre héros. Un humour qui passe bien en raison de sous-titres français honnêtes. L’ambiance sonore n’est pas en reste avec des bruitages d’ambiance convaincants et des thèmes musicaux jazzy très réussis. Un dernier point appréciable est l’attente d’un clic de notre part pour faire avancer les dialogues et descriptions ce qui laisse largement le temps de lire les sous-titres. Cet aspect étant de plus en plus délaissé dans les dernières productions d'aventure rendant parfois la compréhension délicate même quand le jeu est sous-titré dans la langue de Molière. Par contre, il est dommage de devoir double-cliquer plusieurs fois sur un même objet pour en obtenir toutes les observations de Charlie.

Dream Chamber
Dream Chamber
Dream Chamber

Comme nous venons de le voir tout au long de ce test, Dream Chamber a du mal à se positionner franchement dans son approche du genre point & clic, tantôt faisant tout comme il faut avec de bonnes idées, tantôt manquant l’essentiel par certains aspects mal intégrés ou incomplètement affirmés. Citons par exemple le manque de sauvegarde automatique ou quelques soucis de pathfinding agaçants. Enfin, l’aventure est courte, se terminant en trois/quatre heures. Cela dit pour une dizaine d’euros cela reste raisonnable. Dream Chamber souffre, en tout cas dans sa version PC ici testée, de sa simple transposition d’une aventure clairement destinée aux supports tactiles nomades. Si l’aventure, agréable et sympathique au demeurant, arrive à nous retenir, il faut tout de même faire avec quelques inconsistances régulières. L’inconvénient est qu’il s’agit d’un premier épisode et que ses égarements risquent de ne pas convaincre les joueurs de poursuivre l’enquête de Charlie plus loin.

Dream Chamber
Dream Chamber
Dream Chamber

Dream Chamber
Dream Chamber

Dream Chamber

Dream Chamber
Dream Chamber

Dream Chamber
Dream Chamber
Dream Chamber

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
j'aime beaucoup parceque c'est vraiment sympa, peu etre un peu lent comme jeu mais remplis de plein de petit details sympa le coté somnambule est original sans etre revolutionaire c'est un jeu que l'on fait avec plaisir sans trop voir le temps passer peut etre un peu court (5h)
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Une ambiance assez unique Des enigmes assez logiques, un ton vraiment marrant. Et la musique jazzy qui accompagne l'enquete. De la bonne aventure dans la plus pure tradition comme j'aime.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Dream Chamber

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité