flechePublicité

Test Dragon Quest Monsters : Joker 2 (Nintendo DS) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 07 Octobre 2011 , Nintendo DS

Les +

  • Visuellement sympathique
  • Quelques nouveautés
  • Variété des créatures
  • Système de synthèse des monstres
  • Cycle jour/nuit/météo
  • Très longue durée de vie...

Les -

  • ... mais fortement répétitive et rébarbative
  • Manque d'innovations
  • Une seule sauvegarde
  • Scénario peu inspiré
  • Leveling à outrance
  • Musiques répétitives et vite agaçantes
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.9

(230 votes)
Publiée le 10/10/2011 à 14:10, par Jean-Marc

Dragon Quest Monsters : Joker 2, un test class'X et répétitif ?

Avec Dragon Quest Monsters : Joker 2, Square Enix ne prend pas de risque afin de ne satisfaire que les fans du premier opus et encore...

Dragon Quest Monsters : Joker 2
Cela fait maintenant plus de trois ans que les amateurs de dressage et de collection de monstres n’ont pu s’amuser à capturer les créatures de la série Dragon Quest. En cette fin d’année 2011, la série des Dragon Quest Monsters : Joker voit son deuxième opus arriver chez nous. Après un premier épisode sympathique venu marcher allègrement sur les platebandes des Pokémon, nous revoici responsables d’un jeune héros désireux de prouver ses talents de dresseur. Pour cette nouvelle itération, Square Enix ne prend pas de risques et nous sort un titre très, voire trop, proche du précédent.

Le Championnat des dresseurs approche à grands pas. Pour y participer, notre héros embarque clandestinement sur un vaisseau en partance. Malheureusement, une tempête rend ce dernier incontrôlable et il s’écrase sur une mystérieuse île encore inconnue. Son exploration va le conduire à la recherche de l’équipage et des passagers. Il s’avère que l’île regorge de créatures en tout genre. Il va pouvoir mettre ses talents de dresseurs à l’épreuve. Sa rencontre avec une Taupe (si, si !) organisant un Championnat de dresseurs sur l’île, va lui donner une chance d’en percer les mystères et de s’en échapper.

Gameplay #1 - Synthèse, combats et dressage



Dragon Quest Monsters : Joker 2
Comme nous l’évoquions dans notre introduction, Square Enix a décidé de ne pas changer une formule qui gagne et c’est certainement ce qu’il y a de plus regrettable dans cet épisode. Si vous avez pratiqué le titre précédent, en dehors de quelques nouveautés loin d’être majeures, vous ne serez pas dépaysés. Le moteur graphique reste inchangé et permet d’afficher de jolis environnements dans lesquels nous nous déplaçons de façon parfaitement fluide. Les personnages et monstres issus de l’imagination d’Akira Toriyama sont agréablement représentés et leur variété est conséquente (environ 300 bébêtes). Enfin, l’interface a été remaniée, se révèle bien moins austère et plus ergonomique.

Les scénaristes devaient être en manque d’inspiration pour cet épisode ou bien de grands fans de la série Lost. C’est ainsi que le vaste archipel de l’épisode précédent avec ses déplacements en scooter des mers laisse la place à une seule et unique île. Toutes les fonctions de boutiques, de soins et de synthèse sont regroupées en un seul et unique lieu et c’est désormais un système de téléportation qui va nous permettre de nous déplacer rapidement dans les différentes régions de l’île. Ce dernier point fait partie des diverses petites améliorations apportées à cet épisode.

Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2

Chaque monstre dispose de plus ou moins de compétences (fonction de leur classe) dans lesquelles il va falloir investir des points obtenus après avoir atteint certains paliers dans les niveaux d’expérience. La météo est plus variée et, si le cycle jour/nuit est conservé, d’autres éléments font leur apparition comme la pluie, le brouillard, la tempête de sable, le blizzard. Ces derniers vont avoir une influence sur nos monstres combattants (soins, dégâts supplémentaires, vision masquée…), sur la puissance et les types de monstres rencontrés, mais aussi sur l’environnement en modifiant les lieux visités, bloquant des accès ou permettant d’accéder à d’autres zones inaccessibles jusqu’alors.

Prêt pour la répétition ? Oh non ! Encore ?Retour au sommaire
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Si cet épisode ne nous propose de n’explorer qu’une seule île, celle-ci se découvre petit à petit au travers de zones variées (prairie, montagne enneigée, désert de rocailles, grottes, marécages, plages côtières, etc.). Notre progression est guidée par la quête principale – vous savez, le championnat organisé par la Taupe – ainsi que par les objectifs de dressage à accomplir. Ces derniers vont nous inculquer les bases de la synthèse ainsi que l’usage astucieux des compétences de nos créatures.

C’est donc là le cœur du jeu. Nous allons passer de (très) longues heures à affronter toutes ces bestioles afin de les dresser puis de procéder à leur synthèse dans le but d’obtenir des créatures de plus en plus puissantes. Ce niveau de force est représenté par leur catégorie, « F » étant la plus faible, puis nous remontons l’alphabet jusqu’à « A » puis « S » et « X » pour les créatures les plus fantastiques. Mais avant d’atteindre ce résultat, il va falloir faire avec cette satanée progression empirique qui met en avant le « leveling » à outrance.

Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2

Obtenir les créatures les plus puissantes afin de progresser dans le Championnat des dresseurs est un travail de longue haleine et rébarbatif qui ne passionnera que les plus patients des joueurs ou les plus acharnés des collectionneurs. Nous passons donc notre temps à faire des combats dans des zones que nous explorerons de long en large et en travers de très nombreuses fois en raison d’un fait tout bête : chaque monstre né d’une synthèse commence au niveau 1 et, quelle que soit la créature, il faut atteindre au moins le niveau 10 pour pouvoir synthétiser à nouveau. Pour ne rien arranger, chaque affrontement est ponctué par une présentation des monstres un peu longuette.

Dragon Quest Monsters : Joker 2
Heureusement, il n’y a pas que nos trois monstres sélectionnés qui prennent de l’expérience. Les trois en réserve (interchangeables à tout moment avec ceux en première ligne), ainsi que ceux stockés dans l’enclos, ont également droit à un résidu d’expérience et progressent petit à petit dans les niveaux. Enfin dans les dernières régions dévoilées, les monstres dressés sont déjà d’un niveau supérieur à 10. Mais voilà, malgré tout, c’est long, long, très, très long et extrêmement répétitif. Les combats sont légions, heureusement, il est possible de définir une tactique pour chaque créature afin de ne pas tout choisir manuellement. Les musiques finissent rapidement par devenir agaçantes et nous avons beau les apprécier dans les Dragon Quest RPG, ici elles finissent par nous taper sur le système.

S’il bénéficie d’une réalisation satisfaisante, Dragon Quest Monsters : Joker 2 ne diffère que très peu de l’opus précédent sorti il y a plus de trois ans. Sa jouabilité est identique, toujours aussi empirique, mais l’effet de découverte ne joue plus en sa faveur, et ses quelques nouveautés ne suffisent pas à plus le différencier que ça de son ainé. Amoureux du premier, ce titre devrait vous satisfaire pleinement, à condition de ne pas être rebuté par le manque d’innovations. Pour les autres qui découvriraient la série, armez-vous de patience ou ayez l’âme d’un collectionneur, car le jeu va vous retenir très longtemps ; mais à un prix : répétitivité et côté rébarbatif très prononcé.

Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Dragon Quest Monsters : Joker 2
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : L cinSkY
Très bon
Très bon jeux points positifs: la synthése des monstres est excellente (et c'est d'aileur ce qui à fait le succès du 1er opus bon système de combat et jolies cinématiques points négatifs: caméra capricieuse quand les boutons L+R ne marchent plus il nya qu'une seule île et le jeu est énervant et lassant une fois qu'on l'a fini, le dernier points négatif, beaucoup de monstres sont i suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
tres bien jadore ce jeu mais jai aussi eu la premiere version et autant dire qul etait mieu mais il est tres bien quand meme il faut vraiment lachete . je le kiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Dragon Quest Monsters : Joker 2

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
(window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));