flechePublicité

Test Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo (Nintendo Wii) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 30 Octobre 2009 , Nintendo Wii

Les +

  • Rendu visuel au poil et plutôt fidèle
  • Enfin un jeu sur l'univers Dragon Ball sur console de salon !
  • Un mélange des genres plutôt judicieux
  • Nombreuses cinématiques, très agréables et bien doublées

Les -

  • Gameplay peu innovant, un poil simpliste et trop redondant
  • Combat en un contre un peu amusants
  • Quelques lacunes techniques (ralentissements, I.A. stupide)
  • Durée de vie "réelle" courte (Versus inutile, bonus à débloquer peu motivants)
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
8.9

(76 votes)
Publiée le 30/10/2009 à 15:10, par Damien

Test de Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo sur Wii

Alors que tous les yeux des joueurs sont tournés vers les supports PS3 et Xbox 360 depuis Burst Limit, la série Dragon Ball tente une incursion un brin différente, et cela, exclusivement sur Nintendo Wii. Elle se nomme Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo et nous propose de retrouver SanGoku dans sa jeunesse. Le tout dans un genre lui aussi différent des combats traditionnels (typés 2D) aperçus dans les DBZ Budokai ou Tenkaichi. Nos premières impressions étaient plutôt bonnes, vont-elles perdurer sur la durée dans la version finale ? La réponse, tout de suite...

Un jeu sur l'univers Dragon Ball ? Oui, Wii !

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo est un jeu alliant action et aventure, basé -comme son nom l'indique- sur l'univers de Dragon Ball (tout court) ; c'est-à-dire basé sur les évènements situés avant la saga des Saiyens (avant Dragon Ball Z donc). On y contrôle SanGoku, haut comme trois pommes, qui se retrouvera d'emblée aux prises avec l'armée du Ruban Rouge, puis affrontera le vil Piccolo dans sa version « vieux Namek cherchant les boules de cristal pour rajeunir et devenir le maître du monde ». Ce scénario suit ainsi directement celui du Dragon Ball Origins (sorti en l'an passé sur DS) qui s'arrêtait après le premier tournoi d'arts martiaux, remporté pour rappel par Jackie Chun. Neuf groupes de niveaux sont au programme du Mode Aventure.

On constate d'ailleurs avec étonnement que la plupart d'entre eux traitent de la saga « Armée du Ruban Rouge » alors que celle consacrée au démon Piccolo est clairement mise en avant dans le titre du jeu... Namco Bandai a certainement dû trouver cette appellation plus vendeuse. Mais parlons désormais plutôt du gameplay. Largement mâtiné de plateforme, le titre arbore une représentation « 2,5 D » avec une vue de côté (la plupart du temps) ainsi que quelques passages où la caméra suit davantage le héros de dos. De plus en plus rare de nos jours, cette représentation rappelle un certain Klonoa, du même éditeur. On observe d'ailleurs rapidement, une fois au coeur de l'action, que la ressemblance avec Klonoa est aussi flagrante au niveau du système des phases de plateforme (avec l'usage de petits objets volants qui nous permettent d'accéder à des zones inaccessibles sans elles).

Entièrement modélisé en 3D, l'ensemble est graphiquement honnête et pourvu d'un style accrocheur, malgré un crénelage (aliasing) assez visible. On retrouve des personnages et véhicules en Cel-Shading qui nous rappellent que l'oeuvre de Toriyama était bel et bien un manga à la base. Cette impression de fidélité par rapport au support originel se trouve d'ailleurs renforcée par des onomatopées et effets propres au style « manga » (contours noirs marqués autour des personnages et véhicules, lignes convergentes, onomatopées, hachures, etc.). Les couleurs sont chatoyantes et les personnages plutôt caricaturaux. La caméra s'offre même quelques zooms sur l'action, histoire de dynamiser notre avancée.

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo


« On retrouve souvent à l'identique des passages du manga, et ça fait franchement plaisir »


On retrouve d'ailleurs des têtes connues (Bulma, Yamcha, Tortue Géniale, Tenshinhan, Krillin, Tao Pai Pai, Maître Karin, SanGohan (le grand-père), Yajirobe, Piccolo, etc.) et même certaines un peu moins mémorables, comme le gros monstrueux Buyon dans la Tour du Ruban Rouge - que SanGoku « congèle » pour gagner son combat -. Malgré quelques ellipses, Dragon Ball Wii contient également un bon petit lot de cinématiques, réalisées avec le moteur du jeu en plus de la scène d'introduction en images de synthèse. Très agréables, surtout pour les nostalgiques de la série, ces scènes viennent récompenser nos efforts durant la plupart des missions du jeu. On notera au passage la grande fidélité visuelle au niveau des personnages clés (bien que modélisés en 3D) ainsi que leurs expressions. C'est bien simple : on retrouve souvent à l'identique des passages du manga, et ça fait franchement plaisir. Malgré le fait que la Wii ne fasse pas de haute-définition, il faut tout de même reconnaître que le travail des développeurs demeure plus que satisfaisant.

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Quelques phases de dialogues (saynètes) mettant en scène les différents personnages clés de l'aventure (via des illustrations 2D visiblement de qualité) seront également de la partie. Dommage, que la mise en scène des dialogues (quelques dessins de personnages non animés) soit si pauvre et peu intéressante à suivre. Par ailleurs, la vision choisie par les développeurs occasionne ponctuellement quelques déconvenues : certaines distances sont parfois un peu difficiles à apprécier, notre héros est caché par les ennemis (souvent plus grands que lui) qui l'entourent et certains coups de nos enchaînements voire même certains Kamehameha - pourtant lancés à proximité d'un adversaire - ne touchent parfois pas le ou les ennemis en présence. Ce qui donnait une impression un peu frustrante sur le moment, mais pas rebutante pour autant.

Côté sonore, Namco Bandai nous avait promis que les joueurs auraient le choix entre les voix anglaises et japonaises. Les fans de la première heure seront heureux de savoir que la promesse a été tenue et que les nombreux dialogues doublés avec les voix originales sonnent toujours juste. En ce qui concerne les thèmes musicaux, les amateurs risquent d'être par contre un peu plus déçus. Ils ne retrouveront en effet pas ceux de la série, même si le compositeur en charge de Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo s'en est visiblement quelque peu inspiré dans le fond. Les thèmes se révèlent cela dit suffisamment discrets pour ne pas nuire à l'expérience de jeu. Le rendu sonore est donc, vous l'aurez compris, globalement satisfaisant.

Vidéo #8 - Début du solo et bases du gameplay

Début du solo et bases du gameplay en vidéo


Un Goku bien en mains

Niveau maniabilité, on retrouve principalement l'inséparable couple Wiimote/Nunchuk, sachant que la plupart des combinaisons demeurent réalisables sans effectuer de mouvement (sauf lors de certaines actions contextuelles). La touche A sert par exemple à attaquer, et plusieurs appuis successifs sur cette même touche permettent de lancer des combos (au sol ou aériens), trahissant ainsi l’orientation beat’em all du titre. Pour utiliser la traditionnelle jauge de Ki (utile pour lancer des attaques spéciales telles que le Kamehameha), il suffit d'appuyer sur la croix directionnelle de la Wiimote. Il est ainsi possible (et plutôt recommandé d'ailleurs, dès que les choses se corsent) de faire suivre une combinaison d'attaques (réalisée avec le bouton A) par un Kamehameha, histoire de faire un maximum de dégâts sans que le ou les ennemis puisse répliquer. La touche C permet de parer ou faire une roulade ; la touche Z du Nunchuk sert quant à elle à cibler certains éléments (un missile à retourner à l'envoyeur par exemple) mais aussi à utiliser les monte-charges.

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
L'ensemble fonctionne globalement bien, mais il est malgré tout possible de ré-attribuer les touches dans les options (ce qui a permis à votre humble serviteur d'échanger les fonctionnalités des touches C et Z, plus judicieuses à son goût). Les réfractaires au combo Wiimote-Nunchuk pourront toutefois se rabattre sur la manette Gamecube. Questionnés sur le pourquoi de cette exclusivité Wii, les développeurs nous avaient révélé qu'ils avaient souhaité orienter dès le début du projet DB : Revenge Of King Piccolo pour un public jeune. D'où le choix du support de Nintendo et sa maniabilité -supposée plus intuitive-. Si les passages de plateforme à l'ancienne ne posent globalement aucun problème (sauf quelques passages de saut un poil corsés) et concordent plutôt avec le souhait des concepteurs, il faut bien avouer qu'il n'en est pas forcément de même au niveau des combats en un contre un (contre les boss de fins de niveau principalement) que les choses se corsent. En effet, le rapport de force est souvent très déséquilibré contre les boss (aucun niveau de difficulté n'est disponible de surcroît).

Leur vie est bien supérieure à la nôtre, leur jauge de ki supposée aussi (vu qu'ils peuvent sortir bien plus d'attaques spéciales que nous), leurs coups font bien plus mal que les nôtres et on a l'impression que leurs attaques sont systématiquement prioritaires (au niveau de l'initiative) lors d'un affrontement de front. Le deuxième combat contre Tao Pai Pai et le premier contre Piccolo s'avèrent plutôt corsés, voire inutilement longs et rébarbatifs. En outre, la technique pour les vaincre étant sensiblement la même et leur vie ainsi que leur résistance étant conséquentes, on se retrouve malheureusement un peu frustré de devoir répéter un grand nombre de fois les mêmes gestes (phase d'esquive puis phase de contre-attaque et bis repetita jusqu'à ce que les différents boss abdiquent) afin de jouer la sécurité, plutôt que de tenter de varier davantage en prenant le risque de mourir. D'autant que l'on se retrouve sanctionné d'une note à chaque fin de niveau, en fonction du temps pris pour le parcourir, du pourcentage de points de vie restants et de l'éventuel nombre de « continue » utilisé. Dommage.

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo


Un titre qui peine à se renouveler sur la durée

Si les combats contre les boss s'avèrent plutôt décevants (car très redondants et souvent inutilement longs à vaincre), qu'en est-il de la partie « plateforme-beat them all » du titre (qui est le coeur du jeu tout de même) ? Si cette dernière s'avère d'emblée agréable, il faut bien dire que le plaisir de la découverte s'estompe sur la durée. La faute à des mécaniques de gameplay vus et revus, plutôt simplistes de surcroît (notamment au niveau des combinaisons d'attaques trop peu nombreuses) qu'il faudra utiliser à outrance au cours de notre épopée. Même si ces mécaniques ont largement fait leurs preuves, on aurait apprécié d'avoir plus de fraîcheur et de richesse au niveau gameplay. Pourtant, on note quelques efforts visant à ajouter un semblant de variété. En outre, chaque type d'adversaires induit un ou plusieurs comportements à privilégier pour le battre. Ainsi, il est judicieux par exemple de laisser tirer un ennemi armé de lance-roquette afin de lui renvoyer son propre missile, ou encore d'écraser un robot affilié à l'élément glace sur le sol afin de glacer les autres adversaires à proximité. De même, certaines subtilités comme les combos aériens ou les actions d'esquive (très utiles pour taper sur plusieurs ennemis à la fois) offrent une relative profondeur/marge de progression au niveau du gameplay. Malheureusement, le renouvellement des actions à réaliser n'est pas suffisamment prononcé (on se retrouve souvent dans les mêmes situations) pour nous maintenir en haleine et nous enthousiasmer. Vous l'aurez compris, même si l'ensemble demeure plutôt honnête, on regrette clairement un manque de caractère, d'innovations et de variété.

Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
En ce qui concerne la durée de vie, les développeurs planchaient sur un temps de jeu plutôt copieux, avoisinant les 20 heures. Et cela, simplement pour le mode solo (aventure dans laquelle on ne contrôlera que SanGoku). En pratique et sans se vanter, votre modeste testeur a fait le tour du mode Aventure en seulement 7 heures, ce qui fait un peu léger. Précisons tout de même que de nombreuses choses sont à débloquer : voix, cinématiques, « figurines » de personnages, jauges de vie plus conséquente pour le SanGoku du mode solo... et même des combattants utilisables pour le mode Championnat du Monde (Versus), lesquels sont au passage assez pénibles à débloquer (ils nécessitent de dénicher tous les trésors de certaines zones et d'avoir la meilleure note dans ces dernières). En effet, en plus du mode solo, on apprécie la présence d'un mode permettant des combats de type Versus en un contre un, jouable naturellement à plusieurs.

Ce dernier nous permet d'incarner pas moins de 17 combattants dans des matchs se déroulant dans des lieux assez variés (celui où se déroulent les tournois d'arts martiaux, l'arène de Mamie Voyante, Base du Ruban Rouge, Château du roi et des terrains vagues). Parmi les invités, on retrouve immanquablement (en plus de notre héros à la queue touffue) les principaux abonnés des tournois d'arts martiaux. A savoir notamment Yamcha, Jacky Chun, Tenshinhan, Chaozu ou encore Krillin, mais aussi Piccolo, Tambourine, Tao Pai Pai, Diableman, Ninja Murasaki, SanGohan et même Arale (de Dr. Slump). La maniabilité dans ce mode est légèrement différente de celle du solo : la caméra devient une caméra de combat « classique » (avec les personnages vus de côté, comme dans tous les jeux du genre typés 2D), l'attaque spéciale change de touche, le lock disparaît, et une jauge de parade apparaît (elle s'épuise à l'usage et implique une rupture de garde si vide). Si l'on salue l'initiative ainsi que le nombre plutôt conséquent de combattants, on déplore par contre le côté peu amusant et riche de ces combats en un contre un, rendant par extension dispensable ce mode dédié... et encore moins motivante la quête visant à débloquer tous les personnages.

Vidéo #9 - Quelques combats de boss



Conclusion:

Visuellement agréable et fidèle à l'oeuvre de Toriyama, Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo est une expérience honnête qui pourra contenter une bonne partie des fans de la série et du genre plateforme/action à l'ancienne. Dommage cependant qu'il possède des défauts difficiles à digérer, même à 50 euros environ. Citons notamment un gameplay peu innovant, un poil simpliste et trop redondant pour réellement enthousiasmer, ainsi qu'une durée de vie biaisée par des combats en un contre un peu amusants et motivants. Ces derniers entachent malheureusement le plaisir de jeu et nous empêchent d'avoir un avis complètement positif. Si vous recherchez essentiellement un bon jeu de plateforme sur Wii et que l'univers Dragon Ball n'est pas votre religion, Klonoa pourra très certainement faire votre bonheur (étant plus long et complet dans le domaine ainsi que moins cher) malgré le fait qu'il soit l'adaptation d'un jeu ancien.



Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Dragon Ball : Revenge Of King Piccolo
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Un jeu pas comme les autres Un jeu où l'on bouge beaucoup et où l'on trouve plusieurs adversaires. Quelques défauts comme celui de la répétition.. Les techniques ne sont pas différentes un jeu pas assez divers mais quand même je suis impressionné par ses graphismes 3D très visibles.Quelques petits défauts comme les terrains sont trop petits et les personnages assez longs à obtenir.. J'ai quand m suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Moyen
Le super jeu de Goku enfant Le point fort c'est les superbes graphismes, les cinématiques, les multis et les combats pas comme les autres ! Les points faibles sont que le jeu est trop court trop dur vers les boss de fin comme piccolo et sangohan ! mais ce mélange donne un résultat assez moyen !
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
&l4=preview_dragon_ball_revenge_of_king_piccolo" border="0" width="1" height="1" alt="" title="" />