flechePublicité

Test Donkey Kong Country Returns 3D (Nintendo 3DS) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 24 Mai 2013 , Nintendo 3DS

Les +

  • Réalisation léchée
  • 3D relief judicieuse et efficace
  • Gameplay équilibré, progressif et fun
  • Jouable à 2
  • Quelques aides et bonus en plus

Les -

  • Passages de plateforme en arrière-plan moins lisibles
  • Contenu très proche de l'opus Wii
  • Moins fluide que sur Wii
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.9

(53 votes)
Publiée le 20/05/2013 à 11:05, par Damien

Test de Donkey Kong Country Returns 3D : un portage pas bête

Après avoir brillé sur Wii, Donkey Kong Country Returns débarque sur 3DS dans une version tout à fait recommandable voire indispensable pour ceux qui n'ont pas pu s'essayer à l'original.

Après des débuts remarqués sur SNES en 1994, la série Donkey Kong Country est parvenue à se faire une place dans le petit cœur tout mou de nombreux amateurs de jeux vidéo (dont de nombreux rédacteurs de votre site préféré si l'on en croit notre Top/Flop de cette année). Portée depuis sur d'autres supports portables, elle s'est offert un retour sur console de salon en 2010, sous la houlette de Retro Studios, avec l'excellent Donkey Kong Country Returns. C'est cette version que Nintendo a choisi de porter sur sa dernière console portable, la 3DS, afin de conquérir les joueurs nomades et tous ceux qui auraient été effrayés par la difficulté - parfois élevée - de l'opus original. Mission réussie ou glissade sur une peau de banane pour le Kong ?

Alors, Kong : la pêche ou surtout la banane ?Retour au sommaire
Donkey Kong Country Returns
Sans surprise, le contenu est globalement identique dans le fond à celui du jeu Wii (mis à part 8 niveaux exclusifs). On retrouve évidemment un mode solo, qui demandera de 6 à 10 heures de jeu pour en faire le tour (en fonction de notre dextérité et de notre envie à dénicher ses secrets), mais aussi un mode 2 joueurs - déjà présent sur Wii - où l'un des participants contrôle Donkey et l'autre Diddy.

Toujours très appréciable même s'il ne fonctionne qu'en local et en multicartouches, ce dernier permet notamment de récupérer certains bonus inaccessibles en solo, puisqu'il nous propose de parcourir les mêmes niveaux. Nous n'entrerons pas dans les détails du contenu, ce dernier a été déjà largement évoqué par l'ami Virgile dans son test.


Précisons simplement que le jeu reste toujours aussi bon malgré les années grâce à un level design de grande qualité, faisant intelligemment référence aux anciens opus tout en implantant quelques nouveautés très appréciables qui relancent sans cesse le plaisir. De plus, le découpage de l’aventure en missions assez courtes convient tout à fait à un usage nomade.

Quelques singeries en vidéo maison



Focalisons-nous désormais davantage sur les spécificités de cette version 3DS. Visuellement, tout d'abord, le constat est très positif : les graphismes sont réussis et font honneur au support. La fluidité s'avère quant à elle globalement suffisante : elle est constante, que l'on utilise ou pas la 3D relief, mais ne rivalise clairement pas avec les 60 images par seconde de l'opus Wii. Et si la lisibilité parait plus limitée que sur un téléviseur, notamment dans les passages de plateforme en arrière-plan (sensiblement plus délicats à parcourir), du fait de la taille réduite de l'écran - moins sur 3DS XL -, l'ensemble reste tout à fait jouable.

La 3D, une idée pas si KongRetour au sommaire
Donkey Kong Country Returns 3D
Mieux, la 3D relief de ce portage se montre étonnamment efficace et tout à fait appropriée ; même si l'on peut bien sûr jouer sans. On irait jusqu'à croire que le jeu a été initialement pensé pour utiliser cette option. Du bon boulot ! Côté son, aucune fausse note : la console portable retranscrit (davantage lorsque l'on utilise la prise casque, évidemment) parfaitement les musiques entraînantes et "vivifiantes" de l'opus original.

Parlons également de la maniabilité, sans accro ni fioriture (tout peut se faire avec les boutons et le pad, pas de fonctions gyroscopiques ni d'utilisation du micro ou d'options de réalité augmentée) mais avec une petite subtilité : la possibilité de jouer soit à la croix directionnelle soit au Circle pad, tous deux viables. Les habitués de la console portable n'auront donc aucune difficulté à prendre leurs marques, tout comme les nouveaux venus. Et si ces derniers ont du mal à avancer dans cette épopée bananière, Nintendo a mis tout un tas d'aides potentielles.

Une difficulté pour bébé gorille ?Retour au sommaire
En effet, au mode Super Guide (laissant la console finir un niveau qui poserait problème mais ne donnant droit à aucun bonus au final) et aux objets de soutien déjà présents sur Wii (cœur supplémentaire, invincibilité temporaire...), les développeurs ont ajouté quelques aides dans la cabane de Cranky. Il s'agit d'objets visant notamment à sauver le joueur d'une chute mortelle, à permettre aux chariots et tonneaux-fusées d'encaisser un second dommage ou à rendre le tonneau DK disponible à tout moment (ce qui permet de faire apparaître Diddy Kong aux côtés de Donkey). Notons tout de même que ces éléments (certes pas trop onéreux) sont à acheter soi-même, disparaissent après utilisation et nécessitent d'être dans l'inventaire de Kong avant le début de la mission... en gros, ils requièrent une volonté / préméditation du joueur.

Donkey Kong Country Returns 3D
Ensuite, signalons que les deux primates disposent d'un cœur de vie de plus ; ce qui fait un total de 6 vies (3 pour chacun) lorsque le duo est formé. Si cela facilite indéniablement la progression, que les amateurs de challenge se rassurent : il y a encore largement de quoi mettre leurs nerfs à l'épreuve. Certains passages sont effectivement suffisamment corsés à la base pour envoyer nos héros au paradis des macaques en cas de déconcentration... en nous faisant ravaler notre ego au passage.

Et si l'on veut malgré tout jouer avec les mêmes règles que sur Wii, c'est possible, grâce au choix proposé en tout début de partie. Précisons qu'iI sera impossible de changer de mode de "difficulté" par la suite. Mais heureusement, trois espaces de sauvegarde sont disponibles pour avoir moyen de tester les deux options. Vous l'aurez compris, Nintendo a soigné son portage en évitant tout angle mort. Et si l'on peut toujours regretter un brin le manque de prise de risque, on peut clairement se réjouir de l'arrivée de ce Donkey Kong Country Returns sur 3DS.

Inutile de le singer, ce Donkey Kong Country Returns 3D est un vrai bonheur à parcourir, même deux ans et demi après la sortie du titre dont il s'inspire. Porté avec soin, un peu plus accessible et tout à légitime en 3D relief, il reste impressionnant d'inventivité et de fun, extrêmement bien calibré et plaisant. S'il ne change pas suffisamment du modèle pour justifier un achat auprès de ceux qui disposent de la version Wii (à moins d'apporter une grande importance à la "portabilité" du titre ou à son côté plus aisé), il apparaît comme indispensable pour les amateurs de plateforme à l'ancienne, qui trouveront en lui la référence du genre sur 3DS. Une savoureuse balade sans peau de banane sur le chemin, en somme.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Enfin du challenge Pour ceux qui aime les jeux de plateforme, pour ceux qui ont aimé le premier donkey kong sur super nintendo, pour ceux qui aime les défis et la difficulté, pour ceux qui en on marre des mario que l'on peut faire les yeux fermé sans mourir.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Moyen
Le jeu est pas trop mal mais très en dessous des versions consoles de salon. L'affichage est parfois limite et demande de très bon yeux, dydy est sous exploité ce qui fort dommage au vue du premier opus.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Donkey Kong Country Returns 3D

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
(window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));