flechePublicité

Test Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes (PC) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 18 Septembre 2014 , PC , Plus de tests sur Xbox 360 , PS3 , Xbox One , PS4 , Wii U , Sortie Automne 2014 sur iPhone, iPad

Les +

  • Puissant outil de création...
  • Un jeu familial...
  • Qualité des figurines
  • Fait travailler son imagination
  • Légère amélioration de l'ergonomie...
  • Plus beau et mieux animé
  • Évolution des personnages
  • Mon INtérieur

Les -

  • ...qui manque d'apprentissage
  • ...Mais plus pour ado/parents
  • L'aventure Avengers déçoit
  • Plus d'évolution des mondes
  • ... mais encore perfectible pour créer
  • Figurines Disney purement accessoires
  • Temps de chargement des figurines
  • Caméra brouillonne
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
6.8

(17 votes)
Publiée le 26/09/2014 à 11:09, par Jean-Marc

Test de Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Disney Infinity 2.0 ne bouleverse pas les habitudes, devient plus mature, mais perd grandement de sa magie et de son charme.

Disney Infinity avait surpris son monde en osant marcher sur les plates-bandes de Skylanders et avait réussi à s’en démarquer de belle manière grâce à son côté créatif. La mouture 2.0 est arrivée avec, à sa tête, les personnages des univers Marvel. Dans les grandes lignes, cet opus ne bouleverse pas l’expérience originelle, mais semble apporter une meilleure ergonomie. En route donc pour découvrir la nouvelle Toy Box et l’aventure des Avengers présentes dans le pack de démarrage. Vers l’infini et au-delà… Ah non, pas cette fois.

Une belle collection de figurinesRetour au sommaire
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Ce nouvel opus s’axe principalement sur les personnages Marvel. Ce sont eux qui auront le droit de vivre des aventures. Les héros Disney sont tout de même bien présents, mais en moindre quantité et ils n’ont aucune aventure propre. Ils ne sont, dès lors, jouables que dans la Toy Box et dans les contenus proposés par la communauté de joueurs.

Disney Infinity 2.0
Le pack de démarrage comprend les figurines Thor, Iron Man et Black Widow permettant de se lancer rapidement dans leur aventure. Les figurines Disney (Donald, Maléfique, Mérida, Aladdin, Jasmine, Hiro, Baymax, Clochette et Stitch) doivent être achetées à part. Leur qualité est toujours aussi excellente pour résister aux manipulations des plus jeunes qui s’amusent avec, en dehors du jeu. Elles se placent sur le support dédié, à savoir le même que le précédent. Il est ainsi possible de ne prêter que ses figurines ou son jeu à un ami, pour peu qu’il possède la même console et le premier opus.

Un bon point pour Disney qui cette fois, permet de commencer l’aventure à deux joueurs sans avoir à se procurer au préalable un deuxième pack de personnages pour avoir une paire jouable ensemble. A noter que les deux autres aventures (Spider-Man et Les Gardiens de la Galaxie) sont aussi livrées avec deux personnages (Spider-Man/Nova et Rocket Raccoon/Starlord). Autre bon point, des « jetons multimonde » trouvés dans les aventures respectives permettent de donner accès à certains héros. Ainsi, Nova et Rocket Raccoon peuvent rejoindre l’aventure Avengers, ou Iron Man, celle des Gardiens de la Galaxie. Seuls les héros Disney restent dans leur coin.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Que deviennent les personnages 1.0 ? Ces derniers sont bien compatibles et permettent, en se les appropriant après les avoir placé sur le socle, de débloquer automatiquement tout un tas de jouets pour la Toy Box et de mettre à jour le nouveau Hall des Héros. Par ailleurs, ils bénéficient tous du nouveau système de progression imaginé pour cet opus et sur lequel nous reviendrons ultérieurement. Le bémol est qu’ils ne peuvent évoluer qu’en mode Toy Box, ce qui peut se révéler laborieux à la longue.

Une aventure sans magie ni souffle épiqueRetour au sommaire
Sont disponibles dans le pack de démarrage : l’aventure « Avengers » et deux disques hexagonaux permettant d’accéder chacun à une mini-aventure : « Assaut sur Asgard », un tower defense, et « Échappe-toi du Kyln », un jeu de tir vu du dessus, similaire à Gauntlet.

Avengers, Assaut sur Asgard et Echappe-toi du Kyln


Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Qui dit Marvel, dit univers moins enfantin. C’est vrai que ce nouveau Disney Infinity change la donne à ce niveau. La magie du premier titre est bien moins présente, et le jeu se destine à des joueurs plus âgés et aguerris que ceux ciblés dans le précédent volet. Ces derniers en seront pour leurs frais en raison d’un niveau de difficulté fortement rehaussé (trois niveaux sont présents), alors que la maniabilité des personnages reste inchangée. Ceux-ci bénéficient désormais d’un diagramme de compétences axé sur quatre grandes orientations : Défense, Attaque, Attaque puissante et Coup spécial. Nous y dépensons les points gagnés lors de chaque changement de niveau. L’expérience nécessaire s’obtient en accomplissant les missions, en éliminant les adversaires, ou comme dans l’opus précédent, en trouvant les capsules qui libèrent des étincelles orange.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Les capsules vertes donnent accès à la santé pour reprendre des points de vie et les bleues servent à faire grimper le compteur d’étincelles nécessaires pour acheter de nouveaux jouets dans le magasin dédié. Exit donc les capsules bien cachées à travers la zone pour débloquer de nouveaux jouets (ce qui faisait en partie que l’on explorait chaque lieu du précédent opus dans ses moindres recoins). Exit également l’évolution de l’environnement en fonction de nos actions et de l’accomplissement des missions. Le côté magique du précédent épisode en prend pour son matricule. Désormais, l’environnement est fixe, sans réelles surprises, d’autant plus que la zone n’est pas très grande, qu’elle se traverse très rapidement et que son immensité n’est qu’illusoire, puisqu’une fois atteintes les limites invisibles de cet univers, on se retrouve téléporté à notre dernier point de démarrage. Ceci vient fortement gâcher l’exploration de la ville dans laquelle se déroule l’aventure. Reste à découvrir une vingtaine de cubes spéciaux de diverses catégories très bien cachés, pour débloquer de nouveaux défis. Mais leur recherche est tellement fastidieuse que l’on finit par abandonner.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Les aventures bénéficient d’une belle refonte visuelle et les animations ont été revues à la hausse. Nos héros sont très bien animés et leurs attitudes, fidèles à ce que nous connaissons d’eux à travers les comics, les films ou les dessins animés. Leurs mimiques et leurs expressions sont quant à elles calquées sur les films Marvel, et l’humour d’Iron Man fait mouche, comme celui de Spider-Man, ou les répliques trop sérieuses d’un Thor qui ne comprend pas tout à Midgard. Toutefois, ceci a une contrepartie : le changement de figurine prend un temps fou ; comptez parfois entre dix et vingt secondes avant de voir apparaître le héros. Tout n’est pas rose dans cet univers. Prenons Spider-Man par exemple, si tout se passe pour le mieux dans son aventure, mettez-le dans la Toy Box et le voici qui se comporte étrangement, à refuser de s’accrocher aux parois, à se retrouver bloqué quand il grimpe une paroi, à refuser de progresser lors de jonction de murs…

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Nous regrettions une gestion brouillonne de la caméra dans l’opus précédent, ce défaut n’a pas été rectifié dans celui-ci. Les combats en deviennent très confus même en espace ouvert avec une caméra qui se replace alors que nous avançons sur notre cible et que nous la perdons ainsi de vue. Comme dans le précédent jeu, nous passons encore beaucoup de temps à replacer manuellement la caméra pour bien cerner l’action. Si dans Disney Infinity cela relevait du simple désagrément, là, cela devient une véritable gêne en raison du niveau de difficulté déjà évoqué. En effet, quasiment tous nos adversaires attaquent à distance et il est trop souvent impossible de voir venir leurs attaques. Le combat contre le premier boss en devient horripilant.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
S’inspirant encore un peu plus de Skylanders, une fois notre héros vaincu, il devient inutilisable pendant un certain temps, sauf à reprendre d’un précédent point de sauvegarde. Le problème vient alors du système de progression de nos héros. Comme précisé précédemment, ils évoluent avec les missions et nous plaçons alors des points dans le diagramme des compétences. À moins de se focaliser sur un seul personnage, le manque de possibilité de faire progresser nos héros en dehors des missions fait que nous nous retrouvons avec des personnages de force moyenne, incapables de tenir bien longtemps face aux adversaires les plus puissants, notamment les boss qui « one shot » sans pitié. Il faut donc « farmer » l’expérience, mais le jeu n’en donne pas la possibilité.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Bien évidemment, en dehors de l’aventure principale, nos héros peuvent évoluer dans les mini- aventures annexes, mais ces dernières ne sont pas palpitantes et manquent d’intérêt. « Assaut sur Asgard », le tower defense s’en sort tout de même mieux qu’« Echappe-toi de Kyln » qui manque d’action malgré une bonne idée avec un compagnon à faire évoluer en récupérant des objets dans les niveaux explorés. Mais le plus gros souci de l’aventure Avengers est son manque de renouvellement. Les 38 missions proposées sont toutes identiques, sans imagination, et se limitent à éliminer les géants des glaces de Loki, protéger des civils et protéger des objets ; ces deux derniers styles de missions étant en temps limité, voire trop limité. Les petits, ce jeu n’est pas pour vous, retournez sur Disney Infinity 1.0, bien plus inspiré et original pour le coup, avec un véritable potentiel d’émerveillement inexistant ici.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Quelques défis à accomplir seul ou à deux, comme détruire des cibles de combat, participer à des courses de moto ou de haute voltige avec un véhicule ou un personnage volant, et certains, spécifiques à un personnage précis, sont à débloquer dans la ville. Au final, nous sommes déçus par cette aventure Avengers qui promettait énormément, et qui se révèle insipide, souvent ennuyeuse, et qui souffre d’un mauvais calibrage entre la difficulté et le manque de possibilités pour faire évoluer nos personnages. Il reste cependant deux autres aventures (Spider-Man et Les Gardiens de la Galaxie) que nous aborderons indépendamment de cette critique.

La création au cœur de toutRetour au sommaire
Encore une fois, si l’aventure de base proposée par cet opus est décevante, Disney Infinity 2.0 ne se résume pas à celle-ci. Le cœur du jeu reste la Toy Box, cet espace de libres créations, à-même de procurer une durée de vie illimitée au jeu.

Toy Box, Collections, Hall des Héros, INterieur et ...


Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Pour le coup, Disney à fait quelques efforts et progrès dans l’accessibilité de la Toy Box sans toutefois réparer quelques défauts flagrants du précédent opus. Tout d’abord, le menu de présentation a fortement gagné en clarté et en lisibilité. Tout est bien organisé en différentes sections et sous-sections thématiques claires et précises ; trouver ce que l’on cherche est bien plus aisé. La scène introductive à Disney Infinity 2.0 fait ainsi partie du menu et n’est plus imposée au démarrage. Toujours aussi sympathique, elle représente à elle seule toute la magie du premier opus absente de ici.

Disney a travaillé sur ses Toy Box et désormais, en plus de la Toy Box vierge de base, plusieurs d’entre elles sont accessibles immédiatement avec génération procédurale aléatoire. Terminées les longues heures à poser laborieusement ses blocs pour élaborer son terrain de jeu, tout se fait automatiquement. Quelques secondes suffisent pour avoir un beau circuit de courses, un monde de corniches, une maison dans les arbres, un début de ville... Libre à chacun de faire ce qu’il veut après en utilisant les menus de création.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity s’inspirait de Skylanders et de LEGO, cette version 2.0 va aussi puiser son inspiration du côté des Sims avec une nouveauté remarquable et appréciable, qui bénéficie également de la génération automatique éventuelle : « Mon INterieur ». Il s’agit là d’élaborer sa maison, voire sa base ultra secrète, ou son Quartier Général de super héros en les construisant du sol au plafond pièce par pièce, mobilier par mobilier, décoration par décoration. Les divers éléments se débloquent dans les aventures ou en accomplissant les missions de la Toy Box servant de didacticiel.

Ce dernier est une étape indispensable pour bien assimiler les concepts de base de la Toy Box et propose d’accomplir diverses missions avec l’aide de quelques instructeurs. C’est l’occasion de gagner ses premiers niveaux d’expérience facilement. Mais curieusement, il manque quelque chose d’indispensable à cette Toy Box. Il n’est proposé nulle part de nous enseigner le fonctionnement des « Créativitoys », ces objets complexes et programmables qui sont à la base de la création de jeux interactifs. L’opus précédent s’attardait longuement dessus ; celui-ci non. C’est parfaitement incompréhensible.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Un aspect plus sympathique : le Coffre à jouets de l’épisode précédent, avec sélection aléatoire des objets présents, cède sa place au Magasin de jouets. Celui-ci se base sur le même système d’arborescence que le Diagramme de compétences des héros pour acheter les jouets désirés. Au fur et à mesure de notre progression dans les aventures et dans les tutoriaux, un certain nombre de jouets se débloque automatiquement, mais tous les autres sont à acheter avec les étincelles évoquées précédemment. L’utilité de cumuler un maximum de celles-ci vient surtout du fait qu’il faut acheter tous les objets qui étaient accessibles dans l’opus précédent. Ces derniers ne sont pas disponibles d’office, ni ne le deviennent après avoir fait reconnaître nos précédentes figurines.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Enfin, en ce qui concerne l’élaboration du contenu de sa Toy Box, la maniabilité n’a pas été grandement modifiée même si nous voyons apparaître la présence de filtres pour accéder plus rapidement aux objets recherchés. Les manipulations restent très similaires, voire carrément identiques à la version précédente, et demeurent encore un peu laborieuses par moment. Les habitués seront en terrain connu et continueront de construire de belles choses, mais n’iront pas forcément bien plus vite.

Au final, si une bonne partie de la Toy Box a su apprendre de ses erreurs et propose une bien meilleure accessibilité au joueur, sur ses aspects plus techniques, elle se montre frileuse dans ses évolutions et régresse sérieusement au niveau de l’apprentissage.

Verdict mitigé donc pour ce Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes qui bat le chaud et le froid par rapport à l’opus précédent, beaucoup plus convaincant. Les figurines sont un indéniable atout pour qui apprécie les univers Disney et/ou Marvel, car la qualité est toujours bien présente. L’aventure et les deux mini-aventures proposées dans le pack de démarrage souffrent d’un manque d’intérêt flagrant, et ne distillent plus toute la magie que l’on pouvait ressentir avec le premier épisode. Les figurines Disney sont reléguées au second plan et ne disposent même pas d’une petite aventure spéciale. Leur intérêt est donc purement commercial. La Toy Box progresse de belle manière, mais reste encore obscure sur des points cruciaux pour qui n’a pas déjà pratiqué Disney Infinity. Il n’en demeure pas moins que les possibilités sont infinies, et que les deux autres aventures indépendantes semblent proposer un peu plus de fun.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes reste un bon jeu, mais il n’arrive pas à égaler le premier essai qui, malgré ses défauts de jeunesse, avait un charme certain, une véritable magie intérieure et une accessibilité appréciable pour les tout-petits, cœur de cible de Disney. Marvel vise les plus grands, il est certainement difficile alors de concilier la chèvre et le chou, mais Disney aurait mérité de rendre cet opus réellement accessible à tous en gérant bien mieux le niveau de difficulté.

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité