flechePublicité

Test Disgaea 3 : Absence Of Detention (Playstation Vita) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Avril 2012 , Playstation Vita

Les +

  • Durée de vie toujours aussi énorme
  • Les nouveautés en combat (combos, pouvoirs uniques des classes)
  • La vingtaine de personnages en DLC inclus
  • Les mécanismes repris de Disgaea 4
  • Les scénarios supplémentaires
  • Une référence du Tactical RPG

Les -

  • En anglais, alors que le jeu était en français sur PS3
  • Les sprites "oldies"
  • Pas assez d'ajouts si on a la version PS3
  • Pas de pirates à envoyer chez les autres ?
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.8

(38 votes)
Donner votre avis
Publiée le 19/04/2012 à 14:04, par Camille

Partager ce test

Test de Disgaea 3 Absence Of Detention : Un pas en avant, deux en arrière

Disponible depuis le 19 avril 2012 sur Playstation Vita, Disgaea 3 : Absence Of Detention est le portage de Disgaea 3 : Absence Of Justice, paru en février 2009 sur PS3.

S'imposant comme une référence du tactical RPG, la série des Disgaea est bien connue du fait de son ambiance loufoque, son humour déjanté, mais aussi pour l'incroyable durée de vie de chacun de ses opus. Disgaea 3 avait marqué les esprits, car il s'agissait d'un des premiers épisodes à avoir été traduit en français et qu'il comportait de nombreuses modifications concernant le gameplay. On remarquait la disparition de la fameuse relation maître-élève qui permettait d'apprendre des sorts à plusieurs personnages, l'apparition du monde des personnages, le « magichange » ou encore l'apprentissage de maléfices... Cependant, on pouvait pointer du doigt le fait que les sprites de nos héros n'avaient, en revanche, pas beaucoup évolué depuis les premiers jeux. Il a fallu attendre le très bon Disgaea 4 : A Promise Unforgotten pour enfin avoir un visuel plus agréable à regarder sur écran HD. En mêlant les éléments de l'un avec les nouveautés de l'autre, Nippon Ichi avait de quoi nous proposer un portage digne de ce nom ! Et pourtant...

Une version GOTY améliorée ?Retour au sommaire
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Le titre contient tous les personnages en DLC de Disgaea 3, soit plus d'une vingtaine. Quand on sait qu'un héros en DLC coûte environ 2 €, on peut apprécier le geste « généreux » de Nippon Ichi de tous les inclure dans cette version. À cela se rajoutent Fuka et Desco, les deux « sœurs » présentes dans Disgaea 4, mais aussi Rutile et Stella, créées pour l'occasion. Tout ce petit monde est donc à recruter pour notre plus grand bonheur même si, du coup, les possesseurs de la version PS3 qui ont déjà dépensé pour quelques DLC risquent d'y trouver peu d'intérêt. Quatre petits scénarios ont également été rajoutés et permettent de rallonger un peu plus la durée de vie, déjà immensurable, du titre.

Disgaea 3 : Absence Of Detention
Tirés directement de Disgaea 4, certains éléments vont tenter de marquer davantage les différences entre la version PS3 et Vita. Au niveau du gameplay, on retrouve la possibilité de faire des attaques spéciales lorsque notre équipe forme une tour, les sorts Tera (les plus puissants du jeu) ou encore le fait que les monstres puissent équiper non pas un mais deux maléfices. D'un point de vue plus esthétique, le jeu a également inclus des animations des personnages lors de certains dialogues, la possibilité de choisir les voix des unités créées, et l'intégration d'un compendium qui va référencer chaque donnée (sort, temps de jeux, objets...). Rien de transcendant donc, même si ces ajouts restent les bienvenus.

Bande-annonce #1 - Présentation du jeu


Nouveautés et déceptionsRetour au sommaire
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Jusque-là, Disgaea 3 : Absence Of Detention apparaît comme une bonne version GOTY, et elle aurait été quasi parfaite si le titre avait gardé sa traduction française ! Pourquoi obliger les joueurs à retourner sur une version anglaise, alors que Absence Of Justice était en français ? De plus, les personnages sont restés aussi pixelisés que sur les premiers Disgaea ! Certes, dans les options, on peut jouer sur les flous afin d'obtenir un effet légèrement plus lisse, mais on reste quand même bien loin des sprites de Disgaea 4, et ça, ça passe mal !

En ce qui concerne les nouveautés, Disgaea 3 : Absence Of Detention (re)tente une expérience avec le tactile (Disgaea : Hour Of Darkness proposait déjà de jouer sur l'écran tactile de la Nintendo DS). Le résultat demeure mitigé. En effet, le tactile n'apporte pas grand-chose puisqu'il se limite à la caméra (zoom, changement d'angle de vue). Deux autres nouveautés font également leurs apparitions : la première, assez succincte, permet de mettre n'importe quel personnage (dont les héros liés à l'intrigue et aux DLC) dans la « Detention Room » (pièce annexe pour stocker ses alliés sans les effacer). Cela reste donc un outil pratique pour alléger un peu la liste des unités que l'on peut utiliser en combat et se « débarrasser » de ceux qu'on ne joue pas.

Disgaea 3 : Absence Of Detention
Cependant, la seconde nouveauté - la plus intéressante dévoilée dans ce portage sur Vita d'ailleurs - est l'intégration d'attaques uniques, propres à chaque classe ! Auparavant, seuls les monstres et personnages uniques disposaient d'attaques spéciales rien qu'à eux ! Ici, les humanoïdes vont récupérer un pouvoir lié à leurs classes ; par exemple, le guerrier peut détruire une pièce d'équipement au hasard, le moine (version femme) se soigne et le mage homme vole des points de SP (énergie pour lancer des sorts) aux ennemis. On redécouvre donc avec plaisir les classes des Disgaea ainsi que les nouveaux pouvoirs dont leurs protagonistes disposent. De plus, en combat, des sortes de combos se forment parfois lorsque plusieurs personnages lancent des attaques sur un même ennemi. De cette manière, les combats prennent un rythme encore plus dynamique ! Un vrai bonheur !

Disgaea 3 : Absence Of Detention prend de gros risques en gardant des graphismes du niveau des tout premiers Disgaea. De plus, les détenteurs de la version PS3 n'ont vraiment pas assez d'arguments solides pour délaisser Absence Of Justice. Certes, on retrouve tous les DLC du 3, ainsi que quelques nouveaux scénarios, personnages et combos lors des combats ainsi que les capacités uniques des classes génériques ! Mais qui appréciera vraiment d'abandonner la version française pour une anglaise... ? Quel dommage, car si le titre était resté en français et avait eu les sprites de Disgaea 4, il aurait probablement pu faire craquer davantage de monde, voire même des possesseurs d'Absence Of Justice !



Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Disgaea 3 : Absence Of Detention
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : mwak
Très bon
Une référence qui vous accompagne Pour peu que vous parliez ou lisiez l'anglais a minima, il est impossible de passer à coté de cette référence. Les graphismes sont certes un peu oldies. Mais il faut être franc, on ne joue pas à un T-RPG pour qu'il nous en mette plein les yeux. Ici c'est du fun, du challenge et de très nombreuses heures de jeu qui vous accompagneront partout. Comparé à la version PS3 suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Disgaea 3 Absence of Detention J'ai super SUPER (FRANCKY one piece) Adoré ce jeu ! C'était trop BON, de plus les personnages sont extèment bien modélisés. Trop KAWAI
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Disgaea 3 : Absence Of Detention

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

F1 2014

F1 2014

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3
flechePublicité
flechePublicité