flechePublicité

Test Disaster : Day of Crisis (Nintendo Wii) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 24 Octobre 2008 , Nintendo Wii

Les +

  • Large utilisation de la Wiimote
  • Un rythme éffrenné
  • Dernier tiers de l'aventure mieux maîtrisé
  • Dimension survie intéressante ...

Les -

  • ... mais sous-exploitée
  • Séquences de rail shooter ratées
  • Level-design beaucoup trop convenu
  • Utilisation inégale du contrôleur
  • Techniquement décevant
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
9.3

(16 votes)
Publiée le 30/10/2008 à 19:10, par Virgile

Disaster : Day Of Crisis , la Wii sur la bonne voie ?

Disaster : Day of Crisis
A force d'essuyer les protestations de ses anciens fidèles, Nintendo aura finalement fini par bouger. Sans toucher le moins du monde à son positionnement, Big N a tout de même donné quelques signes d'encouragement avec l'annonce de titres plus solides (The Conduit, Punch-Out, Sin & Punishment 2 ou encore les mystérieux Dynamic Zan et Cosmic Walker). Disaster : Day Of Crisis fait partie de cette fournée de titres à destination des joueurs promis par le constructeur. Bien qu'annoncé plus tôt que les jeux sus cités, son orientation action et la renommée du studio dont il est la création (Monolith, à qui l'on doit notamment un certain Baten Kaitos) en font un titre tout aussi attendu par une audience hardcore au bord de l'anémie.

Crisis Core-Gamers ?


Après avoir perdu son meilleur ami et collègue, Steve Hewitt, lors d'une éruption volcanique, Ray Bryce, ancien marine devenu secouriste, perd toute confiance en ses compétences et termine gratte-papier dans un bureau de la Cellule de gestion et de résolution des crises. Mais les choses ne pouvaient en rester là et l'enlèvement du professeur Davies et, surtout, de Lisa, petite soeur de Steve et assistante du professeur, par une ancienne unité des forces spéciales, le SURGE, devenu un dangereux groupe terroriste le remet en piste. Alors que Ray se lance à leurs trousses, Blue Ridge City est ravagée par un terrible tremblement de terre ...

VidéoTest de Disaster : Day Of Crisis

Disaster : Day of Crisis : VidéoTest de Disaster : Day Of Crisis


Voilà pour le pitch de Disaster : Day Of Crisis qui, disons-le tout de suite, ne saurait convaincre grâce à son scénario d'une originalité bouleversante. Puisant allègrement son inspiration dans certains films catastrophes hollywoodiens et autres productions musclées (Rock, Die Hard, etc.), le titre de Monolith se pare de tous les atours d'un bon gros film pop-corn. Résultat, les premières minutes de jeu en compagnie de Ray sont plutôt agaçantes, la faute à une accumulation de stéréotypes poussiéreux. Difficile dans un premier temps de s'attacher à ce personnage en t-shirt moulant arborant un tatouage tribal de mauvais goût. Heureusement, passée la première moitié de l'aventure, Ray se découvre (au sens littéral) et gagne peu à peu en épaisseur. Le SURGE met à jour ses motivations et la manichéisme des premières heures commence à se fêler pour laisser apparaître une intrigue et des personnages moins convenus qu'il n'y paraissait.

Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis

L'ambiance apocalyptique du jeu promettait beaucoup, hélas ...


Disaster : Day Of Crisis nous embarque donc dans un scénario catastrophe qui pourra rappeler la série des Zettai Zetsumei Toshi (en France SOS Final Escape et Raw Danger). Le titre de Monolith partage en effet avec la série d'Irem Software son ambiance de fin du monde. De même, la principale menace est ici représentée par les soubresauts de Dame Nature et les conditions climatiques extrêmes auxquelles doit faire face notre héros (eau glacée, tempêtes de flammes, pluie de cendres, etc.). Concrètement, ce danger impact la résistance du personnage. La jauge de vitalité est en effet doublée d'une barre de résistance constamment grignotée par les conditions extérieures. Une barre qu'il faudra donc surveiller en permanence sous peine de voir les ressources vitales de Ray se réduire à vue d'oeil. Évidemment différents types d'items permettront de redonner un coup de fouet au gaillard, mais attention à ne pas en abuser car il n'est pas toujours évident d'en dénicher. Cet aspect survie est donc plutôt intéressant et insiste sur la permanence du danger environnant. Mieux encore, lorsque la fumée dégagée par les incendies embrasant la ville se densifie Ray devra désengorger ses poumons en prenant de grandes inspirations d'air pur. Il peut également éviter de s'intoxiquer en traversant les zones enfumées au pas de course au prix d'un effort qui pourra en contrepartie l'immobiliser quelques secondes. Car si ses poumons viennent à saturer c'est la mort assurée.

Disaster : Day Of Crisis, une simulation boursière ?


Disaster : Day of Crisis
Cette dimension survie avait donc toutes les chances de séduire les core gamers. Malheureusement, le titre de Monolith n'exploite pas suffisamment cette idée et l'abandonne au stade d'ébauche pour privilégier l'action. Le jeu fait en effet la part belle aux fusillades face aux membres du SURGE. Des séquences de rail shooter qui rappellent d'ailleurs les pires moments de Resident Evil : Umbrella Chronicles. Molles et sans surprises ces phases de gunfight souffrent d'un statisme tue l'amour. Le comportement binaire des ennemis se résume à se jeter au devant de la mort ou à se planter à un endroit en attendant de prendre trois bastos dans le cigare. Et ce n'est malheureusement pas le système d'amélioration des armes qui apporte un quelconque intérêt à ces séquences si ce n'est de les écourter. Et ne parlons pas de la visée à la Wiimote totalement inadaptée au rail shooter se résumant à ballader la réticule sur l'écran comme un pointeur de souris puis à cliquer ... tirer, pardon. Dommage que les deux tiers du jeu soient envahis par ces séquences de tir, le jeu en souffre énormément. Et s'il n'y avait que ça ...

Vidéo #3 - Conduite et gunfight

Disaster : Day of Crisis : Vidéo #3 - Conduite et gunfight


Disaster : Day of Crisis
Car Disaster : Day Of Crisis tente de proposer une expérience de jeu multiple en reprenant à son compte bon nombre d'utilisations de la Wiimote déjà vues par ailleurs. On pense ainsi aux phases de conduites qui nécessitent de tenir le contrôleur à la manière d'un volant, ou encore aux ouvertures de portes en passant par les scènes de course façon Mario & Sonic Aux Jeux Olympiques ou le sauvetage de survivants nécessitant quelques gestes qui sauvent. Malheureusement, qui dit variété ne dit pas nécessairement qualité. Disaster est certes une aventure rythmée mais aussi dispersée. Le titre manque ainsi de cohérence la faute à un découpage abrupt de ses différentes composantes. Plutôt que de surprendre le joueur en le projetant dans le feu de l'action, le titre préfère marquer des pauses et ressasser des tutoriels de commande à chaque changement de gameplay. Ce qui peut encore se comprendre durant les premières minutes de jeu l'est beaucoup moins lorsque l'on s'achemine vers la fin de l'aventure. Sans compter sur une exploitation très inégale des possibilités du contrôleur. Si les scènes de conduite sont plutôt agréables au même titre que la réanimation de victimes par massage cardiaque ou encore la coopération avec d'autres personnages pour soulever des éléments de décor, on ne peut pas en dire autant des scènes de fuite ou bien de la destruction d'objets à mains nues consistant à secouer bêtement Nunchuk et/ou Wiimote.

Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis

Le sauvetage des survivants aurait pu être un peu plus palpitant ...


Monolith aurait également pu faire l'effort de rendre l'aide aux victimes un peu plus palpitante. Car, en bon secouriste qu'il fut, Ray peut porter secours aux survivants mal en points. Seulement son aide se résume bien souvent à nettoyer des plaies au canon à eau (!!!) et poser quelques bandages à la va vite. Dommage, trois fois dommage, car aucune tension ne vient animer ces moments malgré la santé déclinante des victimes menaçant de s'éteindre. Il eût été pourtant si simple de s'inspirer du sympathique Trauma Center : Second Opinion sorti il y a de nombreux mois de cela sur ce même support. Le manque d'intérêt de ces séquences les cantonne donc à de simples occasions de récolter quelques points de compétence là où elles auraient pu renforcer l'implication du joueur dans la résolution de la crise. Autre symptôme du flagrant manque d'ambition de cette production, la pauvreté du level-design qui ne profite absolument pas des innombrables possibilités offertes par le cataclysme. Aussi désastreuse soit sa réalisation, Raw Danger avait, par exemple, le mérite de savamment exploiter la métamorphose de GeoCity. Disaster se contente pour sa part de chemins tous tracés, mises à part de rares occasions où la ville prend enfin des airs de terrain de jeu. On notera tout de même un regain d'inspiration durant le dernier tiers du jeu (à l'extérieur de la ville).

Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis

La Wiimote est exploitée à fond, mais pas toujours efficacement


Reste enfin à aborder le sujet qui fâche, comme souvent sur Nintendo Wii, à savoir la réalisation du titre. On a pu lire ici ou là que Disaster : Day Of Crisis est un jeu beau relativement aux capacités du support qui l'accueil. Nous pensons au contraire que Monolith vient encore ajouter de l'eau au moulin des détracteurs de la console. Non, Disaster n'est pas beau. Au mieux s'agit-il d'un jeu quelconque, au pire d'une énième croûte pour la console de Nintendo. Si ce ne sont quelques jolis environnements parcourus dans les derniers instants de l'aventure, le titre de Monolith fait très souvent peine à voir. Comment accepter des textures aussi fades, un effet de flou omniprésent, un scintillement pénible ou encore d'inexplicables ralentissements quand la console est capable de nous offrir un titre aussi abouti que Super Mario Galaxy ? Il faut vraiment mettre ses exigences en sourdine pour trouver Disaster attrayant. Terne et sans cachet, Disaster : Day Of Crisis ne scuscite malheureusement aucun plaisir esthétique chez le joueur. L'ambiance sonore n'a pas non plus connu l'attention qu'elle méritait puisque musique et bruitages passent complètement inaperçus. Mention speciale aux coups de feu péniblement crachés par le «haut-parleur» de la Wiimote ...

Conclusion


Ce premier pas de Nintendo vers la réconciliation avec son public traditionnel est clairement un échec. Sans être totalement désagréable, Disaster : Day Of Crisis manque d'ambition et n'exploite pas suffisamment ou inefficacement les quelques bonnes idées sur lesquelles il repose. Son gameplay éparpillé par soucis de diversité manque de cohérence et l'on a parfois l'impression d'une compilation de mini-jeux tout juste liés par un fil conducteur. De plus, Monolith loupe le coche en laissant la dimension survie complètement inachevée et en oubliant de profiter des possibilités offertes par les métamorphoses subies par Blue Ridge City. Sans parler d'une réalisation décevante ... comme d'habitude diront les plus amers. Cela étant dit, Disaster demeure un jeu d'action correct pas ennuyeux sans être franchement passionnant. Une aventure que l'on boucle sans sourciller, malgré une petite montée en puissance dans le dernier tiers du jeu. A s'offrir si la famine sévissant sur Wii vous donne des crampes d'estomac.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Disaster : Day Of Crisis sur Nintendo Wii

Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Disaster : Day of Crisis
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Bon jeu ! Joueur occasionnel, sans des heures à perdre sur les bons mais trop trop long rpg et autres, Disaster présente un game play bien étudié mélangeant aventure, shoot et autres, avec un bon rythme ! Le plus bof, ben les textures bien évidement, on est sur wii, hein...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
je conseille je ne comprends pas la note rédaction car moi j'ai adore! je le mets dans le même sac que les prince of persia c'est dire (un ton en dessous quand même! si vous connaissez des jeux dans le même style je suis preneur!
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Disaster : Day of Crisis

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ontext={viewer:{id:o}} )&&(o='-'+o):(o='');(function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));