flechePublicité

Test Diablo 3 : Ultimate Evil Edition (PS4, PS3, Xbox 360, Xbox One) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Août 2014 , PS4 , PS3 , Xbox 360 , Xbox One

Les +

  • Jouabilité impeccable au pad...
  • Le Butin 2.0...
  • Multijoueur local
  • Diverses évolutions pertinentes
  • L'Acte 5, le Croisé, la Mystique
  • Le côté plus sombre
  • Meilleure résolution graphique PS4 et Xbox One
  • Bestiaire renouvelé et boss convaincant

Les -

  • ...Mais encore des imprécisions
  • ...Qui reste encore un peu bancal
  • Interface d'inventaire lourde
  • Le menu radial
La note de jeuxvideo.fr
9.0
tres bon
La note des internautes
8.2

(95 votes)
Publiée le 12/08/2014 à 09:08, par Jean-Marc

Test de Diablo 3 Ultimate Evil Edition, le champion de maux croisés sur consoles

Avec Diablo 3 Ultimate Edition, Blizzard apporte la première extension Reaper Of Souls sur consoles Xbox One et PlayStation 4.

Depuis sa sortie en mai 2012, le très attendu Diablo 3 aura fait couler beaucoup d’encre, de sang et de larmes pour de nombreuses raisons moult fois évoquées, et sur lesquelles nous ne reviendrons donc pas. À l’écoute des joueurs, les équipes de Blizzard ont grandement fait évoluer le jeu de base tout au long de ces deux années. Il aura quand même fallu attendre une version console bien moins frustrante et la mise à jour 2.0 de la version PC pour retrouver cet esprit Diablo 2.5 que de nombreux joueurs n’espéraient plus. La première extension intitulée Reaper Of Souls est arrivée et Blizzard n’a pas fait les choses à moitié pour nous faire atteindre le niveau 70.

Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Diablo 3 Ultimate Evil Edition
: Si Diablo 3 Ultimate Evil Edition est l’adaptation de l’extension Reaper Of Souls de la version PC, il se base sur les versions Xbox 360 et Playstation 3 de Diablo 3. Nous y retrouvons donc les mêmes aspects et je vous convie à lire notre test afin de nous concentrer sur les apports de cette version démoniaque ultime. Et comme il s’agit du contenu de Reaper Of Souls, je vous laisse également le soin de lire le test de la version PC en dehors de cet encadré.

La première chose que l’on constate est l’augmentation de la résolution du jeu qui, avec son 1080p, nous offre désormais un rendu en tout point similaire à celui de la version PC. Sur Xbox One, un patch sera disponible dès la sortie du jeu pour permettre d’atteindre cette résolution. Tout le monde est donc content. Les versions PS3 et Xbox 360 demeurent quant à elles dans une résolution moindre.

Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Après avoir éradiqué quelques monstres, et détruit du mobilier en tout genre, on constate que, tout comme dans la version précédente, quelques petites nouveautés qui ne sont pas encore présentes dans la version PC ont été introduites. C’est la preuve que deux équipes distinctes travaillent sur les versions du jeu et qu’elles apportent leurs propres idées tout en collaborant. Ainsi, de nouveaux bonus font leur apparition en fonction de certaines interactions avec l’environnement et des petits détails sympathiques sont présents. Citons notamment le « mode Apprenti » qui renforce les héros de niveau inférieur quand ils se trouvent dans des groupes de niveau plus élevé, ou les « monstres némésis » qui surgissent après qu'ils aient vaincu l’un de nos amis et qui, inversement, partent les attaquer quand nous nous sommes fait éliminer ; ou encore, l’apparition d’une boîte aux lettres à la Nouvelle Tristram pour s’échanger des objets entre joueurs amis.

Le nombre de monstres tués affiche un compteur à l’écran, et une mèche qui se consume représente le temps restant pour en éliminer un autre avant de mettre fin à la série. La récompense est un bonus d’expérience basé sur un coefficient multiplicateur (1,5x, 2x, etc.) et non plus un simple gain d'expérience fixe. Plus on détruit d’objets et plus on bénéficie pendant un certain temps (30 secondes, une minute, etc.) d’un accroissement de sa vitesse de déplacement. Enfin, le fait de tuer des monstres en exploitant les décors accorde un bonus de régénération de ressources. Autre petite nouveauté inspirée par les Primes du mode aventure : même durant le scénario principal, une petite flèche jaune finit par apparaître pour indiquer la direction de notre objectif. Dans le même ordre d’idée, à l’intérieur d’une Faille Nephalem, le pourcentage de progression est affiché sur la barre. Des petites choses agréables qu’il serait bon de voir arriver un jour sur PC aussi.

Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Mais il n’y a pas que des choses qui font plaisir. Le butin 2.0 mis en place sur PC se révèle pour le moins bancal et l’on ne compte plus les fois où notre valeureux Croisée s’est vu proposer des objets augmentant son Intelligence ou sa Dextérité — alors que le gaillard a besoin de Force —, sans que rien ne vienne rectifier le tir pendant des dizaines de niveaux. Les compétences de nos héros ont été en partie remaniées lors de cette extension et leurs descriptions manquent clairement d’informations. Enfin, le ciblage n’est pas ce qu’il y a de plus efficace et l’on ne compte plus les fois où un bond nous a envoyés à l’autre bout de la mêlée plutôt qu’en son cœur, ou qu’un sort n’a pas frappé là où nous le souhaitions. Pour autant, la jouabilité est toujours très efficace et nerveuse, ces quelques errements ne ruinant pas les combats.

Parmi les petits cadeaux inédits, en liant son compte Xbox Live ou PSN à Battle.net, une « Chevalière du Blizzard » attend les nouveaux aventuriers. Elle accorde des bonus de dégâts, de vitalité, de vie par coup et un pourcentage de gel par coup pour s’adapter à toutes les classes et booster correctement un personnage fraîchement créé. Les joueurs sur PS4 ayant pré-commandé l’édition numérique se voient récompensés d’une Faille Nephalem inspirée par The Last Of Us, ainsi que par un set de « transmogrification » basé sur Shadow Of The Colossus. Et pour les autres précommandes, les « Epauliers infernaux » seront accessibles via l’utilisation d’un code.

Notons que Blizzard a eu l’excellente initiative de permettre le transfert de ses sauvegardes Xbox 360 et PS3 vers Xbox One et PS4 quelles que soient les consoles d’origine et de destination. Quant aux 60 Go nécessaires pour télécharger le jeu sur PS4, Blizzard nous a confirmé qu'il s'agissait d'une erreur et que cette dernière allait être corrigée, au plus tard le lendemain de la sortie (le 20 août donc).

Diablo 3 Ultimate Evil Edition est en tout état de cause la version de Diablo 3 qu’il faut posséder pour peu que l’on soit accro au hack’n Slash de Blizzard sur consoles. En dehors de quelques menues erreurs ou imprécisions, elle est encore plus proche de l’expérience vécue sur PC que ne l’était Diablo 3 sur consoles Xbox 360 et PS3, tout en continuant de se démarquer par quelques ajouts de-ci de-là plutôt bienvenus et sympathiques.

Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Diablo 3 : Ultimate Evil Edition

Primes de l'Acte 5 en Ouestmarche


gif : petite Flèche orange
Vidéo Enchantement et transmogrification chez Myriam la Mystique
gif : petite Flèche orange
Vidéo Faille Nephalem et achats chez Kadala


Blizzard n’est pas resté les bras croisésRetour au sommaire
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Un peu moins d’un mois avant sa sortie, Blizzard a bien préparé le terrain. C’est ainsi que l’infâme Hôtel des ventes a fermé ses portes et que la mise à jour 2.0, évoquée en préambule, a apporté son imposant lot de modifications, rendant le plaisir de jeu bien plus important. Dans notre dossier consacré aux dix raisons de revenir jouer à Diablo 3, nous nous sommes penchés sur les aspects essentiels des changements bienfaiteurs opérés par Blizzard. Consacrons-nous donc désormais au contenu proposé par Reaper Of Souls.

Le grand cornu furieux aux mamelles proéminentes a rendu l’âme à la fin de Diablo 3. Les Horadrims menés par Tyrael s’apprêtent à cacher la Pierre d’âme noire. Seulement, cette dernière est récupérée par Malthael, autrefois Archange de la Sagesse et aujourd’hui Ange de la Mort, au cours d’un bref combat qui laisse Tyrael bien mal en point. Ce dernier annonce toutefois à Malthael que la Nephalem va l’arrêter. C’est ainsi que débute le cinquième acte du jeu.

Pour ce nouvel acte, Blizzard a tenu compte des remarques des joueurs sur l’ambiance qui se dégageait de Diablo 3, et c’est une atmosphère bien plus sombre qui nous est proposée. Ouestmarche est ravagée par les Faucheurs de Malthael, et les rues sombres - aux bâtiments gothiques et aux intérieurs baroques - sont jonchées de cadavres. Des volutes de brouillard parcourent un gigantesque cimetière et les marais du sang recèlent de nombreux dangers bien dissimulés. Nous traversons des temples souterrains en ruine et les champs de bataille de l’éternité, avant d’arriver à la forteresse de Pandemonium.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Le tout est visuellement un régal pour la rétine avec un trait plus fin et une profusion de détails bien plus importante que pour tous les actes précédents. La conception des niveaux du jeu a également été travaillée pour des lieux bien plus labyrinthiques proposant de nombreux niveaux de dénivelés, de même qu’une alternance extérieure/intérieure sans chargement. Les vastes zones ouvertes n’ont pas non plus été oubliées. Bien entendu, les événements aléatoires sont nombreux et bien présents.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
C’est aussi au niveau de la narration et de l’implication du joueur que les efforts ont porté. Ainsi, l’Enclave des survivants — le point central de ralliement entre chaque objectif – nous fait rencontrer de nouveaux personnages secondaires et annexes qui ont bien plus de choses à dire que ceux des autres actes. Nos compagnons et Shen le Cupide voient quant à eux l’aboutissement de leur quête à laquelle nous participons pleinement. Enfin, Ouestmarche, en plus de l’attaque des Faucheurs, est soumise à la rébellion du petit peuple contre la bourgeoisie et la noblesse. Tout cela nous offre un univers bien plus vivant et moins impersonnel qu’avant.

Exploration de l'Acte 5



Le Croisé ne mâche pas ses mauxRetour au sommaire
Pour accompagner ce nouvel acte, une nouvelle classe fait son arrivée : le Croisé. Véritable personnage polyvalent, il se révèle particulièrement plaisant à jouer. Le Croisé peut tout faire et son histoire se révèle tout au long de l’aventure via de nouveaux écrits à dénicher, ainsi qu’à divers moments de notre périple en Sanctuaire. Capable de manier toutes sortes d’armes, le fléau – qui fait son apparition avec l’extension – reste sa favorite. Doté d’un bouclier, ainsi que de nombreuses capacités qui y sont associées, il est un véritable tank indéboulonnable capable de bloquer les attaques et sorts des démons les plus furieux.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Et autant dire que Blizzard n’a pas lésiné sur le bestiaire à dégommer qui se renouvelle en grande partie. Malgré la présence recyclée des zombies et autres squelettes, les nouveaux démons ont quelques surprises amusantes et parfois bien sournoises à nous faire découvrir. Entre le poison, les sorts de ralentissement, les démons à la carapace plus que résistante qui s’enfouissent dans le sol pour mieux ressurgir à nouveau protégé, j’en passe et des meilleures, il y a véritablement là de quoi satisfaire n’importe quelle classe de personnage pour trouver les bonnes stratégies. Les rencontres avec les boss sont mémorables, bien orchestrées et redoutables, l’étendue de leurs capacités dévastatrices se renouvelant régulièrement.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
La panoplie des capacités du Croisé en fait un adversaire redoutable face aux hordes démoniaques et un allié de choix pour les parties multijoueurs. Le gaillard dispose en effet de sorts d’attaque à moyenne et longue portée lui permettant d’asséner les premiers coups largement avant le contact physique. Avec ses « Lois » aux larges zones d’effet, il améliore les caractéristiques de tout le groupe. La variété des builds envisageables est vaste puisque ce personnage peut se focaliser sur la défense et l’encaissement des coups, ou bien se montrer particulièrement offensif en abusant des attaques dévastatrices, voire présenter un réel équilibre entre les deux. En adoptant le passif adéquat, il lui est même possible de s’équiper d’une arme à deux mains et d’un bouclier. Prenant le meilleur des autres classes, à l’exception du féticheur, ce personnage croisé porte et fenêtre est un véritable bourrin plein de finesse.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Autre personnage, non jouable cette fois, à venir renforcer les troupes, Myriam la Mystique rejoint Haedrig le Forgeron et Shen le Joaillier. Moyennant finances et matériaux, les services que propose cette gitane sont la « transmogrification » et l'enchantement. Le premier est purement d’ordre esthétique puisqu’il consiste à modifier l’apparence d’une pièce d’équipement par une autre. Le second est bien plus utile, car il permet de remplacer une caractéristique d’équipement par une autre plus utile, ou tenter d’améliorer celle déjà existante – le hasard ayant cependant force de loi –.

Un Nephalem sans failleRetour au sommaire
Une fois l’Acte 5 bouclé, Blizzard nous propose l’un des contenus de fin de jeu les plus aboutis qui soient pour la série. Oubliez la rustine de la puissance des monstres et accueillez les Primes et les Failles Nephalem, présentes dans le « Mode Aventure » qui se débloque après la défaite de Malthael. Les développeurs nous offrent sur un plateau le meilleur moyen de faire grimper ses Parangons et d’acquérir des équipements toujours plus performants.

Les Primes sont des objectifs variés à accomplir dans diverses zones des cinq actes. Il va par exemple falloir éliminer un monstre nommé ainsi qu’une certaine quantité de ses sbires, ou bien atteindre tel ou tel donjon et vaincre tous les monstres du niveau 2, ou encore accomplir telle quête à tel endroit. Au nombre de cinq pour chaque acte, elles permettent, une fois toutes accomplies, de récupérer la récompense ultime auprès de Tyrael. Il s’agit d’une cache horadrique qui une fois ouverte, explose en une multitude d’objets, de gemmes, de matériaux et d’or. C’est aussi l’occasion d’accumuler des fragments de failles.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Ces derniers donnent accès aux Failles Nephalem qui s’ouvrent en en dépensant cinq. Il s’agit là du mode le plus jouissif de ce contenu endgame. Nous nous retrouvons alors dans un donjon infini qui pioche aléatoirement dans tout le contenu du jeu (zones, atmosphères, créatures). Ainsi, nous pouvons très bien commencer dans les cachots de Léoric avec des adversaires issus de n'importe quels autres actes, dans une atmosphère grisâtre, puis en sortant de cette zone, débouler dans les rues de Ouestmarche remplies de gobelins aux trésors. Tout est envisageable et chaque nouvelle faille est une véritable surprise. Les packs d’adversaires sont inédits et plus résistants, de même que tous les élites rencontrés ou les nouveaux Sanctuaires appelés Pylones aux effets délirants comme ces éclairs qui surgissent de notre personnage et détruisent tout, un accroissement de la vitesse de déplacement phénoménal ou encore la disparition de la consommation de ressource pour lancer ses sorts. Au fur et à mesure que le massacre progresse, une jauge fait de même. Une fois pleine, le boss fait son apparition.

Tout cela nous permet d’engranger une nouvelle monnaie : les Cristaux de sang. Ces derniers sont à échanger auprès d’un nouveau marchand qui ne propose que des objets non identifiés. Un système de pari similaire à celui déjà présent dans Diablo 2, qui permet d’obtenir des objets allant du tout pourri au gros légendaire.

Mystique, Prime et Failles Nephalem



Blizzard a pris son temps pour corriger son premier jet, et Diablo 3 : Reaper Of Souls est enfin le Diablo que de nombreux joueurs attendaient. Tous les plus gros défauts ont été gommés. Les nombreuses améliorations, les divers ajouts et les multiples ajustements nous offrent un jeu riche, varié, à la rejouabilité infinie, dans lequel l’investissement à long terme du joueur est payant et gratifiant au lieu d’être pénible et frustrant. Le nouvel acte est l’un des meilleurs de l’ensemble, la narration, plus aboutie, et la nouvelle classe, une véritable réussite, bien plus subtile qu’il n’y parait au premier abord. Blizzard confirme sa maîtrise en la matière et entérine Diablo 3 comme la nouvelle référence du genre Hack’n Slash.

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Diablo 3 : Reaper Of Souls

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls
Diablo 3 : Reaper Of Souls

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Excellent Pour tous les fans de Diablo ou de Hack&Slash, c'est un incontournable. Excellent n'est pas parfait, on y retrouve le même gameplay que les épisodes précédents. Néanmoins, les personnages et leurs capacités sont tout simplement jouissifs. Aller, c'est parti, on va buter du démon!
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Déçu J'attendais tellement de ce jeu après le formidable Diablo II J'ai longtemps attendu cette version de Diablo III et un sentiment de lenteur, facilité, lassitude. Une ambiance qui n'égale pas celle du deuxième opus bref un jeu très très moyen
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité