flechePublicité

Test Deadpool (Xbox 360, PS3) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 28 Juin 2013 , Xbox 360 , PS3

Les +

  • Enfin un jeu Deadpool !
  • Soin apporté au héros
  • Quelques gags et idées marrants
  • Bonne sensation d'impact et localisation des dégâts
  • Plutôt cohérent avec le personnage
  • VO de qualité

Les -

  • La caméra !
  • Game design basique et décevant
  • Réalisation faiblarde
  • Maniabilité perfectible
  • Vite lassant et parfois frustrant
  • Le mélange humour gras / gore ne plaira pas à tous
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
7.9

(91 votes)
Publiée le 02/07/2013 à 17:07, par Damien

Vidéo-Test de Deadpool : attention, piscine mortelle !

High Moon Studios nous propose un jeu dédié à Deadpool pas dénué de bonnes idées mais bien trop limité au niveau de sa technique et de son gameplay pour convaincre.

Il y a des jeux comme ça qui pourraient être extrêmement fun et nous offrent des bandes-annonces plutôt avenantes mais qu'on redoute d'essayer de peur d'être déçu. C'est malheureusement le cas de ce premier jeu dédié à Deadpool, développé par High Moon Studios (auteur des derniers titres de la licence Transformers).

Unreal AngineRetour au sommaire
Deadpool
Dès les premières minutes, le titre montre en effet des faiblesses frappantes avec notamment un manque évident de finition (bugs de collision à gogo, petites saccades, menu des évolutions peu ergonomique...), un rendu visuel très limité malgré l'Unreal Engine (textures pauvres et affichées parfois tardivement, aliasing très perceptible, effets spéciaux assez basiques), un framerate faiblard et inconstant - bien que les zones soient souvent vides et restreintes - et une interaction très réduite avec les éléments de décors.

De même, si le héros est plutôt bien modélisé et animé, le reste des animations sont passables (décomposition des mouvements manquant d'étapes) et la synchro labiale parait régulièrement défaillante alors que les - excellents - doublages sont en VO. Mais c'est la maniabilité, clairement perfectible, qui demeure une des principales sources d'inconfort : la caméra est souvent aux fraises (notamment lors des téléportations), le lock s'avère inutilisable avec les armes blanches et souvent défaillant lors des gunfights contre plusieurs assaillants et la touche Rond/B fait maladroitement double emploi et occasionne parfois une action non désirée.

Et n'oublions pas aussi un game design globalement limité et terriblement commun rendant l'ensemble peu amusant / savoureux et vite lassant. En outre, les mécaniques de gameplay sont basiques et un peu brouillonnes (les développeurs nous proposant à un moment - assez avancé dans la partie -, comme par magie, de nous téléporter d'une plateforme à l'autre en pressant sur L2/LT alors que la téléportation est affiliée à Rond/B dans tout le jeu et que cela aurait été utile avant !). Le level design se révèle notamment sans grande imagination, les zones parcourues étant aussi peu inspirées (beaucoup de couloirs et de zones lambda) que déjà vues : égouts, jungle, prison, buildings... De plus, des éléments comme les munitions et bonus apparaissent posés çà et là sans grande logique et les développeurs vont même jusqu'à flécher certains chemins de peur que l'on ne sache plus où aller. Même constat pour les musiques, qui manquent sérieusement d'inspiration et d'implication.

Différentes phases de jeu en vidéo maison



Démembré mais déjantéRetour au sommaire
Pourtant, on ne pouvait que se réjouir de l'arrivée en jeu vidéo de ce personnage Marvel déjanté, sarcastique ainsi que brutal, et le titre dispose malgré tout de quelques éléments de caractère, en adéquation avec le héros, donc appréciables. Il y a d'abord son scénario atypique où le studio High Moon propose à Deadpool de lui faire son jeu vidéo et qui réalise parfois des petites retouches / allusions au développement réel du titre. Ensuite, citons l'humour omniprésent dans les dialogues ou situations (malheureusement, il faut souvent choisir entre lire les sous-titres français ou jouer, à moins d'être à l'aise avec la langue de Shakespeare) qui donnera également quelques gags souvent primaires voire gras / vulgaires / gore mais en phase avec l'univers.

Deadpool
Ce qui donne des situations cocasses (discussion dans les WC, contrôle inversé de Deadpool qui a la tête à l'envers, mise à jour du jeu en temps réel après rallonge de budget... sans oublier quelques passages "hors sujet" ou clins d’œil comme le mini-niveau 8-bit et celui qui a des airs de LittleBigPlanet). Des éléments appréciables, oui, mais trop fugaces / gratuits ou peu profonds pour nous enthousiasmer et faire oublier tous les défauts du jeu, le potentiel de ces phases étant à peine effleuré tels des débuts d'idée.

De plus, si l'on apprécie de pouvoir faire évoluer ses capacités ou armes (moyennant achats, souvent coûteux), de combiner lames et flingues, de disposer de quelques coups spéciaux ainsi que de petites phases de shoot, plateforme ou infiltration offrant un brin de variété, les possibilités d'action et d'évolution restent très limitées et on se retrouve à faire souvent la même chose... à l'image des tonnes d'ennemis identiques que l'on devra occire. Alors oui, le grand méchant est Mr. Sinistre, un spécialiste des clones, mais tout de même !

Deadpool
Certes, il s'agit d'un beat them all (les phases de pseudo-infiltration étant rares et anodines... sauf la dernière, tellement mal calibrée et potentiellement frustrante que le jeu nous la passe, sans nous demander notre avis, après quelques échecs), genre où la répétitivité est plus facilement pardonnée, mais le manque de variété dans les situations / approches reste dommageable et fait que l'on ne prend pas beaucoup de plaisir à parcourir cette épopée, ni totalement nulle (car elle se laisse jouer au demeurant) ni enthousiasmante pour un sou.

Wade is dead ?Retour au sommaire
Pas forcément très difficile au global, Deadpool dispose cela dit de quelques passages corsés où certains adversaires (boss, semi-boss ou hélicoptère par exemple) peuvent nous tuer en deux coups... ce qui ne rend pas pour autant les combats plus épiques ou savoureux, les combats de boss étant dans l'ensemble aussi plats que décevants. Du coup, l'approche est binaire : soit on arrive à avancer en tailladant en ligne droite (High Moon faisant fi des possibilités de couverture, d'accroupissement et de prise au corps à corps qui apparaissent pourtant parmi les bases des jeux d'action modernes) soit on évite temporairement l'affrontement en jouant au chat et à la souris avec les ennemis dans le niveau. Cela, afin d'attendre que la vie remonte toute seule ou pour récupérer des munitions.

Deadpool
Et croyez-nous, le jeu ne sort quasiment pas de ce schéma de toute la campagne, qui n'occupera pas plus de 8-9 heures de temps libre. Du coup, on ne se dit pas « chouette, voilà de la chair fraîche, je vais m'éclater et sans doute pouvoir changer d'approche » mais bien « arf, bon, encore les mêmes clones, allez on se motive ! », malgré la présence d'un système - bien connu dans le genre - qui valorise la variété des combos par des points. Signalons au passage que les bonus et à-côtés sont quasiment inexistants. Pas de costumes alternatifs ou de comics numérisés comme c'est généralement le cas : il faudra se contenter de courtes biographies des guest-stars visibles dans le jeu (Wolverine, Psylocke, Cable, Rogue...) et de la possibilité de battre des vagues successives d'ennemis dans des bouts de missions du solo dans le mode « Défis ».

Il n'y aura au final que la bonne sensation d'impact des coups portés - accompagnée d'une localisation satisfaisante des dégâts et d'une sacrée dose d'hémoglobine -, les gestes d'exécution / élimination d'adversaires bien sentis et défoulant ou encore quelques moments "WTF!" qui gratifient un brin l'avancée et sauvent de justesse le titre du purgatoire. Un résultat juste passable donc, pour un jeu qui aurait pu être vraiment fun avec un peu plus de soin et d'inspiration.

Vidéo-Test de Deadpool


Au final, Deadpool est un titre juste moyen malgré un côté déjanté et quelques idées culottées qui auraient pu offrir de bien belles choses. S'il se veut relativement défoulant et se laisse jouer pour le peu qu'on adhère à l'univers, il s'avère malheureusement handicapé par une réalisation lacunaire, une finition laissant à désirer, un gameplay archaïque / lassant et un level design peu inspiré qui l'empêchent d'enthousiasmer, voire tout simplement d'amuser sur la durée... Dommage.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
ce jeu est bon uniquement pour l'univer décalé de dead pool mais sinon le jeu en lui même est moyen si vous voulez acheter ce jeu pour vous faire faire une poilade acheter le mais sinon passer votre chemin
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : bilbeaux
Bon
bon jeu Je vous trouve très dur avec ce jeu, le studio n'a pas annoncé un concurrent a watch dogs ou last of us... C'est un jeu pour déliré, l'humour gore est lourd et c'est normal, c'est deadpool. On s'amuse bien en jouant et en admirant les "bêtise" du héros. Mais je suis d'accord avec vous pour la maniabilité et un système de couverture n'aurait pas était de trop
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
-01-23 10:23:10 -->