flechePublicité

Test Deadly Creatures (Nintendo Wii) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 13 Février 2009 , Nintendo Wii
Publiée le 23/02/2009 à 00:02, par NatasFH

Test de Deadly Creatures

Original en diable, Deadly Creatures nous propose d’incarner deux des créatures les plus craintes et les plus répugnantes de la création : une tarentule et un scorpion. Deux bestioles grouillantes aussi dangereuses que dégueulasses. De quoi faire frissonner la ménagère de plus de 50 ans mais qu’en est-il de nous, joueurs ? Nous qui en avons déjà tant vu en termes d’horreur et de surprises…

Frères ennemisRetour au sommaire
freres-ennemis
Première rencontre, premiers échanges houleux.
Si certains se demandent qui de l’hippopotame ou de l’éléphant est le plus fort, on ne se posera pas ici la même question entre nos deux « héros ». Ni entre aucune des autres espèces auxquelles on nous confronte pour éviter tout débat et mort accidentelle dans les forums. La nature a été corrigée par Rainbow Studios pour nous offrir un jeu quelque peu intéressant et stressant face à des lézards énormes et des crotales vicieux. Nous ne nous étonnerons donc pas non plus de voir ces deux fantastiques animaux incapables de cracher du venin ou de tisser la moindre toile dès le début de l’aventure. Il leur faudra pour cela venir à bouts d’ennemis bien précis pour ensuite s’en nourrir et assimiler leurs particularités. Nous sommes là face à des bêtes de compétitions capables d’assimiler l’ADN donc. Mais laissons cela de côté pour nous pencher sur le scénario. Qu’est-ce qui peut bien nous motiver à avancer dans la peau d’un animal engendrant la phobie ? Rien. On nous propulse sous les poils de l’araignée sans préambule avec seulement deux humains en toile (haha) de fond. Les deux énergumènes cherchent visiblement une tombe renfermant plus que des restes humains. La suite, vous la découvrirez de loin, bien installé dans le trou de poussière qui nous sert de niveau.

N/A
Le scorpion a la particularité de pouvoir creuser le sol en certains endroits ou de s'y terrer. Enfin... Plus tard dans le jeu, quand il saura utiliser ses pinces...
Car si l’aventure, seul et unique mode de jeu de Deadly Creatures, est découpée en une dizaine de chapitres, le level design ne nous offre que deux fois moins de terrain à parcourir. Et encore, je suis généreux. Dès le premier niveau, on se rend compte qu’il faudra revenir sur nos pas d’une façon ou d’une autre en tombant sur des passages infranchissables. Il nous faudra la compétence adéquate ou tout simplement se pointer plus tard parce que c’est comme ça. On regrette également que la grimpette soit si limitée. On aurait aimé être plus libre de nos mouvements mais sur un tel support les restrictions sont légions. On alterne à chaque chapitre entre le scorpion et l’araignée, le premier pourchassant la seconde, et l’on se retrouve à faire quasiment deux fois le même parcours avec l’un comme l’autre. Bien sûr deux chemins différents sont prévus pour chacun mais beaucoup trop de lieux se répètent et plombent le plaisir de la découverte. Un plaisir aussi éphémère que les insectes mis en scène pour d’autres raisons.

Samba de AmigoRetour au sommaire
samba-amigo
Voici le "combo" de touches qui vous sera le plus utile.
Car si l’on aurait pu pardonner ce recyclage des décors, on ne peut que montrer du doigt la laideur et la monotonie des environnements. Les textures (si l’on peut appeler cela ainsi) rivalisent de fadeurs et tendent toutes vers le même ton ocre pas franchement accueillant. De toute manière, la caméra ne laisse que peu le loisir d’admirer le décor. Notre petite bête, capable de grimper aux murs, enfin à certains murs, provoque parfois de véritables crises d’épilepsie au cadrage de la caméra. Qui n’a même pas l’intelligence de se replacer derrière l’animal d’elle-même. Il faudra lui en intimer l’ordre. Une commande simple s’effectuant d’une pression sur la flèche du bas du pavé directionnel. Mais c’est bien là l’une des commandes les plus maniables et les plus effectives du jeu.

N/A
Bien mis en scène, les finish du scorpion finissent d'enterrer une difficulté quasi inexistante. Sauf contre des boss ou des ennemis en surnombre, trop difficiles d'un seul coup.
Wii oblige, les capacités de détection de mouvement du Wiimote et du Nunchuk sont mises à contribution pour sprinter, attaquer de diverses façons ou viser et observer alentour le cas échéant. Dans les faits, on se retrouve à secouer ses contrôleurs comme des maracas en espérant que se déclenche le mouvement souhaité. Des maracas qui iront de haut en bas ou de gauche à droite, de concert ou chacun leur tour. Par exemple, le jeu souffrant d’un nombre incalculable de bugs de collision, l’action de manger un ennemi pendant un combat se révèle quasiment inutile. Il est très difficile de déclencher la dégustation et de la mener à bien avec la tarentule. Pour cela il faut mettre son adversaire sur le dos qu’il soit scorpion, araignée, scarabée ou encore rat et lézard. Puis se jeter sur lui à l’aide de la touche A et ensuite grignoter en agitant les contrôleurs. Même si l’araignée parvient à agripper sa victime, ce ne sont pas vos efforts frénétiques qui aideront à la bonne marche de votre entreprise. Et de multiples actions comme celles-ci se retrouvent abandonnées du fait de leur manque de réactivité. Du coup on avance bille en tête en récoltant des sauterelles et des larves (miam, jolie collection…) augmentant notre puissance d’attaque, notre maximum de vie et permettant de se guérir, tout en venant à bout de nos ennemis avec les mêmes enchaînements. Si vous en avez le courage et que vos yeux ont survécu à l’agressif et omniprésent aliasing, à la difficulté très mal dosée, aux points de sauvegardes trop espacés, ainsi qu’à la répétitivité de l’ensemble et à la duré de vie d’une douzaine d’heures pour le seul et unique mode de jeu disponible.

Qui n’a jamais rêvé de vivre la vie d’un animal répugnant (à part moi) ? Si c’est votre fantasme vous adorerez Deadly Creatures. Si vous aimez les jeux vidéo, il ne vous amusera pas plus d’une paire d’heures avant de s’essouffler progressivement. Agressif pour la vue, mal équilibré et mal calibré, Deadly Creatures reste jouable avec une bonne dose de courage et en le prenant pour ce qu’il est : une curiosité. A moins que des champions des plaisirs solitaires s’en servent comme outil de musculation…

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.1
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
c'est un super jeux video les graphisme son incroyable on sicroit tellement c'est un super jeux incroyable faut l'acheter 48euros sa vaut le cout
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité