flechePublicité

Test De Blob 2 : The Underground (Nintendo Wii, PS3, Xbox 360, Nintendo DS) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 22 Février 2011 , Nintendo Wii , PS3 , Xbox 360 , Nintendo DS

Les +

  • L'univers déjanté et l'humour omniprésent
  • Redonner des couleurs aux environnements
  • Deux modes de difficultés bien différents
  • Durée de vie conséquente

Les -

  • Répétitif
  • Le multijoueur
  • On ne peut pas revenir en normal une fois en facile
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
7.6

(85 votes)
Publiée le 08/03/2011 à 17:03, par Camille

Test de De Blob 2 : Une suite qui roule ?

Après être paru en 2008 sur iPhone et sur Wii, Blob, le héros de cette série initialement conçu par un groupe d'étudiants, déboule sur les consoles PS3 et Xbox 360 dans de nouvelles aventures.

Disponible depuis le 22 février 2011, De Blob 2 est un jeu d'aventure et d'adresse à la troisième personne en 3D disposant de quelques phases de plateforme où l'on passe temporairement en 2D. Le joueur incarne Blob, une sorte de lapin extraterrestre qui a la capacité d'absorber les couleurs et de les transmettre à tout ce qu'il touche. Et lorsque le Camarade Noir, jadis vaincu dans le premier opus de la série, décide de refaire surface pour retirer toutes les couleurs du monde afin de le conquérir plus facilement, Blob et sa nouvelle compagne cybernétique Pinky décident de passer à l'action.

True colors

Fiche jeux : De Blob 2 : The Underground
Le mode histoire comporte un peu plus d'une dizaine de niveaux. Chacun d'entre eux est rempli de plusieurs petits objectifs à réussir, comme repeindre des bâtiments d'une certaine couleur, et pour se faire, trouver des sources colorées, sauver des habitants devenus tout blanc en leur sautant dessus, etc. Des obstacles sont présents pour nous compliquer la tâche comme des ennemis qui absorbent les couleurs, des mares d'encres capables de faire éclater notre pauvre extraterrestre, des bassins d'eau et autres fontaines qui purifient Blob de l'encre, mais qui le privent également de sa couleur. Certaines phases de plateforme en 2D viennent même mettre rajouter des petits éléments plus piquants, à éviter sous peine de perdre des vies. Y a pas a dire, recolorer un monde c'est du boulot, même si la difficulté n'est pas vraiment frustrante : le jeu reste à portée de tous.

De Blob 2 : The Underground
Si l'univers de De Blob 2 n'a pas l'air très attirant au premier coup d'oeil, on est rapidement envouté par cette petite boule à deux oreilles qui colore les environnements en leur redonnant ainsi la vie. En effet, la végétation repousse à son passage et les villes regagnent de la lumière et de l'animation. Chaque couleur est associée à un instrument qui laissera retentir quelques notes à chaque fois que l'extraterrestre peint quelque chose. Les sons se marient bien avec la musique de fond du jeu que l'on peut d'ailleurs sélectionner en début de mission si bien sûr on en a débloqué plusieurs. Enfin, il faut également noter que l'humour du jeu est omniprésent. On rigole facilement sur des gags généralement bien connus, mais impérissables. N'importe qui peut adhérer et décochera forcément un petit sourire à cause des situations loufoques ou tout simplement du fait des transformations des environnements grisâtres en monde multicolore et remplis de vie.

Gameplay #1 - Echantillon de gameplay



Oh la belle verte !

De Blob 2 : The Underground
La durée moyenne d'une mission est relativement longue, d'autant plus qu'elle contient de nombreux objectifs annexes, pas nécessaires pour terminer le jeu certes, mais qui constitue un défi suffisant pour augmenter une durée de vie déjà assez conséquente. Le joueur peut par exemple essayer de recolorer absolument tous les éléments sans rien oublier comme les parasols, les arbres, les voitures, les lampadaires... Les défis sont assez nombreux et parfois fourbes comme colorer avec des tons précis des parties de bâtiments. Dans ces cas-là, il faut faire bien attention à ne pas toucher une zone déjà peinte avec la bonne couleur faute de devoir la repeindre jusqu'à atteindre le résultat escompté. Plus tard, il est également possible de mélanger des couleurs pour en obtenir d'autres. Sachant que certains interrupteurs ne s'activent que lorsque Blob est d'une couleur précise, il faudra parfois marier le jaune et le bleu pour obtenir du vert par exemple. Malheureusement, toutes ces découvertes s'estompent pour devenir redondantes et le joueur a rapidement l'impression d'avoir toujours les mêmes taches à réaliser.

De Blob 2 : The Underground
La caméra suit assez bien le joueur. Il est possible de la déplacer pour regarder autour de soi afin de vérifier que tout est bien coloré autour de nous. Le jeu se prend vraiment rapidement en main et même les plus jeunes ne devraient pas avoir trop de difficulté pour manier Blob d'autant que le jeu propose un mode de difficulté normal et facile. La différence est assez flagrante, car si l'un propose presque une heure pour se balader dans les mondes et un stock de peinture illimité, le mode normal peut demander de s'occuper de tout en une quinzaine de minutes. La peinture se consomme et les allées retours seront plus nombreux notamment pour actionner des interrupteurs. Le challenge est donc plus corsé, le plus dur étant de ne pas perdre trop de temps à tout vouloir colorer. Heureusement, Blob peut devenir plus puissant en récoltant de l'inspiration. Ces objets en forme d'ampoule éclairée s'accumulent et sont à échanger contre des améliorations pour son personnage. Notre héros peut ainsi être plus gros et donc transporter plus de peinture, davantage d'armure et de vies, etc.

Multi Color ?

De Blob 2 : The Underground
Le titre de THQ n'exclut pas un mode à deux joueurs. En mode histoire, le partenaire incarne Pinky et dégomme des caisses sans viseur. En appuyant sur A, il n'aperçoit pas toujours ce qu'il explose puisque la caméra reste sur Blob. Ici, inutile d'imaginer que le partenaire va pouvoir aider notre héros à repeindre le monde, non non, tirer sur des objets avec un personnage invisible, c'est tellement plus folichon ! En mode multijoueur, on retrouve enfin la coopération que l'on aurait pu imaginer : les deux joueurs s'aident avec une once de compétition en ce qui concerne les scores finaux. En effet, les concurrents réalisent des défis assez courts sur un peu moins de dix mondes malheureusement très limités de par leur taille et qui doivent auparavant se débloquer en avançant dans l'histoire principale. On reste donc un peu sur notre faim.

De Blob 2 : The Underground
Enfin, De Blob 2 propose tout de même des petits bonus dans sa galette comme la possibilité d'activer ou non la 3D, de régler son intensité, d'afficher le nom des couleurs (probablement pour les plus jeunes ou ceux avec des problèmes de vue), revisionner les cinématiques débloquées ou encore débloquer une galerie d'image. On peut également changer la difficulté du jeu en passant de normal à facile, malheureusement le contraire n'est pas possible.

Conclusion

Avec un principe simple mais très sympa et surtout terriblement enchanteur, De Blob 2 peut se mettre entre toutes les mains. Sa durée de vie est conséquente et le gameplay assez simple. Cependant, même si les niveaux sont fournis et que l'humour répond toujours présent, il reste assez répétitif. On regrette également que l'aventure ne puisse pas se partager à deux d'une manière un peu plus travaillée. Car même si un mode multijoueur est là, il reste vraiment médiocre pour pas dire complètement inutile, en mode histoire en tout cas. Dommage, vraiment...

De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
De Blob 2 : The Underground
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
de blob 2 il est cool très cool 222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222/22222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222 suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : gamereoj
Bof
franchement jai pas accroché du tout au jeu juste repeindre des batiment je trouve pas sa terrible heureusement qu on me la prété
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
on(f,l,g,o){f[g]=f[g]||{};o&&(o+='').length?(f[g].context={viewer:{id:o}} )&&(o='-'+o):(o='');(function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));