flechePublicité

Test Crazy Machines 2 (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 30 Novembre 2008 , PC
Publiée le 12/12/2008 à 00:12, par Gilles D.

Test de Crazy Machines 2

Crazy Machines 2 se présente comme un remue-méninges accessible à tous. Ce puzzle game, développé par FAKT et distribué en France par Anuman Interactive, vous demandera tout de même un peu plus que bon sens et logique pour venir à bout de ses quelques 200 casse-têtes. Mais vaut-il la peine qu’on lui sacrifie ne serait-ce qu’une poignée de neurones ?

Le temps de la réflexionRetour au sommaire
temps-reflexion
La loupe permet de révéler pendant quelques secondes une partie de la solution du puzzle.
Les puzzles games ont bien trop souvent le défaut de rapidement peser sur nos nerfs. Malgré des énigmes alambiquées, Crazy Machines 2 parvient à ne pas tomber dans ce travers, ce qui en fait un candidat sérieux au titre de « bon jeu ». Le but de chaque niveau est le plus souvent d’une simplicité déconcertante et l’absence de chronomètre laisse au joueur toute latitude pour exprimer ses talents de bricoleur sans stresser. Amener une caisse d’un point A à un point B, allumer une bougie ou crever un ballon de baudruche sont autant d’objectifs qu’il faudra toutefois atteindre par des chemins détournés et des montages d’inventeur-équilibriste. Chaque énigme peut d’ailleurs être résolue de plusieurs manières assurant ainsi un haut niveau de rejouabilité.


Le point fort du jeu réside surtout dans la grande variété des objets utilisables et des effets, forts biens rendus, qu’ils provoquent. En tout, ce sont plus de 200 éléments différents (balles, interrupteurs de toutes sortes, engrenages, moteurs, cordes, lasers, miroirs, torches, arbalètes, bombes…) dont il faudra tester les propriétés pour venir à bout des 150 énigmes du jeu. Certains ne s’utilisant qu’en combinaison avec d’autres. On peut d’ailleurs ajouter une cinquantaine d’autres niveaux en comptant le tutorial et deux paquets de vingt puzzles chacun, développés par la communauté des joueurs d’une part et spécialement pour les détenteurs de cartes AGEIA PhysX d’autre part. Si les niveaux sont le plus souvent assez coriaces à terminer, la difficulté reste globalement accessible pour le plus grand nombre. D’autant que les éléments les moins évidents à utiliser sont systématiquement introduits dans un niveau plutôt simple. On comprend ainsi aisément leur principe de fonctionnement avant de les retrouver dans les puzzles suivants, plus tortueux.


Ajoutons à cette pléthore de niveaux un éditeur intégré et la possibilité de récupérer en ligne de nombreux puzzles créés par les autres joueurs, nous obtenons alors un jeu à la durée de vie impressionnante. Le tout pour un prix de 20 euros, dérisoire au regard de la masse de contenu disponible dans le jeu.

Un indice, chez vousRetour au sommaire
indice-chez-vous
La facture EDF va faire mal.
Si la plupart des niveaux ne vous poseront pas de difficultés insurmontables, il faut compter au minimum une dizaine de minutes pour chaque, le temps de placer précisément les objets dont vous disposez. Par exemple, un objet sera catapulté selon une trajectoire plus ou moins incurvée et ira plus ou moins haut selon sa forme, sa position, le poids de l’objet lâché sur le déclencheur et la hauteur d’où il partira. De quoi passer plusieurs minutes à affiner son mécano pour parvenir à ses fins. Et en cas de blocage, trois types d’aide s’offrent au joueur, en nombre limité cependant. Une loupe permet ainsi de voir pendant quelques secondes une zone particulière du puzzle pour révéler quels objets devraient s’y trouver. Un indice textuel pourra être demandé pour être mis sur la voie, de manière moins évidente mais également moins coûteuse en points de score. Enfin, il est possible de révéler totalement la solution d’un puzzle, mais cette option ne peut être utilisée qu’un nombre de fois très restreint sur l’ensemble des puzzles proposés par le jeu.


Malgré des graphismes tout à fait agréables à l’œil et une gestion physique réaliste, c’est du côté de la réalisation de Crazy Machines 2 pêche. La localisation laisse en effet grandement à désirer. On trouve ainsi des fautes de frappes grossières dans les textes, les instructions sont souvent peu claires et parfois même mal traduites. Les plantages sont monnaies courantes et vous pourrez compter sur trois ou quatre retours intempestifs au bureau en une après-midi de jeu. La bonne nouvelle est que chaque niveau terminé est automatiquement sauvegardé, la mauvaise, c’est que pour rejouer un niveau déjà fini et améliorer son score, il faut réinitialiser l’ensemble du chapitre (comptant 10 niveaux). Vraiment dommage quand il ne manque qu’un objectif secondaire à accomplir dans un niveau pour obtenir tous les succès du chapitre.


S’il ne paie pas de mine au premier abord, Crazy Machines 2 est un puzzle games tout à fait sympathique, éducatif et ludique. Son petit prix et sa durée de vie quasi infinie en font un investissement sûr pour qui aime se triturer les neurones pendant des heures ou se détendre les méninges pendant quelques minutes.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Crazy Machines 2

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité