flechePublicité

Test Counter-Strike : Global Offensive (PS3, Xbox 360) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 22 Août 2012 , PS3 , Xbox 360 Sortie le 21 Août 2012 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Concept implacable
  • Gameplay nerveux
  • Le potentiel communautaire
  • Le molotov
  • Le prix

Les -

  • Cartes rapetissées et peu nombreuses
  • Hitbox étranges et absence de recul
  • Réalisation sommaire
  • Direction artistique tristoune
  • Armes plastiques, bruitages playskool
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
9.3

(31 votes)
Publiée le 30/08/2012 à 00:08, par Zick

Test de Counter-Strike : Global Offensive

Activision peut bien fanfaronner tous les ans avec ses chiffres de vente de Call of Duty, les vrais, eux, savent qu’il n’existe qu’un seul FPS digne d’être joué en toute saison : Counter Strike. Increvable malgré ses 13 années d’existence, le FPS multijoueur de Valve profite de son arrivée sur console pour s’offrir un relooking complet. Et cela peut paraître étrange, mais c'est la première fois que Counter Strike s'invite sur la Xbox 360 et la PS3. Une arrivée tardive qui ne l'empêche pas d'être un très bon épisode console qui ne dénature en rien le gameplay pointu de la version PC.

Rush corniche !Retour au sommaire
rush-corniche
image 1
Des encagoulés aux motivations floues d’un côté, les forces de l’ordre de l’autre, une bombe à poser ou des otages à libérer, n’allez pas chercher plus loin, Global Offensive ne révolutionne pas un concept plébiscité depuis tant d’années par les joueurs. Sur le fond, rien n’a changé ou presque. Il suffit seulement d’un petit round pour reprendre ses marques et reconnaître les cartes les plus célèbres de la série. Elles sont au nombre de huit (Dust, Dust 2, Aztec, Office, Inferno, Italy, Nuke et Train) et si leur agencement n’a pas changé, elles ont toutes subit quelques changements mineurs destinés à les équilibrer un peu mieux. Sur Dust par exemple un escalier a été ajouté sur le côté corniche de la carte pour permettre aux terroristes d’atteindre plus rapidement le point A. Aztec est également beaucoup moins en défaveur des poseurs de bombe puisqu’une couverture a été ajoutée près de l’immense porte en bois. A l’inverse, d’autres cartes, comme Office ou Italy, n’ont pratiquement pas été retouchées. On regrette quand même que Valve n’ait pas inclus quelque maps célèbres comme Assault ou Militia, avec la possibilité de les virer du map pool pour éviter les rage-quits.

N/A
image 1
A ces huit cartes de base s’ajoutent également huit nouvelles cartes dédiées aux deux nouveaux modes de jeux de Global Offensive. Baggage et Shoots sont deux maps jouables uniquement en gun mode. Issu d’un mod très populaire sur Counter Strike Source, il s’agit en fait d’un deathmatch au respawn automatique dans lequel chaque frag effectué octroie immédiatement une nouvelle arme. Les cartes sont minuscules et propices aux grandes bastons, les parties ne durent que quelques minutes et ont le mérite de bien défouler entre deux matchs sur Dust. Les six autres cartes sont, pour le coup, complètement inédites et jouables uniquement en mode démolition. C’est un mode un peu étrange qui mélange le gameplay traditionnel de Counter Strike au gun mode. Les deux équipes s’affrontent sur des cartes relativement petites et favorisant le rush, dans lesquelles il faut poser une bombe ou délivrer des otages. Sauf qu’ici on ne choisit pas ses armes, elles sont données directement en début de round. Lorsque l’on réalise un frag durant un round, la prochaine partie octroie alors un arsenal différent. Les deux équipes commencent avec une kalash du côté des terroristes et un M4 du côté des contre-terroristes et les rounds suivants donnent ensuite des pistolets, des petites mitrailleuses ou des armes généralement peu utilisées dans les modes classiques. Ce n’est clairement pas très fin, mais les rounds se terminent très rapidement et le fait que ceux qui fragguent beaucoup héritent de flingues de moins en moins puissants, garantit du frag facile aux moins doués. Pas franchement subtil mais pas trop bourrin non plus, on se demande finalement se qu’il fait dans un Counter Strike. Pour finir sur ces cartes, sachez également qu’une mission solo d’entraînement a été incluse au jeu, et qu’elle est très réussie.

Du... du... du Counter Strike au pad ?Retour au sommaire
du-counter-strike-au-pad
image 1
Counter Strike oblige, après des années de Call of Duty ou de n’importe quel autre FPS de la fin des années 2000, il faut perdre l’habitude d’enfoncer la gâchette gauche pour épauler son arme. Le gameplay est old school et la balistique toujours aussi vicieuse. Le comportement des armes ne semble d’ailleurs pas avoir changé plus que ça. La MP5 a été remplacée par la MP7, qui semble un peu moins nerveuse que sa grande sœur. Quelques nouveautés font également leur apparition dans l’arsenal, à l’instar de la PP-Bizon, une mitraillette russe bon marché au chargeur de 60 balles et à la précision hasardeuse, ou d’un taser qui tue en un coup à courte portée et qu’absolument personne n’utilise. L’ajout le plus important se trouve plutôt du côté des fusils à pompe, qui voient arriver le Sawed-Off chez les terroristes et le Mag-7 chez les flics et qui sont les fusils à pompe les plus puissant du jeu. Violents, brutaux et encore plus létaux à courte portée que le XM1014, ce sont des articles de choix sur les cartes de close combat comme Office. Les grenades n’ont pas été oubliées non plus avec les cocktails Molotov permettant d’interdire certains couloirs ou l’ajout de grenades leurres pour simuler des échanges de coup de feu. Bref, on apprécie ces quelques nouveautés, mais elles ne sont que très peu utilisées par les joueurs et ne modifient pas tellement les affrontements. Car les combats n’ont pas vraiment changé. 90 % des joueurs prennent encore et systématiquement le M4/kalash/AWP et achètent un Desert Eagle dans les jours de vache maigre. Pourtant les armes ont été légèrement rééquilibrées. Les pistolets de base sont bien plus puissants qu’auparavant et les mitraillettes sont bien plus viables que dans Counter Strike Source. Un mystère, alors que les trois armes les plus utilisées par les joueurs ne sont plus les plus puissantes.

N/A
image 1
Et c’est finalement bien ça le plus gros problème de Global Offensive. On a l’impression de jouer au même jeu qu’il y a 7 ans avec des skins et une interface légèrement différente. C’est bien simple, si vous avez arrêté de jouer à Counter Strike parce que vous trouviez que c’était toujours la même chose, vous ferez exactement le même constat avec ce nouvel épisode. A vous ensuite de voir si vous voulez dépenser 1200 MS Points (ou une quinzaine d’euros) pour un gun mode et quelques modes de jeu annexe. Finalement, les plus gros changements concernent l’interface et les menus, spécialement étudiés pour les consoles. Il est désormais très simple de trouver une partie grâce au système de matchmaking accessible d’une simple pression de bouton dès le menu principal. Version console oblige, tout l’aspect map communautaire est exclu. Ne comptez pas trouvez un zombie mod ou du surf sur Xbox et PS3, seuls les trois mods suscités sont jouables. Enfin, le menu d’achat des armes a été revu pour s’adapter aux pads et affiche une roue circulaire d’une grande clarté et permet enfin d’avoir un aperçu des dommages, de la précision et de la cadence de tir de chaque arme.

N/A
image 1
Evidemment la modification la plus visible concerne tout l’aspect graphique du jeu. Et il faut bien admettre que c’est assez réussi. Valve est parvenu à donner un bon coup de polish à son jeu en habillant les cartes de fort belle manière, en ajoutant des couleurs sur d’autres (Italy est superbe) et à refaire les skins des terroristes et des contre-terroristes pour chacune des cartes. Si votre rêve est de jouer un terroriste avec un beret sur Italy, alors Global Offensive est fait pour vous. Plus étonnant, il y a maintenant une musique d’ambiance au début et à la fin de chaque round et il semble que les sons des armes aient été retouchés. La bonne surprise de cette version console, c’est que le framerate semble avoisiner les 60 images par seconde. Le jeu est fluide en permanence et les temps de chargement sont relativement courts. Valve a également pensé son jeu pour les manettes puisqu’une touche permet de faire un demi-tour complet d’une simple pression. Il n’empêche, jouer à Counter Strike à la manette a quelque chose de particulièrement frustrant quand on vient du PC. Les contrôles ont beau être parfaitement optimisés et la visée automatique inexistante, a moins de n’avoir jamais touché à Counter Strike sur PC ou de vouer un culte sans faille au FPS à la manette, on vous conseillera de privilégier la version PC à la fois moins frustrante et finalement plus adapté au gameplay d’un titre aussi exigeant.

Qu’on se le dise, Global Offensive ne va pas bouleverser les habitudes des joueurs de CS. Il en reprend tout le principe en ajoutant quelques subtiles modifications pratiquement invisibles pour les yeux d’un néophyte, mais qui prendront sens pour ceux qui affichent un compteur d’heures à quatre chiffre. La refonte des armes et des cartes est subtile mais appréciable, et les quelques modes de jeu annexes sont bienvenus quand on ressort d’une partie de campeur. Vendu une quinzaine d’euros sur Xbox 360 et PS3, Global Offensive est toutefois une réussite pour sa première apparition sur les consoles de cette génération. Le portage technique est excellent avec un framerate ultra-rapide et des contrôles parfaitement adaptés aux manettes. Si vous n’avez pas de PC et que Counter Strike vous manque, Global Offensive est fait pour vous.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Très bon jeu j'ai commence sur source, j ai aussi fais du 1.6 et je suis très content de retrouve un jeu au gameplay resemblant à son grand-pere et en même temps d'avoir un jeu plutôt bien fait, les graphismes ne sont pas trop mal, les armes sont bien modelisées et les personnages sont assez sympa, de plus pour 14 ? !!! le prix d'un DLC Call of Duty MERCI Valve pour ce jeux ^^
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Très bon jeu j'ai commence sur source, j ai aussi fais du 1.6 et je suis très content de retrouve un jeu au gameplay resemblant à son grand-pere et en même temps d'avoir un jeu plutôt bien fait, les graphismes ne sont pas trop mal, les armes sont bien modelisées et les personnages sont assez sympa, de plus pour 14 ? !!! le prix d'un DLC Call of Duty MERCI Valve pour ce jeux ^^
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité