flechePublicité

Test Castlevania : Order Of Ecclesia (Nintendo DS) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 27 Novembre 2008 , Nintendo DS

Les +

  • Donjons vastes et corsés
  • Boss souvent très impressionnants
  • Le système de Glyphes : riche et accessible
  • Bestiaire remanié
  • De nombreuses quêtes annexes et bonus à découvrir

Les -

  • Quelques environnements peu inspirés
  • Un personnage principal attrayant mais vide
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.8

(40 votes)
Publiée le 02/12/2008 à 17:12, par Virgile

Castlevania : Order Of Ecclesia en VidéoTest

Castlevania : Order Of Ecclesia
Après la révolution initiée par l'extraordinaire Symphony Of The Night il y a plus de dix ans, la série Castlevania a poursuivi sa mue sur Nintendo DS avec Dawn Of Sorrow et plus récemment Portrait Of Ruin, dignes continuateurs de l'héritage ainsi légué. Mais aucun n'a pour autant réussi à marquer de son empreinte l'histoire de la saga comme SOTN l'a fait en son temps. Qu'à cela ne tienne, Konami n'en démord pas et perpétue la tradition en proposant une nouvelle itération sur le support de Nintendo. Intitulé Order Of Ecclesia, ce troisième volet portable introduit une nouvelle héroïne en la personne de Shanoa, jeune et belle guerrière au service dudit ordre. Un personnage sombre et attirant dont la prestance toute vampirique et l'accoutrement gothique rappellent à certains égards le divin Alucard. Comme une promesse de succession ?

Shanoa chat blanc


Castlevania : Order Of Ecclesia
Le clan Belmont et son mythique fouet disparus, l'espèce humaine est de retour à l'état de bétail craintif face l'imminente réapparition de Dracula. Afin de protéger le troupeau du légendaire prédateur, de nombreuses organisations voient le jour avec pour dessein partagé l'éradication du Seigneur des Ténèbres. L'une d'entre elles va toutefois se démarquer, l'Ordre d'Ecclesia, au terme de longues recherches sur les Glyphes, symboles magiques que seuls quelques élus sont capables de maîtriser. Shanoa est une de ces rares initiés. Une jeune fille formée pour devenir le réceptacle de Dominus, le mystérieux Glyphe élaboré par l'Ordre et seul capable de porter le coup fatal au sinistre Dracula. Mais Albus, jeune guerrier de l'Ordre et ami de Shanoa, ne l'entend pas de cette oreille et s'empare de Dominus au nez et à la barbe de Barlowe, son mentor. Ce dernier n'a d'autre choix que d'envoyer Shanoa à ses trousses ...

Comme le laissent deviner les quelques lignes qui précèdent, Order Of Ecclesia est un titre sombre. Chronologiquement consécutif à Symphony Of The Night, cet épisode en prolonge l'atmosphère. Au-delà de l'évidente parenté entre Shanoa et Alucard, nous retrouvons ici un contexte analogue à celui de SOTN et cette même désespérance environnant les personnages. Pour autant, l'histoire manque encore de cette envergure qui fait toujours de SOTN le chef d'œuvre de la saga. De même, Shanoa, aussi intrigante et stylisée soit-elle, manque d'épaisseur et se réduit malheureusement au masque de cire qu'elle affiche en permanence. On aurait apprécié un peu plus d'engagement de sa part. Quoiqu'il en soit, Order Of Ecclesia renoue avec la noirceur de son illustré aîné, après une parenthèse un peu trop colorée à notre goût (Portrait Of Ruin).

Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia

Bardée de Glyphes, la belle Shanoa a de la ressource !


Mais la filiation s'arrête ici et Order Of Ecclesia évite heureusement de sombrer dans la contemplation de son modèle. Plutôt que de situer l'intégralité de l'aventure dans un immense château, le titre nous propose de barouder entre différents lieux. Les déplacements de Shanoa sont ainsi représentés via une carte s'étoffant petit à petit de nouveaux emplacements. Fort heureusement pour notre mutique guerrière, tous ne grouillent pas de morts-vivants, démons et autres succubes. Shanoa peut en effet compter sur la quiétude rassérénante du village de Wygol et du quartier général de l'Ordre d'Ecclesia pour se ressourcer entre deux donjons. Les visites au village ont d'ailleurs leur importance puisque Shanoa a pour tâche subsidiaire la libération de ses habitants retenus captifs par Albus. De retour dans leurs foyers, les villageois proposeront à notre héroïne de nombreuses quêtes annexes dispensatrices d'avantages en nature. En effet, chaque rescapé viendra garnir la petite échoppe du bourg de nouveaux items : potions, armures, accessoires, etc. D'ordinaire relativement dispensables, ce genre de bonus ne doit surtout pas être négligé dans Order Of Ecclesia. Le titre se montre en effet d'une intransigeance particulièrement raide, notamment lors des boss battles. De multiples tentatives seront indispensables à l'élaboration d'une stratégie gagnante. Mais les créatures plus communes ne sont pas en reste puisque le bestiaire a été profondément renouvelé, nous obligeant à réapprendre les forces et faiblesses du gros des troupes. Les vieux briscards apprécieront.

Shanoa Yeah !


Pour expurger le monde de la racaille démonique, Shanoa dispose de sérieux arguments. La belle peut en effet s'équiper de deux glyphes offensifs et d'un troisième en soutien. Combinés entre eux, les premiers peuvent donner naissance à une Union dévastatrice puisant dans sa réserve de cœurs mais aussi s'enchaîner rapidement en alternant les touches X et Y. Au coeur du gameplay d'Order Of Ecclesia, les Glyphes vous sont présentés plus en détails dans le VidéoTest qui suit.

VidéoTest de Castlevania : Order Of Ecclesia

Castlevania : Order Of Ecclesia : VidéoTest de Castlevania : Order Of Ecclesia


Nous y sommes désormais habitués, mais omettre de le mentionner serait injuste : la série des Castlevania fait des merveilles sur Nintendo DS. Visuellement, Order Of Ecclesia fait très fort en affichant une 2D d'une grande finesse. Si les sprites des personnages manquent encore d'épaisseur, certains décors et créatures sont particulièrement réussis. Les boss, gigantesques, disposent d'ailleurs d'animations assez remarquables grâce à l'utilisation de plusieurs sprites en superposition. Pour autant, on regrettera quelques redites dans le design des décors, dont certains, par trop austères, dénotent d'une inspiration vacillante. En parlant d'environnements, une petite poignée d'entre eux s'avèrent d'une linéarité assez surprenante au regard de la dimension plateforme affirmée des précédents opus. De longs couloirs où se succèdent monstres et pièges de toute sorte mais sans la moindre verticalité. Heureusement, il ne s'agit là que de rares exceptions et, dans l'ensemble, le titre fait preuve de suffisamment de diversité dans l'architecture des stages. Quant à l'environnement sonore, Konami flatte une fois de plus nos esgourdes d'une bande-son maîtrisée. Les plus tatillons - dont votre serviteur fait partie - pourront certes la trouver assez commune au regard des admirables compositions auxquelles la série nous a habitué, mais ne boudons pas notre plaisir, le tout reste très plaisant à l'écoute.

Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia

Globalement assez variés, les décors souffrent tout de même de quelques redites


Enfin, Order Of Ecclesia n'est pas avare de contenu puisqu'en plus du traditionnel Boss Rush nous invitant à corriger la totalité des monstres de fin de niveau, les joueurs ayant achevé l'aventure débloqueront l'Albus Mode , autrement dit la possibilité de recommencer le solo avec le blondinet. Les niveaux regorgent également de petites salles secrètes à dénicher et l'épopée peut encore se prolonger en découvrant deux environnements cachés dans les derniers instants du jeu. Pour parachever le tout, Konami complète ce copieux menu de fonctionnalités en réseau, notamment la possibilité de commercer entre joueurs mais aussi de se mesurer à un ami via le mode Course.

Conclusion


Konami maintient le cap et consolide encore un peu la légende de Castlevania. Order Of Ecclesia nous fait le plaisir de renouer avec la noirceur de SOTN tout en reposant sur un gameplay original. Le système des Glyphes offre ainsi une profondeur de jeu très appréciable et garantie de nombreuses heures de jeu aux plus volontaires. Une grosse quinzaine d'heures sera nécessaire à l'achèvement de la quête principale (avec la bonne fin !) et une dizaine de plus pour qui souhaite mener à bien toutes les quêtes annexes. On regrettera néanmoins une quête principale sans grande envergure, un personnage principal désincarné et quelques faiblesses dans le level-design. Ces petits désagréments mis à part, Order Of Ecclesia est tout simplement irréprochable. Sans doute le meilleur épisode DS à ce jour.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Castlevania : Order Of Ecclesia sur Nintendo DS

Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Castlevania : Order Of Ecclesia
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
order of ecclesia ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................ suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
trop beau ce jeu esthétiquement beau et scénario est quel que peu recherché, je le conseil car il est très mature et plein de rebondissement dans l'histoire
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ync="async";s.type="text/javascript";s.src='http://tcr.tynt.com/ti.js';var h=document.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->