flechePublicité

Test CastleStorm (Xbox 360, PS3, Playstation Vita, Wii U) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Mai 2013 , Xbox 360 Sortie le 05 Novembre 2013 , PS3 , Playstation Vita Sortie le 26 Décembre 2013 , Wii U
Publiée le 03/06/2013 à 14:06, par Camille

Test de CastleStorm : une tempête de haches et d'épées

Vikings et chevaliers s'affrontent dans ce jeu de stratégie plaisant, original, mais un peu répétitif.

Disponible depuis le 29 mai 2013 sur Xbox 360, CastleStorm s'imprègne des mécaniques de plusieurs genres comme le tower defense, le jeu d'adresse et le beat them all pour nous proposer un jeu de stratégie atypique entièrement en vue sur le côté.

Un air d'Angry BirdsRetour au sommaire
CastleStorm
Le mode Campagne offre plusieurs types de mission nous mettant dans la peau d'un héros de l'armée du royaume, Sir Gareth. Derrière notre baliste, on peut utiliser différents projectiles plus ou moins farfelus (la transformation d'ennemi en dindon est jouissive), des sorts magiques, ainsi qu'invoquer des unités alliées pour protéger son château des ennemis. On dispose une palette de cinq projectiles, types d'unité et sort que l'on peut sélectionner avec A, X et Y. Les gâchettes LB/RB permettent de naviguer dans les menus et choisir par exemple l'unité que l'on souhaite invoquer. Bon, au début, on se perd un petit peu dans les commandes, mais au bout de quelques batailles, on arrive à gérer plus facilement les touches ainsi que la manière dont il faut aborder chaque mission. Les sorts et les projectiles ont un temps de rechargement qui varie selon leur puissance. En ce qui concerne les unités, c'est un compteur de nourriture - qui se recharge tout seul au fil des secondes - qui va servir de monnaie pour effectuer l'invocation. Plus une unité coûte cher et plus cette dernière est dévastatrice, dans la théorie en tout cas, car les sorts magiques peuvent facilement changer la donne et en venir à bout.

Le but du jeu est bien entendu de vaincre ses ennemis, mais plusieurs façons s'offrent à nous pour y parvenir. On peut tout d'abord détruire leur forteresse - à la manière d'un Angry Birds - grâce à nos projectiles afin de réduire l'armée à néant. La seconde façon est de forcer la porte du château adverse avec les soldats, de récupérer son drapeau et de le ramener dans notre camp. Si cela se produit, on est immédiatement déclaré vainqueur. Petite déception : le héros que l'on peut incarner ne peut pas ramasser et rapporter un drapeau dans son camp, il va donc falloir compter uniquement sur l'I.A. pour effectuer cette prouesse.

CastleStorm
Au niveau du gameplay, on est, le plus souvent, au contrôle de la baliste que l'on va diriger avec le pad gauche (le droit étant utilisé pour gérer tant bien que mal le zoom). À nous de choisir les bons projectiles selon la situation. Certains sont plus utiles pour détruire des structures alors que d'autres sont très efficaces pour stopper les vagues d'ennemis qui viennent nous assaillir. Jusque-là, le jeu reste assez classique, mais c'est surtout un sort qui permet de téléporter un héros de notre armée directement sur le champ de bataille, pendant un temps limité, qui va venir changer le rythme du jeu (en début de campagne, il s'agira de ce cher Sir Gareth). En effet, on passe alors en mode beat them all où l'on enchaîne attaque à l'épée et à l'arc pour faire le ménage efficacement. Bien que défoulant, le fait d'incarner un héros ne nous permet pas de garder une vision globale de la situation et, finalement, n'est pas toujours très payante, notamment contre des joueurs humains.

Gameplay maison : qui sera le dindon de la farce ?



Oh mon château oh oh oh ohRetour au sommaire
CastleStorm
À la fin de chaque combat, on est récompensé en étoiles (en fonction de la difficulté, précision, mission annexe réussie), mais aussi en or. Cet or va nous permettre d'améliorer unités, sorts et salles de notre château pour bénéficier d'une armée et d'une structure plus redoutable. De ce fait, on va se surprendre à refaire quelques missions juste pour amasser des richesses et monter en niveau les soldats, les sorts et les objets de notre bataillon ainsi que les salles que comporte notre bastion. Et puisqu'on parle de notre forteresse, sachez qu'on peut d'ailleurs construire notre propre demeure. Selon les salles de ce dernier, le château va recevoir des bonus (possibilité d'avoir plus de soldats sur le champ de bataille, bonus d'or en fin de combat, nos troupes ont l'initiative et tapent donc les premiers lorsqu'ils combattent, etc.) et des unités différentes (plus cette dernière est forte, plus grande - et donc vulnérable - est sa salle). Attention tout de même car dès lors que la salle abritant le bonus/l'unité est détruite, ce dernier ne devient plus disponible en combat. Par exemple, si on perd notre perchoir à griffon, il sera impossible de faire appel à eux pendant la bataille. À nous de voir la stratégie que l'on va adopter : choisir un château avec un maximum de salles pour bénéficier d'un maximum de bonus, quitte à avoir moins de murs pour se protéger des tirs ennemis, ou au contraire enterrer des petites salles sous des tonnes de murs pour être sûr de ne pas voir ses unités réduites à néant, mais à défaut d'avoir une plus grosse force de frappe sur le champ de bataille.

CastleStorm
Au niveau du contenu, le jeu comporte, comme évoqué ci-dessus, un mode Campagne permettant de nous plonger dans un scénario assez simple et prévisible, mais qui a le mérite de divertir. Une soixantaine de missions seront à accomplir et ces dernières arrivent assez bien à se renouveler. Tantôt on contrôle obligatoirement un héros, tantôt on va gérer notre baliste et défendre notre château, parfois tuer un boss (l'affrontement est parfois très frustrant), survivre à des vagues d'ennemis, détruire obligatoirement une forteresse ou capturer un drapeau. Ce mode pourra occuper un petit moment, d'autant plus si le joueur tente (pour la frime et le succès) d'obtenir toutes les étoiles puisque cela inclus de réaliser toutes les missions en mode Difficile (où la visée de la baliste disparaît), avoir 80% de précision en ce qui concerne les tirs de notre arme, et réaliser un objectif bonus, le tout en une seule et même mission.

Le mode Campagne comprend également la faction adverse, celle des vikings, et nous permet d'essayer d'autres unités. Malheureusement, à ce stade du jeu, on a l'impression de refaire un peu la même chose, puisque non seulement cette faction se débloque quasiment à la fin de la campagne du royaume, mais elle lui ressemble aussi sur beaucoup de points. Pour perdre moins de temps et comme le jeu considère que l'on a bien acquis les mécaniques du jeu, on débloque bien plus rapidement les unités, sorts et projectiles des Vikings... voire même un peu trop vite, car du coup on n'a quasiment pas le temps de les essayer qu'on en obtient des nouvelles. Bon, dans le fond, les deux armées se ressemblent assez (et c'est d'ailleurs fort dommage) puisque les projectiles, les pouvoirs magiques et les unités auront quasiment les mêmes rôles. Il aurait été bon de mettre plus de factions disponibles et de marquer davantage chacune d'entre elles.

CastleStorm
Outre le mode Campagne, on trouve l'Escarmouche qui nous permet de faire une bataille classique (château vs. château) contre l'I.A. Un mode Survie nous demande quant à lui de protéger notre château/drapeau contre des vagues infinies d'ennemis. Ici, on a vraiment davantage l'impression d'être sur un tower defense puisqu'il n'y a ni drapeau à capturer, ni de château adverse à détruire. La survie héroïque s'inspire des mêmes règles sauf que cette dernière nous replonge dans un style beat them all en nous demandant d'incarner un héros et de défendre notre drapeau contre des adversaires en tout genre. Sur le fond, il est toujours plaisant d'avoir de nombreux modes mais malheureusement, ces derniers risquent de vite être oubliés au profit du mode Campagne pour les joueurs solo. Le multijoueur est également présent, aussi bien en local qu'en ligne, et comprend le mode Versus, Survie et Survie héroïque. Reste à savoir si on trouvera du monde en ligne dans les prochaines semaines...

Amusant et doté des mécaniques qui rendent les parties dynamiques, CastleStorm est un jeu plaisant et original qui tente de se renouveler tant bien que mal à travers son mode Campagne au demeurant assez long. On regrette cependant que davantage de factions ne soient pas présentes pour pimenter un peu plus les combats et surtout varier les stratégies que l'on peut employer à travers des unités, des sorts ou des projectiles plus différents d'une armée à une autre.

CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
CastleStorm
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist CastleStorm

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ins = document.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();