flechePublicité

Test Brütal Legend (PS3, Xbox 360) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 16 Octobre 2009 , PS3 , Xbox 360 Sortie le 31 Décembre 2013 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Personnages attachants, dialogues bourrés d'humour
  • Design général de bon goût
  • Bande-son monstrueuse
  • Un mariage réussi de différents gameplay
  • La dimension RTS réussie ...

Les -

  • ... malgré quelques soucis d'ergonomie
  • Techniquement perfectible
  • Durée de vie faiblarde
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.6

(60 votes)
Publiée le 21/10/2009 à 09:10, par Virgile

Brütal Legend en Vidéo-Test : du sang et des riffs !

Jack Black est notoirement connu pour son amour du bon vieux Metal, son humour tonitruant et son pédigrée de gamer revendiqué haut et fort. Alors, forcément, sa rencontre avec [logiciel:10570 Tim] Schafer - Monkey Island et Day Of The Tentacle pour ne citer que ses collaborations les plus éminentes - avait déjà sur la papier de quoi enthousiasmer les foules. Surtout quand on sait que le truculent Jack a porté le jeu à bout de bras dans les moments les plus incertains de son développement. Et oui, le trublion n'est pas du genre à associer son nom à un projet puis à décamper au moindre pépin. Mais les meilleures intentions du monde ne font pas nécessairement un bon jeu. Alors, Brütal Legend ça roxxx ?

Brütal Legend
Eddie Riggs est un roadie, un machiniste itinérant, homme de l'ombre s'assurant que ses musiciens peuvent se produire sur scène en toute quiétude, veillant au moindre détail d'une tournée. Mais Eddie n'est pas vraiment né à la bonne époque : vouant un véritable culte au bon vieux Metal des années 70, le pauvre bougre doit souffrir des jérémiades du groupe d'émo-fiottes pour lequel il travaille. Une existence faite de frustration et de mélancolie pour une époque révolue. Néanmoins le calvaire prendra fin de manière aussi inattendue que spectaculaire : mortellement blessé lors d'un accident sur la scène, Eddie est ressuscité et emporté dans un autre monde par une gigantesque créature, Ormagöden. Une réalité alternative dans laquelle l'humanité est sous le joug du puissant Doviculus. Pas vraiment l'endroit rêvé pour un nouveau départ ? Peu importe, car malgré les turpitudes de cette étrange dimension, Eddie découvre un monde tout entier voué au Metal. Un monde pour lequel il est prêt à se battre.

Eddie sera aidé dans sa quête par toute une équipe de seconds rôles attachants : Ophelia, petite brunette descendante d'une lignée maudite, Lars, leader de la révolution au physique de guerrier nordique ou encore Mangus, roadie un peu perché mais toujours d'attaque pour une tournée. Quelques guest prestigieux viendront également épauler Eddie et ses troupes, à commencer par Lemmy Kilmister, chanteur et bassiste de Motörhead, incarnant le Killmaster dans le jeu ou encore Ozzy Osbourne qui endosse ici le rôle du Gardien du Metal monnayant ses secrets à Eddie pour quelques points récoltés sur le champ de bataille. Enfin, du côté des vilains on dénombre également quelques personnages hauts en couleurs : un seul exemple, le Général Lionwhyte et son look Glam Metal de mauvais goût nous décrochant un sourire à chacune de ses apparitions. Bref, avec sa galerie de personnages totalement barrés, Brütal Legend attire immédiatement la sympathie.

Vidéo-Test de Brütal Legend

Brütal Legend : Vidéo-Test de Brütal Legend


Brütal Legend
Une sympathie qui se meut en une franche affection à mesure que l'aventure progresse. Car en plus d'un casting béton, Brütal Legend bénéficie du talent d'écriture de Tim Schafer et ses équipes. Les blagues, qu'elles soient subtiles ou potaches, fusent de toute part et égayent les cut-scenes d'un esprit ressurgi de la grande époque des jeux Lucas Arts des années 90. Un exemple : alors qu'il massacre des prêtres démoniaques par paquets de douze, Eddie découvre, stupéfait, qu'Ophelia était déguisée en l'un d'eux et s'exclame : « Don't tell me I've been killing hot chicks the whole time ! » (ou en français mais sans la voix de Jack Black « Ne me dites pas que je butais des bonnasses pendant tout ce temps ! »). Et le jeu multiplie les traits d'humour de ce genre sur toute l'aventure. Les clins d'oeil sont également légion et les fans de Metal se régaleront à tous les relever. On note même une apparition de Kyle Gass, partenaire de Jack Black dans leur groupe Tenacious D. Bref, c'est un amour sincère et passionné pour le Metal qui irradie Brütal Legend, de sa séquence d'introduction en prise réelle durant laquelle Jack Black nous entraîne dans l'arrière-boutique d'un vendeur de disques jusqu'au dénouement de la quête d'Eddie.

« En parcourant la tracklist retenue par Jack Black et Double Fine n'importe quel fan de Metal éprouvera d'irrésistibles tressaillements de joie »


Brütal Legend
Mais l'hommage le plus vibrant à cette glorieuse époque de l'histoire du rock réside incontestablement dans la monstrueuse bande-son du jeu. En parcourant la tracklist retenue par Jack Black et Double Fine n'importe quel fan de Metal éprouvera d'irrésistibles tressaillements de joie. Black Sabbath, Bishop of Hexen, Megadeth, Motörhead, Mötley Crüe, Ozzy Osbourne, Ministry, [logiciel:276968 Riot], Apostasy, Scorpions, Whitesnake, Def Leppard, la liste est beaucoup trop longue pour tous les énumérer ici. Au total ce sont cent huit morceaux d'un Metal tantôt rageux tantôt lyrique mais toujours puissant qui viennent nous chatouiller les esgourdes. Une véritable anthologie de près de dix heures ! Si certains morceaux nous sont imposés durant quelques moments clefs du jeu, la totalité est heureusement disponible à bord de la Deuce, la voiture pilotée par Eddie des les phases de jeu en monde ouvert. Et sillonner les plaines dévastées du monde de Brütal Legend au son de Soul Trashing Black Sorcery de Skeleton [logiciel:19506 Witch] est un plaisir simple mais intense.

Vidéo #20 - Course contre la montre

Brütal Legend : Vidéo #20 - Course contre la montre


Brütal Legend
Évidemment Double Fine ne s'est pas contenté d'aligner les blagues et autres références. Démarche de plus en plus rare, le studio a même pris la peine de se creuser le citron pour offrir au joueur une expérience qui sorte de l'ordinaire. Pour autant n'imaginez pas un gameplay complètement novateur, Brütal Legend cherchant plutôt à concilier des genres parfaitement étrangers entre eux. En effet, ce qui commence comme un classique beat them all bifurque rapidement vers le STR, le jeu de tir ou de course. En dehors de la dimension STR clairement délimitée en phases de jeu distinctes, les diverses influences dont se nourri le gameplay de Brütal Legend sont efficacement mariées entre elles. Par exemple, la conduite de la Deuce est mise à profit durant plusieurs missions d'escorte ou encore les pouvoirs acquis par Eddie - dont celui de libérer les metalleux de leur torpeur pour les rallier à sa cause - se réalisent en suivant une partition façon jeu de rythme. En dépit de quelques constantes, Brütal Legend est un titre qui se renouvelle sans cesse et parvient à éviter l'écueil d'une progression routinière.

Brütal Legend
Mais venons-en à ce que beaucoup considèrent comme le talon d'Achille du titre de Double Fine : les phases de STR. Choix périlleux de la part du studio puisque ce genre natif du PC n'a jamais vraiment réussi à s'accommoder de l'interface console. Guerre ouverte contre la tyrannie oblige, Eddie et sa clique devront, par la force des choses, s'improviser stratèges pour contrer les armées de Doviculus. Ici pas d'armada militaire ou de minerais à collecter : les batailles emprunte elles aussi des éléments issus du folklore du Heavy Metal. Les bases sont des scènes, les ressources des fans à puiser dans les entrailles de la terre et l'armée se constitue de roadies, headbangers, chopperboy et autres videurs. Pourvu d'ailes de démon, Eddie peut ordonner ses troupes au sol comme dans les airs selon la perspective désirée. Évidemment, la seconde est nettement plus avantageuse d'un point de vue stratégique, mais il est très appréciable de pouvoir prendre part à la bataille quand bon nous semble.

« Finalement, le seul véritable impair de ce Brütal Legend concerne sa durée de vie »


Brütal Legend
Si les manœuvres de troupes sont extrêmement simples à ordonner, la micro-gestion se révèle nettement moins lisible puisqu'elle nécessite de réduire son altitude pour sélectionner les unités désirées. Dès lors, malgré une interface générale plutôt bien pensée, la transition entre macro et micro-gestion manque encore d'un peu de souplesse. Rien de dramatique mais le confort de jeu en pâtit néanmoins. En effet, dans le feu de l'action et en particulier lorsque le joueur prend part aux affrontements il est parfois difficile de prendre le recul nécessaire pour réagir efficacement. En dehors de cette petite réserve, la dimension RTS du titre est plutôt bien maîtrisée : la création d'unités passe par un raccourci attribué à une touche de tranche, Eddie dispose de plusieurs compétences de leader accessibles via un menu circulaire bien pratique et nos troupes agissent intelligemment dans la plupart des situations. En somme, l'interface se révèle suffisamment ergonomique pour prendre beaucoup de plaisir sur le champ de bataille. Encore faut-il prendre le temps d'en maîtriser tous les aspects avant de baisser les bras ...

Vidéo #21 - La bataille finale

Brütal Legend : Vidéo #21 - La bataille finale


Brütal Legend
Finalement, le seul véritable impair de ce Brütal Legend concerne sa durée de vie. La campagne solo ne nécessite pas plus de sept ou huit heures pour être bouclée et ce malgré les nombreuses missions annexes accessibles à tout moment. En effet, celles-ci ne sont pas toutes d'un égal intérêt et une bonne moitié d'entre elles ne méritent pas vraiment que l'on s'y attarde. On pourra toujours se consoler avec le multijoueurs offrant à deux joueurs d'en découdre sur le champ de bataille, mais l'intérêt s'essouffle vite. Bref, il faudra prendre son temps, équilibrer sa progression entre quête principale et missions annexes et enfin prendre soin de faire évoluer Eddie auprès du Gardien du Metal pour aboutir à une expérience satisfaisante. Bref, rien de trop inhabituel mais cela mérite d'être dit. Pour terminer, un petit point sur la technique s'impose. S'il ne resplendit pas grâce à la finesse de sa réalisation, Brütal Legend pallie cette relative faiblesse par un style parfaitement maîtrisé. Son design typé cartoon et la richesse des animations - notamment faciales - font aisément oublié ses insuffisances techniques, frame rate inconstant ou affichage tardif de textures voire d'éléments de décor en tête.

Conclusion


Brütal Legend est encore loin du jeu parfait : quelques problèmes d'ergonomie viennent entacher la dimension RTS, élément central de son gameplay, sa quête principale se boucle trop rapidement et sa réalisation accuse un certain nombre d'insuffisances. Pour autant, Double Fine nous propose un titre terriblement attachant, bourré d'humour et de passion pour son sujet. Un titre qui parvient de surcroît à constamment se renouveler en proposant au joueur un programme des plus variés. Pari réussi pour Tim Schafer et ses équipes qui parviennent à harmoniser les multiples influences parcourant leur titre en un gameplay cohérent et attractif. Un vrai coup de cœur !



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Brütal Legend sur Xbox 360
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Brütal Legend sur PlayStation 3

Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Brütal Legend
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : le metalleux
Très bon
Très bon, je l'ai même pas encore terminé que je l'adore déjà !!! De l'humour, de la baston et du metal, un jeu original et réussi. C'est juste un peu chiant de faire un solo de guitare quand on est attaqué de toutes part, mis à part ce p'tit défaut, rien à dire.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : le metalleux
Très bon
Très bon, je l'ai même pas encore terminé que je l'adore déjà !!! De l'humour, de la baston et du metal, un jeu original et réussi. C'est juste un peu chiant de faire un solo de guitare quand on est attaqué de toutes part, mis à part ce p'tit défaut, rien à dire.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Brütal Legend

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
eStat_id.niveau(3, eStatNiveau3); eStat_id.niveau(4, eStatNiveau4); eStat_tag.post('ml'); } -->