flechePublicité

Test Borderlands : Émeute Dans L'Underdome De Mad Moxxi (PS3, Xbox 360) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 07 Janvier 2010 , PS3 , Xbox 360 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Des combats parfois très difficile
  • Bonne utilisation du mode coopératif

Les -

  • Fonctionnement répétitif à l'excès
  • Bien peu de nouveautés (décors, créatures)
  • Aucun gain en termes d'expérience
  • On en fait vite le tour
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
-
Publiée le 11/01/2010 à 16:01, par Nerces

Borderlands - Émeute Dans L'Underdome De Mad Moxxi

Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Réglé comme une horloge, Gearbox diffuse un second contenu additionnel (DLC) pour Borderlands un mois après la sortie du premier, lui-même disponible un mois après le jeu de base. Si le tarif reste le même (8 euros), le style de ce DLC est sensiblement différent de L'Île Des Zombies Du Dr. Ned. Il n'est cette fois plus question de prolonger l'aventure au travers d'une nouvelle zone de jeu, mais plutôt d'offrir un mode de jeu proche de ce que les joueurs de Gears Of War 2 connaissent sous le nom de Horde.

Pas question donc de participer à une mini-campagne avec sa quête principale et ses missions secondaires. L'Underdome de Mad Moxxi est une sorte d'arène dans laquelle se suivent des vagues d'ennemis à éliminer. Au total, il y a en fait trois arènes différentes, mais pour chacune d'elles, une seule carte. Du coup, après seulement quelques heures de jeu, on en connaît tous les recoins par cœur. Hell-burbia ressemble au New Haven de Pandore alors que The Gully tient plus de Rust Commons, enfin, Ancient Ruins est sans doute la plus originale, une sorte de site de fouilles archéologiques.

Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Quelle que soit l'arène choisie, le défi est identique : il s'agit de survivre cinq rounds et chaque round se décompose en cinq vagues d'ennemis à éliminer successivement. Il faut d'abord se défaire de quelques bandits, avant d'affronter la vague des flingueurs, puis de faire face à celle de la horde (du combat au corps à corps), d'enchaîner avec celle des brutes (des mini-boss) et de terminer avec la vague des boss. Entre chaque vague, du ravitaillement est parachuté dans l'arène et chaque round se termine par quelques récompenses.

Hélas, l'ensemble est extrêmement répétitif et ne donne absolument aucun point d'expérience. Impossible donc d'espérer faire progresser son héros avec ce DLC qui n'intéressera que les fou-furieux de la gâchette. Même les amateurs du mode coopératif en seront pour leur frais : en effet, l'intelligence artificielle des ennemis n'est pas meilleure que dans Borderlands et si l'arrivée des adversaires ne se fait pas de la même manière d'un round / d'une vague à l'autre, les techniques pour les repousser restent globalement les mêmes.

L'aspect un peu décalé de Borderlands ne se ressent d'ailleurs pas vraiment dans ce DLC qui n'utilise pratiquement pas le personnage fantasque de Mad Moxxi. Cet Underdome peine en définitive à justifier les 8 euros demandés par Gearbox et il semble ne devoir intéresser que les fans de défis musclés en coopératif avec des personnages ayant déjà atteint le niveau maximal. Ces derniers pourront effectivement obtenir deux nouveaux points de compétence : une récompense que nous n'avons pas trouvé très motivante.



Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot
Borderlands : Mad Moxxi s Underdome Riot

Une banque permet de stocker des objets que l'on ne souhaite pas revendre
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
pp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));