flechePublicité

Test Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon (PC, Mac) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 25 Juin 2013 , PC , Plus de tests sur Xbox 360 , PS3 , Mac

Les +

  • Changement complet d'univers
  • Humour omniprésent
  • Bonne variété du bestiaire
  • Retour de tous les personnages

Les -

  • Pas pour les allergiques à Tina
  • Quelques blagues trop lourdes
  • Loot un peu léger
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.2

(73 votes)
Publiée le 27/06/2013 à 14:06, par Nerces

Test de Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon

Le Season Pass de Borderlands 2 se conclue en beauté avec une partie de jeu de rôle un peu folle dans l'univers de Bunkers And Badasses.

Avec Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon, Gearbox met en quelque sorte un terme aux DLCs de Borderlands 2. Non que le studio ne se réserve pas le « le droit » d'en proposer d'autres par la suite, mais ce quatrième gros contenu additionnel marque la fin du Season Pass tel qu'il a été prévu au lancement du jeu. Une fin complètement barrée qui est l'occasion de faire revenir un peu tous les personnages du jeu, même les disparus.

Bunkers And BadassesRetour au sommaire
Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
De manière assez originale, cet ultime DLC débute autour d'une table alors que Brick, Lilith, Mordecaï et Tina se font une petite pause. La jeune psychopathe a organisé une partie de jeu de rôle inspirée de Dungeons & Dragons et au travers d'une campagne de son cru, nous partageons son délire. De fait, La Forteresse Du Dragon revisite une bonne partie des environnements / créatures / héros de Borderlands 2 et de ses DLCs, mais tout est observé au travers du prisme Tiny Tina... Un prisme qui a un peu tendance à déformer la réalité.

Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Ainsi, nous vous étonnez pas de croiser feu-Roland, devenu le preux Chevalier Blanc ou que Tina ait fait une petite place à M. Torgue, au passage « pas loin de pourrir la campagne ». Le scénario de ce DLC fleure bon le grand n'importe quoi, mais avec Tina aux commandes, c'est le contraire qui aurait été étonnant. Nous débutons donc la partie par un combat de boss contre une créature indestructible, un peu plus loin c'est une route secondaire qui n'a pas encore été équilibrée alors que, plus tard, des plateformes placées n'importe comment ne permettent pas d'accéder à la suite des épreuves.

« La fantasy à doooooonf ! »Retour au sommaire
Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Ces « pièges » sont là pour amuser le joueur et si les développeurs sont parfois allés un peu loin, dans l'ensemble, leur délire fonctionne. C'est d'autant plus vrai qu'ils n'ont pas ménagé leur peine pour offrir un environnement sensiblement différent de ce que nous connaissions sur Borderlands 2. Jeu de rôle Dungeons & Dragons oblige, c'est une atmosphère heroic fantasy qui attend les joueurs avec son lot de squelettes, de dragons et autres nains... Ces derniers devaient d'ailleurs nous venir en aide, mais un « bête » coup de poing de Brick sur leur Roi les a rendu beaucoup plus agressifs.

Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Régulièrement, la progression du joueur est effectivement entrecoupée d'interventions de nos héros-joueurs. Lilith est de loin la plus sérieuse alors que Brick fait preuve d'une subtilité à toute épreuve et que Mordecaï semble s'ennuyer au plus haut point. Ces interventions sont parfaites pour recadrer les choses, ajouter quelques pointes d'humour et permettre aux joueurs de faire une pause entre deux tueries. Car sur ce dernier point non plus, il n'y a pas grand-chose à reprocher à Gearbox avec de nombreux monstres inédits, des niveaux plutôt habilement conçus et quelques combats de boss bien sentis.

Une fois encore, il faut bien sûr accrocher à l'univers et surtout à l'humour de Borderlands 2 pour rentrer dans le délire de Tiny Tina. Les développeurs ont pris un malin plaisir à faire revenir tous les personnages du jeu au travers de petits caméos bien sympas, mais les vannes ne volent souvent pas bien haut. On prend beaucoup de plaisir à arpenter un univers qui change pas mal de Borderlands 2 - heroic fantasy oblige - alors que les nombreuses références constituent un petit jeu dans le jeu. On regrette un petit peu que le loot ne soit pas au niveau, mais sans doute le plus long (10-12 heures max.) et le plus riche de ses DLCs, cette Forteresse Du Dragon reste un excellent moyen de conclure la saga Borderlands 2.

Test PC réalisé sur une machine à base de Core i7 3,6 GHz, 6 Go de mémoire vive et GeForce GTX 680. Le jeu semble à son aise à partir d'un processeur double-cœur 2,4 GHz, épaulé par 2 Go de mémoire vive et une GeForce 9800 GTX. Attention cependant, l'activation du PhysX nécessite une GTX 260 (activation partielle), voire une GTX 560 (activation complète).

Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon

Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon

Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Borderlands 2 : Tiny Tina Et La Forteresse Du Dragon
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
pas encore jouer j arrive pas a le lancer mais il alaire d être bien!!!!!!!!! xdddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddd
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité