flechePublicité

Test Black Mesa (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Septembre 2012 , PC

Les +

  • Refonte réussie
  • Respect de l'original
  • Quelques ajouts judicieux
  • La bande-son
  • Gratuit !

Les -

  • Incomplet pour le moment
  • Beaucoup de chargements
  • Quelques bugs et passages pénibles
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.7

(122 votes)
Publiée le 24/09/2012 à 12:09, par Antoine_R.

Test de Black Mesa : Half-Life et la refonte salvatrice

Après 7 ans d’attente, la refonte gratuite et amateur du FPS culte de Valve, Half-Life, est enfin là. En un mot comme en cent : c’est de la bombe !

À l’instar d’un certain Duke Nukem Forever, Black Mesa a souvent été qualifié de vaporware durant sa longue production tant les doutes sur sa sortie - initialement prévue pour 2009 - ont été nombreux. Malgré tout ce qu'on a pu en dire, le projet a finalement vu le jour le 14 septembre dernier après donc trois petites années de retard... Une broutille ! Mais contrairement à Duke Nukem Forever cette fois, Black Mesa n'est pas une bouse cosmique, bien au contraire. Réalisé par une équipe d’amateurs aussi patients que fanatiques (il faut le dire) et avec la bénédiction de Valve, Black Mesa se propose donc de rafraichir l'excellent Half-Life, sorti en 1998... mais pas seulement. Basé sur le moteur Source SDK 2007 (pas le plus récent donc), le jeu reprend avec un respect proche de la perfection l’original, tant dans son scénario, ses mécaniques, que dans son level design tout en y ajoutant de petites touches de nouveautés de-ci de-là.

« Good Morning Mr Freeman »Retour au sommaire
Malgré quelques libertés prises par l’équipe donc (bonnes et justifiées, comme le changement d’emplacement du pied de biche et du premier pistolet récupéré par exemple) et une légère modernisation de certaines mécaniques et de la physique, la grande majorité du jeu est donc identique dans son parcours à Half-Life. L’aventure de base est peu voire pas dénaturée, mais bien améliorée. Les plus « vieux » fans éprouveront donc probablement une certaine nostalgie tandis que les nouveaux venus pourront ainsi découvrir ce FPS culte sans devoir passer outre le vieillissement de l’original. Pour ces derniers, sachez que vous incarnez donc Gordon Freeman (j’ai bien dit Gordon), chercheur dans un centre où la journée ne va pas se dérouler vraiment comme prévue. Ce FPS, empruntant de temps à autres au survival horror, est un jeu culte indispensable à la culture de n'importe quel joueur.

Graphiquement cela ressemble forcément beaucoup à Half-Life 2. Le moteur Source est bien exploité et tandis que certaines zones, couleurs et effets sont très jolis, d’autres sont assez laids : la distance de vue en extérieur est faible et quelques textures font tache. Mais là où l’équipe a fait particulièrement fort visuellement, c’est au niveau de l’enrichissement des environnements. Là où Half-Life disposait par exemple de grands bureaux vides et complètement improbables, ceux de Black Mesa fourmillent d’objets, de détails et de clins d’œil. On a davantage l’impression d’être dans un jeu moderne graphiquement parlant, même si on reste loin d’un Battlefield 3... Au moins, Black Mesa tourne correctement même sur la plus modeste des configurations (quelques micros ralentissements de temps à autre sur ma « vieille » machine de test).

« Major fracture detected. Morphine administered »Retour au sommaire
Pour terminer du côté graphique, la modélisation des armes est sympa et les sensations sont fidèles au jeu original... mais leurs bruitages modifiés sont absolument géniaux ! Les personnages non-joueurs ont aussi subi une refonte physique et ne sont plus une répétition de 2 ou 3 modèles différents comme autrefois, et ce, même si certains visages reviennent souvent (cf. les captures d'écran). En plus de ce travail de re-création de titan, les développeurs ont réenregistré tous les dialogues (uniquement dispos en anglais, sans sous-titres, à l’heure où j’écris ces lignes) et surtout composé une nouvelle bande-son absolument excellente. Les pistes les plus intenses sont particulièrement épiques. Elle est d’ailleurs téléchargeable gratuitement ici.

Des succès ont été ajoutés - dont celui demandant de faire exploser le repas du chercheur dans le micro-onde ! - et le travail global de l’équipe est proche de la perfection. Je dis proche car Black Mesa n’est pas exempt de défauts. Pour commencer, moteur Source oblige, il y a beaucoup de temps de chargement et certains d'entre-eux sont assez longs. Ensuite, certains passages pénibles dans l’original le sont toujours dans la refonte. En effet, pas de carte ni d’aide ici et on est parfois perdu dans un dédale de couloirs ou bloqué par une « énigme », un saut particulièrement tendu ou une zone remplie d’ennemis coriaces. L'intelligence artificielle est bonne, mais les soldats et tourelles vous repèrent et tirent à une vitesse hallucinante. Bien souvent, on est obligé de mourir et de recharger la partie plusieurs fois pour repérer le seul passage possible... Il est d'ailleurs conseillé de sauvegarder régulièrement.

Je le savais qu’il ne fallait pas pousser ce putain de chariot…Retour au sommaire
Un petit côté try & die parfois énervant donc, d’autant que là la vie ne remonte pas en se cachant derrière une plante verte ! Heureusement dirons certains et des packs de vie / d'énergie sont de toute façon bien répartis. En outre, dès le mode normal, la difficulté est au rendez-vous et il faudra faire preuve de bons réflexes pour survivre. Encore une fois, à l'heure où j'écris ces lignes, le jeu n'est en revanche pas complètement terminé : il manque les derniers niveaux de l'aventure. Les crédits de fin arrivent - au bout d'une dizaine d'heures de jeu - à la conclusion de la zone Lambda Core... avant la partie sur Xen donc. Sous la pression des fans et pour faire taire les rumeurs, l’équipe a rendu le jeu disponible sur son site officiel avant qu’il ne soit entièrement achevé.

Depuis, Black Mesa a été « greenlighté » sur Steam et devrait très bientôt y être disponible... gratuitement ! On l'espère, les niveaux manquants ne devraient donc pas trop tarder de même que le mode deathmatch, des sous-titres français et quelques corrections de bugs (des soucis de déplacements, de PNJ...). Pour ceux qui ne pourraient attendre, le fichier de 3,8 Go est d'ores et déjà disponible sur cette page ou chez les voisins de Clubic. À noter qu’il vous faut un compte Steam (puisque le jeu s’y intègre comme un mod) et le Source SDK 2007 (récupérable gratuitement et déjà fourni dans n’importe quel jeu Source comme Team Fortress, Counter Strike ou encore Half-Life 2) pour y jouer.

Bande-annonce #1


Au final c’est un 8/10 que j’attribue à Black Mesa. Malgré quelques bugs et la fin manquante (pour le moment), le travail de refonte réalisé ici est tout simplement fou... surtout pour un jeu proposé gratuitement ! L’amour des développeurs pour le jeu de Valve - qu’il faut saluer au passage pour l’autorisation qu’il a laissée à l’équipe - est évident tout au long de l’aventure. Ces derniers ont trouvé l’équilibre parfait entre vieux et neuf et proposent ainsi une aventure qui pourra satisfaire le plus grand nombre. À télécharger absolument !

Test PC réalisé sur une machine à base de Core 2 Duo E6600 2,4 GHz, 2 Go de mémoire vive et Radeon HD 4890.

Black Mesa
Black Mesa
Black Mesa
Black Mesa
Black Mesa
Black Mesa
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Black Mesa

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité