flechePublicité

Test BioShock Infinite : Tombeau Sous-Marin Episode 2 (Xbox 360, PS3) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 25 Mars 2014 , Xbox 360 , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Le changement de gameplay
  • La mise en scène, oppressante à souhait
  • Les révélations, qui raviront les fans de la série

Les -

  • Beaucoup. Trop. Court.
  • Pas très intéressant pour les non-connaisseurs
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.7

(40 votes)
Publiée le 25/03/2014 à 16:03, par Kevin GAINCHE

Test Bioshock Infinite : Le Tombeau Sous-Marin - Partie 2 : Une conclusion magistrale

Troisième et dernier contenu additionnel pour Bioshock Infinite, ce deuxième volet du Tombeau Sous-Marin s'avère des plus réussis.

TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS07
Après un premier épisode en demi-teinte nous permettant d'explorer une Rapture sur le point de basculer dans le chaos et l'anarchie, ce second épisode du Tombeau Sous-Marin nous permet de retourner vadrouiller dans les coulisses de l'univers Bioshock. L'occasion non seulement d'en apprendre un peu plus sur les secrets de Rapture, mais aussi sur certaines zones d'ombres de Bioshock Infinite. De quoi ravir, assurément, tous les accros à la mythologie mise en place par Ken Levine et ses équipes au fil des années.

Secret d'histoireRetour au sommaire
A la fin de la première partie du Tombeau Sous-Marin, c'est dans une bien fâcheuse posture que nous avions laissé nos deux protagonistes. A commencer par Booker qui venait tout juste de se reconvertir dans la mastication de pissenlits par la racine. Elizabeth pour sa part, grâce à un magnifique deus ex machina, parvenait à sauver sa peau des sbires de Fontaine, promettant d'aider ce dernier à accomplir son objectif : à savoir quitter les profondeurs de sa prison pour regagner Rapture et jouer les trouble-fête dans la belle utopie d'Andrew Ryan.

Néanmoins, nous n'entrerons pas plus dans les détails de l'intrigue, car tout l'intérêt d'un Bioshock, c'est bien entendu de découvrir son histoire, ses révélations, et tous ses petits mystères. Et croyez-moi, de ce côté-là, il va y avoir de quoi faire puisque Ken Levine et ses petits potes ont décidé d'éclairer notre lanterne sur les méandres du récit initié par le premier Bioshock. C'est donc dans une orgie de petits détails et de grosses découvertes que le fan de la série pourra se vautrer la bave aux lèvres. Et ce, jusqu'au final absolument jouissif qui en scotchera plus d'un par sa maestria.

Trailer d'introduction


Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne se sont pas foutu de la gueule du monde chez Irrational. Car là où on aurait pu craindre un vulgaire ramassis de fan service enfourné par pelletées entières dans le gosier du fan hystérique, on se retrouve avec un récit ultra-référencé certes, mais diablement bien construit, et pas lourd pour un rond. Dès lors, évoluer au sein de Rapture (beaucoup) et de Columbia (un peu) devient fichtrement palpitant à l'aune des révélations que l'on découvre à chaque coin du décor. Tout a été pensé pour faire sens et éclairer les zones d'ombres présentes depuis les débuts de la franchise. Pour ne rien gâcher, l'ambiance oppressante qui constituait l'essence du premier Bioshock se trouve ici magnifiée, livrant par moments des séquences terriblement dérangeantes, surtout vers la fin du récit. Et si les mystères ne trouveront pas tous de réponses, on sortira de ces quelques heures de jeu satisfait des réponses apportées. Un poil peiné aussi, tant ce final semble sonner le glas de la franchise.

TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS05
TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS06

Au-delà de cet aspect purement narratif (aussi plaisant soit-il), ce second volet effectue quelques changements radicaux dans la manière d'appréhender le jeu, qui dénote (pour le meilleur) par rapport à son prédécesseur. C'est dans la peau d'Elizabeth que l'on parcourra les recoins de Rapture, et notre héroïne est loin d'assurer autant que Booker lors des phases d'action. Dès lors, c'est un gameplay beaucoup plus fin qui se déploie, reposant essentiellement sur la furtivité et la réflexion, sur la planification et l'observation. Prenons la nouvelle arme par exemple, l'arbalète. Non létale, elle possède trois types de munitions capables, au choix, d'endormir un ennemi, un groupe d'ennemis, ou de détourner l'attention des adversaires. Les plasmides pour leur part, viennent aussi renforcer cet aspect furtif, l'un d'entre eux permettant par exemple de voir au travers des murs ou de se rendre invisible.

Ne croyez pas cependant que tout cela vous permettra de vous en sortir les doigts dans le nez, car les munitions et Eve ne seront disponibles qu'en quantité limitée. C'est donc avec parcimonie qu'il faudra user de ses ressources, sous peine de se retrouver bien démuni en cas de pépin. Notons que le level design s'accorde parfaitement à cette nouvelle manière de jouer, offrant de nombreuses façons d'aborder chaque situation grâce à quelques idées bien senties, telle la possibilité d'utiliser les manches à air jusqu'ici réservée aux Petites Sœur.

TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS02
TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS01
TestBioshockInfiniteBaS/BioshockInfiniteBaS04

Comme c'était le cas pour la première partie, ce deuxième volet du Tombeau Sous-Marin n'est pas mauvais. Loin de là même, puisqu'il introduit un changement radical dans la manière de jouer, qui s'avère des plus intéressantes à l'usage. Il viendra aussi donner au connaisseur de la franchise Bioshock, un bon petit shoot de révélation, ainsi que quelques précisions sur les coulisses de Rapture et de Columbia. Néanmoins, l'avis reste des plus partagés, car comme son prédécesseur, Bioshock Infinite : Le Tombeau Sous-Marin - Partie 2 reste court. Très court même, puisqu'il se boucle en 3 heures grand maximum. De plus, pour ceux qui ne suivent pas avec intérêt les tenants et les aboutissants de l'univers bioshockien, les diverses références qui jalonnent le récit risquent de tomber à plat. Néanmoins, pour les amateurs de la franchise, ces trois petites heures sont un régal absolu tant les détails instillés dans les moindres recoins viennent éclairer les zones d'ombres du récit. Charge à chacun, dès lors, de voir si le jeu en vaut la chandelle.

WEB ElizabethSally KeyArt
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();