flechePublicité

Test Batman : Arkham Asylum (Xbox 360, PS3) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 28 Août 2009 , Xbox 360 , PS3 Sortie le 18 Septembre 2009 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Ambiance au poil
  • Gameplay plutôt varié et plaisant
  • Quasi irréprochable techniquement
  • Durée de vie honorable
  • De bonnes idées et des petits détails qui font mouche

Les -

  • Des boss assez banals
  • Synchro labiale perfectible et pas d'option V.O.
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
9.1

(757 votes)
Donner votre avis
Batman : Arkham Asylum
dispo sur XBOX 360
Publiée le 26/08/2009 à 13:08, par Damien

Partager ce test

Vidéo-Test de Batman : Arkham Asylum, un vrai jeu de fou !

Dernièrement bien revenu sur le devant de la scène cinématographique, avec les deux films de Christopher Nolan, Batman a également décidé de faire son arrivée sur PS3, Xbox 360 et PC. Développé par Rocksteady (studio londonien, auteur de Urban Chaos) et édité par Eidos Interactive, Batman : Arkham Asylum est enfin disponible dans nos boutiques après quelques reports. Nous avons enfin eu le loisir de rentrer en contact avec le ténébreux justicier dans la version finale de son aventure.

Arkham : terre d'asile ?


Comme son nom l'indique, Batman : Arkham Asylum nous propose de découvrir les tréfonds du célèbre institut psychiatrique, bien connu des amateurs de la série, dans lequel sont internés la plupart des ennemis de l'homme chauve-souris. Les plus grands fans se souviennent sans doute même du roman graphique (graphic novel) nommé «  Arkham Asylum : A Serious House on Serious Earth  » écrit par Grant Morrison et illustré par Dave McKean.

Si les deux œuvres précédemment énoncées traitent évidemment du même lieu, les ressemblances s'arrêtent là : l'œuvre papier ayant un traitement graphique très atypique voire psychédélique, alors que le jeu adopte une patte visuelle plutôt réaliste et plus consensuelle... tout en restant sombre, naturellement. Inutile non plus d'affilier le bébé de Rocksteady avec « The Dark Knight » : il ne s'agit pas d'une adaptation, de près ou de loin, du fameux et savoureux long-métrage. Ce qui n'empêche par le jeu de comporter un certain nombre de têtes bien connues des fans : Harley Quinn, Enigma, Bane, Joker, Zasz, Killer Croc, Gordon et Oracle notamment.

« Le décor est planté. L'ambiance aussi, assurément réussie »


Batman : Arkham Asylum
Mais de quoi parle donc ce Batman : Arkham Asylum ? Nous allons y venir tout de suite. Dès le lancement de la galette, nous rentrons directement dans le cœur du sujet avec une scène cinématique dans laquelle on aperçoit Batman et le Joker dans la Batmobile. Notre brave héros emmène justement le dangereux criminel à l'asile d'Arkham afin qu'il ne nuise plus à la population de Gotham. Dès leur arrivée dans ce centre psychiatrique, nos deux compères sont entourés par des membres du personnel et entrent petit à petit dans les confins ténébreux de l'asile. En guise de douce sérénade et malgré le fait qu'il soit ligoté, le Joker enchaîne les réflexions orales vis-à-vis de ces interlocuteurs. Le décor est planté. L'ambiance aussi, assurément réussie.

Bien que la version présentée lors de notre première preview ne disposait que des voix anglaises (notamment Mark Hamill pour le Joker et Kevin Conroy pour Batman), la version finale du jeu ne semble comporter que des doublages français, d'une qualité indéniablement inférieure même si on s'y fait à la longue. «  Semble  », car les voix anglaises sont en réalité incluses dans le disque. Il suffit ainsi de mettre sa console Xbox 360 ou PS3 en anglais pour bénéficier des voix originales. Seul hic : tous les textes (menus et sous-titres éventuels) sont également en anglais. Même si l'on apprécie comme il se doit l'effort de traduction dans notre belle langue, il est quand même étonnant de constater qu'une option (pourtant fréquente) de type « voix originales » n'aie été implémentée. Pour le reste, l'ambiance sonore est de qualité, avec des thèmes musicaux et bruitages qui sonnent juste même s'ils ne capturent pas constamment notre attention.

Au niveau visuel, le titre utilise le moteur Unreal Engine d'Epic et cela se voit d'emblée notamment dans les locaux d'Arkham. Les textures sont fines et détaillées que ce soit sur les éléments du décor (murs, tables, portes, etc.), sur les vêtements ou sur la peau des personnages (mention spéciale au visage du Joker). Univers de Batman oblige, les jeux d'ombres et de lumière sont particulièrement travaillés et judicieux, aussi bien dans leur intensité que dans leur disposition. Bref, Rocksteady a bien bichonné le rendu graphique de son jeu lequel fait globalement autant honneur aux supports haute-définition qu'au Chevalier Noir. Malgré un aliasing un brin perceptible notamment en vision de type « Rayons X » et une brillance un poil trop omniprésente sur les décors et personnages (Killer Croc étant le cas extrême), Arkham Asylum s'en sort avec les honneurs... d'autant que la fluidité est au rendez-vous (ce qui n'était pas le cas du X-Men Origins : Wolverine qui utilisait pourtant le même moteur d'Epic).

Vidéo #19 - Début de l'aventure



Bat' les masques !

Intéressons-nous désormais au gameplay. En bon jeu d'aventure/action mêlant exploration, plateforme, infiltration et combat, Arkham Asylum joue la carte de la diversité. Le titre de Rocksteady joue également la carte de la sécurité en reprenant les principaux concepts des ténors du genre (Tomb Raider, Prince Of Persia, Assassin's Creed), en y mettant tout de même son petit grain de sel. Ainsi, même si le titre lorgne clairement vers l'accessibilité au plus grand nombre, les mécanismes de gameplay demanderont malgré tout suffisamment de réflexion et de dextérité pour arriver à stimuler le joueur. Cette accessibilité se retrouve sur les nombreuses aides visibles à l'écran (via la vue « Rayon X » par exemple) mais aussi et surtout au niveau des combats, ne demandant pas de mémoriser des successions de touches pour réaliser une attaque.

Une touche d'action principale, une pour la contre-attaque, une autre pour l'esquive/saut et une pour étourdir l'ennemi. Fort heureusement, il faudra utiliser des approches différentes en fonction des types d'adversaires ainsi que de leur nombre. Cela est surtout valable pour les phases d'« infiltration », où foncer dans le tas en attaquant un groupe d'ennemis armés sera la plupart du temps signe de mort. L'aspect furtivité (présent sur plusieurs aspects étayés dans la vidéo commentée plus bas) offre au passage une vraie alternance avec les passages d'action ou d'exploration/plateforme ainsi qu'une plus grande richesse. Même les nombreuses énigmes d'Enigma nous forcent à rester constamment en état d'éveil et propose un regain de diversité à l'ensemble.

Pour le reste, le fameux gameplay en combat permet à Batman d'enchaîner les attaques sur les différents adversaires d'une manière fluide et dynamique à l'écran. Les coups se suivent sans arrêt notable, ce qui donne à l'ensemble une impression de continuité appréciable... qui justifie d'ailleurs l'appellation du mode de combat, baptisé «  Free Flow Combat ». Sans compter que l'on acquiert au fil de l'aventure des points d'expérience qui nous permettent d'améliorer un élément rattaché au héros (gadgets, points de vie, aptitudes en combat), ce qui offre une marge de progression plus que satisfaisante.


Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum


Go, Go, Gadgets !

Comment parler de Batman sans ses fameux gadgets ? C'est tout simplement impossible et le but des quelques phrases qui suivent. À ce niveau-là, on peut dire que notre Chevalier Noir est plutôt bien loti. Plusieurs types de Batarangs, un grappin, un pistolet à gel explosif, une tyrolienne, un appareil de piratage, sans compter la très précieuse vision « Rayons X » ou encore la cape permettant de planer... il y a vraiment de quoi s'amuser. D'autant que la plupart de ces objets ont plusieurs usages. Le grappin peut ainsi tirer un ennemi vers soi en plus de pouvoir emmener Batman sur des plateformes en hauteur ; le gel explosif est quant à lui utilisable aussi bien pour détruire un mur, attirer un adversaire ou faire office de mine.

Encore une fois, Rocksteady semble avoir soigné chaque compartiment de son bébé, en essayant de trouver des petites idées qui enrichiront l'expérience de jeu. On s'amuse donc en continu, en avançant souvent en fonction de ses envies (chercher les bonus ou avancer dans l'histoire) et sans jamais être lassé, comme l'énonce notre vidéo commentée qui reviendra en images et en détail sur les principaux points énoncés plus haut et apportera des précisions sur la durée de vie (environ 12 à 15h), le contenu téléchargeable à venir ainsi que les points forts et faibles du titre.

Vidéo #29 - Vidéo-Test avec Maxence et Damien



Conclusion :

Pas forcément le jeu de l'année, Batman : Arkham Asylum n'en est pas moins un très bon divertissement et remplit ainsi son contrat. Beau, amusant, plutôt généreux au niveau de son contenu et sans tare particulière, il représente une très agréable surprise, un des meilleurs jeux adaptés d'un comics et tout simplement le meilleur titre Batman sorti à ce jour. C'est dit !




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Batman : Arkham Asylum sur PS3
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Batman : Arkham Asylum sur Xbox 360

Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Batman : Arkham Asylum
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.1
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (4) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
batman arkham asylum -Les boss sont plate -graphisme 0% -scénario moyen (c'est comme toute les autre scénario =ordinaire) -jeu vraiment pas réel
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
Commander sur
Batman : Arkham Asylum
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Batman : Arkham Asylum

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité